Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LE TUEUR DE CHARS!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 536
Age : 45
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: LE TUEUR DE CHARS!   Sam 3 Mai - 18:19

Hans-Ulrich Rudel est le fils d'un pasteur et il est né le 2 juillet 1917 à Konradswaldau en Silésie. Pendant sa jeunesse, il pratique de nombreux sports, surtout ceux qui procurent les sensations les plus fortes. On peut dire que c'est une « tête brûlée ». Il obtient son bac avec quelques difficultés et réussit avec chance le concours d'entrée dans la Luftwaffe. En décembre 1936, il rejoint l'école de Wildpark-Werder et il se porte volontaire pour les unités de stuka.




En juin 1938, il rejoint la 1./St.G 168 à Graz-Thalerhof en Autriche comme oberfähntich (aspirant).

Mais il rencontre de nombreux problèmes au sein de cette unité, a commencer par son caractère marginal et puis son mode de vie (il ne fume pas, boit que du lait...). Le chef d'escadrille (W. Sigel) l'envoie à l'école des observateurs à Hildesheim en décembre 38. Il rejoint la 1.(F)/121 à Prenzlau avec le grade de leutnant en juin 39. C'est avec cette unité de reconnaissance qu'il réalise sa première mission de guerre le 1er septembre au-dessus de la Pologne et obtient pour cette campagne la croix de fer de 2e classe.

Malgrès ses demandes répétées pour rejoindre à nouveau une unité de stuka, il est muté comme ordonnance du colonel commandant le fliegerausbildung regiment 43 (régiment d'instruction). Il ne participe pas à la campagne de France.




Début 41, il rejoint son ancienne unité à Caen (devenu la I./St.G3). Maîtrisant mal le stuka, il est renvoyé à la stukaschule 2 de Graz. Il effectue des convoyages à l'Ergänzungsgruppe St.G2. En apprenant l'invasion de l' URSS, il rejoint la St.G2 avec un appareil sortant de réparation. Il est alors affecté à la 1 staffel car on a besoin de tous les pilotes disponibles et malgrès les idées reçues, l'opération Barbarossa n'est pas une promenade de santé.




Le 18 juillet 41, il reçoit la croix de fer de 1er classe et le 24, il est à 100 missions de guerre. Le 6 aout 41, il est transféré au III Gruppe comme teschnischer offizier et à la fin du mois le gruppe fait mouvement pour la région de Léningrad. Au mois de septembre, son heure de gloire est arrivé, il coule le Marat dans le port de Cronstadt. Il dira par la suite que de voler au-dessus du port était l'enfer à cause de la concentration de pièces de DCA.




En décembre, l'unité quitte ce secteur et s'installe à Staritsa (à 200 km au nord-ouest de Moscou) pour soutenir les troupes allemands.

Le 25 décembre 41, le major Hozzel, commandant du St.G2 remet à Rudel la Deutsches Kreuz in Gold, puis le 6 janvier, il obtient la Ritterkreuze pour son action sur le front (la citation précise la destruction du cuirassé Marat, d'un croiseur lourd, l'endommagement du Revolution D'Octobre, la destruction de 15 ponts, de 23 batteries, 4 trains blindés, 17 chars et véhicules blindés et de plus de 400 missions de guerre). Il quitte le front après la remise de cette décoration par le général Wolfram Freiherr von Richtofen.




Au cours de sa permission, il se marie au mois de mars 42. Il prend le commandement de l'Ergängzungsgruppe St.G2 à Graz. Puis après avoir harcelé son commandement, son unité est muté dans le secteur de Maïkop pour terminer l'entraînement de ces pilotes. Le 24 septembre 42, il fête sa 500e missions.

Fin octobre, il effectue sa 600e missions mais il se retrouve à l'hôpital de Rostov pendant 9 jours (après quoi il s'évade pour rejoint son unité!) sur l'ordre du général Pflugbeil.

Le 22 novembre, son unité est stationnée à Karpovka pour aider la VIe armée à Stalingrad.

Les combats pour Stalingrad sont épuisants, Rudel le 24 décembre effectue 17 sorties pour protéger le terrain d'Oblivskaïa.

Le 2 février 43, la VI armée capitule.

Le 10 février, Rudel est à 1000 missions et il est aussitôt envoyé à l'arrière pour une repos bien merité.

Le 1 avril, il est promu au grade de hauptmann avec prise de rang au 1 avril 42 pour hauts faits de guerre.

Le 14 avril 43, il devient le 229e récipiendaire des feuilles chêne.




Après une permission, il gagne Briansk et le 2./Versuchskommando für Panzerbekämpfung (commando expérimental pour la lutte anti-char) équipée du Ju 87D-3 avec 2 canons de flak 18 de 37 mm pour sa mise au point.

Mais début juin 43, les russes dérouillent la tête de pont du Kouban. Le kommando est dissous et la Panzerjägerstaffel St.G.2 est créée sous le commandement de Rudel. Elle est dirigée immédiatement à Kertsch (Crimée). Les premières sorties du Kanonenvögel ne sont pas une réussite, le Ju 87 G est une proie facile pour la DCA et il faut l'intervention de Ju 87 D pour la neutraliser. Pendant ces combats, l'unité contraint les russes a arrêter l'offensive.

Fin juin, Rudel retrouve le commandement de la 1./St.g.2 (la panzerjägerstaffel y est rattachée).




Le 4 juillet, le groupe part de la Crimée pour participer à l'opération Zitadelle, et le 17, la 10.(Pz)/St.G.2 est créée sous les ordres H.Schübel qui est lui-même sous les ordres de Rudel, nouveau kommandeur du III./St.G.2

La bataille de Koursk tourne à la confusion, puis la Wehrmacht est contrainte à la retraite.

Tous le long de l'été, l'unité poursuit une lente retraite vers l'ouest et joue à cache-cache avec les blindés russes.

Le 12 août 43, Rudel est à 1300 missions.

Le 9 octobre 43, il est à 1500 missions et à la fin de ce même mois il a 100 chars détruits à son tableau de chasse.

Le 25 novembre 43, il reçoit des mains d'Hitler la Ritterkreuz mit Eichenlaub und Schwertern.




Sans aucunes incidences sur le cours de la guerre à l'Est, Rudel et ses stukas remportent toujours des succès et les combats sont de plus en plus désespérés.

Le 1er mars 44, il est promu major, avec prise de rang au 1er octobre 42 pour bravoure exceptionnelle devant l'ennemi.




Le 20 mars 44, c'est une journée dramatique, ce jour-là, pendant sa 8e mission, Rudel voit un stuka faire un attérissage forcé, il décide de récupérr l'équipage (son 7em sauvetage). Mais son propre appareil reste bloqué dans le boue, alors les 2 équipages doivent repasser à la nage le Dniestr. L'eau est froide, elle charrit des glaçons. C'est là que son mitrailleur se noye. Puis de l'autre coté, ils tombent sur une patrouille russe, Rudel arrive à prendre la fuite. Il est récupéré le lendemain par les troupes roumaines.

Le 23 mars, Rudel et le III./SG2 s'installe à Iasi.

Le 26 mars, il revendique 17 chars sur la journée.

Le 28 mars, l'OKL communique que Rudel totalise 1800 missions et 202 chars détruits.

Le 29 mars, télégramme de Göring qui lui annonce la remise des diamants à sa croix de fer.

Le 30 mars, il quitte le front pour Berchtesgaden.

Le 1er juin, il effectue sa 2000e mission.

Début août 44, il est transféré avec son unité en Lettonie.

Le 20 août 44, il repart pour la Roumanie ou la situation est critique. Rudel et son unité sont utilisés comme la Waffen SS, ils sont les pompiers volants du III Reich.

Le 1er septembre, il est promu au grade de lieutenant-colonel et un mois après, il prend le commandement de la SG2.




Jusqu'à la fin de l'année, Rudel et ses pilotes vont s'opposer aux blindés russes.




Le 23 décembre 44, il accomplit sa 2400e mission et son tableau de chasse affiche 463 tanks.

Le 1er janvier 45, il est à Berlin pour recevoir la plus haute décoration : la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne en or, glaives et diamants. Il sera le seul à l'obtenir. En même temps, il est promu colonel.

Le 17 janvier 45, il est interdit de vol par Göring. Il va passer outre, les chars qui va détruire seront comptabilisés au niveau de l'etat-major et non sur son tableau de chasse personnel.

Le 8 février 45, c'est le tournant de sa carrière. Il attaque sa 13e victime de la journée lorsque son appareil est atteint par 2 obus de 40 mm. Sa jambe droite est à moitié déchiquetée. Ilest récupéré par les waffen ss et 2 jours plus tart après son amputation, il est transférer à l'hôpital sous le zoo de Berlin.




Le 31 mars, il est de retour au front, mais la fin est prochemalgrès une motivation instacte, Rudel ne peut empêcher l'avancée russe. Il y a aussi de grave problèmes de ravitaillements (pénurie d'éssence et de munitions) et les alliés ont une maîtrise totale du ciel.

Le 7 mai 45, Rudel apprend la capitulation. Ne voulant pas être fait prisonnier par les russes, il décolle à la tête d'une formation (3 Ju 87 et 4 Fw 190) et se dirige vers la zone occupée des troupes US.

La réddition de la SG 2 se fait sur leterrain de Kitzingen.

Les américains refuseront de livrer Rudel aux russes. (au contraire d'Hartmann).

Il reste prisonnier jusqu'en 1947.




En 1948 il émigre en Argentine.Rudel devient alors un ami intime et un confident du dictateur Argentin, Juan Peron. Même avec une jambe en moins, il resta un sportif actif, joua au tennis et goûta aux joies du ski. Il escalada même le plus grand haut sommet américain, l'Aconcagua (7020 mètres) et par trois fois, il gravit les pentes du plus haut volcan sur Terre, le Llullay-Yacu, qui culmine à 6 920 mètres en Argentine.

Rudel est retourné en Allemagne de l'Ouest en 1953 et a rejoint le Deutsche Reichspartei. Dans l'Allemagne d'après-guerre, il fut un homme d'affaires heureux. Il est mort à Rosenheim le 18 décembre 1982, et a été enterré à Dornhausen.

Les données de Rudel ont servi au développement du Fairchild A-10 Thunderbolt II.



Palmarès :

2530 missions

navires coulés : 1 cuirassé (Marat de 23500tonnes environ), 1 croiseur, 1 destroyer, 70 embarcations (en Crimée)

9 victoires aériennes (7 chasseurs et 2 Il 2)

519 chars détruits (au-moins)

1000 véhicules détruits environs

150 batteries d'artillerie

4 trains blindés

32 fois abattus ou attérissages forcés et 5 fois blessés

Et de nombreux objectifs au sol (pont, coupure de voie ferrée...).




Sources :

Aérojournal n°37 et l'article de Rolf Steiner.

Pilote de stuka de Rudel collection j'ai lu bleu.

Un article dans AirMag (actuellement en presse)







GREG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 536
Age : 45
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: LE TUEUR DE CHARS!   Sam 3 Mai - 18:20

Je ne pouvais pas faire une bio de Rudel sans parler de 2 de ses coéquipiers.




Erwin Hentschel.

Il est née en octobre 1917 dans un village de Saxe. Il entre en novembre 1938 dans la Luftwaffe et il est muté dans un régiment de flak, puis un groupe de bombardiers et enfin une école de radio-navigants. Il sort breveté en août 1940.

Il est affecté à la Stukaschule de Graz, puis à l'Ergänzungsstaffel du VIII Fliegerkorps avant d'arriver à l'Erg.St. De la St.G 2 et, pour terminer le 21 mai 41 à la 8./St.G 2.

Le 22 juin 41, il effectue sa première mission.

Fin septembre il devient le mitrailleur de Rudel. Il est promu unteroffizier en décembre 1941 puis feldwebel un an plus tard.

Récipiendaire de la Deutsches Kreuz in Gold en janvier 43, il passe Oberfeldwebel en juin 43 pour sa 800e missions. Le 12 août 43, il est à 1000 et le 9 octobre à 1200 missions.

Quelques jours après avoir reçu les Glaives, Rudel le propose pour la Ritterkreuze, décernée le 9 décembre. Malheureusement, le 20 mars 44, il se noie dans le Dniest en tentant d'échapper aux russes. Il comptait 1490 missions de guerre et 7 victoires aériennes.




Dr.med. Ernst Gadermann.

Né en 1913 à Wuppertal, il passe son diplôme de médecin avant d'intégrer la Luftwaffe. Il est affecté au III./St.G.2 en juillet 1941. Il n'existe pas à effectuer des missions de radio-mitrailleur.

Rudel le prend comme coéquipier attitré après la disparition de Hentschel.

Il reçoit la Ritterkreuze le 19 08 1944 après sa 600e mission. Il effectue sa dernière mission de guerre le 9 février 1945 jour ou il est abattu avec Rudel. Il est ensuite muté comme observateur dans un poste de guet à Brunswick.

Il a réalisé 850 missions, revendiqué plusieurs victoires aériennes et a participé à la destruction de 351 chars avec Rudel.







Source : article de Rolf Steiner Aérojournal 37 (juin/juillet 2004).




GREG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Order
Hauptmann
Hauptmann
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 40
Localisation : Le long du mur de l'Atlantique
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LE TUEUR DE CHARS!   Sam 3 Mai - 22:24

Bien Greg, biographie complète. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.azimutproductions.com
goliath
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 24
Localisation : Finlande-Ermont 95
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: LE TUEUR DE CHARS!   Dim 4 Mai - 12:56

Très intéressant, merci Greg !
On se rapelle des exploits de pilotes d'appareils anti-chars allemands lors de l'opération Zitadelle, avec des dizaines de chars détruits par jour.
J'ai été impressioné par le fait que Rudel a tenté de récupérer l'équipage du Stuka atterit en urgence et que c'était son 7eme sauvetage !
Impressionnant ! Shocked

Citation :
Palmarès :

2530 missions

navires coulés : 1 cuirassé (Marat de 23500tonnes environ), 1 croiseur, 1 destroyer, 70 embarcations (en Crimée)

9 victoires aériennes (7 chasseurs et 2 Il 2)

519 chars détruits (au-moins)

1000 véhicules détruits environs

150 batteries d'artillerie

4 trains blindés

32 fois abattus ou attérissages forcés et 5 fois blessés

Et de nombreux objectifs au sol (pont, coupure de voie ferrée...).

Eh ben, palamarès impressionnant !
Je suis surpris par le nombre de fois abattu, tout en sachant qu'il s'en ai tiré, bien que de justesse des fois, de là.
Quant à descendre 7 appareils, dont 5 chasseurs, faut le faire un Stuka !


merci à toi ! cheers

Goliath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 536
Age : 45
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: LE TUEUR DE CHARS!   Mar 6 Mai - 18:54

Normalement, le gros des victoires ont été obtenues sur Fw 190 G, mais il a abattu un Il 2 avec son stuka.
GREG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE TUEUR DE CHARS!   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE TUEUR DE CHARS!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une jeune femme échappe au tueur en série en invoquant Marie
» "le tueur" de P. FOURNEL
» Kipi le Cochon Tueur
» URSS - 1er Corps de Chars de la Garde 1942-1945
» Chars de combat en DVD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: