Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Kouban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 536
Age : 45
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Kouban   Ven 31 Juil - 14:46

La 17ème armée allemande évacue la tête de pont du Kouban : c’est l’opération
baptisée “Krimhild“. L’opération commence le 13 septembre 1943 et se termine le 9
octobre. 227 484 soldats allemands et roumains, 72 899 chevaux, 21 230 véhicules
motorisés, 27 741 véhicules à traction animale et 1 815 canons passent ainsi en
Crimée.
La terrible défaite allemande à Stalingrad a des répercussions graves sur les actions
entreprises par les troupes allemandes et roumaines dans le Caucase. En premier lieu,
le succès de la contre-offensive d’envergure lancée le 19 novembre 1942 et l’échec
d’une tentative de dégagement des forces encerclées ont créé le risque de voir ces
unités coupées de leur retraite. Le commandement allemand ordonne donc le retrait
général de la région, pour regrouper ses forces sur des lignes intermédiaires. La 1.
Panzerarmee passe par Rostov (qui reste aux mains des Allemands jusqu’au 14
février 1943), et la 17. Armee, composée de 11 divisions allemandes et 6 divisions
roumaines, par le Kouban. Ces dernières -3 appartenant au Corps de Cavalerie
(19ème division d’infanterie, 6ème et 9ème divisions de cavalerie) et 3 autres (10ème
division d’infanterie, 2ème et 3ème divisions d’infanterie de montagne) subordonnés
au groupe d’opérations allemand- regroupent 64 606 hommes, sous-officiers et
officiers.
L’élargissement de l’offensive soviétique dans le Caucase contre les troupes
allemandes et roumaines consiste en actions conduites par les Front Nord-Caucase et
Transcaucase, qui avancent par Eisk, Krasnodar et Novorossiysk. Le 12 février, les
Allemands perdent la deuxième ville, et organisent une nouvelle position défensive à
l’est d’Abynskaia, Slavianskaia et le canal de Protoka.
Le 18 février 1943, le haut commandement allemand décide de maintenir dans le
nord-ouest du Caucase une tête de pont limitée par la mer d’Azov au nord, la mer
Noire au Sud, la péninsule de Taman et le détroit de Kertch à l’ouest, avec une
profondeur initiale de 200 km -entre le canal de Protoka et la baie de Gemjeskaia, et
plus de 180 km en profondeur, incluant Novorossyisk. Cela dans le but -une
amélioration stratégique en faveur de la Wehrmacht étant prévue- de reprendre
l’offensive vers les champs pétrolifères du Caucase, si importante pour l’économie de
guerre allemande. Ainsi, le maintien d’une tête de pont assure indirectement la
défense de la Crimée, réduisant ainsi la possibilité pour la flotte soviétique de mener
une opération en direction du Bosphore et les rivages bulgare et roumain. Percevant
les intentions offensives des Soviétiques, le commandement allemand du Kouban
prépare de nombreuses lignes de résistance -dont la “Ligne Bleue” (Novorossiysk,
Krimskaia, Plaventsky, le détroit de Kurka)- dans le dessein d’opposer une résistance
sur le long terme avec des alignements intermédiaires.
La défense
La bataille de la tête du pont du Kouban dure 7 mois et demi (25 février-9 octobre
1943) et comprend 6 phases. Les troupes allemandes et roumaines de la 17. Armee
font face à des violentes attaques terrestres soviétiques appuyées sur mer et dans les
airs.
La première phase prend place du 25 février au 12 mars. Les plus importants combats
se déroulent dans la zone d’Abynskaia. La deuxième phase, du 25 mars au 6 avril voit
les Soviétiques attaquer en force vers Slavianskaia-Anastasievskaia et dans la zone de
Sviestielnikof. Au sud de la rivière Kouban, les principaux efforts sont faits au nord
de la ligne Abynskaia-Krimskaia, avec des attaques de faible ampleur sur le reste du
front. Début avril, à la fin de la seconde phase, les troupes allemandes et roumaines
se regroupent sur la ligne fortifiée dite “Ligne Bleue”.
Dans la troisième phase -seconde quinzaine d’avril jusqu’à début mai- les Roumains
encaissent le gros de l’attaque de la part de 3 divisions d’infanterie soviétiques et une
brigade blindée et se regroupent dans les zones intermédiaires de Prikubanskyi et
Krimskaia.
Le 26 mai, les Soviétiques lancent une quatrième attaque en direction de Krimskaia
Anapa, ayant effectué en même temps des attaques de diversion. En concentrant leurs
forces dans un secteur restreint d’attaque (Kievskoe-Moldovanskoe), les Soviétiques
réalisent une brèche au nord de la route Krimskaia-Moldovanskoe.
Jusqu’à la mi-juillet, le front du Kouban ne connaît que de petites actions localement
situées. Après d’intenses préparatifs, les forces soviétiques, appuyées par l’artillerie,
l’aviation et des chars attaquent les 16-30 juillet puis les 7-12 août sur l’ensemble du
front. Le 7 septembre, elles intensifient leur offensive dans le secteur nord, puis au
sud, où elles essayent d’entrer dans Novorossiysk, et dans le secteur central, entre
Keslerovo et Kievskoe, dans le but de rompre la défense et d’encercler les forces
germano-roumaines. Ces actions constituent le préambule à la 6ème offensive
soviétique qui se déclenche les 9-10 septembre 1943 mais qui finalement ne parvient
pas à réaliser les objectifs du haut commandement soviétique : détruire les troupes
allemandes et roumaines dans la péninsule de Taman et empêcher leur
rembarquement vers la Crimée.
L’évacuation de la tête de pont
Le 4 septembre, Hitler ordonne au Groupe d’armées A d’évacuer la tête de pont,
l’opération commence secrètement de nuit le 16 septembre. L’opération, bien
coordonnée, se termine le 9 octobre. 240 navires de toute taille ont été utilisés. 177
355 Allemands, 50 139 Roumains, 28 486 volontaires, 27 457 civils, 115 477 tonnes
de ravitaillement, 13 490 tonnes de fourrage, 74 canons d’assaut et véhicules blindés
légers, 72 899 chevaux, 17 741 wagons ont été évacués par mer. Par air, 15 661
hommes et 1 153 tonnes de matériel. Durant la bataille du Kouban, les Allemands ont
perdu 10 008 tués (dont 4 généraux commandants de divisions), 36 225 blessés et 526
disparus ; les Roumains ont perdu 1 598 morts, 7 264 blessés et 806 disparus.
Source :
http://www.worldwar2.ro/forum/index.php?s=0203bf430fd9bb572c832479f33624c5&showtopic=1091

GREG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Generaloberst Halder
Generalleutnant
Generalleutnant
avatar

Nombre de messages : 374
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Kouban   Mar 4 Aoû - 19:17

Merci pour ton post, je cherchais justement des infos la tête de pont de Kouban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5063
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Kouban   Mar 4 Aoû - 19:32

Oui, merci Wink
Le film "Croix de fer" de S. Peckinpah, avec James Coburn ,est censé se passer au Kouban, peu avant son évacuation.
Un tour de force d'ailleurs réussi par l'Axe qui a eu relativement peu de pertes proportionnellement au nombre de bonhommes.
Faut dire qu'ils commençaient à avoir l'habitude: dernière évacuation importante en date avant le Kouban, la Sicile à la mi-aout 1943...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentlemiltonien
Feldwebel
Feldwebel
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Kouban   Mer 5 Aoû - 0:24

vania a écrit:

Faut dire qu'ils commençaient à avoir l'habitude: dernière évacuation importante en date avant le Kouban, la Sicile à la mi-aout 1943...

http://www.histoquiz-contemporain.com/Histoquiz/Lesdossiers/seconde/sicile/Dossiers.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php
Generaloberst Halder
Generalleutnant
Generalleutnant
avatar

Nombre de messages : 374
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Kouban   Mer 5 Aoû - 18:07

vania a écrit:
Oui, merci Wink
Le film "Croix de fer" de S. Peckinpah, avec James Coburn ,est censé se passer au Kouban, peu avant son évacuation.
Un tour de force d'ailleurs réussi par l'Axe qui a eu relativement peu de pertes proportionnellement au nombre de bonhommes.
Faut dire qu'ils commençaient à avoir l'habitude: dernière évacuation importante en date avant le Kouban, la Sicile à la mi-aout 1943...

C'est à lui que je pensais quand j'ai vu le sujet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kouban   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kouban
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Batailles-
Sauter vers: