Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 blindé français de récupération sur le front de l'est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: blindé français de récupération sur le front de l'est   Sam 8 Aoû - 0:05

La suite du sujet de PZ IV : ...utilisés par les allemands, certes, mais sur le front de l'est.
Ca serait plus je pense dans le jus du forum.
Je peux commencer par dire qu'environ 200 Renault R 35 ont servi à l'est pour l'entrainement et la lutte anti-partisans.
je précise mes sources plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panzer IV
Obersleutnant
Obersleutnant
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 27
Localisation : Sains Lez Marquion France
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Lun 14 Sep - 14:51

Merci Vania, mais j'aurais préférer éditer le sujet Rolling Eyes
bon, je commence : Razz

La défaite de la Franc consommer par le IIIème Reich, Hitler envisage de conquérir de la même façon l'Union Soviétique.
Néanmoins, faute d'un tissu industriel suffisamment important pour équiper la totalité de ses division blindée, l'armée allemande est obligée de recourir à des matériel capturer pour que ses troupes soi dotées d'un minimum de matériel.
La Wehrmacht voit donc à ce moment le parc militaire français comme une bénédiction pour l'équipement de ses unités.
Ainsi, à la mi-1941, ce n'est pas moins de 88 divisions d'infanterie, 3 divisions d'infanterie (mot) et 1 PzD qui sont crée, et largement équiper de matériel Français : S35, H39, P107...
A titre d'exemple, la 18 PzD sera entièrement composée, jusque mai 1941 de matériel capturée, soit un peut avant le début des hostilité ( donc or cadre ).
Le parc blindé français arrive donc a point nommée pour l'invasion de l'URSS.
A la fin de la campagne de France, les matériel blindé, ( comme tout les matériel militaire d'ailleurs ) furent reverser, selon les conditions d'armistice aux unités allemandes.
Ainsi, la Wehrmacht récupéra pour les chars :
- 500 FT 17
- 800 R35/39
- 600 H35/39
- 50 FCM 36
- 160 B1bis
- 295 S35
- 18 D1 et D2.

En parallèle de l'utilisation de ces chars en leur états d'origine, une politique de reconversion de véhicules périmés est menée :
Certain blindées ont été transformer en obusier ( comme par exemple les obusier 15cm sFH. 131 (Sf) auf Geschützwagen Lorraine-S (Sd. Kfz 135/1 sur chenillette Lorraine 37L TRC ordonner par Hitler pour équiper l'Afriqua Corps... ), d'autres en chasseur de chars, ou encore en Lance flamme...
Ces reconversion montre néanmoins leur limites lors de l'opération Barbarossa, car les pertes sont telle que les PzD se retrouve en sous effectif face à l'armée Rouge,
ex : la 1er PzD lors des combats de Rshev a du, pour maintenir sa capacité de combat, intégrer des chars KV-1, mais ce n'est pas le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panzer IV
Obersleutnant
Obersleutnant
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 27
Localisation : Sains Lez Marquion France
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Lun 14 Sep - 14:55

1)Les Chars en première ligne :

En 1940, les chars Français été les blindés les plus abouti d'Europe, et ceci, les allemand l'on vite remarquer, cet pour cela qu'il les réutilisais à leur conte dans différentes PzD.
Pour gagner la guerre contre l'union Soviétique, la Wehrmacht allait avoir besoins de davantage d'infanterie mécanisée et de divisions blindées, qui vie la formation de la troisième vague de création des PzD.
Mis à part la 18e PzD, qui ne prendra pas part à l'opération Barbarossa, 4 Divisions Blindée on reçut des Blindée Français et on participer avec ceci à l'opération Barbarossa :
la 14e, 16e, 22e et 23e PzD :
La 14 PzD aligner ,en 1941, 2 Kompagnie composées de Chars S-35 et H-39 au sein du 36 Pz Rgt, ceci ne participer pas directement à l'invasion de la Yougoslavie, mais furent mis en ordre de bataille afin de pouvoir participer à l'opération Barbarossa.
Chaque Kompagnie était composée comme suit :
1 peloton d'état-major ( 2 S-35 ) + 3 pelotons ( 1 S-35 et 4 H-39 par peloton ).
Ceci furent engagée dans des combat ininterrompus tout au long de 1941, participant aux bataille de Kiev, Rostov...
lorsque l'offensive fut ralentie pendant l'hiver, la 14 PzD avait perdue près des 2/3 de ces effectif blindée français.
Les Blindé d'origine française de la 16 PzD ont été intégrer au 2 Pz Rgt quelque temps avant le déclenchement de la guerre à l'est, mais aucune information ne nous indique leur déploiement opérationnel, néanmoins, avec l'arriver de l'hiver, ses chars furent retirer et transférer à l'ouest.
Les Chars français de la 22e PzD furent engager avec le 223 Pz Abt à Sébastopol en 1941 ( Groupe d'armée Sud ).
le 223 Pz Abt est le Bataillon mieux connue pour le siège de Sébastopol car, il fut utiliser avec ces Chars B2 et B2 Flam, qui n'était autre que des B1bis...
À ce moment, le 223 Pz Abt était formé d'une unité de commandement, de 2 Kompagnie de Pz III et sa Troisième Kompagnie était formée selon le schéma suivant :
1 peloton d'état-major ( 2 B2 ) + 3 peloton (1 B2 et 4 B2 Flam par peloton ).
Ce bataillon fut utilisée pour réduire les ouvrages fortifiée de la zone de Sébastopol, grâce au blindage des B1bis ( 60mm ).
En ce qui concerne la 23 PzD, elle ne participa pas réellement à la guerre à l'est avec des Chars Français, pour la bonne raison que son régiment, le 201 Pz Rgt, comme le 202 Pz Rgt de la 26 PzD, combattit belle et bien avec des « Français », mais ces unité n'étaient pas encore rattachée a ces PzD.
Ces Rgt étaient formés de 2 Abt à 3 Kompagnie, [ 2 Kompagnie avec chacune 1 peloton d'état-major ( 2 S-35 ) + 3 pelotons ( 1 S-35 et 4 H-39 par peloton ) et 1 Kompagnie avec 1 peloton d'état-major ( 2 B2 ) + 3 peloton ( 1 B2 et 4 B2 Flam par peloton ) ]
La composition de chaque Kompagnie ressemblé, dans l'effectif théorique, à la 3em Kompagnie du 223 Pz Abt, avec des chars identique, soit :
1 peloton d'état-major ( 2 B2 ) + 3 peloton ( 1 B2 et 4 B2 Flam par peloton ).
Toutefois, quelque unités furent crée avec des matériel Français reconvertit, et ce pour des raison spécifique :
lorsque l'armée allemande pénétra en territoire Soviétique, elle eut la désagréable surprise de tombée sur des chars entièrement nouveaux et terriblement efficace : les T34 et KV-1 ou 2.
Or, le canon le plus puissant était le Pak de 75mm, en quantité encore limitée.
L'idée vint alors de crée des Pak automoteur sur châssis Français, qui donna lieux à la création d'une nouvelle unité : la 223 Pz Kompagnie ( Division inconnue ) qui combattit à Sébastopol, et continuas a être déployer dans le groupe d'armée Sud jusqu'en 1942, ou ces Chars Français furent transférer en France.
Elle était équipée de Selbstfahrlafette 4,7cmPak(t)auf PzKpfw35R(f) ohne turm, sur châssis H-35.
Enfin, pour terminer cette partit sur les chars en première ligne, j'aimerais présenter un canon automoteur, désigner sous le non de 19,4cm Kanone 485 (f) auf Selbstfahrlafette, qui est un canon automoteur Français et qui servis dans le 84 Heer Artillerie Rgt en 1942 durant le siège de Leningrad, en effet, ce canon était capable d'envoyer ces obus à plus de 22km.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panzer IV
Obersleutnant
Obersleutnant
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 27
Localisation : Sains Lez Marquion France
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Lun 14 Sep - 14:56

2)La Lutte anti-partisans :

Parmi les chars qui servir dans la lutte contre les partisans, ce trouve le FT 17 :
Dinosaure au yeux de Claude Balmefrezol, il n'en joua pas moins un rôle de premier plans dans la garde des aérodrome de la Luftwaffe dans les Balkans.
Quelque 75 d'entre-eux servir en effet dans les pays Balkanique allier de l'Axe.
Néanmoins, les Forces de sécurité de la Waffen SS, très friente de ces modèle en reçurent près de 250.
Néanmoins, la lutte contre les partisans (dans les Balkans, ou en URSS occupée ) fut l'affaire des Blindée Français.
Après de longue recherche, j'ai réussis à identifier deux unité qui ont participé à cette lutte :
le 102 et 202 Pz Rgt.
Le 202 Pz Rgt à en fait commencé sa carrière opérationnel lors de l'opération Barbarossa et plus particulièrement lors de l'attaque de la ligne Staline.
Car cette unité, comme décrite plus haut était formé de 2 Abt à 3 Kompagnie, [ 2 Kompagnie avec chacune 1 peloton d'état-major ( 2 S-35 ) + 3 pelotons ( 1 S-35 et 4 H-39 par peloton ) et 1 Kompagnie avec 1 peloton d'état-major ( 2 B2 ) + 3 peloton ( 1 B2 et 4 B2 Flam par peloton ) ].
En décembre 1941, le 1er Abt fut transférer en Yougoslavie pour des opérations de police et de lutte anti-partisans, alors que le 2d Abt était affecté à la 26 PzD
Dés l'été 1941 l'OKW envoie le I° Abt du 102 Pz Rgt avec 60 chars français . il est déployé en Serbie avec la 312 ° ID . mais son rôle ne se limite pas à l'appui exclusif de cette unité . il doit aussi servir de bras armé des commandants des unités suivantes 113 704.714.717 et 718 ID. Il es composé de 3 compagnies de combat fortes de 3 pelotons + un peloton d'état majors (fort de 2 S35)Les pelotons sont forts de 1 S35 de commandement et 4 H39.
Cette unité participe à diverses opérations de contre guérilla entre Janvier et mars 1943 avec le 22°Corps Alpin . Il est ensuite transféré en Hongrie en Mars1944 pour revenir en Yougoslavie en Mai 1944 époque où il est mis à disposition du Armeeoberkommado 12 dirigé par le Generalfeldmarshall W List. Les italiens de leur coté face au durcissement de la résistance des partisans sont obligés de faire monter en ligne des matériaux modernes comme les AB41 les Autoprotteto et M13/40 qui doivent épauler les antiquités qui semblent sorties des musées comme les Automitrailleuses Lancia 1ZMet L5.
Après l'armistice conclu entre les Italiens et les Alliés les Allemands par une série de coups de main audacieux s'emparent des points clefs de la résistance tenus par les Italiens et s'emparent par là même de leur matériel. Ce changement brutal va entrainer par contrecoup une modification dans l'organisation des troupes allemandes combattants dans les Balkans. en effet les Allemands remplacent début 1944 le matériel d'origine Française par du matériel d'origine italienne. Ainsi les 14 .15 .16 Polizie Panzer Kompanie reçoivent des chars italiens Le Panzer Abt de la 373(kroat) ID est équipé avec des K6/40 et 2 Autoprotetto.
Le 202 Pz Abt replace ces chars par des M15/42 . Mais le matériel italien est rapidement hors service suite aux mauvaises conditions climatiques (froid).
Par contre les unités SS conservent leurs matériels français Les SS Pz Dv Prinz Eugen ; la Hanschar et Skonderberg sont toujours équipés de leurs chars H35/39 et R35 pour leurs Aufklärung Abt.
Durant les combats autour de Belgrade en Octobre 1944 les Stug qui attaquent la 36° division de partisans équipée de T34/85 à Obrenevac sont appuyés par des H39 qui couvrent la retraite malgré les attaques de Sturmovik.
Les chars furent aussi utilisés dans les trains blindés qui circulaient sur le réseau pour faire la chasse aux partisans Ainsi les Panzer Züge 26 27 et 28 furent équipes avec 3 S35 ; Le système SSk Köln permettait aux engins de quitter le train rapidement
Le Panzer Züge 25 remplaça ses chars français par des 38 T en 1943.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panzer IV
Obersleutnant
Obersleutnant
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 27
Localisation : Sains Lez Marquion France
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Lun 14 Sep - 14:57

Pour Conclure, le Char Français, quelque soit sa performance, fut intensivement utilisé par les allemand, que ce soi en première ligne ou dans lutte contre les partisans.
Cependant, il est indispensable de faire remarquer au lecteur plusieurs chose :
1, les blindée utiliser sur le front soviétique le furent durant une période assez courte ( jusque l'hiver 1941 environ ) car les unités en possédant furent mis au repos et rééquipées.
2, les blindé français furent utilisé dans des Bataillons complètement équipé de chars français.
3, les chars français servant à la lutte contre les partisans furent progressivement transférer à l'ouest , car, a ce moment, une directive d'Hitler, suite à l'écrasement de l'Afriqua Corps demander que la 21 PzD soit exclusivement équiper de matériel de prise ( Dont l'officier en charge de cette réalisation était le Commandant Becker... )
Ainsi, l'histoire des chars français ( en tout cas pour la majorité ) s'arrête en 1942.
toutefois, En Février 1945 la Wehrmacht avait toujours 40 B2 Flam qui reçurent pour certains une application de Zimmerit sur la tourelle...

Bibliographie :
- Heer et l'héritage français de Claude Balmefrezol,
- les divisions blindées de la Wehrmacht 1939-1945 de Jorge Rosado et Chris Bishop,
- Le Kommando Becker, magazine TNT, article de Laurent Tirone,
- L'arme blindé française de St Martin,
- http://www.chars-francais.net :Sal:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Lun 14 Sep - 17:04

Clair et détaillé. Smile
Le char B2 dont tu parles, , c'est bien l'appelation allemande du B1 bis français, ou un autre modèle ?
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panzer IV
Obersleutnant
Obersleutnant
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 27
Localisation : Sains Lez Marquion France
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Lun 14 Sep - 17:09

vania a écrit:
Clair et détaillé. Smile
Le char B2 dont tu parles, , c'est bien l'appelation allemande du B1 bis français, ou un autre modèle ?
Merci.

le B2 en question est belle et bien un B1bis avec tourelleau Allemand et radio Fug 5.
l'armement de bord n'a pas était changer, cependant, les allemand utilisérent également un B1bis en version lance flamme : le B2 Flam, qui perdait sont canon de casemate de 75 contre un lance-flamme avec une capaciter de 200 jet de 3 secondes.
voila :tank:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5165
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mar 15 Sep - 3:00

B1 bis lance flamme Abt 224



Panzerjager R35r 47mm



Somua S35 juin 1944




Chassis B1 bis 10.5cm FH18



Chassis Hotchkiss 10.5cm FH18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mar 15 Sep - 10:09

Belles photos.
La France, "Vache à lait du troisième Reich à tous les niveaux.
Des produits agricoles ("ils nous prennent tout" entendait-on souvent dire à l'époque d'après mon père), aux véhicules automobiles (300000 de production industrielle plus 100000 de prises de guerre, sans compter les blindés), en passant par le charbon, le textile etc ...
Certains disent que l'U.R.S.S. n'aurait pu gagner la guerre sans les fournitures et matériel alliés, mais un Reich sans vassaux tels que la France, la Tchécoslovaquie et les autres , eut été bien en peine de se lancer dans sa politique de conquête à l'est...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panzer IV
Obersleutnant
Obersleutnant
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 27
Localisation : Sains Lez Marquion France
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mar 15 Sep - 12:24

ce sont de trés belle photos naga :pouce:
mais, je n'ais qu'une chose à dire :
la dernière n'appartient pas au front de l'est, et ce du fait que les H-39 de 10.5cm, ne furent recycler qu'a partir de 1943, et furetnlivrée tout dabord à la 21 PzD lors de sa reconstitution en france, après la perte de l'afrique...
ceci dit, il sagit d'un beaux matériel qui n'était pas évident de camoufler... mais dans le bocage Normand, le problème été moins délicat ! cyclops

quand au R-35 avec canon de 47, ces ce genre d'exemplaire bricolé qui combattit à Sébastopol...
Merci Naga :Chap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5165
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mar 15 Sep - 13:36

De rien,j ai trouve ca sur le net.
Encore quelques photos

H 35


H 39



S 35



FT 17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panzer IV
Obersleutnant
Obersleutnant
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 27
Localisation : Sains Lez Marquion France
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mar 6 Oct - 9:43

pour le H-39, il s'agit d'une unité de lutte contre les partisans,
pour le S-35, il fait partit du groupe d'armée Nord qui participera à la bataille de Leningrad (Photo),
pour le FT-17, il s'agit d'un blindé d'une unité de la Luftwaffe en Hollande

study source : BundesArchiv

Note : pour ce qui veule des photos du front de l'est, la Bundesarchiv est idéal, même sur internet :yessir:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mar 6 Oct - 12:02

Un peu H.S., mais a t-on des nouvelles du chassis de char français (R35 je crois) retrouvé au début de l'année enfoui sur la plage de Dunkerque depuis 70 ans.
La mairie et le musée de Saumur voulaient chacun en faire l'acquisition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 187
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonnes
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mar 6 Oct - 12:10

Priviet Vania,

Recouvert à nouveau par le sable, et resté sur place, si j'ai bien compris ...

Le Musée de Saumur préfère le laisser passer cet hiver là où il est, c'est-à-dire préservé comme il l'a été pendant toutes ces années, plutôt que de risquer de l'en sortir prématurément ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aviation-ancienne.forumactif.com
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mar 6 Oct - 13:15

C'est dommage, d'autant qu'il me semble qu'ils ont en réserve une tourelle qui irait sur le chassis... Rolling Eyes
Spassiba. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panzer IV
Obersleutnant
Obersleutnant
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 27
Localisation : Sains Lez Marquion France
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mer 7 Oct - 9:45

ils n'ont peut être pas les moyens de le restaurer Question
ou même de le stocker...
va savoir les raisons, c'est casse-tête bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mer 7 Oct - 10:34

En fait non, il semble que c'est la mairie (Dunkerque je crois), qui aimerait garder le chassis chez elle pour le mettre sur une stèle commémorative, en souvenir de l'évacuation de 1940.
Le musée de Saumur de son côté lui verrait un autre avenir.
Alors il faut trancher, et je pense que c'est là que ça doit coincer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5165
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Sam 11 Fév - 2:28

On retrouve des chars D2 francais en Allemagne.

D2 a Munich en 1945




D2 a Sozic avril 1945


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Dim 12 Fév - 3:10

Bonjours, comme ont se trouve dans le sujet, qui parle des véhicules français capturer, ici pour ma part, j'ai trouver quelques unes des unités, ou furent intégré les "beute panzer", mais maintenant, par la suite, il faudra encore poursuivre les différentes unités, pour contrôler si telle unité, disposait réellement de blindé Français, pour certains c'est sur, et pour d'autre????.

Citation :
Armee-Panzer.Abt.16 (Beute) (créer en Mars 1945, dans la heeresgruppe Kurland)

Panzer-Abt. (F) 102
(créer le 20 juin 1941, effectif de deux compagnie et disposait de blindé lance flamme (beute), l'unité a été a nouveau dissous au mois d'août 1941).

Panzer-Abt.202
(créer le 5 janvier 1943, effectif de trois compagnies (beute), a combattu dans les balkans de Janvier à Mars 1943, en Mars 1944 elle combat avec le XXIIème Gebirgskorps en Hongrie, et au mois de mai 1944, puis elle est a nouveau rappelé dans les Balkans).

Panzer-Abt.205
(Créer le 29 Novembre 1943 dans l'ouest, effectif de deux compagnie (beute), le 26 décembre 1944 a été dissous pour être transformer en tant que Pz. Jäger Abt. 114).

Panzer-Abt.206
(Créer le 29 Novembre 1943 dans l'ouest, effectif de deux compagnies (beute), a été dissous le 14 juillet 1944).

Panzer-Abt.211
(Créer le 24 Mars 1941, effectif de deux compagnies (S-35 et H39).
1. Panzer-Kompanie (Leutnant Büttner) [2x PzKw 35-S]
----- I - IV Panzer-Zug (section) [4x PzKw 35-S et 4x PzKw 38-H]
Totalité 10 chars pour une compagnie.
2 chars par section.
2. Panzer-Kompanie (Oberleutnant Grohe) [2x PzKw 35-S]
----- I - IV Panzer-Zug [4x PzKw 35-S et 4x PzKw 38-H]

(Pour la définition Allemande PzKw 38-H, ici la dénomination Française fus Hotchkiss -39, il n'y a pas eu de 38).
Ici l'état major de la Pz. Abt. 211, lui ne détenait aucun chars de commandement, uniquement les deux compagnies.
Bien ici je fais juste une petite halte, pour vous donné quelques photos de la Pz. Abt 211.

(ici je ne peut pas certifier, que la photo a été prise en france soit en 1940-1941.
Mais ici, avant le 24 mars 1941, les compagnies était incorporés dans le 201ème Pz. Regiment. Qui était basé en France).


Celle ci, oui il n'y a aucun doute possible, c'est Paris.

Et ici encore une autre lors de la parade devant les champs Elysees.


Ici, ont se trouve déjà en Finlande milieu du mois de juin 1941. Ainsi ici la dénomination de l'unité = Pz. Abt. 211.


Et cette autre photo, elle est bien connu, et appartient à la Pz. Abt. 211.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Dim 12 Fév - 19:56

bien, continuons:
Petite rectification à ce que Panzer IV avait énoncé, et provenant de ses sources.
Panzer IV a écrit:
Mis à part la 18e PzD, qui ne prendra pas part à l'opération Barbarossa, 4 Divisions Blindée on reçut des Blindée Français et on participer avec ceci à l'opération Barbarossa :

Je ne connais pas la source de Panzer IV, mais ici ma source elle indique ceci.
Citation :
22 июня, в 3.17 утра, гудериановская артиллерия начала обстрел русских оборонительных позиций. Через 25 минут была предпринята атака бомбардировщиков. В 4.15 передовые части 17-й и 18-й танковых дивизий форсировали реку Буг. Через полчаса через Буг переправились первые танки 18-й танковой дивизии Неринга. Вскоре после этого Гудериан воссоединился с частями Неринга для форсирования Лесны (приток Буга. — Прим. ред.) и остался в дивизии до полудня. На следующее утро он вернулся, чтобы проверить положение дел в 17-й танковой дивизии фон Арнима, а затем в 18-й дивизии Неринга.

ici ont se trouve en 1941.
et le récit traduit donne:

Le 22 Juin à 3h 17 du matin, l'artillerie de Guderian a ouvert le feu sur les positions défensive de l'ennemi. Et après 25 minutes de bombardement que les bombardiers en piquer ont effectuer. A 4h15 du matin, les unités avancés de la 17ème et de la 18ème Panzer Division, ont franchis la rivière Bug (Boug si vous le comprenez mieux). Une heure et demi plus tard, les premiers chars de la 18ème Panzer Division de Nehring ont franchis le Bug,. Un cours instant plus tard, Guderian c'est réunis avec les unités de Nehring pour prendre Lesny (je n'ais pas encore trouvé la localité, mais apparement cela se trouve dans la région de Brest Litovsk. et cette énumération à été décrite dans le livre "Affluant du Bug". ), ou il resta dans la division jusqu'à Midi. Le lendemain matin, il retournas pour contrôler l'état de la 17ème Pz. Division de von Arnim ainsi que ceux de la 18 Pz. Division de Nehring.

Bien, ici ont est donc éclairer, pour savoir que cette division, elle as bel et bien combattu lors de l'opération Barbarossa, et dès le 22 juin 1941.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Dim 12 Fév - 20:11

bien, ici donc, j'ai essayer de trouver plus d'information sur cette unité qui détenait les Somua et les H-39.

Ainsi ici j'ai retrouver une autre partie, qui elle parle plus proprement des véhicules et des chars français dans les unités de la vehrmacht.
mais cela est un peut long. Mais cela ne fait rien, puisque ici, ont apprendra beaucoup de chose, qui n'ont pas encore été décrite.

je prépare donc une fois les premier paragraphes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Dim 12 Fév - 21:03

Donc, tout commence ainsi:

Citation :
Le 23 Juin 1940, à 6 heure du matin, le jours après la capitulation de la France, Hitler a effectuer une marche triomphale de 3 heures dans Paris. Lors de son cortège triomphale qui les conduisit sous l'arc de Triomphe et la Place de la concorde. Par la suite à la tête du IIIème Reich, restant debout avec un regard de héros, le vainqueur se retrouvas au pied de la célèbre tour Eifflel. A ses pieds se tenaient non seulement les trésors architecturaux de la France, mais aussi les puissantes usines d'armement de ce pays. Hitler était accompagné de l'architecte Albert Speer, la personne qui allait jouer le rôle principale dans la production du matériel militaire et de l'armement Allemand. Les propagandistes jubilant le führer à l'apogée de sa gloire, qui était entrain de jeter un regard sur la capitale de l'ennemi vaincu.
Bien ici donc, ont connaît très précisément la date, à la quel ont aperçoit Hitler en contemplant la tour Eiffel ou il était accompagné de Albert Speer. C'est donc à la date du 23 juin 1940 (photo et Vidéo).

Citation :
Benito Mussolini a également décidé de profiter de la guerre avec la France, et ses chars attaquèrent bientôt le pays limitrophe impuissant et ou régnas la confusion. Le 11 juin 1940, il jeta ses 32 divisions en direction de la frontière, mais ils n'ont guère fait d'impression aux six divisions Française. En réponse, les Français ont bombardé les usines et zones industrielles de la ville de Gênes. À vrai dire, dans ce combat contre l'armée française en Italie, le haut commandement à pris la décision d'abandonnées les combats.

Bien que les bombardiers de Mussolini étaient en mesure d'atteindre les abords de la vallée de la Loire, le Blitzkrieg sur le terrain en France, l'Italie ne l'a pas effectuer. Seulement après que les chars de la Wehrmacht ont roulé à travers la vallée du Rhône, le Duce était en mesure de déclarer victoire sur l'armée française. En vertu des énonciations emphatiques effectuer par le dictateur italien, Adolf Hitler et ses généraux étaient convaincus que les chars alliés effrayerons peu probablement les Britanniques qui se trouvait en Egypte. Au cours de l'armistice franco-allemand, signé le 22 Juin 1940 à Rotonde, deux jours après, suivis l'armistice franco-italienne, et qui a officiellement mis fin à la guerre en France. Les Italiens ont revendiqué la vallée du Rhône, ainsi que la base navale de Toulon et de Marseille. Une autre de leurs exigences, fus de désarmer la Corse, Djibouti et la Tunisie. Cependant, malgré tous leurs efforts, Mussolini a reçu seulement quelques centaines de chars français.
Bien ici donc ont as la première partie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Lun 13 Fév - 0:37

la suite...
Citation :
Hitler a décidé que la France doit subir le destin identique que la Tchécoslovaquie avait subi. Et en effet, après le démembrement de la Tchécoslovaquie, la France dut se séparer de ses blindés. Au début de la Seconde Guerre mondiale, la France a construit un total de 6.500 chars. En mai 1940, plus de la moitié d'entre eux étaient en bon état de fonctionnement. Selon les données erronées.

Au printemps de 1941, plusieurs unités allemandes étaient armés de chars français, qui furent destinés à l'invasion de l'Union soviétique. En outre, il as été convenus d'adjoindres quelques centaines de véhicules blindés français(***). Hitler a aussi augmenté le nombre de divisions blindées, en créant sur la base de l'infanterie. L'une d'entre elle était la 18ème Division de Panzer, ou furent intégré des unités provenant de la 4ème et de la 14ème Divisions d'infanterie(*). Lorsque le major-général Walter Nehring, à pris son commandement le 25 Octobre 1940(**), à sa grande consternation, il avait constaté une importante pénurie de chars, et de véhicules blindés. Cette division, est connue en raison que elle a participer à l'invasion de l'Union soviétique. En mars 1941 ses officiers ont été envoyés à Paris pour le contrôle de l'expédition des chars français, qui se trouvait pas prêts aux caractéristiques de la topographie et du climat en Russie. En outre, les équipages des chars n'ont pas eu assez de temps pour se familiarisé avec leurs engins de guerre, qui, comme cela s'est révéler, les chars ont eu droit a une examination limité et ils consommèrent trop de carburant.
(*) Ici pour être plus précis, mes propres recherches, ont mener à retrouver les unités.
Et pour tout pouvoir suivre, ici la composition de la 18ème Pz. Division.
Panzer-Regiment 18
Panzer-Regiment 28
Schützen-Brigade 18
Schützen-Regiment 52
Schützen-Regiment 101
Kradschützen-Bataillon 18
Artillerie Regiment 88
Aufklärungs-Abteilung 88
Panzerjäger Abteilung 88
Panzer-Pionier Bataillon 98
Nachrichten Abteilung 88
Versorgungstruppen 88

Ici en premier lieu, il s'agit du Schützen-Regiment 52 (52ème régiment de défense ou de protection), qui lui avant lorsque il fit partie de la 4ème Division d'Infanterie, il était dénommé Infanterie-Regiment 52, donc ici ont à la première unité qui a été transféré.

Puis en second est le Schützen-Regiment 101 (101ème régiment de défense ou de protection), qui lui auparavant lorsque il fit partie de la 14ème Division d'Infanterie, il était dénommé Infanterie-Regiment 101, donc ceci est la seconde unité.

Après ont trouve encore le Panzerjäger-Abteilung 88 (88ème Bataillon de chasseur de char).
Effectif de 3 compagnies, sa composition provenant des deux anciens 52ème et 101ème régiment d'infanterie.

Puis il y'a eu encore le Kradschützen-Bataillon 18 soit le (18ème Bataillon de défense ou de protection moto, (Krad est la définition pour Kraft rad, et qui se lie à la moto)).
Effectif de 5 compagnies, sa composition provenant de l'ancien Ier Bataillon du 52ème Régiment d'Infanterie.

Le Panzer-Regiment 18 lui as été créer le 6 décembre 1940.
Tandis que le Panzer Regiment 28, qui lui identiquement à été créer à la date identique pour la 18ème Panzer Division, lui le 1er Mars 1941, a été démembré, ou son second bataillon entra dans le Panzer Regiment 18 et ce en tant que IIIème Bataillon (effectif de 3 compagnies + 1 état major de la compagnie + l'état major du bataillon).

En totalité le panzer régiment 18, avait un effectif de 11 compagnies de chars, 3 état majors de bataillon ainsi que 3 état majors de compagnies + l'état major du régiment.

(**)le 26 octobre 1940, fus aussi la date de la création de la 18ème panzer Division, et elle fus créer à Chemnitz, ou les différentes unités ont commencer à arrivé de leurs transfert.
Mais ici uniquement au mois de décembre 1940, fus créer les 2 premiers régiments de panzer pour la division.

(***) Ici il par la dénomination de véhicule, il faut bien sur comprendre Automobile blindé, donc panhard et autres....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5165
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Lun 13 Fév - 14:12

Belles brochettes de chars ex-francais dans les balkans.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5165
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   Mar 14 Fév - 1:50

Marder I sur le front de l est

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: blindé français de récupération sur le front de l'est   

Revenir en haut Aller en bas
 
blindé français de récupération sur le front de l'est
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ne les jetez plus, donnez les! Récupération et dons d'objets
» Sommeil et récupération
» Récupération bulletin
» récupération des heures de réunion
» 1ier mai/temps partiel/récupération?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Blindés-
Sauter vers: