Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Combat de rue à Stalingrad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4477
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Combat de rue à Stalingrad   Mar 2 Aoû - 9:33

Citation :
Voilà typiquement les petits trucs que les Russes connaissaient depuis la nuit des temps et que les Allemands ignoraient.
Anecdote insolite.
50000 pour une armée de 300000 hommes c'est énorme.
1 soldat sur 6 aurait donc été soviétique ?...
Essayer éventuellement là-dessus d'avoir d'autres sources, mais les chiffres de Lopez et Buffetaut semblent quand même un peu plus "digestes"... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 492
Age : 52
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Combat de rue à Stalingrad   Mar 2 Aoû - 13:26

Quelques recherches rapides donnent ceci: Ce n'est pas 1 sur 6, mais 1 sur 4 soldats de la 6e armée qui étaient d'origine russe, que ce soit des cosaques, des Ukrainiens ou des prisonniers de guerre servant d'auxiliaires, eux qui étaient de toute façon banni des forces soviétiques puisque considérés comme des traîtres dès qu'ils s'étaient rendus.

L'historien militaire Paul Carell (1969) emploie le terme d'« auxiliaires russes ». Un autre historien militaire, Antony Beevor (1999) utilise le terme Hiwis (Hilfswilligen). L'URSS n'ayant pas signé la Convention de Genève sur les prisonniers de guerre, les soldats soviétiques capturés sont soumis à des conditions d'internement épouvantables. Staline ayant décidé de considérer les prisonniers de guerre russes comme "traîtres à la patrie", ceux-ci ont pu voir dans leur collaboration une échappatoire à leur misère.

Au total, entre 800 000 et un million de citoyens de l'Union soviétique servirent dans des formations de la Wehrmacht, environ 200 000 opérèrent dans les formations de police militaire. Plusieurs autres centaines de milliers de citoyens soviétiques travaillèrent au service des forces d'occupation, notamment au sein de l'administration allemande, des exploitations industrielles ou encore de la Reichsbahn. On peut également citer pèle-mêle les occupations de chauffeurs, cuisiniers, infirmiers, chargés du ravitaillement en vivres et en munitions, estafettes, sapeurs.

En 1943, de nombreux Hiwis furent regroupés en « formations de volontaires » au sein des Osttruppen (sous encadrement allemand), pour certaines envoyées sur le front de l'Ouest où elles combattirent notamment aux premiers jours ayant suivi le débarquement en Normandie. Ces formations avaient également été massivement employées auparavant lors de la bataille de Stalingrad, vu la situation désespérée dans laquelle se trouvait la 6e armée allemande du général Paulus, où ils comptèrent pour près de 25 % des forces présentes sur la ligne de front, soit 50 000 hommes. Dans certaines divisions (notamment les 71e et 76e division d'infanterie allemande), le ratio approchait la parité.

Le désespoir était si grand en 1944 dans les rangs allemands que la réelle volonté de résistance au socialisme international fut cristallisée dans les rangs des Hiwis au travers de la création de l'Armée de Libération de la Russie, ou armée Vlassov.

Selon ces sources, on apprend des choses inimaginables:

1. "Trawniki" . Encyclopédie de l' Holocauste. United States Holocaust Memorial Museum. Récupéré le 21 Juillet 2011.

2. Mgr Stanisław Jabłoński (1.927 à 2.002). "Le Oboz Hitlerowski w Trawnikach" . L'histoire du camp (en polonais). Trawniki site officiel. Récupérée 2013-04-30.

3.Tadeusz Piotrowski (2006). "Collaboration ukrainienne" . Pologne Holocauste. McFarland. p. 217. ISBN 0786429135 . Récupérée 2013-04-30.

Dans ces ouvrages, on peut même découvrir que des "Hiwis, étaient beaucoup plus engagés dans l'application de  "la solution finale" puisqu'ils ont pris un rôle actif dans les exécutions de Juifs à Bełżec , Sobibór , Treblinka II , Varsovie, Częstochowa , Lublin , Lvov , Radom , Kraków , Białystok, Majdanek ainsi que Auschwitz.

Quant à "HISTOQUIZ", ils donnent le chiffre de 23.700 combattants Hiwis armés à Stalingrad, ce qui , évidemment ne compte pas les auxiliaires, infirmiers, cuisiniers et autres porteur de munitions. Donc, lorsqu'on fait le total avec les non combattants, le chiffre de 50.000 Hiwis semble redevenir pertinent.


Dernière édition par Gus Kruk le Mar 2 Aoû - 22:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4477
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Combat de rue à Stalingrad   Mar 2 Aoû - 18:07

Après avoir lu tout ça, oui ça se tient ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 492
Age : 52
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Combat de rue à Stalingrad   Ven 24 Fév - 16:28

Et voici la plaque de bras accordée aux combattants survivants de la bataille de Stalingrad...

J'imagine qu'elle ne put être donnée qu'à ceux qui ont été blessés et qui n'étaient donc plus là lors de la défaite...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4477
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Combat de rue à Stalingrad   Ven 24 Fév - 16:42

30 à 35000 évacués par avion avant la capitulation.
Ceux-là ont pu recevoir cette médaille ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combat de rue à Stalingrad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combat de rue à Stalingrad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» De la Waffen SS et de Stalingrad
» LE MYSTERE DU MAL - LE COMBAT SPIRITUEL
» Le Combat Spirituel
» AUX POSTES DE COMBAT (Doubles pages) 1939-1945
» combat de chien et porc épic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Batailles-
Sauter vers: