Le Forum du Front de l'Est
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de ...
Voir le deal
20.38 €

 

 Le delabrement de l Armee de l air

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 13268
Age : 55
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Le delabrement de l Armee de l air Empty
MessageSujet: Le delabrement de l Armee de l air   Le delabrement de l Armee de l air Icon_minitimeMer 7 Juil - 3:23

La France,7e armee la plus puissante du monde?

Considérant son l’indice de performance militaire de la France, la raison principale de la baisse (et pour la majorité des pays européens d’ailleurs) est la faible participation
de la population dans le service militaire.
En l’occurrence, la France n’enregistre que 270 000 soldats dans ses rangs (incluant les réservistes), tandis qu’il dispose de 528 chars, plus de 280 actifs navals,
1 porte-avions et 3 porte-hélicoptères.
Notons que le budget français pour la défense, s’élevant à 41 milliards de dollars pour 2020, est tout aussi notable que ceux des autres puissances militaires.



Le delabrement de l Armee de l air Langfr10


Pour l Armee de l Air en 2018:
102 Rafales C et D
68 Mirage 2000 D  
28 Mirage 2000 5-F
12 Mirage 2000 C
7 Mirage 2000 B
Total- 217 Appareils

Alors qu'elle alignait 575 avions de combat en 1982, en 2012 elle met en œuvre 226 avions dans des unités de combat et 13 dans la flotte d'expérimentations
— ceux-ci pouvant être utilisés pour des missions de combat.
Le volume de la flotte se stabilise à 200 avions de combat rénovés ou de nouvelle génération en 2018, puis il est prévu à 218 dans les années 2020,
d'après la loi de programmation militaire .


Le ministère des Armées doit trouver un milliard d’euros pour remplacer les 12 Rafale vendus d occasion à la Croatie.

En mai, la Croatie a annoncé son intention d’acquérir 12 avions de combat Rafale d’occasion auprès de la France, pour un montant estimé à 930 millions d’euros.
Évidemment, ces appareils seront prélevés sur la flotte de l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE], comme, du reste, les 12 exemplaires de seconde main commandés par la Grèce.

Si ces derniers seront remplacés à l’unité près grâce à une commande notifiée à Dassault Aviation en janvier dernier, il n’était pas clair si ceux destinés à la Croatie
allaient être également compensés à l’AAE, laquelle doit disposer de 125 Rafale à l’horizon 2025 si l’on s’en tient aux objectifs définis par la Loi de programmation militaire
[LPM] 2019-25.
« Il est prévu que la totalité des ressources issues de la vente des avions Rafale d’occasion revienne aux armées.
En particulier, ces ressources nous permettront de nous doter des équipements de mission nécessaires, dont nous avons besoin pour remplir la totalité
de nos engagements opérationnels », avait expliqué le général François Lecointre, le chef d’état-major des armées [CEMA],
devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères et de la Défense, le 8 juin.

Or, avait-il continué, « pour l’instant, je n’ai pas la réponse sur la façon dont nous allons faire face aux conséquences de cette vente.
Cela pose un nombre de difficultés de nature opérationnelle. J’ai un contrat à remplir, les armées doivent être capables de mettre en oeuvre des capacités opérationnelles
et de les engager sur tous les théâtres.
Aurons-nous ces capacités? Il faut que nous regardions de près et à quel prix ».
En outre, les Mirage 2000C devant être retirés du service à partir de 2023-2024, le général Lecointre s’était demandé s’ils pouvaient être « remplacés par des avions Rafale »
ou s’il était possible « d’encore les prolonger ».

Le 23 juin, la ministre des Armées, Florence Parly, apporta quelques éléments de réponse lors du débat organisé au Sénat sur l’ajustement de la LPM.
« Quant à la vente d’avions d’occasion à la Grèce, je rappelle que nous avons déjà commandé pour 2025 les avions de remplacement.
Nous exportons douze avions en Croatie. Ils seront compensés à notre armée de l’Air et de l’Espace.
Nous passerons cette commande. Où est le problème? », avait-elle en effet affirmé.

Seulement, « compenser » signifie « équilibrer un effet par un autre ». Ce qui ne veut pas forcément dire que 12 Rafale neufs seront acquis pour remplacer
ceux qui seront transférés à la force aérienne croate… En tout cas, une semaine avant le débat au Sénat sur la LPM, le Délégué général de l’armement [DGA], Joël Barre,
avait évoqué ce dossier à l’occasion d’une audition à l’Assemblée nationale.
« Concernant la compensation nécessaire au profit de l’armée de l’Air, […] nous étudions deux scénarios », a commencé par dire M. Barre aux députés.

Ainsi, le premier, financièrement neutre à l’égard de la LPM, consisterait à utiliser les recettes tirées du contrat Rafale, soit entre 400 et 500 millions d’euros,
pour « accroître la capacité Rafale dès 2025 » et « continuer à améliorer des performances de disponibilité déjà significativement augmentées grâce au plan d’amélioration
de notre maintien en condition opérationnelle [MCO] et au contrat RAVEL [Rafale verticalisé] passé avec Dassault », a développé M. Barre.

« Il s’agirait en outre de doter le plus rapidement possible nos Rafale d’équipements de mission encore plus performants, en augmentant les livraisons de pods TALIOS
[système optronique d’identification et ciblage à longue portée] de désignation laser, le nombre de radars à antenne active AESA et le parc des optiques frontales
dotées de voies visibles et infrarouges », en ensuite détaillé le DGA.
« Grâce à ces 400 à 500 millions d’euros de ressources extrabudgétaires, nous pourrions obtenir ainsi quatre-vingts Rafale pleinement dotés de ces capacités à l’horizon 2025 »,
a-t-il ajouté.

Et, selon M. Barre, « doter la flotte des Rafale de l’armée de l’air ou de la marine du plus grand nombre d’avions disponibles de pleine capacité,
c’est un critère de jugement de la réponse aux besoins capacitaires sans doute aussi bon que le nombre d’avions effectivement livrés ».
Sauf qu’un avion, aussi performant soit-il, n’aura jamais le don d’ubiquité…


Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 13268
Age : 55
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Le delabrement de l Armee de l air Empty
MessageSujet: Re: Le delabrement de l Armee de l air   Le delabrement de l Armee de l air Icon_minitimeMer 7 Juil - 3:33

Aussi, le second scenario, qui sans doute été retenu d’après ce qu’a sous-entendu Mme Parly au Sénat, vise à remplacer à l’unité près les Rafale prélevés sur la flotte de l’AAE.

Il « consiste à remplacer quantitativement au plus vite les douze avions prélevés pour la Croatie, mais par des avions ‘up to date’ : nous n’allons pas livrer à l’armée de l’Air
des avions au standard actuel, et prévoir le standard du futur nous conduit déjà à l’horizon 2026, dans l’attente du fameux standard F4,
qui déterminera les pleines capacités opérationnelles en matière de connectivité », a expliqué Joël Barre.

Le souci est que cette hypothèse suppose de « dégager un milliard d’euros supplémentaire sur la Loi de programmation militaire, alors que la recette de cession est estimée
entre 400 et 500 millions d’euros », a conclu le DGA, précisant la réflexion devra être terminée d’ici « la fin du mois de juillet ».
Quoi qu’il en soit,  le général Lecointre avait souligné un aspect souvent oublié lors de sa dernière audition au Sénat : les contraintes « organiques » liées à la vente d’avions d’occasion.

« La vente de Rafale d’occasion pose un certain nombre de contraintes de nature organique à l’armée de l’Air et de l’Espace.
D’une part, le soutien à l’exportation de ces avions nous impose de former des pilotes et des mécaniciens croates.
D’autre part, l’armée de l’Air et de l’Espace doit elle-même disposer d’heures de vol, et donc d’avions en nombre suffisant, pour entraîner et former ses pilotes », avait-il dit.


source
opex360.com



Le delabrement de l Armee de l air Zs13



Autres nouvelles:

Les Rafales d occasions pour la Grece
Le premier appareil d’occasion vient de sortir de l’usine de Mérignac, après s’être vu retirer les équipements spécifiquement français, et avoir subi un petit « lifting ».
Il sera livré à la Polemikí Aeroporía le 21/7, mais restera en France pour la formation des pilotes.

L’état des lieux du Rafale en France -2021:
– seulement 97 Rafale en parc au 5/07/21…
– aucunes livraisons entre 2016 et 2022. ..
– avec un taux de dispo de presque 80%, on arrive à 79 Rafale en etat de voler…

Rappelons nous qu’en 1996, le programme prévisionnel donnait 220 Rafale livrés pour 2021…
– seulement une petite partie de la flotte est équipées totalement (aesa,osf,ddm ng)…les chiffres ne mentent pas…On en est la…
Forcément la vente de 24 avions d’occasion va avoir un impact sur l’Armee de l Air. Et cela malgré la livraison de 28 supplémentaires entre 2022/2025
et l’amélioration de la dispo. Mais une fois de plus elle va faire fasse grâce à la débrouille et au maquillage de ces faiblesses…mais est-ce durable?



Courage aux aviateurs…
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 11044
Date d'inscription : 30/07/2008

Le delabrement de l Armee de l air Empty
MessageSujet: Re: Le delabrement de l Armee de l air   Le delabrement de l Armee de l air Icon_minitimeMer 7 Juil - 9:12

Bah, c'est déjà bien assez pour aller taquiner "Daesch" et autres furieux...
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 13268
Age : 55
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Le delabrement de l Armee de l air Empty
MessageSujet: Re: Le delabrement de l Armee de l air   Le delabrement de l Armee de l air Icon_minitimeMer 7 Juil - 12:47

Je ne sais pas qui a dit recement que contre les russes,l armee francaise ne tiendrais qu une journee...
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 11044
Date d'inscription : 30/07/2008

Le delabrement de l Armee de l air Empty
MessageSujet: Re: Le delabrement de l Armee de l air   Le delabrement de l Armee de l air Icon_minitimeJeu 8 Juil - 9:49

Un responsable militaire U.S.
Les russes ont autre chose à f..... que de venir nous em..... Rolling Eyes
Par contre, manoeuvres de l'O.T.A.N. à répétition depuis quelque temps en mer Noire. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 13268
Age : 55
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Le delabrement de l Armee de l air Empty
MessageSujet: Re: Le delabrement de l Armee de l air   Le delabrement de l Armee de l air Icon_minitimeJeu 22 Juil - 2:00

L’armée de l’Air dispose-t-elle d’assez d’aérodromes pour disperser ses escadrons de chasse?

Il faut se garder de mettre tous ses oeufs dans le même panier. Et cela peut être d’autant plus vrai que, en cas de conflit de « haute intensité », il faudra désormais
prendre en compte la menace des armes hypersoniques, en plus de celle des missiles, qu’ils soient balistiques ou de croisière.

Or, depuis la fin de la Guerre Froide, et en particulier en Europe, la tendance a été de réduire le format des forces aériennes… et donc de fermer des bases aériennes,
avec leur abris durcis [Hardener Aircraft Shelter, HAS]. Ce qui fait, désormais, les escadrons d’avions de combat se concentrent sur un petit nombre d’emprises
qui, le cas échéant, seraient, à n’en pas douter, les premières visées par l’adversaire.


Le delabrement de l Armee de l air Zzzz1353


Aussi, le 20 juillet, le chef d’état-major de la Royal Air Force [RAF], l’Air Chief Marshal [ACM] Sir Michael Wigston, a fait part de son intention de remettre au goût du jour
des « exercices de dispersion sans préavis », lesquels n’ont plus été pratiqués outre-Manche depuis près de trente ans.
L’exercice Agile Stance consistera à donner un ordre de dispersion aux avions de chasse, c’est à dire qu’ils « quitteront leurs bases », sans préavis, « pour atterrir
sur des aérodromes civils ou même des autoroutes », a expliqué l’ACM Wigston. Ainsi, cela rendra la tâche de l’ennemi « plus difficile », a-t-il ajouté.

Comme il l’a expliqué au quotidien « The Telegraph« , les bases de la RAF seraient actuellement « vulnérables à une attaque surprise » comme celle de Pearl Harbor.
« Nous devons réapprendre à nous disperser » car si « l’arsenal [de missiles] dont se vante [le président russe] Poutine était déplacé vers l’enclave de Kaliningrad,
nous serions à portée », a insisté l’ACM Wigston. En outre, a-t-il continué, la « trajectoire » suivie par la Russie au cours de 15 dernières années
« oblige les chefs militaires à faire preuve d’innovation face à une menace croissante ».

Quand on sait qu’il a fallu deux avions de transport C-17 pour assurer le soutien de seulement deux avions de combat F-35A en Finlande,
on mesure ce que cette manoeuvre de dispersion suppose pour les F-35B de la RAF…
D’autant plus qu’il n’est pas question de créer de nouvelles bases. « Il y aura le défi [à relever] de déployer des avions armés sur des aérodromes civils »,
a souligne l’ACM Wigston. « Nous devons considérer cela comme un défi national et examiner le potentiel des pistes d’atterrissage que nous avons au Royaume-Uni »,
a-t-il poursuivi. Et de conclure :
« Cela ressemble un peu à la guerre froide. Mais nous avons un besoin urgent de nous rappeler comment le faire ».

Cela étant, l’un des problèmes à régler sera la protection des avions quand ceux-ci se seront redéployés sur des aérodromes civils…
Certes, le RAF Regiment en sera chargé… Mais cela ne suffira pas, par exemple, pour contrer d’autres menaces, comme celle des drones en essaim.
Et contre cette dernière, faute de capacités de lutte anti-drones [et à supposer qu’elles soient efficaces], il faut des abris durcis… Lesquels sont également censés permettre
la poursuite des opérations en cas d’attaque NRBC [nucléaire, radiologique, biologique, chimique].
C’est en effet le point de vue développé dans un récent numéro du magazine Air Fan.

Étant donné que la « haute intensité » est devenue l’une des principales préoccupations chefs d’état-major français, la question se pose aussi pour l’armée de l’Air & de l’Espace.
Or, en quinze ans, sous l’effet des politiques de « rationalisation » et de la réduction du format de l’aviation de chasse, plusieurs bases aériennes ont été fermées en 20 ans,
dont celles de:

Strasbourg
Toulouse
Toul
Cambrai
Dijon
Metz
Colmar
Chataudun

Certaines ont été cédées aux collectivtés locales [parfois pour l’euro symbolique], d’autres ont gardé une vocation militaire en accueillant un régiment de l’armée de Terre.

En tout cas, comme l’a souligné Air Fan, la fermeture de ces bases « se révèle aujoud’hui préjudiciable car elle prive l’armée de l’Air [et de l’Espace]
d’une réelle capacité de dispersion et de protection passive de ses moyens », ces bases ayant toutes été « généreusement dotées de hangarettes durcies ».
Et d’ajouter : « Certes, elles existent toujours, comme celles de la zone de dispersion du terrain civil de Vatry ou encore celles de l’ancienne base de Strasbourg-Entzheim
[fermée en 1994, ndlr], mais combien de temps faudrait-il pour rendre les installations – pistes et taxiways compris – à nouveau utilisables par des avions de combat
en cas de crise imposant une montée en puissance rapide? Probablement des semaines, voire des mois ».

[*]Dans les titres, on garde l’appellation « armée de l’Air », plus courte que « armée de l’Air & de l’Espace ».
Et le sigle AAE a le défaut de ne pas être explicite pour ceux qui ne sont pas au fait des questions militaires.


source
opex360.com
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 11044
Date d'inscription : 30/07/2008

Le delabrement de l Armee de l air Empty
MessageSujet: Re: Le delabrement de l Armee de l air   Le delabrement de l Armee de l air Icon_minitimeJeu 22 Juil - 10:05

Ca revient à la mode "conflit de haute intensité", mais contre qui, les Russes, les Chinois ?!... Evil or Very Mad Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 13268
Age : 55
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Le delabrement de l Armee de l air Empty
MessageSujet: Re: Le delabrement de l Armee de l air   Le delabrement de l Armee de l air Icon_minitimeSam 24 Juil - 3:59

On doit aussi comptabiliser les drones.

L'armée française et ses drones ressemblent à une succession de rendez-vous manqués.
Utilisés dès les années 2000 par les Etats-Unis dans les conflits armés, les drones sont pourtant devenus indispensables dans la chaîne du renseignement
et du commandement des opérations, mais aussi dans l'attaque comme l'a montré le dernier conflit du Haut Karabakh ou la pression maintenue par les rebelles Houthis du Yemen
sur l'Arabie saoudite. Depuis six ans, ils ont revendiqué plus de 500 attaques avec des « drones suicides ».

Dans ce contexte, la France commence tout juste à rattraper son retard en matière de doctrine comme d'équipement.
Pour doter l'armée de l'air d'une capacité de renseignement pour la guerre menée au Mali, elle a dû acheter des drones américains Reaper dès 2014.


1er Juillet 2021

L Armee de l’air recevra six MQ-9 Reapers supplémentaires.
General Atomics Aeronautical Systems (GA-ASI) a signe un contrat pour fournir à l’armée de l’air Français cinq drones sans pilote MQ-9 Block 5.


Le delabrement de l Armee de l air Zzzzzz60


Le contrat, évalué à un peu plus de 79 millions de dollars, a une date d’achèvement du 29 mars 2024 et a été organisé dans le cadre du processus de vente militaire à l’étranger
et passera par le Centre de gestion du cycle de vie de l’US Air Force, Wright Patterson Air Force Base, Ohio.
Le 29 mai 2019, BAE Systems a reçu un contrat FMS de 39 millions de dollars pour fournir à la France ses pods de capteurs qui seront utilisés sur les avions MQ-9 Block 5
et les stations mobiles de contrôle au sol Block 30. Ceux-ci seront livrés d’ici le 30 avril 2023.

Les dernières livraisons de drones Reaper (standard Block 5) disposeront dès la fin 2020 d’une capacité d’armement complète : bombes GBU-12,
mais aussi missiles air-sol Hellfire (fin 2020) et bombes GBU-49 (en 2021).



source
armadainternational.com




L'escadron de drones 1/33 Belfort, créé en 2010, est le premier escadron de drones militaires de l'Armée française.
Il a hérité des traditions de l’Escadron de reconnaissance 1/33 Belfort, l'un des deux derniers escadrons de l'armée de l'air française équipés de chasseurs de reconnaissance
Mirage F1CR, fondé en 1945 avant d'être dissous en juin 2010.

Un escadron de 12 drones Reaper

Avant les Reaper, l'armée française a été équipée jusqu'en 2018 de quatre drones de surveillance Harfang.
Ils ont trouvé leur nid en 2010 sur la base 709 de Cognac où se trouve également l'école de pilotage de l'armée de l'air.
Les drones et leurs équipages font partie de l'escadron de drones 1/33 Belfort intégré dans la 33ème escadre de surveillance, de reconnaissance et d'attaque (ESRA).
Avec un premier arrivage dès 2013, les Reaper sont au nombre de 12 et composent ensemble ce que les militaires appellent quatre systèmes.
Six modèles d'ancienne génération sont dits de Block 1 et six autre de nouvelle génération, appelés Block 5.
Quelques-uns de ces drones sont utilisés en ce moment, dans le cadre de l'Opération Barkhane, au Niger, pour lutter contre les terroristes djihadistes.
Un drone nécessite à lui seul au moins quatre équipages de quatre aviateurs qui vont se relayer toutes les cinq heures.

Depuis 2019 ces drones peuvent porter sous leurs ailes des bombes guidées laser de 250 kg (GBU-12).
Bientôt ils pourront accueillir des missiles GNU-49 à guidage laser et GPS, ainsi que des missiles anti-char Hellfire.
L'armée de l'air n'indique pas le nombre de missiles ayant été tirés par ses drones pour le moment, mais ils sont effectivement utilisés.


Le delabrement de l Armee de l air Zzzz1359


C'est dans un container climatisé très bruyant et sombre que se tient la cabine de pilotage du Reaper Block 5, c'est-à-dire la nouvelle évolution fournie à la France
par les Etats-Unis. La cabine enferme deux personnes : le pilote et l'opérateur capteurs. Mais l'équipage est composé de quatre personnes. Les deux autres membres de l'équipage
se trouvent en dehors dans une salle de renseignement situé à proximité.
De leur côté les Etats-Unis ne disposent que d'équipages de deux personnes et centralisent le renseignement.
Comme autre très grosse différence, les équipages français n'opèrent pas depuis la France.
Ils se trouvent déployés en opération extérieure sur le terrain et notamment au Sahel sur la base de Niamey au Niger, au pied de la piste.


Le delabrement de l Armee de l air Zzzz1360


Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 11044
Date d'inscription : 30/07/2008

Le delabrement de l Armee de l air Empty
MessageSujet: Re: Le delabrement de l Armee de l air   Le delabrement de l Armee de l air Icon_minitimeSam 24 Juil - 9:23

On serait à la bourre ?... Shocked Twisted Evil Rolling Eyes
Il y a des choix à faire.
Exemple, le social à tour de bras coûte plus de 600 milliards d'euros par an.
S'il en faut dans un pays comme le nôtre, faut pas exagérer non plus... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le delabrement de l Armee de l air Empty
MessageSujet: Re: Le delabrement de l Armee de l air   Le delabrement de l Armee de l air Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le delabrement de l Armee de l air
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Popote :: Espace membres-
Sauter vers: