Le Forum du Front de l'Est
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -48%
Robot pâtissier Continental Edison – 8 L ...
Voir le deal
77.79 €

 

 Historique de la technologie des bombes guidés

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
leclerc1944
Feldmarshall
Feldmarshall



Nombre de messages : 840
Age : 58
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeMer 21 Déc - 14:31

Hummmmmmmmmmm, vous allez pas en revenir avec cette technologie, Bien sûr vous avez déjà m’entendu parler ou énumérer que les Russes avait monté des roquettes sur leur I-153 Chaika. C'était de l'époque ou Staline avait amnistier Joukov de son Goulag, et que Joukov pour ses premières affectation, eu a combattre les japonais.......

Mais ici les roquettes et les bombes guidé, il y'a une différence. Celle que les roquettes ici il fallait visé la cible par avion.

Ainsi commençons doucement pour vous faire avaler la pilule.

Citation :
Les premières bombes guidées ont été utilisées au combat pendant la Seconde Guerre mondiale, mais comme le montre Ray Rimell, leur développement a commencé bien plus tôt.

Septembre 1943. L'Italie a signé un armistice avec les Alliés et prépare sa flotte de combat pour la reddition. L'amiral Carlo Bergamini, sur le cuirassé Amiral de la flotte "Roma", a quitté La Spezia à la tête d'un impressionnant escadron de cuirassés, croiseurs et destroyers, en direction du sud vers Malte - pour se rendre.

Cependant, la Luftwaffe avait sa propre opinion sur cette question. Le 9 septembre à 14h00 plusieurs * Dornier Do 217 du KG100 décollent de la base d'Istre (près de Marseille) chargés de carburant et d'armement. Avec l'ordre d'empêcher les Italiens d'atteindre leur destination, l'Oberleutnant Heinrich Schmertz dirigea les bombardiers vers le sud et, dès que les navires furent aperçus, après une heure de vol, Schmertz hissa les avions à une altitude de 5000 pieds (1524 m)* *. En 20 minutes, tout était fini; le cuirassé "Roma" a été touché deux fois - la première bombe a touché la partie centrale, a percé ses ponts blindés et a explosé sous sa quille, la deuxième bombe a percé le gaillard d'avant et a explosé dans les caves d'artillerie avant, brisant le navire en deux. Le "Roma" rapidement coula avec l'amiral Bergamini et 1253 marins de l'équipage à bord. De plus, le navire-jumeau du "Roma" a été gravement endommagé par l'une des bombes - le cuirassé "Italia" a reçu un grand trou dans la coque.

Ce n'étaient pas des bombes ordinaires. Que les Dornier de Schmertz, il transportait des bombes radiocommandées Fritz-X qui pouvaient être dirigées avec précision vers la cible. C'était la bombe anti-navire à lancement aérien la plus réussie déployée pendant la Seconde Guerre mondiale et, pour des raisons de secret, les Allemands ont clairement indiqué que leur succès avait été obtenu par des bombes perforantes standard.

Aujourd'hui, les armes guidées à lancement aérien sont l'un des piliers de l'armée de l'air, et bien qu'elles aient été considérées comme révolutionnaires en 1943, ce concept mortel a en fait été mis en œuvre 30 ans plus tôt.

Bien que Wilhelm von Siemens soit surtout connu pour ses avions de classe R et l'excellent chasseur D.IV, il restera dans l'histoire comme le père des bombes guidées.

Siemens Schuckert Werke (SSW) était l'une des entreprises de deuxième rang de l'industrie aéronautique allemande pendant la Première Guerre mondiale, mais elle a néanmoins marqué l'histoire avec plusieurs projets remarquables. Siemens a développé le premier bombardier RI à trois moteurs au monde et a continué à développer une série d'avions R de plus en plus nombreux, culminant avec le R.VIII de 1918. La société a également développé le superbe chasseur biplan D.IV, considéré par de nombreux pilotes de chasse de première ligne comme supérieur à tout chasseur comparable de son époque. Il y avait aussi des bombes volantes télécommandées inhabituelles - une idée originale du Dr Wilhelm von Siemens (Dr Wilhelm von Siemens).

En 1913, Siemens a développé diverses idées d'armes à lancement aérien qui pourraient être utilisées contre des navires de guerre avec un haut degré de précision. Il est aux prises avec de nombreux problèmes, dont certains semblaient insurmontables jusqu'à la déclaration de guerre en août 1914, qui donna une impulsion à une recherche accrue. Grâce à l'assistance qualifiée des principaux ingénieurs et techniciens de SSW Dietzius (Dietzius), Dornier, Wolff (Wolff), Frank (Franke) et Natalis (Natalis), les travaux de conception d'une série de bombes guidées de planification prenaient de l'ampleur, et le les premières expériences sont encourageantes.

Aujourd'hui, les armes guidées à lancement aérien sont l'un des piliers de l'armée de l'air, et bien qu'elles aient été considérées comme révolutionnaires en 1943, ce concept mortel a en fait été mis en œuvre 30 ans plus tôt.

Bien que Wilhelm von Siemens soit surtout connu pour ses avions de classe R et l'excellent chasseur D.IV, il restera dans l'histoire comme le père des bombes guidées.

Siemens Schuckert Werke (SSW) était l'une des entreprises de deuxième rang de l'industrie aéronautique allemande pendant la Première Guerre mondiale, mais elle a néanmoins marqué l'histoire avec plusieurs projets remarquables. Siemens a développé le premier bombardier RI à trois moteurs au monde et a continué à développer une série d'avions R de plus en plus nombreux, culminant avec le R.VIII de 1918. La société a également développé le superbe chasseur biplan D.IV, considéré par de nombreux pilotes de chasse de première ligne comme supérieur à tout chasseur comparable de son époque. Il y avait aussi des bombes volantes télécommandées inhabituelles - une idée originale du Dr Wilhelm von Siemens (Dr Wilhelm von Siemens).

En 1913, Siemens a développé diverses idées d'armes à lancement aérien qui pourraient être utilisées contre des navires de guerre avec un haut degré de précision. Il est aux prises avec de nombreux problèmes, dont certains semblaient insurmontables jusqu'à la déclaration de guerre en août 1914, qui donna une impulsion à une recherche accrue. Grâce à l'assistance qualifiée des principaux ingénieurs et techniciens de SSW Dietzius (Dietzius), Dornier, Wolff (Wolff), Frank (Franke) et Natalis (Natalis), les travaux de conception d'une série de bombes guidées de planification prenaient de l'ampleur, et le les premières expériences sont encourageantes.

Dès le début, le câble de commande à impulsions transmises électriquement a été préféré à la commande radio. Ce dernier était considéré comme peu pratique, bien que des expériences avec de grands bateaux, qui ont été soigneusement observées par les membres de l'équipe de conception de Siemens, aient été menées avec succès par Christian Wirth sur le lac Wannsee près de Berlin. En 1915, plusieurs modèles réduits de planeurs commandés par fil volaient, avec des ascenseurs et des gouvernails contrôlés par des servomoteurs à piles. Après une impulsion de commande, le gouvernail revenait automatiquement en position neutre, tandis que les gouvernails, généralement réglables de 2° vers le haut et vers le bas, étaient maintenus dans la même position jusqu'à ce qu'une autre commande vienne de l'opérateur. Les ailerons étaient rarement installés.

Les premiers tests ont été effectués depuis la tour Kaiser Wilhelm sur la rivière Havel, puis depuis le toit du hangar à dirigeables de Siemens, suivis de largages de ballons captifs à Tegel près de Berlin, au cours desquels plusieurs vols contrôlés de plus de deux milles ont été effectués. .

Les petits planeurs étaient simples et bon marché à fabriquer. Construites de la manière habituelle - une ossature en bois avec un revêtement en toile et une finition dope - les premières structures avaient une apparence remarquablement moderne. Les lecteurs d'un certain âge qui ont construit dans leur jeunesse des modèles de planeurs KeilKraft avec des fuselages caissonnés, des stabilisateurs à section plate, des ailes d'appui-épaules et un grand V latéral pour une stabilité accrue reconnaîtront immédiatement ce type de modèle.

En 1915, de nombreux modèles différents ont été testés. Plusieurs prototypes ont été pilotés depuis le monoplan Bulldog de Villehad Forssman, d'autres depuis le dirigeable semi-rigide Parseval. Des bobines avec une longueur de câble suffisante pour les longs vols ont été installées sur la partie supérieure du fuselage des planeurs. Les câbles de guidage avaient une épaisseur de 0,049" (1,245 mm) avec trois fils de cuivre émaillés isolés de 0,008" (0,203 mm). Le câble principal avait une résistance à la déchirure de 66 lb (29,938 kg) et pesait 8,2 lb/mi (2,312 kg/km). Sur les conceptions ultérieures, la longueur du câble a été considérablement augmentée (jusqu'à 16 km selon une source).

Des cellules plus grandes en forme de biplan ont également été développées, avec une surface d'aile considérablement accrue pour transporter une charge utile plus lourde. Une attention particulière a été accordée au largage de la torpille standard de 1 600 lb (725,76 kg) de la Marine sur une trajectoire aussi plate que possible à l'altitude la plus basse possible près du bord de l'eau. Des essais en vol ont été effectués sur le canal de la Spree, qui bordait un guide ferroviaire spécialement conçu construit par SSW pour tester.

À l'été 1916, le succès est enfin au rendez-vous avec l'activation du désengagement et l'éjection d'une fausse torpille peu avant que la cellule ne touche le sol. C'est au cours de cette période à Potsdam que des planeurs ont été largués du dirigeable Parseval PL 25 , dont certains visaient avec précision un indicateur de cible de 15 verges (13,716 m). Jusqu'à la fin de 1916, plus de 60 planeurs expérimentaux ont été lancés, et certains d'entre eux ont volé plus d'une fois.
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 11278
Age : 69
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeMer 21 Déc - 15:11

J'étais partiellement au courant pour la WWII mais pas du tout pour la WWI, merci. study Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
leclerc1944
Feldmarshall
Feldmarshall



Nombre de messages : 840
Age : 58
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeJeu 22 Déc - 1:54

Citation :
L'ancien Z XII et le gros sixmoteur L 35, basés à Uteborg, Niedergorsdorf, et appartenant au Naval Airship Experimental Command, étaient considérés comme utilisables et étaient correctement équipés de rampes de lancement (patins de lancement): deux sur le Z XII et trois sur L 35. À la fin de 1917 et l'année suivante, plusieurs lancements aériens réussis ont été effectués à partir des deux dirigeables.

Lors des tests initiaux, le long câble se cassait souvent jusqu'à ce qu'une méthode soit développée pour l'enrouler. Sur plusieurs vols avec le Z XII et le L 35, le câble a été sectionné par les hélices avant des dirigeables. Lors d'un autre incident, un membre de l'équipage d'un dirigeable a jeté avec désinvolture des gallons d'eau de ballast sur la cellule, l'arrachant de son point d'attache.

Certains planeurs n'avaient tout simplement pas assez de câble et ils sont partis en vrille, tournant en chute libre au sol, d'autres ont volé dans des arbres et des bâtiments en raison d'un mauvais contrôle, après quoi ils ont également été radiés. L'un des derniers lancements aériens a été effectué en août 1918 à partir du L 35, lorsqu'une torpille de 2200 livres a été tirée à partir de 5000 pieds (1524 m) et que le planeur a parcouru 4,7 miles (7562 km) en un peu plus de 4 minutes. Une fois le câble coupé, le planeur est parti en vrille.

La marine allemande a également permis à Siemens de développer davantage des prototypes pour des essais aériens à Nordholz sur l'un des derniers dirigeables légers. De nouveaux designs radicaux ont été créés; les ailes à faible envergure étaient aérodynamiquement efficaces, mais elles n'ont jamais volé. D'autres, conçus pour être suspendus sur des hydravions et des avions R multimoteurs, n'ont également jamais été testés dans les airs - la trêve de novembre a mis fin à ces développements et à ceux à venir. Cependant, malgré les restrictions sévères imposées par les Alliés, les torpilles aériennes ne sont pas oubliées et plusieurs scientifiques allemands poursuivent secrètement les expériences jusqu'en 1929.

Les bombes planantes de Siemens pendant la Première Guerre mondiale n'étaient pas uniques. dans ces années, Mannesmann AG, Mercur, Franz Schneider et Hugo Junkers ont travaillé sur des projets similaires. Et pourtant, le mérite du développement du concept d'armes guidées à lancement aérien revient à Wilhelm von Siemens et à son équipe. Bien qu'aucun des plusieurs centaines de planeurs Siemens produits pendant la Grande Guerre n'ait été utilisé, ils ont néanmoins ouvert la voie à des systèmes d'armes beaucoup plus meurtriers à venir.

https://flyingmachines.aviadejavu.ru/Site2/Arts/Art29071.htm
ici malgré que le site est russes, mais la langue est anglaise, pour les amateurs, qui souhaite rechercher les photos des avions de la 1ère guerre mondiale, même le planeur Siemens se trouve listé, aussi le bulldog (siemens et sa variante énumérer dans le texte.).

Bien revenons à l'histoire que tu connaissait juste une partie.

Dario_Leone a écrit:
Les bombardiers Dornier Do 217 de la Luftwaffe ont coulé le cuirassé italien Roma au moyen de la Fritz X, la toute première bombe à guidage de précision déployée au combat

Les Dornier Do 217 est devenu le premier avion de l'histoire de l'aviation militaire à déployer une bombe à guidage de précision au combat sous la forme de l'arme à chute libre radioguidée "Fritz X", qui a coulé le cuirassé italien Roma.

Le Dornier Do 217 avait une capacité de chargement de bombes beaucoup plus grande et avait une portée considérablement plus grande que le Do 17, qu'il a remplacé en service de première ligne du milieu à la fin de 1941. Bien qu'initialement utilisé simplement comme bombardier, des variantes ultérieures ont été développées pour permettre au Do 217 d'assumer le rôle de frappe maritime de précision. Afin d'accomplir cette dernière mission, le Do 217 a été modifié pour lancer des bombes planantes - les unités employant ces armes pionnières ont connu un certain succès en Méditerranée à partir de l'automne 1943. Au cours de ces opérations, le Do 217 est devenu le premier avion en service militaire. l'histoire de l'aviation pour déployer une bombe à guidage de précision au combat sous la forme de l'arme à chute libre radioguidée « Fritz X », qui a coulé le cuirassé italien Roma peu après la capitulation de l'Italie en septembre 1943.

Bien pour cette nuit c'est une fois tout, je reprendrais l'histoire demain.
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 11278
Age : 69
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeJeu 22 Déc - 11:00

https://flyingmachines.aviadejavu.ru/Site2/Arts/Art29071.htm

J'ai ce lien en français, traduit par Google. Very Happy Il y a beaucoup de choses à lire en plus de nombreuses photo, j'y reviendrais. Wink
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme



Nombre de messages : 18322
Date d'inscription : 30/07/2008

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeJeu 22 Déc - 11:17

Au delà de l'exploit technologique allemande, ils n'en étaient pas à un près, c'est aussi l'"exploit" de la Luftwaffe contre une marine italienne ayant pour une fois bougé, mais juste pour aller se rendre.
Pathétique. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
leclerc1944
Feldmarshall
Feldmarshall



Nombre de messages : 840
Age : 58
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeJeu 22 Déc - 11:21

Bravo, mais tu sait aussi que si on utilise google translator, que telle si on utilise des chapitres, ici lui il bloque avec + de 5000 caractères.
Mais oui moi aussi parfois je l'utilise encore pour voir la différence des mots utilisé dans les dictionnaires.

Beaucoup de site de traduction utilise le logiciel de traduction Systran, que Google utilise.
Bon ce n'est pas la faute du logiciel en lui même, mais plutôt des mots contenant dans les dictionnaires.
Et il n'existe pas de Dictionnaire spéciale langage de l'Armée, ou plutôt contenant les acronymes et les abréviations militaires utiliser par les différents camps qui on combattu. Donc méfie toi avec les phrases, ou des noms de lieu, ou encore contenant des noms de bois-forêts ou quartier etc... se trouvant dans un texte.
Systran à la mauvaise manie, s'il ne retrouve pas la traduction du mot dans son dictionnaire, il vas prendre le mot le plus proche commençant par les lettre identique.

Ainsi dès le moment ou toi tu as une phrases qui te semblera incompréhensible, ne cherche pas plus loin, le texte contient un nom propre ou un nom de rivière etc....

Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 11278
Age : 69
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeJeu 22 Déc - 11:33

leclerc1944 a écrit:
Bravo, mais tu sait aussi que si on utilise google translator, que telle si on utilise des chapitres, ici lui il bloque avec + de 5000 caractères.
Mais oui moi aussi parfois je l'utilise encore pour voir la différence des mots utilisé dans les dictionnaires.

Beaucoup de site de traduction utilise le logiciel de traduction Systran, que Google utilise.
Bon ce n'est pas la faute du logiciel en lui même, mais plutôt des mots contenant dans les dictionnaires.
Et il n'existe pas de Dictionnaire spéciale langage de l'Armée, ou plutôt contenant les acronymes et les abréviations militaires utiliser par les différents camps qui on combattu. Donc méfie toi avec les phrases, ou des noms de lieu, ou encore contenant des noms de bois-forêts ou quartier etc... se trouvant dans un texte.
Systran à la mauvaise manie, s'il ne retrouve pas la traduction du mot dans son dictionnaire, il vas prendre le mot le plus proche commençant par les lettre identique.

Ainsi dès le moment ou toi tu as une phrases qui te semblera incompréhensible, ne cherche pas plus loin, le texte contient un nom propre ou un nom de rivière etc....

Shocked Ca je l'ignorais totalement je vais voir à trouver autre chose alors. Merci de m'avoir prévenu, enfin de NOUS avoir prévenu. Wink
Revenir en haut Aller en bas
leclerc1944
Feldmarshall
Feldmarshall



Nombre de messages : 840
Age : 58
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeJeu 22 Déc - 14:46

https://thefirstcoldshowerandeventhemonkeyseemstowantalittlecoatofstraw.community/post/8813703-content

nombreuse photo de l'épave du Cuirassé "Roma". Retrouvé en 2012.

Et pour terminer mes premieres info sur le cuirassé "Roma".
Citation :
à la suite des atterrissages de l'opération Avalanche à Salerne, sur la côte sud-ouest de l'Italie, qui a commencé le 3 septembre 1943, les choses étaient occupées pour les équipages de la Luftwaffe Dornier Do 217. La reddition italienne cinq jours plus tard s'est avérée fortuite pour les Alliés, car les principaux navires de guerre de la Regia Marina auraient dû attaquer les débarquements. Au lieu de cela, le 9 septembre, une flotte de 17 hommes, qui comprenait les cuirassés Roma, Vittoria Veneto et Italia, a quitté La Spezia pour empêcher les navires de tomber aux mains des Allemands. Lorsque les intentions italiennes furent connues, la Luftwaffe envoya le III./KG 100 pour les attaquer avec des bombes guidées "Fritz X".

Les III./KG 100 Do 217 ont suivi la flotte jusqu'à ce qu'elle atteigne le détroit de Bonifacio, entre la Corse et la Sardaigne, où 11 appareils ont attaqué à partir de 15h37.

On pense que la première frappe a été menée par le major Bernhard Jope, dont l'observatrice, l'Unteroffizier Lori Klapproth, a réussi un quasi-accident qui a temporairement bloqué le gouvernail de Roma. Une deuxième vague d'attaque, menée par l'Oberleutnant Heinrich Schmetz, voit l'Unteroffizier Heinrich Penz, observateur du Leutnant Klaus Deumling du 7./KG 100 qui effectue sa première mission, toucher Roma par tribord. Il existe des preuves photographiques de l'attaque de l'Unteroffizier Eugen Degan, l'observateur du Do 217K-1 du 7./KG 100 d'Oberfeldwebel Kurt Steinborn, qui a également rapporté avoir frappé Roma du côté tribord. Au même moment, le navire-jumeau du Roma, l'Italia, est attaqué.

La deuxième bombe planée à toucher le Roma a traversé le navire et a explosé sous sa quille. L'eau a maintenant inondé les salles des machines et des chaudières et de nombreux incendies électriques se sont déclarés dans tout le navire. Perdant de la vitesse, le Roma a commencé à prendre du retard et à 16 h 02, un autre «Fritz X» d'une deuxième vague de sept Do 217 a explosé dans la salle des machines avant. D'autres flammes et inondations s'ensuivirent, suivies d'une explosion dans le chargeur de la tourelle principale n ° 2. Cela a provoqué encore plus d'inondations, après quoi le Roma a commencé à couler la proue en premier jusqu'à ce qu'il chavire et se brise en deux. Au moins 1253 marins ont coulé avec le navire, et 593 autres hommes ont été secourus.

Le Italia a eu plus de chance, car le "Fritz X" qui l'a frappé en avant de la tourelle principale n° 1 a traversé le navire et est sorti de la coque, avant d'exploser dans l'eau sous le navire. Bien que ce dernier ait été troué, laissant entrer 1060 tonnes d'eau, le cuirassé a réussi à boiter dans le port de Malte.

Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme



Nombre de messages : 18322
Date d'inscription : 30/07/2008

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeVen 23 Déc - 10:31

Tragédie. Rolling Eyes
Mais du coup il n'est pas précisé à quelle profondeur il a coulé, avec une partie de son équipage ... scratch
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 11278
Age : 69
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeVen 23 Déc - 10:39

vania a écrit:
Tragédie.  Rolling Eyes
Mais du coup il n'est pas précisé à quelle profondeur il a coulé, avec une partie de son équipage ... scratch
Il vaut mieux parfois être très évasif sur l'endroit et la profondeur, ça évite l'arrivée de curieux mal intentionnés ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
leclerc1944
Feldmarshall
Feldmarshall



Nombre de messages : 840
Age : 58
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeDim 1 Jan - 22:59

carbone14 a écrit:
vania a écrit:
Tragédie.  Rolling Eyes
Mais du coup il n'est pas précisé à quelle profondeur il a coulé, avec une partie de son équipage ... scratch
Il vaut mieux parfois être très évasif sur l'endroit et la profondeur, ça évite l'arrivée de curieux mal intentionnés ! Twisted Evil
Oui bien sûr parfois, qu'il faut rester évasif. Mais ici les curieux, eux à cette profondeur il ne s'y risquerons pas. a moins réellement d'être fou.
1000 mètre. à 100 mètre de profondeur dans les années 1960, en apnée c'était déjà du niveau des recordman professionnel. (comme dans le film "Le grand bleu" de jean jaques....).

Ainsi 1000 mètres ici c'est déjà le sous marin avec un coque pouvant supporté une telle pression.
pendant la seconde guerre mondiale, chez les Allemands, leurs sous marins pouvaient descendre à 150-175 mètres. Et au delà la moindre secousse d'une onde d'explosion, était pour eux le non retour.

Et les Italiens, comme ils l'on bien retrouvé en 2012, eux ne donnerons jamais l'autorisation, à un navire équipé d'un sous marins, d'aller explorer le site!
Les sous marins, font parti des modèles qui on pu explorer le "Titanic" à une profondeur de 3800 mètre. (Submersible Mir").
Et même Robert Ballard, a eu besoin des financements de la Marine Américaine.
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme



Nombre de messages : 18322
Date d'inscription : 30/07/2008

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeLun 2 Jan - 11:19

Citation :
Et les Italiens, comme ils l'on bien retrouvé en 2012, eux ne donnerons jamais l'autorisation, à un navire équipé d'un sous marins, d'aller explorer le site!
Sûrement que si, mais à des historiens et des chercheurs, pas à des pilleurs d'épaves évidement... Smile
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 11278
Age : 69
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeMar 3 Jan - 17:44

A propos de "pilleurs" avez-vous entendu parler hier au infos des gens qui ratissent des terrains avec des détecteurs de métaux ?
D'après le gouvernement il perd des dizaines millions chaque année, en bref c'est surtout que l'état ne se baisse jamais pour ramasser, d'où des amateurs. Des reventes sur internet fleurissent. Sans vouloir encourager ce commerce il est préférable de le voir sur internet que dans la terre.
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme



Nombre de messages : 18322
Date d'inscription : 30/07/2008

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeMer 4 Jan - 11:19

Il y en avait, 2 gars dans un champ pas loin de chez moi l'autre fois.
Tout contents de me montrer une pièce d'époque 2ème Empire, napoléon III... scratch
Mais on est H.S. là ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 23968
Age : 57
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeMer 4 Jan - 12:43

Le pont de la riviere Kwai en 1945 a ete endommage avec des bombes guides lances a partir de B-24.
J en ai parle sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 11278
Age : 69
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitimeJeu 12 Jan - 11:55

Leclerc 1944 tu as un MP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Historique de la technologie des bombes guidés Empty
MessageSujet: Re: Historique de la technologie des bombes guidés   Historique de la technologie des bombes guidés Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Historique de la technologie des bombes guidés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bombes Pumpkin
» les transferts de technologie Japon-Allemagne par sous-marin
» lien pour les avions séries, historique... nation...
» Reconstitution historique au Québec
» historique de l'évolution du NKVD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Avions-
Sauter vers: