Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 paul Hausser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erich von Manstein
Oberleutnant
Oberleutnant
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 22
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: paul Hausser   Sam 5 Avr - 23:42

Hausser est né dans le Brandebourg, dans une famille de militaires prussiens ; son père, Kurt Hausser, était un commandant dans l'armée allemande impériale. Il entre dans l'armée en 1892 et demeure jusqu'en 1896 à l'école de cadets de Köslin, puis sert à l'Académie de cadets de Berlin-Lichterfelde où il obtient avec succès son diplôme en 1899. Le 20 mars 1899, il est nommé lieutenant et affecté à l'Infanterie-Régiment 155 posté à Ostrowo près de Posen. Le 1er octobre 1903, il devient adjudant-major au 2e bataillon du régiment et sert à ce grade pendant cinq années, jusqu'au 1er octobre 1908. Il entre à l'École de guerre à Berlin à partir d'octobre 1908 jusqu'au 21 juillet 1911.

À partir de 1912, Hausser est affecté à l'état-major de l'armée. Il reste dans l'armée allemande de l'entre-deux guerres, la Reichswehr, et, en 1927, il est promu colonel. Il quitte la Reichswehr le 31 janvier 1932 avec le rang de Generalleutnant. Retraité, Hausser adhère à l'organisation Stahlhelm (casque d'acier), une association de vétérans de la Première Guerre mondiale et en devient le leader local en 1933. Bientôt, le Stahlhelm est transféré à la SA et, après la nuit des Longs Couteaux, en 1934, est transféré à la SS).

En novembre 1934, il est transféré aux SS-Verfügungstruppe (SS armée) et affecté à la SS-Führerschule Brunswick. En 1935, il devient inspecteur des SS-Junkerschule et est nommé au grade de Brigadeführer (général de brigade dans les SS) en 1936. Hausser intervient pendant la campagne polonaise de 1939 en tant qu'observateur auprès du groupement « Kempf » de Wehrmacht/SS Panzer.

Carrière militaire lors de la Seconde Guerre mondiale

En octobre 1939, les SS-Verfügungstruppe sont transformés en division blindée sous le commandement de Hausser. Celui-ci mène la panzer division pendant la campagne de France de 1940 et au début de l'opération Barbarossa. Pour ses services en Russie, Hausser reçoit la croix du chevalier de la croix de fer en 1941 et les feuilles de chêne en 1943 (il devait obtenir les épées pour ses services en Normandie). Sévèrement blessé, il perd un œil.

Il récupère plus tard le commandement du SS-Panzer Korps et, malgré les ordres formels d'Hitler de ne pas retirer ses troupes de Kharkov, Hausser désobéit pour éviter l'encerclement, et, un mois seulement après, reprend la ville en mars 1943 aux Soviétiques. Il mène le SS-Panzer Korps, composé de la division Das Reich, de la Leibstandarte SS Adolf Hitler et de la division SS Totenkopf pendant la bataille de Koursk . Après Koursk, le SS-Panzer Korps est reformé (substituant les 1re, 2e et 3e divisions de SS Pz avec les 9e et 10e SS Pz. divisions). Hausser commande le SS-Panzer Korps pendant la campagne de Normandie.

Après le suicide du commandant de la 7e armée – Friedrich Dollmann – , Hausser prend le commandement. Pendant l'encerclement de Falaise, Hausser reste avec ses troupes jusqu'à ce qu'il soit blessé (à la mâchoire).

Paul Hausser finit la guerre comme Oberstgruppenführer und Generaloberst der SS (général d'armée).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guillaumelebrave
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : ARRAS
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: paul Hausser   Dim 6 Avr - 17:54

merci je ne le conésé pa !!!

:pouce:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Order
Hauptmann
Hauptmann
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 41
Localisation : Le long du mur de l'Atlantique
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: paul Hausser   Ven 11 Avr - 19:34

Pas connaître Paul Hauser ??? Ce fut l'un des plus grands généraux de la Waffen SS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.azimutproductions.com
florian
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: paul Hausser   Sam 12 Avr - 4:01

Et c'est le moins que l'on puisse dire de lui Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guillaumelebrave
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 181
Localisation : ARRAS
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: paul Hausser   Sam 12 Avr - 11:31

excuse moi mais je prefere le front général pas vraiment les généraux de chaque armées . Je ne suis pas ultra cultivé .C'est meme par cela que je me sui incrit ici apprendre des choses !!!

Wink


Dernière édition par guillaumelebrave le Dim 20 Avr - 14:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 536
Age : 45
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: paul Hausser   Sam 12 Avr - 12:03

Elle est un peu legere la bio Sad
GREG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich von Manstein
Oberleutnant
Oberleutnant
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 22
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: paul Hausser   Mar 15 Avr - 15:18

pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Generaloberst Halder
Generalleutnant
Generalleutnant
avatar

Nombre de messages : 374
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: paul Hausser   Jeu 1 Mai - 11:16

Pour ceux qui ne le connaisse pas voici deux photos:





Comme vous pouvez le voir il a perdu un oeil, et si mes souvenirs sont bons il l'a perdu devant moscou en 41.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 536
Age : 45
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: paul Hausser   Mar 10 Fév - 12:23

Un bon complément dans Bataille&blindés N°29.
GREG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: paul Hausser   Mar 20 Juin - 4:16

Bien le bonjour!
Alors là, j'ai décidé de mettre à jour, ce vieux sujet sur le dénommé "Papa"!
Et comme j'ai le livre sur Paul Hausser et de Konstantin Zalesski sur les SS.
Ainsi, comme dans l'ébauche de la biographie, qui avait été faite, et énumérer sur la SSVT.
Alors mettons à jours, avec les énumérations faites par Konstantin Zalesski.


Citation :
Les soldats politiques du Fuhrer
Au cours de sa courte existence, les troupes SS ont passées d'un chemin d'une manière assez compliquée de leurs développements. Comme beaucoup de ce qui a été produit dans le Troisième Reich, à la fin de leurs existence tout ce qui avait été fait pour eux, n'était pas réellement bon pour leurs créations. Au cours de son développement, ils ont changé l'idée réel de leurs existences, ils changèrent en une force de combat très réel et efficace, en fait ont pouvait la distingué avec une branche des forces armées (Wehrmacht)de l'Allemagne. En 1945, près de 900 mille personnes ont pris directement part aux opérations de combat, paradoxalement, ils ne faisaient pas parti des soldats de la Wehrmacht, même si, en fait suivant leurs situations, cela différer un peu.
Au cours de son existence, les forces armées SS ont changé leur dénomination, devenant en fait des troupes SS (Waffen-SS) déjà au cours de la Seconde Guerre mondiale - 1 Juin 1940. A ce moment, le processus de leur formation a été réalisé dans son ensemble, et dans les années suivantes ce ne fut plus que leur augmentation numérique. Six ans avant la guerre - 1933-1939 - a été une période intense chez les nazis allemands pour créer une nouvelle idéologie, qui n'avait pas d'équivalent dans l'histoire. Au cours de ces années, et a été continué la création de la Waffen-SS (quoique portant tous un nom différent).


La préhistoire de la création
30 janvier 1933. Le Président allemand Hindenburg et le Maréchal Paul von Benekendorf ont demandé la formation d'un nouveau cabinet, qui se reposerait sur une majorité parlementaire, ou le chef du parti avec la plus grande faction se trouverais au Reichstag - Adolf Hitler. Avait immédiatement, former un gouvernement de coalition (avec 11 membres du cabinet), où les nazis, à l'exception du poste de chancelier, a reçu un seul portefeuille - Le ministre de l'Intérieur du Reich (qui était Wilhelm Frick). Le Président du Reichstag Hermann Goering est devenu un ministre sans portefeuille - on a supposé qu'il a finalement dirigé le ministère de l'aviation, qui devait encore être créé. De plus, en même temps Goering est devenu en plus ministre de l'Intérieur de la Prusse et ainsi obtenu le contrôle du plus grand nombres de policiers allemands et la capacité de prendre des mesures répressives dans de grandes parties de l'Allemagne. Goering à immédiatement profité de son autorité existante pour approuver la domination nazie et d'attaquer les opposants politiques. Déjà le 22 Février 1933, il a annoncé la création d'une force de police auxiliaire. En fait, cet ordre de 50 mille partisans du parti nazi a gagné le droit de porter les armes et ont commencé à patrouiller dans les rues, ce qui fit partout battre en retraite les communistes et les sociaux-démocrates. La base de ces forces auxiliaires était composée de membres de provenant des SA et des SS, d'autant plus que les SS à cette époque faisaient partie de la force d'assaut et étant soumise à l'autorité du chef d'état-major des SA. Bien sûr, ces jours-ci les SS ne pouvait compter sur les SA, et uniquement en raison de leur petit nombre: d'un nombre  inférieur à 30 mille personnes adhéré, alors que les SA, ils y avaient plus de deux millions. Bientôt ceux de la police auxiliaire et qui ont joué un rôle ont été démantelées, mais cette fois-ci les SA ont saisi les plus importants postes de police dans toute l'Allemagne.

Dans ces conditions, Heinrich Himmler ne pouvait qu'essayer de jouer sur les contradictions entre les efforts déployés par la direction des SA de façon inattendue et avec une attitude très prudente à cet appareil du parti. L'état major de la branche locale du parti a dû être gardé: après tout, la propagande nazie justifiait ces actions de ses troupes d'assaut drastiques que les communistes veulent se venger et relancé en Allemagne "le règne de la terreur sanglante". Mais les patrons locaux du parti, soucieux de voir que les SA pourrait devenir plus indépendants, ne voulaient pas faire confiance à la protection des SS. Et il était hors de question, que la police se charge de la protection – et les comités du parti ne sont pas des institutions publiques. Et ou il resta plus que les SS qui pouvait prendre la main de ce travail: dans leurs rangs se trouvèrent de jeunes, physiquement forts nazis, et qui ont même reçu une petite, mais expérience sur le maniement des armes. Et encore plus le 17 Mars 1933 dans le cœur de l'Allemagne sur les instructions personnelles d'Hitler ou le vétéran du mouvement nazi le Souabe SS Sepp Dietrich a formé l'état major de la garde "Berlin" (SS-stabswache Berlin), et qui ont eu la mission de  la protection de la Chancellerie du Reich.

Himmler a immédiatement soutenu de tels événements, en y voyant l'occasion de gagner l'agrandissement des SS. Est-ce fut en partant de ces unités, qui étaient initialement appelées commandos spéciales (Sonderkommando), que des milliers de membre ont rejoint les SS. Et très vite, ces unités ont fait l'apparition dans toute l'Allemagne, et peu à peu le nombre de chacun d'entre eux ont dépassé les 100 hommes. Maintenant, ils avaient été décidé de ne plus les dénommer Sonderkommando, mais les ont renommé en tant que "politische Bereitschaft" qui peut être traduit par Disposition Politique (mais en réalité, le sens est plus "monté la garde", ou "service de sécurité politique"). Le nom a surgi par analogie avec les connexions de la police existantes, et qui devait remplir les fonctions de nos SWAT modernes et de la police anti-émeute et nommé BEREITSCHAFTSPOLIZEI. L'une des parties les plus importantes des différences politiques entre la réserve était qu'ils étaient armés d'arme de petit calibre, en principe, ce qui était tout à fait contraire aux traditions des formations de parti dans l'international. De plus, pendant  l'été 1933, le SS Reichsführer a ordonné le transfert d'une partie de son armée encore petite à la caserne, par exemple, en Bavière en Août 1933, ou ils ont reçu la caserne Reinhardt (Reinhardt-Kaserne) à Ellwangen qui était une ancienne caserne de la police.

Pendant ce temps là, la Stabswache "Berlin" et qui avait été créé par Dietrich, se développe rapidement. En Mars 1933, Dietrich a choisi dans sa composition 177 hommes et les a placés dans la caserne de l'impératrice Augusta Victoria dans la Frizen- Strasse, près de l'aérodrome Tempelhof. Bientôt, cependant, ils ont été transférés à la caserne des anciens officiers de l'école à Berlin-Lichterfelde, et pendant le mois de mai elle a été rebaptisés en Commando spéciale SS "Berlin" (SS - Sonderkommando Berlin). Le fait que les gardes SS se tenaient en garde devant la chancellerie du Reich et qui étaient toujours en vue, ce fut une bonne publicité pour l'avenir des plans de Himmler. Cependant, tout ne se passa si bien: Dietrich depuis le début a été effectivement retiré de la subordination du Reichsführer des SS ou il est directement subordonné à Hitler. Himmler avait constamment essayé de faire revenir Dietrich et ses hommes sous son contrôle, et dans une autre tentative cela la conduit à la création d'augmentation du nombre d'hommes dans les unités SS. Mais plus à ce sujet ci-dessous.

Donc celà est une fois le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4971
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: paul Hausser   Mar 20 Juin - 9:55

Un général "électron libre"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: paul Hausser   Mar 20 Juin - 17:40

Bien continuons:
Citation :
Pendant le temps, que le Sonderkommando "Berlin" s'est rapidement accroit ou au mois de Juin 1933 l'unité a atteint 600 hommes. Toutefois, étant donné qu'un nombre important des subordonnés à Dietrich n'étaient pas des soldats professionnels et n'ayant aucune expérience du service militaire, des mesures ont été prise pour leurs entrainements. A cet effet, deux autres SS Sonderkommando ont été formés – un à Zossen et le second à Juterborg, qui, traditionnellement, abritait les grands centres d'entrainement et de formation de la Reichswehr. Leurs entrainement a été confiée à des officiers de l'armée régulière, et ou un échange constant d'homme a été établi vers le Sonderkommando, ce qui a permis d'augmenter le niveau d'entrainement des gardes, pour ainsi dire, "au travail". En Juillet, les fonctions de Dietrich ont été quelque peu élargies: Le Sonderkommando "Berlin" a également été chargé de surveiller la résidence de campagne de Hitler à Obersalzberg dans les Alpes bavaroises – ou a été envoyé la 1ère unité de garde  (Wachkommando) sous le commandement du SS Sturmführer Theodor "Teddy" Wisch. Graduellement (tous dans la même 1933) ils leurs furent confié de nouveaux bâtiment à garder – Aérodrome de Berlin Tempelhof et de Staaken Johannistal-Lichterfeld, l'état major des SS, un certain nombre de ministères. En Août 1933, le SS Sonderkommando à été soustrait de la subordination de la police prussienne et mis à la subordination direct de l'État en tant que une armée régulière. Enfin, le 3 Septembre, 1933, la formation qui avait duré sept mois venait de se terminés. Et a ce jour-là, tous les trois unités de la SS Sonderkommando - "Berlin", "Zossen" et "Juterbog" - ont été regroupées en une seule grande unité, portant la dénomination "Standarde Adolf Hitler": dans ses rangs ont pouvait à présent comptabiliser un nombre de 725 personnes. Mais cette dénomination n'était pas sa dénomination définitive, ou le 9 Novembre 1933 à Munich lors de la célébration du dixième anniversaire de la "Putsch de la brasserie" a été officiellement annoncé la création de la  (Leibstandarte SS Adolf Hitler), ou, sous forme abrégée, LSSAH.
L'année 1934 a été décisive pour les SS de Himmler. Après la participation active des SS au cours de cette année Juin-Juillet, ou les Troupes d'Assaut (SA) ont commencé à constituer une menace à travers leurs surnombres, ou elle fut écraser pour que plus tard, elle ne jouera plus aucun rôle politique(*), le détachement de la garde au 20 Juillet 1934 a finalement reçu un "statut d'une organisation indépendante du système du parti nazi." « Ainsi, le service de la presse de la NSDAP- dans son rapport officiel  annonçait- que le Reichsfuhrer des SS, le chef d'état-major, ou furent subordonné les SA était lui directement subordonné au Führer [qui était Hitler. – annotation de l'auteur.].

Juste rapidement, pour que vous n'oubliez pas mon astérix.
(*) Alors ici dans le livre sur Himmler, était aussi entre autre énumérer, que ce nombre accroissant chez les SA, provenait du fait, que les SA ont recruté leurs personnel, directement chez les personnes des catégories pauvre et moyen. Tandis que Himmler lui recrutait ses SS dans la catégorie des personnes provenant de l'ancienne aristocratie, et des dirigeants d'entreprise. N'oublions pas; que Himmler; était née dans une famille de professeur, et ou Himmler avait un parain Aristocrate de la dynastie Royale. Ainsi, Himmler resta dans son milieu de la moyenne et haute classe, pour y recruter ses SS.

mais il y avait entre autre aussi, des exceptions, comme Sepp Dietrich, issu d'une famille d'agriculteur et Theodor Wisch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: paul Hausser   Mar 20 Juin - 21:41

Bien continuons!
Citation :
Les deux autant que le chef d'état-major, et le Reichsführer des SS; ses deux personnes disposaient du rang dans le système du parti du NSDAP en tant que "Reichsleiter " (dirigeant du Reich). Himmler, qui a commencé la soumission progressive de la police de sécurité de l'Etat allemand, et à présent il mit en avant l'idée de créer un détachement paramilitaire, sous sa direction, et sur la base des parties des milices de réserve politiques. Considérant que l'apparition d'une telle "armée privée" va inévitablement causer le mécontentement des anciens généraux de la Reichswehr, qui ne voulaient pas avoir une concurrence avec l'organisation du parti, Himmler inclus cet élément dans son plan global pour créer un "Corps de sécurité nationale." Cette idée, il la détenait depuis longtemps, et son essence était de créer sur la base de la fusion des SS et de la police. De cette façon, elle était censé de résoudre et gérer plusieurs problèmes à la fois.

En premier, il mit sous son autorité toute les unités ayant pour but la sécurité de l'état Allemand, créant ainsi une organisation unifiée et indépendante.

En second lieu, il ordonna le transfert de tous ses subordonnés à la sécurité de l'état: En tant que une organisation du parti du NSDAP, les SS ont reçu des fonds du parti, et trésorier impérial Franz Xawer Schwartz qui était radin, a constamment refusé au Reichsführer des SS d'augmenter ses crédits, le forçant à chercher "un financement externe"; et pour mettre en œuvre ses plans ambitieux Himmler avait besoin d'argent, et la meilleure façon de les obtenir se trouvaient dans le trésor de l'Etat.

Et enfin, troisièmement, tout cela a donné l'occasion à Himmler de pouvoir retirer les SS sous le contrôle du parti, et de pouvoir agir sans avoir à rendre compte à la direction du parti. Sur la base de ce plan, les nouvelles formations des SS armés devaient être utilisées principalement en tant que une "armée interne", et qui lutterais contre les éléments étant contre l'état, et qui exercent actuellement des fonctions similaires à celles que pratiquent les troupes internes en URSS.

Hitler aimait l'idée, et qui plus tard - en 1938 – il formula la tâche qui était imposé pour les nouvelles formations comme suit: "Ils sont conçus pour résoudre les problèmes politiques interne ou les tâches devait être soumis au Reichsführer des SS... et pourront être utilisés en étant mobilisé en temps de guerre dans le cadre de l'armée." En même temps, Hitler, mais ne voulant pas aggraver les relations avec les généraux, juste pour se débarrasser d'un concours hypothétique avec les SA, il a fortement limité le nombre de création d'unité dans le future. A Himmler a été permis de créer jusqu'à trois régiments et qui se trouverons dans des casernes situées en même temps à plusieurs endroits différents, et de ne pas avoir dans sa composition des unités de génie et d'artillerie. Ceci est tout à fait conforme aux " problèmes politiques " - pour lutter contre les ennemis internes les unités de Génies et l'artillerie ne sont pas nécessaires, et il existait tout à fait une quantité suffisante d'armes de petit calibre. Mais ce dernier "Souhait", Himmler l'a outrepassé et immédiatement ignoré ...

Euh, oupps, tient tient, un himmler pas aussi fidèle à Hitler que l'ont pouvait le croire.!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: paul Hausser   Mer 21 Juin - 2:13

Tout cela est très bien, c'est précis et intéressant, mais ça ne parle pas vraiment de Paul Hausser...La bio du début est bien, mais loin d'être assez complète pour un homme de cette dimension.
Paul Hausser était bien issu d'une famille militaire prussienne ce qui resta important dans sa façon de commander et d'appréhender les situations.
Cet officier était très apprécié par ces hommes qui le surnommaient "Papa Hausser", sa vision était donc classique est il inculquait à ses jeunes recrues l'importance d'avoir de vraies valeurs. Entre deux guerre, il créa une association d'anciens combattants pour aider ces derniers a surmonter la déception de la défaite.
Paul Hausser adhéra au parti nazi, non pas par pures convictions, mais surtout pour travailler à une révision du traité de Versailles et lutter contre la montée du communisme.

En 1934, le lieutenant-général à la retraite de la Reichswehr, Paul Hausser, rejoint la SS, afin d'assurer une véritable formation militaire aux unités de la VT. Officier prussien traditionnel, élégant et cultivé, il n'avait rien de commun avec les compagnons de brasserie bavarois, les voyous de la SA ou les nazis des premiers jours comme Sepp Dietrich. Il n'en mettait pas moins toutes ses compétences au service de la formation de la VT (troupe armée), future Waffen-SS. Hausser avait pour objectif de doter la VT de toutes les compétences d'une unité militaire traditionnelle. Sa personnalité, la qualité de la formation dispensée dans les écoles militaires de Bad-Tölz et du château de Brunswick contribuèrent à attirer de nouveaux membres dans la VT. Avec Felix Steiner, qui commanda la 5e PanzerDivision "Wiking"au combat, Hausser trouva à la fois un adjoint et un rival. Steiner ne partageait en effet pas les conceptions classiques de Hausser et privilégiait une formation plus originale, inspirée des commandos de choc de la Première Guerre mondiale, mettant l'accent sur le corps à corps, l'utilisation d'armes automatiques et de grenades.

Quelles que furent les différences entre Hausser et Steiner, il est indéniable que les Waffen-SS recevaient une excellente formation, au cours de laquelle étaient organisées de nombreuses compétitions sportives afin de transformer les recrues en véritables athlètes, mais aussi de développer un esprit de groupe, entre soldats, et entre hommes du rang, sous-officiers et officiers. Le recrutement et la formation des futurs officiers rompaient également avec les traditions militaires. Afin d'éviter le développement d'un esprit de caste, les futurs officiers devaient au moins servir deux ans dans le rang avant d'entrer dans la Junkerschule, école d'officiers de la Waffen SS. Les recrues de la Waffen-SS et tout particulièrement leurs officiers recevaient également une formation idéologique sur les lignes directrices et l'idéologie du parti, imprégnée d'un anticommunisme et d'un antisémitisme radicaux ; cet aspect de la formation suscite de fortes réticences de Hausser et Steiner, qui veulent dispenser une formation militaire de haut niveau sans trop s'encombrer d'aspects politiques.

Peu après l'arrivée de Hausser à la formation, la VT (unité armée) s'agrandit via la création du 1er Régiment SS « Deutschland » à Munich et du 2e Régiment « Germania » à Hambourg. Après l’Anschluss, se créa le 3e Régiment SS, « Der Führer », composé de nazis autrichiens. Ces trois régiments furent regroupés en octobre 1939 pour constituer la SS Division Verfügunstruppe, la future 2e Panzerdivision SS Das Reich. La « Leibstandarte », garde personnelle de Hitler, fut transformée en régiment motorisé mais conserva au travers de détachements, sa mission traditionnelle de protection du Führer. Elle fut ensuite, elle aussi, transformée en division, la 1re division SS Leibstandarte Adolf Hitler.

La biographie d'Erich von Manstein est assez précise concernant l'évolution du personnage pendant la 2GM. Malgré tout, il manque la fin. Mais d'abord une anecdote qui nous montre le courage de cet homme et le respect qu'il avait su inspirer aux autres officiers supérieurs du Reich et avec lesquels il avait constité de solides alliances. Cet épisode nous montre qu'il avait vraiment beaucoup de pouvoir au sein du commandement allemand, même lorsqu'il prenait des décisions controversées mettant en cause les plus hautes instances du système.... Il a condamné Heinrich Himmler publiquement  devant ses troupes et en présence de tous les officiers, commandants des SS-Panzerdivisions, "Wiking" et "Totenkopf"... Himmler voulait justifier la conquête de Kharkov en soulignant l'efficacité de "la terreur de la SS contre la" race slave inférieure "...Hausser piqua la mouche et rempli de colère il s'adressa à Himmler en criant:"Reichführer Himmler, ce succès n'a pas été gagné avec la terreur SS, mais avec le sang de mes garçons...Sachez que j'ai expressément interdit d'avoir l'impudence de traiter nos valeureux ennemis de "race slave inférieure"!!!". "Selon SS Gruppenführer, Gottlob Berger , qui a assisté à cette colère de Hausser,  Himmler, est parti tout de suite, et en a informé Hitler immédiatement et lui a demandé de décharger Hausser de son commandement et de son grade. La réaction d'Hitler n'est pas connue, mais Hausser n'a pas perdu son poste,  a continué à grimper dans la hiérarchie des SS jusqu'à la fin de la guerre.
Plus tard, en août 1944, Paul Hausser a été promu au grade de SS-Oberstgruppenführer Und Generaloberst der Waffen-SS. Il a ensuite encore commandé le groupe d'armée G du 28 janvier au 03 avril 1945. A partir d'avril 1945 Hitler a soulagé Hausser de son poste en tant que commandant de l'Armée Groupe G. Hausser est restés au chômage jusqu'à la fin de la guerre, a fuit en Autriche où il s'est rendu en mai aux Américains, exactement à Zell am See.

Il fut arrêté et passa par plusieurs camps de prisonniers dont celui de Dachau. avant d'être incacéré en tant que SS Oberstgruppenführer et général de la Waffen SS, sur le principe des « arrêts automatiques » dans un camp d'internement où étaient internés tous les Nazis, dits:"chargés".  
En 1949, il a été libéré de prison. Aucune charge sérieuse n'a été retenue contre, lui malgré son rang élevé dans la SS. L'hypothèse la plus pertinente était que son activité temporaire dans le camp d'Oberursel l'avait bien aidé, il y travailla sur Histoire opérationnelle allemande, dans la Section de la division historique sous la direction de l'ancien chef d'état major Franz Halder. Avec l'aide d'autres chefs militaires allemands, ils étudièrent les renseignement dont disposaient les États - Unis sur l'Europe de l'est et de l'Armée Rouge et les appliquèrent aux opérations allemandes pendant la 2GM. Ils transposèrent les rapports des opérations allemandes sur le front est et les utilisèrent. Ils devaient déceler les éventuels problèmes opérationnels dans une confrontation directe des USA contre l'Union soviétique.

En 1946, lors du procès de Nuremberg Hausser était "le témoin le plus important pour la Waffen-SS" (Mitcham dixit). Il a essayé avec beaucoup d'effort de présenter la Waffen-SS comme une force non politique, à l'instar la Wehrmacht. Il tenait beaucoup que la différence soit faite entre la SS Allgemeine, la Gestapo et les Totenkopf des camps d'extermination. Mais le flou apporté par le fait que "Totenkopf était aussi le nom d'un division de combat, la 3e PanzerDivision SS "Totenkopf", ne convaint pas les juges, et toute personne ayant un "SS" tatoué sous le bras gauche était considéré comme tous les SS.

Selon le service secret britannique, en 1949, il a fondé « Fraternité » soit, une association d'anciens nazis, la jeune République fédérale d'Allemagne a voulu immédiatement infiltrer cette organisation. Il a fondé la communauté auxiliaire sur la mutualité des anciens membres de la Waffen-SS. L'objectif de cette organisation était de défendre les membres des Waffen-SS et les soldats des forces armées régulières, en essayant aussi de légaliser et réhabiliter la réputation de la Waffen-SS.
A partir de 1951 Hausser était avec Otto Kumm et Herbert Otto Gille l'un des organisateurs de la communauté de l'ex - Waffen SS (HIAG). Le but de cette organisation était la protection des anciens membres de ces unité, Hausser a vigoureusement défendu le rôle militaire de Waffen-SS et a nié qu'ils aient commis des attentats et autres crimes de guerre.  A cette fin, Hausser a écrit une justification orientée autobiographique qui est apparu dans des maisons d'édition de droite sous des titres différents et à grande ditribution. La publication de Hausser "Waffen-SS en action" sortie en 1960, fut censurée par la station d'inspection fédérale pour les écrits allemands, en indiquant que la jeunesse pouvait être mise en danger si elle lisait ces écrits.
Hausser lutta jusqu'à sa mort pour réhabiliter la Waffen SS et ses hommes comme étant des unités de combat et de guerre et non de police. Il voulait que la différence soit faite entre la SS Allgemeine, la Gestapo, les Einsatzgruppen et la Waffen SS qui se battait sur tous les fronts.

Jusqu'à sa mort en 1972, Hausser était toujours prêt à prendre du temps pour chaque membre pour aider ses anciens camarades Waffen-SS.
Lors des funérailles de Hausser en 1972 sur le cimetière de la forêt à Munich, sont venus des milliers d'anciens membres de la SS qui se sont déplacés pour lui rendre un dernier hommage. L'éloge funèbre a été donné par l'ancien Brigadeführer SS  Otto Kumm.






PS. En ce qui concerne les pertes totales au sein des unité de Waffen SS, on parle de 314.000 morts, 40.000 disparus et 400.000 blessés. Entre les morts et le disparus, il s'agit à peu près de 34,9% de l'effectif complet des Waffen SS qui avoisinait le million de combattants. Il ont donc eux aussi payé le prix fort de la folie de leurs chefs.

Il y a encore bien des sujets à creuser concernant ce personnage extraordinaire du IIIe Reich, beaucoup de livres y sont consacrés et j'encourage ceux qui sont intéressés par cet homme plein de relief et de respect à les lire.

Sources: "Paul "Papa" Hausser, Mémoires de guerre" J. Cousin
             "L'élite militaire d'Hitler" Samuel W. Mitcham (vol 1)
              Wikipédia


Dernière édition par Gus Kruk le Mer 28 Juin - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: paul Hausser   Jeu 22 Juin - 8:26

vania a écrit:
Un général "électron libre"...

En tous cas un officier qui ne se laissait pas influencer et qui savait jusqu'où il pouvait aller...Même chose avec ses hommes auxquels il savait qu'il demandait l'impossible, il souffrait avec eux et ne les a jamais laissé tomber.

Jusqu'à sa mort il les défendra...La classe quoi...

Il est le seul à avoir désobéi à un ordre direct d'Hitler et a avoir conservé son commandement et son grade (Kharkov). Il est également le seul à avoir dirigé sa colère en reprenant directement Himmler lui-même sans conséquence...(Voir au dessus)

Ce qu'on peut lui reprocher, c'est d'avoir probablement fermé les yeux sur des crimes de guerre odieux commis par certaines unités de ses divisions, ne serait-ce que la "Das Reich" ou la "Totenkopf".

Qu'il n'aie pas été poursuivi reste pour moi une énigme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: paul Hausser   

Revenir en haut Aller en bas
 
paul Hausser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La géographie culturelle selon Dominique Crozat et Jean-Paul Volle (Montpellier III)
» Prière du médecin selon Jean-Paul II
» BAILLE (Louis-Paul) Baron de Saint-Pol - Général de brigade.
» Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs Solennité, commentaire du jour "Sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise"
» Le Pape Jean-Paul II croyait en GARABANDAL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: