Le Forum du Front de l'Est
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
0.48 €
Voir le deal

 

 Bagatelle pour un massacre maritime

Aller en bas 
+7
vania
Frontovik42
charlemagne47
rougeau
CM
florian
goliath
11 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
v2

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bagatelle pour un massacre maritime   Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Icon_minitimeSam 23 Juin - 14:26

je veux dire que l allemagne a beaucoup détruit en Russie , et autre pays . La violence morale , je veux dire que les rescapé du navire hopital et qu ensuite il meurt en quelques minutes dans l eau glacée , ces quelques minutes sont trés moralement pour l homme qui est entrain de mourir , comme quand les russes les envoiyaient dans le goulag . les allemands , par exemple les camps d extermination , tu etais sur de mourir , mais quand tu es dans l eau glacée avec des bateau qui passe a coté de toi , tu n es pas sur de mourir car tu espére qu un bateau s arrete ou que l on te repéche .

tu as compris ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Vorobeï
Leutnant
Leutnant


Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 20/11/2010

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bagatelle pour un massacre maritime   Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Icon_minitimeSam 23 Juin - 14:52

tu as compris ?

Ouais. Je crois bien.
Finalement, c'est un peu pareil pour le navire hopital soviéitique "Armenia" coulé par les allemands le 7 novembre 1941. Les blessés de l'Armée rouge pensaient qu'ils allaient s'en sortir, mais non.
Revenir en haut Aller en bas
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
v2

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bagatelle pour un massacre maritime   Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Icon_minitimeSam 23 Juin - 21:39

exactement vorobei
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 13268
Age : 55
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bagatelle pour un massacre maritime   Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Icon_minitimeMar 25 Mai - 2:19

Peinture: le sous-marin soviétique S-13 lancant sa premiere torpille


Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 X4412


Moins de 40 minutes après avoir été frappé par 3 torpilles, le MV Wilhelm Gustloff s était couché sur le côté. Il a coulé dix minutes plus tard par la proue, dans 44 m d’eau.


Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Z636


Les forces allemandes ont pu sauver 1 252 survivants de l’attaque :
Le torpilleur allemand T36 a secouru 564 personnes;
Le torpilleur Löwe (ex-Gyller), 472;
Le dragueur de mines M387, 98;
Le dragueur de mines M375, 43;
Le dragueur de mines M341, 37;
Le vapeur Göttingen, 28;
Le bateau de récupération de torpilles (Torpedofangboot) TF19, 7;
Le cargo Gotenland, deux;
Le bateau de patrouille (Vorpostenboot) V1703, un bébé.

Treize survivants moururs plus tard. Les quatre capitaines de Wilhelm Gustloff survécurent à son naufrage, mais une enquête navale officielle n’a été ouverte
que contre le lieutenant-commandant Zahn. Son degré de responsabilité n’a jamais été résolu,en raison de l’effondrement de l’Allemagne nazie en 1945.


L epave

1945

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 X712


En 1973, Jerzy Janczukowicz a commencé à se faire un nom dans l’histoire du Gustloff à travers le nombre de plongées qu’il a commencé à faire sur l’épave.
L’épave était à un point où il était un libre pour tous de plonger sur celle-ci et d enlever tout ce qui a de la valeur ou d’intérêt.
Au cours de ses plongées, il a récupéré l’un des grands lustres du Fumoir sur le pont de la Promenade Basse, une partie de la boussole du navire,
et un morceau de balustrade d’escalier avec son haut en bois intact. Après une série de plongées, il a dit à un journaliste qui l’a interviewé:
« Une fois ,j’ai vu le squelette d’un soldat, portant toujours ses bottes et une ceinture militaire. »
Aujourd’hui, les pièces de l’épave restent dans sa collection personnelle, le lustre maintenant une table basse dans son salon.

La prochaine série notable de plongées a eu lieu en 1988 lorsque Rudi Lange, son technicien radio survivant, a participé à une série de trois expéditions avec Philip Sayers.
Les premières plongées ont eu lieu en avril 1988. Leur but pour ces plongées était de récupérer des morceaux de l’épave pour une exposition dans un musée qu il voulait creer.
Plus tard, dans le livre baltic gold de Philip Sayers, il a écrit au sujet d’une mission secondaire secrète pour récupérer des boîtes de lingots d’or qui étaient transportés
lors du dernier voyage du Gustloff.
Les deux premières expéditions étaient principalement des recherches et la pose d’une plaque commémorative sur l’épave.
Au moment où ils sont revenus pour la troisième série de plongées, les gouvernements allemand et polonais ont déclaré l’épave tombe de guerre et site commémoratif.
Noté comme « Obstacle n ° 73 » sur les cartes de navigation polonaises.
En 1994, la plongée n’était pas autorisée à moins de 1 500 pieds de la coque du paquebot.
Leur expédition a eu le feu vert et sur leur troisième plongée, ils ont récupéré 3 hublots de l’épave. L’un d’eux avait deux barres de fer soudées à travers elle
et était de la pièce forte dans la cabine privée d’Hitler sur le pont B.
Lorsqu’ils sont arrivés au port, Heinz Schön a appelé les autorités pour vol de tombes de guerre.
Rudi Lange a ouvertement affirmé a Heinz que c etait « son épave » et Heinz était jaloux que Rudi pouvait enlever quoi que ce soit.
Ils ont eu une rivalité pendant plusieurs années. Aucune accusation n’a été déposée et les hublots récupérés ont fini là où Rudi les voulait : donnés au navire musée Albatross.



Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Wg-np-10



En 1991, Ulli Restemeyer a participé à une expédition de plongée belge/allemande avec leur navire, le M.S. Michael Glinka.
Chercheur sur les épaves de la Baltique, Ulli a effectué de 15 à 20 expéditions et une cinquantaine de plongées sur l’épave du Wilhelm Gustloff.
Il a aussi vu à quel point l’épave du Gustloff était mutilée, mais quand je lui ai demandé pourquoi, il m’a dit que ce n’était pas nécessairement les Russes.
Lorsque le Wilhelm Gustloff a coulé du côté bâbord, il s’est immobilisé dans 45 m d’eau. Elle se serait levée du fond de la mer à 23,5 m , ne laissant que 20n de dégagement
entre son épave et la surface au-dessus.
Depuis que le paquebot a coule dans une voie maritime importante, cela aurait posé un danger pour la navigation.
Bien qu’il s’agissait probablement des Russes, le navire a été detruit sur lui-même entre l’avant et la poupe où il représentait la plus grande menace pour les navires au-dessus.
Quand cela a été fait n’est pas connu.
J’ai aussi entendu dire que le mât arrière a explosé en 1973 parce qu’il était encore à une profondeur de 21 mètres.
Une tentative de détailler l’épave du navire de 1945 à nos jours a été faite par Pawel Laskowski .


Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Wg-np-11



Quelques extraits de son article sont traduits ici:
« La première plongée, quelques années après le naufrage, les Russes ont atteint l’épave,bien que des sources indiquent plongeurs polonais comme des trouveurs d’épaves.
Dans les années 1948 - 1951, les plongeurs militaires soviétiques de la compagnie minière EPROM ont été en plongees pendant 3 saisons.
Le but et la portée des travaux réalisés à l’époque demeurent un mystère du côté russe. Les Russes, jusqu’en 1953, étaient les maîtres des eaux territoriales polonaises.
L’Office maritime polonais n’a été informé de rien, et le Secours maritime polonais a reçu des autorités soviétiques une liste strictement séparée de seulement 30 objets à excaver.
Les effets de ces activités sous-marines sur l’épave sont visibles aujourd’hui. Les Russes ont utilisé de nombreuses méthodes pour pénétrer à l’intérieur du navire.
La méthode du sapeur utilisée pour démonter les côtés et les murs de l’épave était courante.
La dynamite n’était pas une façon précise d’ouvrir la voie à l’intérieur de la coque. Les plongeurs classiques de l’EPROM dans la zone de la prise avant ont choisi
de percer deux trous de 4 par 5 mètres de diametre.
Dans la seconde moitié d’août 1955, la première action de plongée polonaise documentée a eu lieu sur l’épave du Wilhelm Gustloff.
Cela a été fait par les plongeurs de sauvetage navire polonais du navire Swiatowid, qui a de l’équipement pour la plongée en eau profonde.
Toute l’action était secrète. Dans tous les documents et cartes, l’épave a été répertoriée sous le nom de code Leba 1.
Il a été gardé dans le secret strict dans le bureau maritime à Gdynia pendant beaucoup d’années.

Une tentative de faire un croquis secret des dommages causés à l’épave a été créée en août 1955 sur la base de 10 ou 12 plongées différentes du PRO.
Des dessins et des mesures ont été effectués et il s’est avéré qu’il n’y avait aucune possibilité de renflouer l’épave en raison de dommages importants.
Il n’y avait presque aucun signe de corps et presque aucun reste des effets personnels des passagers par rapport au nombre de victimes.
Après des années a circulé des histoires de personnes qui, dans la seconde moitié des années 1950, ont rencontré des plongeurs russes et polonais qui ont pénétré dans l’épave
juste après la tragédie. Stanislaw Chomentowski, ancien vice-président de la formation du KDP /CMAS, plongeurs avec plusieurs décennies d’expérience, a plongé
à plusieurs reprises sur l’épave du Gustloff dans le cadre de l’armée PMW dans les années 1950 et 1960.
Il a confirmé le fait de « nettoyage » de l’épave de la propriété des réfugiés. En tant que professionnels, ils avaient une vue large, pratique et théorique,
sur les travaux sous-marins, leur permettant d’identifier les différentes techniques utilisées pour faire les decoupes sous-marines dans l’épave sur la base des traces laissées derrière.
Il a pu en identifier 3. Certains d’entre elles étaient des pistes fraîches, tandis que les Russes n’utilisaient qu’une seule méthode et que les traces de ces decoupes étaient anciennes. L’un des types de coupe n’était pas une technologie utilisée par les Russes ou les Polonais. Les suppositions présument et indiquent la visite des marines de l’OTAN,
peut-être des plongeurs d’un bloc militaire étranger qui pourraient le faire secrètement à partir d’un sous-marin.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 11044
Date d'inscription : 30/07/2008

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bagatelle pour un massacre maritime   Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Icon_minitimeMar 25 Mai - 9:15

Navire plein d'énigmes. scratch
Des scénarios potentiels pour futurs James Bond ou OSS 117 ?!... Wink
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 13268
Age : 55
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bagatelle pour un massacre maritime   Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Icon_minitimeMar 25 Mai - 13:41

Le scan sonar ci-dessous montre la destruction complète du milieu du navire,.

Sonar 2003

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 X213


Le pont et les ponts superieurs semblent presque avoir été enlevés et atterris à l’envers au-dessus de l’épave.
Il semble que l’aile tribord du pont a été inversée et dépasse le haut de l’image.
En 1994, l’épave du Wilhelm Gustloff a été reconnue par la Pologne comme une tombe de guerre. Aucune plongée n’est autorisée sur ou à moins de 500 mètres de celui-ci.
Cette question était régie par l’ordonnance no 9 du directeur du Bureau maritime de Gdynia.


Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 X015


Les plongées dans l’épave du Wilhelm Gustloff se poursuivient sous permis spécial au début du XXIe siècle.
En 2003, Mike Boring a plongé sur l’épave et a noté les dommages et le métal tordu pointant dans toutes les directions.
Il a noté comment tout ce qui se rapportait à l’activité humaine sur le navire semblait avoir disparu comme s’il avait été enlevé pour ne laisser que la structure du navire.
J’ai même entendu dire qu’un de ses canots de sauvetage a survécu dans une ville du nord de la Pologne jusqu’à récemment,
quand on m’a dit qu’il a été détruit.
Un autre canot de sauvetage a été transformé en bateau de pêche qui survit encore aujourd’hui.
Pendant que le milieu du navire a été détruit, des articles comme les mains courantes en bois autour de sa poupe restent intacts, comme s’ils attendaient le prochain
groupe de passagers à bord.
En 2004, l’un des derniers permis spéciaux a été délivré pour filmer le documentaire Ghosts of the Baltic Sea.
Depuis, le Gustloff est resté silencieux dans les profondeurs de la mer Baltique en attendant que les prochains plongeurs le visitent et racontent plus de son histoire.


Tres peu d images de l epave

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 X811


Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 811


Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Zzx55


Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 710


Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 610


Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 415



source
wilhelmgustloffmuseum.com
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 11044
Date d'inscription : 30/07/2008

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bagatelle pour un massacre maritime   Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Icon_minitimeMer 26 Mai - 9:20

On a longtemps cru que le "Cabinet d'ambre", pillé par les allemands à Tsarskoie selo, était dans les flancs du navire.
Fausse route, on cherche toujours...
https://www.parismatch.com/Royal-Blog/Monde/A-t-on-retrouve-la-Chambre-d-ambre-tresor-des-tsars-de-Russie-1708923
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 13268
Age : 55
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bagatelle pour un massacre maritime   Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Icon_minitimeMer 26 Mai - 12:58

Oui,c est en partie a cause de ca que les soviets ont beaucoup plongee sur l epave des la fin de la guerre.
Le cabinet d Ambre doit etre cache dans une ancienne mine de sel quelques part...
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 11044
Date d'inscription : 30/07/2008

Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bagatelle pour un massacre maritime   Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Icon_minitimeJeu 27 Mai - 8:27

On finira bien par le retrouver mais quand, là est la question !?... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bagatelle pour un massacre maritime   Bagatelle pour un massacre maritime - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bagatelle pour un massacre maritime
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Massacres et Prisonniers-
Sauter vers: