Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Junkers 87 dit "Stuka"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Mar 31 Oct - 1:00

Un des avions les plus connu, une terreur pour de nombreux soldat et tankistes.
Partout où Hitler envoya ses armées, le Stuka appuyait l'offensive et l'avance allemande. Le mot stuka est l'abrégé de Sturz Kampf Flugzeug qui veut dire : bombardier en piqué. Déprécié comme une arme de terreur nazie, le Junker JU-87 Stuka fut conçu comme une forme de support d'artillerie pour la guerre éclair de la Wehrmacht. Il était d'une précision considérable lorsqu'il travaillait dans un ciel libre de chasseurs ennemis. Le prototype vola à la fin de 1935 pour la première fois. Il devint opérationnel en 1937 après quelques modifications. Il se révéla un excellent bombardier en piqué. Et lorsque éclata la guerre civile espagnole quelques JU-87 y furent envoyés pour mettre au point la technique de bombardement en piqué. L'entreprise se solda par un succès. À la fin de 1938, plusieurs JU-87 opéraient en Espagne dans la fameuse légion Condor. Cet avion fut employé en Pologne au déclenchement de la 2e G.M. et lors des offensives contre les Pays-Bas, la Belgique et la France. Jusque-là, le Stuka était véritablement maître du ciel, n'ayant rien à redouter des chasseurs ennemis. Mais, durant l'invasion de l'Angleterre, ils subirent des pertes très élevées aux mains de la R.A.F. Ils furent sur tous les fronts et en Russie on y ajouta deux petits canons de 37mm. Montés sous les ailes. La fabrication de ce redoutable chasseur bombardier fut arrêtée en 1944. Particularité du Stuka, il était équipé d'une sirène qui terrorisait l'adversaire dans son piqué. Le plus célèbre de ses pilotes fut, sans contredit, Hans Rudel, qui écrivit un livre racontant ses années de guerre à bord de son Stuka : pilote de Stuka. Son Stuka, JU-87.B2 faisait partie du Stab III Stukageschwader 2 Immelman.
ENVERGURE 13.8 MÈTRES
MOTEUR JUMO 211D 1100CV.
LONGUEUR 11.13 MÈTRES
VITESSE 387 KMH.
HAUTEUR 4.24 MÈTRES ARMEMENT 2x20MM. MG 151/20 2x7.9MM. MG 81 1800KG DE BOMBES
@+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
{§norton§666}
Unterfeldwebel
Unterfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Jeu 11 Jan - 21:44






_________________
Si tu le construit, il viendra!!!

http://ww2-passion.easyforumpro.com/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Jeu 11 Jan - 21:48

Merci pour les superbes clichés @+
Otto
:Stuka:

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
Quentin
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Ven 12 Jan - 22:01

C'était un magnifique avion mais par contre trop lent et pas fait pour combat. Je pense que la comparaison la plus réaliste serait le A10 aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Ven 12 Jan - 22:11

Oui en effet excellente comparaison, ce sont tous deux d'excellents chasseurs de chars mais avec des performences aériennes limités @+
:Stuka:

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
nicolas8
Unterfeldwebel
Unterfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Sam 13 Jan - 6:55

super avion mais personellement j'aime mieu les avion que leur roue rentre a l'intérieu ( coter beaute ) si non elle est superb cette avion ... :cool!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Sam 13 Jan - 12:23

Oui c'est un inconvéniant niveau aérodynamisme donc baisse de vitesse @+
Otto
:Stuka:

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
Quentin
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Sam 13 Jan - 12:26

Ba je le trouve très bien bomme ca. Et puis sinon ils auraient pas pu cassée sa sirèene.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LITVINOV
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Mer 4 Nov - 11:26

En faite le train d'attérissage du Stuka avait la qualité que vous lui reprochez, je m'explique : le Ju 87 était un avion d'attaque en piqué qui devait,
selon la doctrine être employé alors que la supériorité aérienne était acquise par la chasse, un avion lancé dans un plongeon vertigineu, engrange
une grande vitesse, pour ralentir le Stuka pouvait compter sur ces aéro-freins de piqué, placé sous sa voilure mais ...
... aussi sur ces jambe de train, qui additionné aux aéro-freins, rallentissaient l'appareil, en plus permetait au Stuka d'utiliser des térrains sommaires,
du au fait qu'un train fixe, est de conception, plus robuste.
C'était donc délibérément que les ingénieurs de cher Junker avaient gardés cette configuration pour le plus moche de tout la Luftwaffe.
Pour le type de mission, dévolue à cet avions, sa faible vitesse était un avantage. Celui de repérer son objectif (basse altitude) et d'augmenter
le temps pour le pilote d'ajuster sa cible (gage d'exéllente précision).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grosnain
Oberleutnant
Oberleutnant
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Mer 4 Nov - 21:55

merci pour la précision, j'aime bien ce genre d'infos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LITVINOV
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Jeu 5 Nov - 8:21

Et moi, j'aime partager ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4788
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Jeu 5 Nov - 10:48

Oui, détails interessants ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5169
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Dim 1 Avr - 3:58

Complement d informations


Ju 87 A

Environ 200 exemplaires des variantes A-1, A-2 et A-3 furent produits, tous dotés de gros pantalons carénant les roues principales de l'atterrisseur. L'A-2 mettait en oeuvre un moteur Jumo 210Da de 680 ch. Ils furent affectés à quatre Gruppen dont le StG 163 qui détacha trois avions au sein de la légion Condor en Espagne où les Stuka firent preuve de leur terrible efficacité. Mais en 1939 tous les Ju 87 A était relégués à l'entraînement et les Stukageschwädern (escadres de bombardiers en piqué), qui ne cessaient de s'étoffer, prenaient en compte le Ju 87 B


Ju 87 B

Extérieurement cette version ne se distinguait de la précédente que par ses carénages de roue. Pourtant le Ju 87 B disposait d'une puissance motrice nettement améliorée : la version de série B-1 était équipée d'un Jumo 211Da de 1 200 ch possédant un dispositif d'injection directe grâce auquel l'équipage n'avait plus à craindre ni le givrage ni les ruptures d'alimentation.


Une autre innovation du B-1 était un système de contrôle automatique de piqué qui indiquait au pilote quand il devait entamer sa ressource grâce à un contacteur altimétrique. Lors d'une attaque en piqué, le pilote effectuait 10 vérifications indispensables, puis sortait les aérofreins (situés sous les ailes), ce qui avait pour effet de mettre l'avion en piqué. Il déterminait ensuite son angle de piqué en ajustant les lignes rouges peintes sur le vitrage de l'habitacle avec la ligne d'horizon.


La charge du Ju 87 B consistait la plupart du temps en une bombe SC-500 de 500 kg fixée sous le fuselage par un châssis qui pivotait pour la faire passer en dehors du champs de l'hélice mais le Ju 87 B pouvait aussi emporter quatre bombes SC-50 de 50 kg sous la voilure. En outre, l'armement consistait en deux mitrailleuses de 7,92 mm MG 17 placées dans les ailes et d'une MG 15 de 15 mm opérée par l'opérateur radio. La vitesse en piqué allait jusqu'à 550 km/h et les pilotes Allemands prirent l'habitude de monter sur leurs Stuka des sirènes nommées "trompettes de Jéricho" qui terrorisaient les troupes au sol.

Au milieu de l'année 1939, la cadence de production approchait de 60 exemplaires par mois. Lorsque débute la guerre, la Luftwaffe possède 300 exemplaires du Ju 87 B-1. Ce sont d'ailleurs trois Ju 87 B-1 qui effectuèrent la première mission de la Seconde Guerre Mondiale, décollant d'Elbing le 1er Septembre 1939 à 4h26 du matin pour attaquer à 4h34 les abords du pont du Dirschau sur la Vistule. Lors de la campagne de Pologne, le Ju 87 se fit un nom en détruisant, entre autre, tous les navires polonais sauf deux et en bombardant les troupes polonaises à parfois seulement 10m mètres de la ligne de front.


Puis arriva le Ju 87 B-2 qui fut la forme classique du Stuka pendant la Blitzkrieg. Il ne différait du B-1 que par quelques détails mineurs. Fort de sa réputation, il fut exporté vers l'Italie (ou il fut surnommé "Picchiatello", un jeu de mot signifiant à la fois "plongeur" et "tombé sur la tête"), la Bulgarie, la Hongrie et la Roumanie. Il servi aussi en Norvège (parfois équipé de skis au lieu des roues) et en Libye (version tropicalisée B-2/Trop).



Au cours des deux premières années de la guerre les Ju 87 B semèrent la terreur aux troupes alliées. Pourtant ils connurent un sérieux revers lors de la bataille d'Angleterre. En effet les pertes subies atteignirent un niveau insupportable pour le commandement Allemand : 41 furent abattus entre le 13 et le 18 août 1940 ! A partir du 19 les Allemands cessèrent d'utiliser le Ju 87 B contre les objectifs d'outre manche. Durant cette bataille, la vulnérabilité du Ju 87 apparut au grand jour : l'avion ne faisait montre d'une terrifiante efficacité que lorsqu'il disposait d'une bonne protection contre la chasse adverse, c'est-à-dire qu'il devait posséder des chasseurs d'escorte.


La non-existence d'un remplaçant potentiel entraîna une prolongation indéterminée de la production du Ju 87 alors que dès le début des hostilités cet avion pouvait être considéré comme un avion dépassé ; mais les succès foudroyants qu'il remporta masqua cette évidence.


Ju 87 D

Conçu en 1940 suite aux coûteuses pertes face à l'Angleterre, le Ju 87 D effectua ses premiers essais en 1941 et entra en service sur le front de l'Est et en Méditerranée à la fin de cette même année. Le nez de l'avion et son volumineux radiateur avait été redessiné pour être plus aérodynamiques ainsi que la verrière. Le moteur était changé, il s'agissant maintenant d'un Jumo 211J-1 de 1 410 ch. Il en résultait une nette amélioration des performances que les Allemands mirent à profit pour augmenter la charge de bombes qui passa ainsi de 500 kg à 1 800 kg. Le lance bombe ventrale pouvait recevoir un PC-1 400 de 1 400 kg à grand pouvoir de perforation et les points d'attache sous les ailes pouvaient recevoir des SC-500 de 500 kg ou bien diverses autres choses telles des pods canons de 20 mm ou encore six mitrailleuses MG 81 de 7,92 mm. L'armement défensif se composait d'une MG 81Z (Z pour "Zwilling", jumelées, c'est-à-dire deux MG 81 couplées) de 7,92 mm. Cette arme était très légère et possédait une cadence de tir élevée, alimentée par bande et non plus par chargeur de 75 munitions.


Ø Ju 87 D1 Le Ju 87 D-1 fut la première variante du Ju 87 à entrer en service. Son blindage supplémentaire fut fort apprécié par les équipages. Son champ de bataille de prédilection fut la Russie, où la Luftwaffe jouissait encore de la supériorité aérienne et où les Stuka étaient de précieux tueurs de chars. Il servit également en Afrique du Nord.


Ø Ju 87 D-2 Puis vint le Ju 87 D-2, variante spécialement dédiée au remorquage de planeurs avec un fuselage arrière renforcé. Peu d'exemplaires furent construits car d'autres modèles pouvaient être adapté au rôle de remorquage.


Ø Ju 87 D-3 Les Stuka étaient souvent employés comme appareils d'appui rapproché et il est résultat un soucis de créer de meilleurs blindages. Sur le Ju 87 D-3 la protection offerte à l'équipage fut améliorée de même que celle des organes vitaux de l'avion. Cependant l'accroissement de poids nuisait à la maniabilité et à la vitesse de l'appareil. C'est aussi sur ce modèle que les Stuka abandonnèrent leurs "trompettes de Jéricho". A partir de 1942, les Ju 87 D furent majoritairement utilisés pour des missions autres que le bombardements en piqué.


Ø Ju 87 D-5 Tirant les leçons de la lenteur et du manque de maniabilité du D-3, le D-5 possédait des extrémités d'ailes rallongées et vit également son armement renforcé. Les aérofreins furent abandonnés en cours de série, l'avion n'étant pratiquement plus utilisé en tant que bombardier en piqué, mais uniquement comme avion d'attaque au sol.


Ø Ju 87 D-7 Les opérations de jour devenant de plus en plus risquées, les ingénieurs Allemands développèrent le D-7, version destinée au vol de nuit et dotée d'un moteur plus puissant, le Jumo 211P de 1 500ch, doté de pots anti-flammes. L'armement se composait de 2 canons MG 151/20 de 20 mm, de la mitrailleuse MG 81Z et d'une charge de bombes de 1 800 kg.

La technique d'attaque consistait à repérer l'objectif à attaquer sur base d'indication radio des troupes au sol, un premier appareil larguait des fusées éclairantes derrière l'objectif dont la silhouette se détachait clairement et pouvait être attaqué directement par les autres avions.

Ø Ju 87 D-8 Même avion que le D-7, mais dérivé du D-5. L'utilisation du Stuka comme avion nocturne était le fruit de la nécessité : la puissance croissante de l'aviation soviétique le rendait trop vulnérable de jour à la chasse ennemie. Son armement était semblable à celui du D-7. Le D-8 fut la dernière version produite de Stuka : lorsque sa production cessa en septembre 1944, 5 079 Ju 87 tous types confondus avaient été construits.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5169
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Dim 1 Avr - 4:12



Ju 87 G : Der Kanonenvogel






En 1942, les unités de Stuka s'avéraient de moins en moins capables de faire face à la masse croissante des blindés soviétiques. De plus la bombe n'était plus un moyen approprié pour endigué les immenses vagues de chars de l'Armée Rouge. En décembre 1942, un test fut effectué au centre d'essai de Rechlin : une paire de canons de DCA Flack 18 de 30 mm fut montée, à titre expérimental, sous les ailes d'un Ju 87 D-1.

Cette association rendit la plupart des pilotes et ingénieurs Allemands dubitatifs ; en effet ces armes étaient lourdes (265 kg hors carénages et connexions) et très encombrantes (le fût canon mesure 3,63 m de long). La vitesse du Ju 87 D déjà faible chuta et l'avion se maîtrisait plus qu'il ne se pilotait.

Les obus (12 par arme) d'un poids de 405 g étaient constitués d'un noyau de tungstène et avaient un fort pouvoir pénétrant (95 mm de blindage sous un angle de 90° à 600 m de distance) grâce à une vitesse initiale de 1 170 m/s. La cadence de tir était plutôt lente (160 coups/min).






En principe, les canons étaient harmonisés pour converger à une distance de 400 m et étaient légèrement inclinés vers le haut pour que l'obus traverse la ligne de tir à environ 350 m. Cependant certains grands as comme Hans-Ulrich Rudel firent régler la convergence à une distance de 100 m !

L'évaluation opérationnelle ne fut guère couronnée de succès et sans l'insistance de pilotes comme Rudel le projet aurait sans doutes té abandonné. Le Kanonenvogel (oiseau-canon) n'était pas à mettre en toutes les mains : sa lenteur le rendait vulnérable à la DCA et il devait être accompagné d'autres Stuka chargés de neutraliser les batteries anti-aériennes ennemies. Il exigeait aussi une adresse hors du commun pour parvenir à mettre un coup au but sur une cible aussi mouvante qu'un T-34. C'est pour cette raison que les as sur Ju 87 G furent rares.

Il fut produit en deux versions : le Ju 87 G-1, un modèle D-3 modifié, et le Ju 87 G-5, un D-5 modifié sur les chaînes d'assemblages et dont 208 exemplaires furent construits, principalement à Brême-Lemwerder, jusqu'à ce que le Stuka disparaisse définitivement des programmes aéronautiques Allemands fin 1944.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4788
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   Dim 1 Avr - 11:12

Citation :
L'évaluation opérationnelle ne fut guère couronnée de succès et sans l'insistance de pilotes comme Rudel le projet aurait sans doutes té abandonné
Lequel ayant pourtant à dispo des FW 190 pour ses missions d'attaque au sol, resta fidèle au Stuka jusqu'au bout ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Junkers 87 dit "Stuka"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Junkers 87 dit "Stuka"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Stuka zu fuss"
» Etes-vous aussi "laxophobes" (diarrhée)?
» Vidéo documentaire "Galaxies"
» "Philou" Marre de ces plaques rouges!!!!
» Une religieuse de Chicago "accompagnatrice" de femmes qui vont se faire avorter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Avions-
Sauter vers: