Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Unité 731

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Schütze Florian
Obergefreiter
Obergefreiter
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 27
Localisation : Martelange, Belgique
Date d'inscription : 17/12/2011

MessageSujet: Unité 731   Jeu 22 Déc - 22:18



En parlant de Mengele et des autres "scientifiques" nazis qu'onts connait malheureusement très bien No ici en Europe, Mais en Asie les populations eux se souviennents très bien des atrocités japonaises ainsi que de leur experiences qui était pratiquais par des unités composer de chercheur en bactériologie.

La plus connue fut sans aucun doute l'Unité 731 dirigé par Shiro Ishii et ils avaients établit leur camp près de Pingfang en Mandchourie, voici leur sombre histoire:



Depuis quelques temps maintenant les pays voisins du Japon font ressurgir un passé que les nippons se refusent à reconnaître. Le dernier épisode en date est celui des femmes de confort coréennes, qui furent violées par les troupes japonaises, avant d’être mises dans une maison close. Moins connu mais tout autant égal à ce que pratiqua l’Allemagne nazie dans ses camps de concentration, l’unité 731 se caractérisa pendant la seconde guerre mondiale par ses expériences réalisées sur des hommes, voir même des populations entières.

Dès la déclaration de guerre du Japon aux Etats-Unis, le clairvoyant amiral Yamamoto précisa à ses supérieurs qu’il faudrait écraser l’Amérique rapidement, sans quoi l’empire du soleil levant finirait inévitablement par être vaincu, grâce à la puissance industrielle des Usa. En décembre 1941, le Japon menait une guerre sur plusieurs fronts, laquelle avait commencée dès 1931 par l’invasion de la Chine. L’armée impériale se battait ainsi sur plusieurs fronts et ses réserves en troupes n’étaient pas inépuisables, aussi fut-il admis d’avoir recours à certains types d’armes spécifiques. D’autre part, les visées expansionnistes et les convictions racistes des japonais furent en tous points égales à celles d’Adolf Hitler. Les japonais n’hésitèrent pas à avoir recours à des armes chimiques ou bactériologiques lors de certaines opérations.


La première de ses armes utilisée ne fut autre que l’ypérite, un gaz de combat qui avait été naguère utilisé sur les champs de bataille au cours de la première guerre mondiale. Le japon importa dès 1933 les équipements destinés à la production de ce gaz, lequel fut utilisé dans les montagnes de la province de Sanshi, en Chine. Mais l’ypérite n’offrait que des résultats médiocres, aussi fut-il décidé de créer une unité spéciale dédiée aux recherches relatives à la guerre bactériologique. Baptisée unité 731, cette troupe établit ses quartiers dans la banlieue de Harbin, en Mandchourie, et procéda à ses expériences sous le couvert d’unité de prévention épidémique et d’approvisionnement en eau potable. Le lieutenant général Shiro Ishii fut nommé à la tête de l’unité 731.

Ishii avait suivi des études de médecine à l’université impériale de Kyoto, avant d’intégrer la garde impériale ou il fut nommé chirurgien militaire. En 1924, il se spécialisa dans la recherche bactériologique, la médecine préventive et la pathologie. Après un voyage en Europe au cours de l’année 1930, il fut promu commandant et fit partie du service de prévention des épidémies de l’école de médecine de l’armée qui venait d’être construite à Tokyo. Environ un an plus tard, Ishii créa un filtre à eau novateur, qui avait la particularité de débarrasser une eau stagnante de toutes ses bactéries. Quelques années plus tard, le fameux dispositif fut adopté aussi bien par l’armée impériale que par la marine. Ishii s’était fait remarquer par ses supérieurs qui lui conseillèrent alors de tourner ses travaux vers l’étude de bacilles nettement plus dangereux, toujours sous le couvert du service de prévention des épidémies et de la filtration de l’eau. Afin de garder le secret sur ses expériences, il établit son laboratoire en Mandchourie.

Le but des travaux entamés était de mettre au point une arme bactériologique, pour ce faire, les meilleurs chercheurs du laboratoire de prévention des épidémies de Tokyo lui furent affectés. Le nombre de scientifiques croissant régulièrement, il fut décidé de déménager le laboratoire de banlieue pour le réaffecter en ville. Le service bactériologique de l’unité 731 fut alors divisé en une douzaine de sections dont chacune étudiait les possibilités de transformer toute une variété de maladies contagieuses en arme bactériologique. La peste, l’anthrax, la dysenterie, le typhus, la typhoïde, le choléra, la gangrène gazeuse, la grippe, la variole, le tétanos, la tuberculose, la fièvre hémorragique furent parmi les maladies étudiées ainsi que les vecteurs possibles de propagation, ainsi que de nouveaux produits chimiques toxiques et, les effets de différentes blessures, mutilations ou brûlures sur les hommes.

Ishii était notamment intéressé par la peste, qu’il inocula à plusieurs prisonniers servant de cobayes dès 1933. Ces derniers étaient au départ des prisonniers condamnés à mort et détenus à la prison de Harbin. Lorsque ceux-ci vinrent à manquer, Ishii se tourna vers les soldats chinois, des russes (car Harbin avait un nombre élevé de résidants russes), des intellectuels, des ouvriers ou tout autre personne opposée de près ou de loin à l’occupation japonaise. Lorsque le Japon déclara la guerre aux Etats-Unis, ce furent également des prisonniers américains, britanniques ou néo-zélandais qui furent employés. Quant à la population civile, elle ne fut pas épargnée puisque certaines « recherches » furent aussi bien menées sur des femmes enceintes que des enfants en bas âge, voir même des foetus. Les témoignages de certains vétérans de l’unité 731 font part également de « curiosité » au sens ou certaines expérimentations ont été menées sans réelle recherche, notamment les dissections de détenus encore en vie. Au total, ce ne sont pas moins de 3 000 personnes qui furent sacrifiées.


En matière d’horreur, les japonais arrivèrent au moins à la hauteur des nazis. Certaines expériences portèrent sur la congélation des cobayes humains ou encore sur les brûlures étalées. Tout comme à Auschwitz, certains autres furent soumis à une exposition prolongée aux rayons x, d’autres encore furent privés d’eau jusqu’à ce que mort s’en suive. Certains cadavres portaient également des traces de mutilation ou d’amputation. Les expériences portèrent également sur l’inoculation de certains agents chimiques ou sur les transfusions avec liquides autres que le sang humain. Une partie de ces expériences furent filmées.

Je mettrai d'autres infos sur cette unité plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4780
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Unité 731   Ven 23 Déc - 11:29

Oui, j'ai lu un article sur ce bienfaiteur de l'humanité.
Faudrait que je le retrouve.
[quote]En matière d’horreur, les japonais arrivèrent au moins à la hauteur des nazis[quote]
Oui, de l'avis de pas mal d'historiens.
Seulement, et d'après ces derniers (me demandez pas les sources) les criminels nippons ont été moins inquiétés après guerre que les allemands pour raisons politiques (intérêts américains au japon face à la montée en puissance de l'U.R.S.S. toute proche), et aussi parce que le pays a subi 2 attaques nucléaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schütze Florian
Obergefreiter
Obergefreiter
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 27
Localisation : Martelange, Belgique
Date d'inscription : 17/12/2011

MessageSujet: Re: Unité 731   Ven 23 Déc - 22:19



Oui en effet Wink contrairement aux camps allemand ,la grosse majorité du personnel des camps japonais ne furent pas inquiétés par les represailles des alliés notament Shiro Ishii No qui en échange d'avoir divulgés ces [i] fameux résultats des tests bactériologiques n'eurents pas de peines minimums et purent memes pratiquer leur professions!


N'oublions pas non plus que la guerre froide allait commencer et qu'au yeux des américains les ennemis a combattre n'était plus les fascistes, mais les communistes , d'ou l'intéret de collaborer avec les ennemis d'hier!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Unité 731   

Revenir en haut Aller en bas
 
Unité 731
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les unités militaires lituaniennes
» Saint Simon et Saint Jude Apôtres et commentaire du jour "L'unité des Douze, l'unité de l'Eglise"
» DE L'UNITÉ DE L'ÉGLISE (SAINT CYPRIEN) TABLE DES MATIÈRES.
» ''Quand nous pensons à l’unité''
» « Afin de rassembler dans l'unité les enfants de Dieu dispersés »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Pacifique-
Sauter vers: