Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L’armée soviétique de 1918 à 1941.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZAÏTSEF
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 31
Localisation : Lens
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   Mar 5 Fév - 20:08

L’armée soviétique de 1918 à 1941.

En 1917, l’armée révolutionnaire avait remplacé l’armée du Tsar. Cette armée dont la moitié des voix allait aux bolcheviks, était celle du régime nouveau. L’organisation militaire des révolutionnaires avait en outre crée de puissantes « gardes ouvrière » armées dans les principaux centres industriels. C’est de ces formations que naquit la « garde rouge ». Le 8 novembre 1917, le IIe congrès des soviets fonda le premier gouvernement prolétarien et le Commissariat du peuple pour l’armée qui fut chargé de créer une armée rouge régulière. « L’armée rouge des ouvrier et des paysans » fut crée après le IIIe congrès de janvier 1918, avec pour base le système du volontariat. Dés sa création, la jeune armée eut à faire face aux attaques conjuguées des « Blanc » désireux de restaurer l’ancien régime, des contingents alliés et même de certains « corps francs » allemands.
Commandée à la fois par des commissaires du peuple et part des officiers tsaristes convertis au nouveau régime, la jeune armée dut reculer pour échapper à l’étouffement qui la menaçait sur une douzaine de fronts simultanés.
En dépit des pouvoir exorbitants des commissaires et de leur suspicion instinctive envers les ex-officiers du tsar, des chefs innés comme Toukhatchevsky ou Boudienny ou de pur militants comme Vorochilov ou Timochenko parvinrent à remporter quelques succès marquants. Très vite, le système du volontariat avait été remplacé par le service militaire obligatoire, mais seuls les paysans et les ouvriers avaient l’honneur de défendre la patrie par les armes. Une puissante cavalerie apparut, levée pour repousser les troupes blanches de Dénikine qui menaçaient Moscou. Au cri de « Prolétaire, à cheval ! », la première cavalerie rouge surgit de terre et conjura le danger.
L’année 1920 vit la désagrégation rapide des contingents alliés dégoutés de souffrir et de mourir pour une cause dont ils ne souciaient guère. Deux ans de lutte furent toutefois encore nécessaires pour nettoyer le territoire des derniers débris de l’armée blanche en Carélie, en Sibérie, en Ukraine et même dans le gouvernement de Moscou.

L’armée et la milice.
Il fallut alors songer à démobiliser cette armée qui de 100 000 hommes en 1918, était passé de 4 100 000 hommes en janvier 1921. Après un rude travail de retour au temps de paix, l’armée fut complètement réorganisée en 1924 et réduite à la force permanente de 562 000 soldats. 85% des officiers avaient pris une part active dans les combats de la guerre civil et 48% d’entre eux appartenaient au parti communiste. En marge de l’armée régulière existaient les milices territoriales, dans lesquelles tous les citoyens soviétiques entraient en vertu de la loi sur le service militaire obligatoire. Après un cour stage de préparation militaire effectué sur les lieux mêmes de leur travail, les jeunes Soviétiques âgés de 21 ans entraient pour trios ou quatre mois dans un camp d’éducation militaire. Ces périodes d’instruction se répétaient pendant cinq années consécutives et représentaient au total 8 à 12 mois de service. Durant chacune des périodes d’entrainement militaire, le milicien percevait les deux tiers de son salaire, son emploi civil lui restait garanti et il jouissait de l’intégralité des assurances sociales.
Jusqu'à l’âge de 24 ans le milicien faisait partie du premier ban, il passait ensuite dans le deuxième ban jusqu’à l’âge de quarante ans. Les citoyens jugés indignes de porter les armes, c'est-à-dire ceux qui n’étaient ni ouvriers, ni paysans, ni employés les diverses institutions d’état, devaient servir dans les formations de travail mais en temps de guerre seulement. Ces suspects ne faisant aucun service actif devaient un impôt militaire compensatoire. Il représentait 50 à 100 % du revenu imposable jusqu’à l’âge de 25 ans, pour tomber ensuite à 25% jusqu’à l’âge de quarante ans.
L’Armée rouge proprement dite n’enrôlait que 270.000 conscrits sur 800.000 à 900.000 citoyens disponibles chaque année.

Source: Uniforme et Armes des soldats de guerre 39 45 de Liliane et fred funcken Tome 1

_________________
L'ampleur et l'héroïsme de l'effort de guerre Russe en font le plus grand exploit militaire de toute l'histoire".

Général Douglas Mac Arthur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rougeau
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 590
Age : 58
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   Mar 5 Fév - 20:23

Sujet intéréssant que la période de la révolution,mais trés compliqué politiquement des deux cotés du miroir,car tout n'est pas si simple. Entre les bolchéviques,les socialistes,les séparatistes baltes,Ukrainiens,polonais,etc... et les génériques "Blancs" qui sont loin d'être tous pro Tzariste,la lutte pour le pouvoir de certains généraux comme Denikine,Wrangel,Koltchak entre autres, les divers peuplades cosaques,etc... Sans parler des Alliés et de leurs jeux d'influences bien différent suivant les pays et les interets sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZAÏTSEF
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 31
Localisation : Lens
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   Mer 6 Fév - 20:44

Merci pour c'est précision camarade Rougeau cheers

Voila une petite suite! Et d'autres sujets viendront compléter le post par la suite.

L'éducation politique

Considéré comme fondamentale, l'éducation politique du soldat était assurée par une section politique spéciale et tenait une large place dans les cours destinés à relever le niveau culturel général du conscrit prolétaire.
Aucune unité, fut elle la plus petite, n'etait exempte de son instructeur politique qui était placé sur un pied d'égalité absolue avec n'importe quel officier sur les chapitres politique et culturel.
Ce travail incessant avait pour but de rendre le soldat rouge conscient de sa tâche de défendeur de l'etat ouvrier et de faire de lui un collaborateur actif de l'édification socialiste, une fois rentré dans la vie civile.

_________________
L'ampleur et l'héroïsme de l'effort de guerre Russe en font le plus grand exploit militaire de toute l'histoire".

Général Douglas Mac Arthur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PIRIAKOV
Unterfeldwebel
Unterfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 52
Localisation : Guilly, Loiret, France
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   Mer 6 Fév - 22:29

tu pourras faire un article sur les rapports entre les commissaires politiques et les officiers de l'Armée Rouge, ça a parfois été très "instructif" aussi Wink
En revanche les troupes de la branche combattante du NKVD étaient dans l'ensemble bien perçues car au même turbin que les autres (cf la fameuse 10è div de fusiliers du NKVD en 42).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pavkhov
Oberfeldwebel
Oberfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 57
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   Ven 15 Fév - 18:16

rouheau tu as oublié les anarchistes, les "verts" de Mahkno !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rougeau
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 590
Age : 58
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   Ven 15 Fév - 21:23

pavkhov a écrit:
rouheau tu as oublié les anarchistes, les "verts" de Mahkno !

Exact, mais ont pourra peut être developper sur le sujet, si notre administrateur est d'accord pour faire une partie WW1 et Guerre civile sur le forum. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pavkhov
Oberfeldwebel
Oberfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 57
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   Ven 15 Fév - 21:40

pourquoi pas ?
faut voir si il y a de quoi discuter ... et surtout des gens que ça branche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rougeau
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 590
Age : 58
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   Ven 15 Fév - 22:22

la question a été posée dans espace membres par Benoit Denouville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit-Douville
Oberleutnant
Oberleutnant


Nombre de messages : 127
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   Sam 16 Fév - 6:39

Correctif, Mon nom est Benoit Douville.

Pavkhov,

C'est un merveilleux avatar que tu possède de la Brigade de l'Armée de Vlassov.

Salutations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZAÏTSEF
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme
avatar

Nombre de messages : 498
Age : 31
Localisation : Lens
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   Mar 4 Mar - 19:50

Suite.........

Le camp d'Octobre
Le camp d'été de L'armée rouge se situait aux environs de Moscou, sur la route de Léningrad. Les manoeuvres d'été y alternaient avec les divertissements les plus variés tels que théatre, cinéma, musique ou échecs.
Les soldats vivaient sous de spacieuses tentes, par groupes de huit hommes avec leur chef de section.

La marche d'hiver
La neige recouvrant pendant de longs mois l'étendue immense du territoire, redait la marche en bon ordre extrêment difficile. Une fois par semaine, les regiments devaient effectuer une sortie en skis. Levés à 3h30, les soldats ingurgitaient la soupe et le thé chaud et se groupaient dans la cour.
Si le thermomètre accusait plus de 30° au dessous de zéro, la marche était reportée; dans le cas contraire, les fantassins chaussaient leurs skis, revétaient leurs longues robes de toile blanches à capuchons appelées "chemise de neige" et, par section, s'enfonçaient dans la nuit.
Le retour s'effectuait à la tombé de la nuit vers 17h, aprés avoir éxécuté tous les exercices de combat.

_________________
L'ampleur et l'héroïsme de l'effort de guerre Russe en font le plus grand exploit militaire de toute l'histoire".

Général Douglas Mac Arthur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’armée soviétique de 1918 à 1941.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’armée soviétique de 1918 à 1941.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La civilisation moderne fait les mêmes erreurs que l'Union soviétique"
» Un dissident russe compare l'Union Européenne au Monstre Soviétique !
» Des russes dans l'armée japonaise
» Vert russe ?
» En 1954, le 11/01 Top secret militaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Armée Rouge-
Sauter vers: