Le Forum du Front de l'Est
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
PC portable MEDION AKOYA E15423 15,6″ FHD ( i3-1115G4 – RAM 8 Go ...
249.99 €
Voir le deal

 

 Anectotes personnelles

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 20232
Age : 70
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Anectotes personnelles Empty
MessageSujet: Anectotes personnelles   Anectotes personnelles Icon_minitimeJeu 18 Jan - 15:37

Des anecdotes personnelles vécues, mais surtout racontées pendant mon enfance à ... la dernière ou l'avant dernière, je sais pas. J'ai pas encore fini ma vie.
Des histoires de la WWI et de la WWII. Pas simple de commencer, je suis pas un écrivain. pale
Autant que je me souvienne mon grand-père a fait la guerre 14-18 dans les transmissions. Il en est sorti bien vivant et sans aucune blessure. Ce fut pas pareil autour de lui. (Récit de ma grand-mère), je ne l'ai pas connu il est décédé avant que je naisse.
Il a donc été sur le champ de bataille et à un moment un camarade voulait voir les "boches" en face. Rolling Eyes  Mon grand-père lui a surtout dit de ne pas faire ça, mais les gens sont têtus, "juste un peu voir où ils sont". Il a sortit la tête de la tranchée et a prit une balle dans le cou, fini ! Sad  Des snipers ça existait à l'époque, les soldats assez bien protégés mais aussi ayant un système périscope pour voir, les français aussi avaient ça. Un mouvement et le tireur se positionne. C'était dans les périodes "calmes" le reste du temps les obus tombaient. Il a tout de même fait des douilles travaillées comme souvent.
A cet époque, en campagne, les Deux sèvres, pas de riches, du travail de ferme ou de petits artisans, la vie dure et fallait pas la sacrifier par curiosité. Rester caché le plus qu'on pouvait pour rester en vie. Après les attaques c'était autre chose, pas le choix. Mon grand-père avait (si on peut dire) de la chance les transmissions ne l'obligeaient pas à participer aux combats, mais d'aller d'une tranchée à une autre n'est pas mieux non plus. pale
Je me souviens lorsque j'avais peut-être 6/8 ans max des belges venaient à la maison en période de vacances pour dire bonjour (dans les Deux-Sèvres), ils avaient fuit la Belgique suite à l'avancée allemande et avaient trouvé refuge en France.  Ma grand-mère les appelait "les réfugiés", ils étaient contents, elle aussi. Ensuite je ne les ai plus vu, l'un était très vieux, il était avec son fils déjà vieux aussi. Décédés je suppose ou le trajet trop loin en étant âgés.
Je n'ai que peu d'histoires de la WWI, c'est très ancien et j'ai peut-être aussi oublié. Des morts dans le village il y en a eu la WWII a laissé des traces indélébiles. Dans chaque village aussi. Les campagnes n'ont pas vu rentré les fils ou parents. Crying or Very sad

A suivre, je dois me concentrer. Wink  Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 31479
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Anectotes personnelles Empty
MessageSujet: Re: Anectotes personnelles   Anectotes personnelles Icon_minitimeJeu 18 Jan - 16:08

Mon arriere grand oncle a ete aussi tue par un sniper allemand en mars 1916 pres de Crecy sur Serre en sautant d une tranchee a une autre.
Un endroit tres dangereux signale comme tel car il fallait traverser une route a decouvert.
Il etait agent de liaison (messager)et se deplacait quand les lignes etait coupees par les bombardements.
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 20232
Age : 70
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Anectotes personnelles Empty
MessageSujet: Re: Anectotes personnelles   Anectotes personnelles Icon_minitimeJeu 18 Jan - 16:17

naga a écrit:
Mon arriere grand oncle a ete aussi tue par un sniper allemand en mars 1916 pres de Crecy sur Serre en sautant d une tranchee a une autre.
Un endroit tres dangereux signale comme tel car il fallait traverser une route a decouvert.
Il etait agent de liaison (messager)et se deplacait quand les lignes etait coupees par les bombardements.
Les allemands avaient un assez bon équipement, le plus gros défaut était un poids épouvantable et une difficulté à viser. Maintenant si le soldat s'habitue ou trouve une "position" plus ou moins correcte, il peut tirer aisément. Des plaques de fonte lourdes sur le casque et sur la poitrine, on appelait ça aussi des "guetteurs". En théorie ils n'étaient pas trop facile à éliminer mais en théorie seulement. Le pire est pour celui en face qui n'a rien. Neutral
Je parle même pas de se mettre à découvert, la chance de survie était extrêmement mince.
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 20232
Age : 70
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Anectotes personnelles Empty
MessageSujet: Re: Anectotes personnelles   Anectotes personnelles Icon_minitimeVen 19 Jan - 18:32

Toujours au même endroit, dans les Deux-Sèvres, on m'a parlé de la WWII. Impossible de savoir comment c'est venu évidemment. Admettons que j'avais 5/10 ans, je sais pas, j'étais curieux et c'est peut-être ça. Ma grand-mère m'a raconté des histoires vraies forcément. D'une part celle de mon oncle (que je n'ai jamais connu) qui avait fait cette guerre, il a été prisonnier mais je ne sais plus quand ni dans quelles conditions. Je sais juste qu'il était prisonnier à Nürnberg. Comme pas mal de soldats. Son grade, il me semble caporal sans réelle affirmation. Il en est sorti mais extrêmement affaiblit, de ses 90 kg il est rentré à la maison avec seulement 45 kg. Maladies + condition physique et déprime l'ont achevés, j'en dirais plus plus tard. Le retour aussi en train, parfois on voit ça dans des films, c'est réel, long douloureux et très difficile.  Il avait prit l'habitude de fumer la pipe en captivité. Ca a duré quasiment 5 ans. C'est très long. La privation de tout, les amis qu'on voit plus, les nouvelles qui n'arrivent pas ou trop peu souvent. La fatigue, l'épuisement se voir dépérir fait qu'on survit difficilement. C'était un homme de bureau, pas une bête musclée, le fait de ne pas forcement comprendre cette guerre n'arrange pas les choses. Même si on connait celle d'avant on admet pas l'actuelle.

A son retour il a trouvé beaucoup de choses changé. Sa femme qui avait été arrêtée et était en prison. Sans connivence avec l'ennemi, la raison réelle était "pour apprendre l'allemand". C'est pas trop logique. 1 an et demi de prison. Neutral  Je ne sais pas si elle a été jugé correctement ou "salit", aucune idée et personne savait je pense ou voulait pas dire. J'ai connu cette femme bien plus tard, je n'ai sincèrement aucune opinion d'elle. Ni positive, ni négative, juste une personne intelligente autant que je m'en souvienne. Je n'ai jamais parlé de cet épisode avec elle. Je ne l'ai vu qu'une seule fois, à regret d'ailleurs, j'aurais dû la revoir, parfois on est jeune et on repousse à plus tard des moments importants.
C'est une histoire qui laisse des traces indélébiles dans des villages français. Forcément que j'en ai pris aussi plein la tronche. N'y étant pour rien mais les gens n'oublient jamais et les enfants des gens découvrent et font de même que leurs parents !
Les bruits circulent, on est "au bout du doigt des autres". Neutral  Alors forcément on se forge un caractère parfois bien à part. Comprendre n'est pas du tout simple, c'est pas des histoires faciles.

A suivre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 20232
Age : 70
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Anectotes personnelles Empty
MessageSujet: Re: Anectotes personnelles   Anectotes personnelles Icon_minitimeSam 20 Jan - 12:59

J'y reviendrai mais faut me laisser du temps, ce que je veux surtout éviter c'est de parler de moi (continuellement). C'est pas le but, je veux juste raconter ce que j'ai entendu mais aussi mon ressentiment par moment.
Si toutefois ce sujet ne vous plait pas, je le stop, pas de souci. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Anectotes personnelles Empty
MessageSujet: Re: Anectotes personnelles   Anectotes personnelles Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Anectotes personnelles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Anecdotes, témoignages-
Sauter vers: