Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Jeu 5 Avr - 15:14



Le nom de Karl provient du General d artillerie Karl Becker.


Le mortier Karl est la plus grosse pièce d'artillerie automotrice jamais construite. Il y a 2 types de mortiers : le Mörser Gerät 040 de 60.0cm et le Mörser Gerät 041 de 54.0cm. Les deux armes tiraient des projectiles conçus pour pénétrer le béton. la portée du Gerät 040 était de 4 500 m et celle du Gerät 041 de 6240 m. Les obus pouvaient pénétrer entre 2.50m et 3.20 m de béton armé avant de d'exploser très violemment.










1. Développement du Gerät 040 (60.0 cm)

Basé sur l’hypothèse que les armes les plus lourdes pourraient à peine frapper extérieurement les ouvrages fortifiés (comme la Ligne Maginot française), à la fin de 1935, Rheinmetall a commencé les premières étapes pour concevoir un mortier super lourd. En mars 1936 ils ont envoyé au Waffenamt un rapport sur les possibilités de conception pour construire une telle arme. Ce plan d’ étude était une arme perforante. Il était prévu qu’un obus de 4000 kg, mis à feu par un mortier de 80 cm à une vitesse de 100 m./s. pourrait atteindre une distance de 1000 m. et un obus de 2000 kg. Mis à feu et propulser à 140 m./s. pourrait atteindre une distance double de 2000 m.
Trois méthodes ont été prises en compte pour mettre l’ arme en position : montée sur un tracteur chenillé, montée sur rouleaux, et démonté dans de plus petites charges et transporté par un petit véhicule chenillé.
Après les discussions initiales et propositions de croquis, en octobre 1936, Rheinmetall a été contracté pour concevoir un mortier super lourd en accord avec les spécifications suivantes :
a. portée : 3000 m
b. poids et design devaient être limités pour qu’il soit possible d’ apporter l’arme sur le champ d’action dans un délais de 6 heures.
c. L’obus devait être conçu pour une efficacité maximum a) fournissant la plus grande charge explosive possible sur la cible et b) exploiter la puissance de frappe pour une pénétration maximum. Donc considérer au début un obus pesant 2000 kg.
d. Les armes doivent être transportées et démontées dans des charges sur des véhicules automoteur séparés. Un véhicule spécial avec un dispositif de levage devait être employé pour le remontage.









Le tube du canon devait être conçu pour être chargé par la bouche à feu de sorte qu’un arc d’ altitude dans l’ arc de cercle supérieur (c’est à dire plus de 45°) ait semblé être insuffisant.
Une augmentation de la portée de 2000 à 3000 mètres a été demandée avec la réalisation que ces modifications causeraient des changements de conception ayant pour résultat une augmentation de travail du remontage pour la position de mise en batterie.
En raison de diverses réunions et après les spécifications ci-dessus, en janvier 1937, Rheinmetall a présenté une proposition préliminaire au Wa Prw 4 avec les détails suivants : calibre de 60 cm, poids de l’obus de 2000 kg., vitesse initiale de 200 m./s., portée de 3000 m., taille de la douille de 1600 mm., arc d’élévation de 125°, et poids du mortier de 55 tonnes. Ce projet décrit une arme comme canon déplaçable, transporté en charges de 9 tonnes chacune sur sept ou huit véhicules de transport. Il a été également déterminé que durant le développement du design cela prendrait bien plus de temps que 6 heures pour assembler l’arme en position de tir. Afin d’éviter le travail d’ assemblage pour la mise en position de tir, Rheinmetall a proposé que le canon soit monté sur un châssis automoteur.
Ce châssis automoteur était conçu pour recevoir des machines pour abaisser le châssis sur le ventre et ainsi faire une plate-forme de tir adéquate. Avec l’utilisation de ces dispositifs, le temps requis pour la mise en batterie a été divisé par deux, comparé à la condition de la conception de 6 heures. L’ énergie du recul lors du tir à été sensiblement réduite en ajoutant un mécanisme de chariot de recul, l’ énergie horizontale restante étant absorbée par une cosse.
Basé sur le temps d’ entrer en action le plus rapide, laissant tomber le travail d’ excavation pour une plate-forme, et éliminant le besoin de véhicules supportant la charge séparée, en février 1937 le Waffenamt à permis ultérieurement le développement de concepts comme le canon automoteur. Pour le mois d’ août 1937, les considérations de conceptions suivantes ont mené au plan d’étude du Projekt 4 sur lequel le développement ultérieur de l’ arme était basé. Afin de réaliser avec exactitude les exigences, le chargement par la bouche a feu a été abandonné. Dans ce même temps, la portée a été augmentée de 3000 à 4000 mètres. La direction de route a été placé à l’opposée de la direction de tir, ce qui signifie que le canon automoteur pouvait quitter rapidement sa position de tir. Ceci a permis à l'arme valable de se retirer rapidement de la position de tir en cas de tirs d'artillerie ennemis.
Les données et les poids principaux pour le Projekt 4 étaient : calibre de 60 cm ; obus de 2000 kg, charge explosive de l’obus de 30 kg, vitesse initiale de 243 m./s., portée de 4000 mètres, chambre de tir de 3200 mm de long, arc d’élévation de –10 à +75 degrés, élévation de tir de 55 à 75 degrés, environ 50 degrés de l’arc de traverse, poids de l’arme de 64 500 kg, un total de 97 000 kg avec le canon automoteur complet.
A une réunion du 9 mars 1938, le General Becker (tête du Wa Prw 4) a passé en revue la proposition détaillée montrant l’ état actuel du travail de développement. Le Waffenamt d’ accord avec la forme de base de sorte que le travail ait pu commencer sur le schéma de construction détaillé. En raison des considérations tactiques le General Becker a estimé que plusieurs armes devraient être utilisées ensemble pour engager les emplacements blindé ennemis. Donc on lui a demandé que six Geräte (armes) additionnelles devraient être produites avec les Versuchsgerät (armes d’essais).
Les calculs basés sur le concept proposé ont indiqué que la pression au sol sous chenilles dépasseraient de loin la valeur habituelle de 0.7 à 0.8 kg/cm² pour les véhicules chenillé précédemment conçus. Une expérience à une pression au sol aussi élevée n’était pas possible. Donc en mars et avril 1938, les épreuves de conduites étaient organisés en utilisant le Neubau Fahrzeug Nr.1. La pression au sol était augmentée par étape de 1.1 à 1.43 km/cm² par des charges de matières dans une boite de la superstructure. Les épreuves ont directement inclus aussi bien que des courses sur des surfaces dures et le sable mou, à travers des champs cultivés, et dans l’ argile lourd mouillé. La mobilité sur route était encore réalisable même lorsque la pression était de 1.43 kg/cm².
Toujours, l’ attention a du être particulièrement donnée aux épreuves de direction, qui ont été exécutées à un rapport relativement favorable de longueur de contact de chenilles à la largeur de base des roues de 1.8, alors que d’autres conditions de conceptions augmentaient le rapport du véhicule à plus de 2, des modèles de tests ont été étendus dessus pour répondre à la question de si un véhicule dépisté pourrait être orienté avec un ratio aussi élevé.




Dernière édition par naga le Jeu 5 Avr - 15:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Jeu 5 Avr - 15:19



Un moteur a conduite électrique, modèle télécommandé accompli en 1938 a possédé les éléments importants de la suspension à l’ échelle 1/10. Le rapport de direction a pu être ajusté de 1. à 2.65. La pression au sol a pu être augmentée de 0. à 1.1 kg/cm². Utilisant divers instruments, la vitesse et la puissance requise pour piloter chaque chenille ont pu être suivies avec précision durant des voyages incurvés. Les nombreuses épreuves de conduite sur le béton, l’ asphalte, et l’herbe aussi bien qu’en pente de 3, 6 et 9degrés, la direction indiquée était plus difficile avec un ratio de 2.65. Cependant, ni une surface lisse (plates en acier huilé) ni la terre molle n'a totalement empêché la direction, de sorte que la maniabilité suffisante ait été prévue lors de la conception du véhicule. Les épreuves de conduites avec le modèle ont également fournie une bonne base pour la valeur prévue la plus élevée pour la puissance requise pour conduire les chenilles. La conception et la construction d'un chariot de mise à feu d'essai étaient parallèles avec l' achèvement de la conception pour le système d'arme global. Les premiers tests d’essai de tir se sont déroulés durant la période du 23 au 25 juin 1939, ayant pour résultat un recul de 1000 mm avec une pression de freinage d’ environ 450 tonnes. Le tir a servi à examiner le tube, l’ affût, le système de recul aussi bien que le la charge et le type de poudre a utilisé. Des tirs postérieurs ont été exécutés pour examiner les enveloppes en acier coulé et pour obtenir des données de tir comprenant les charges, la portée, les variations de vitesse, et la précision.



Munitionschlepper (chassis Pz IV)






En octobre 1939, le projet de Rheinmetall-Borsig de concevoir un Munitionschlepper fut autorisé. Le Munitionschlepper avec un pilotage électrique Wippkran devait livrer les obus avec les charges associés et des douilles de cartouches. Le châssis, obtenu sur les chaînes de production des Pz.Kpfw.IV, a reçu une superstructure avec une Wippkran électrique, des boites de munitions pour 4 obus, avec les sièges de l’ équipage montés à l’arrière. Le courant électrique pour la Wippkran était fourni par le même moteur à essence de 2 cylindre/générateur employé dans les Pz.Kpfw.IV normaux pour diriger le moteur électrique de rotation de tourelle. La plus longue extension de bras pour la Wippkran a été choisie, de sorte qu’un obus est pu être directement transféré à partir du Munitionschlepper au plateau de chargement sur le Gerät 040 alors qu’il est dans sa position de tir. Les obus étaient pris par une pince spéciale à obus qui était arrimée sur l’avant du Munitionschlepper. Durant le transport ferroviaire ou en conduisant sur un plafond bas la Wippkran était arrimée à travers le dessus de la boite à munitions. Le travail de conception avait commencé pour charger le Gerät 040 pour le transport ferroviaire. En raison de la longueur et du poids élevé, il était nécessaire de transporter ce canon automoteur soutenu par des piédestaux transversaux monté sur 2 chariots sur rail à 5 axes. Des bras de soutien, attachés au Gerät 040, étaient soulevés par des vérins hydrauliques massifs pour suspendre le canon automoteur entre les chariots et les rails.






Le premier test de conduite du châssis s’est produit dans l’ Unterlüss en mai 1940. Des poids spéciaux, fabriqués pour simuler le poids et le centre de gravité du canon, ont été utilisé pour testé le châssis. Cela a permis aux tests de conduite d’être menés sans donner doutes de ces armes secrètes.
A la demande du General Leeb, une estimation a été faite quant au nombre de charges indépendantes dans lesquelles le Gerät 040 devrait être démonté afin d’ être dans les limites des charges pour les schwere Pionierbrücken (ponts lourd du génie). Les résultat ont été présentés au Wa Prüf 4, et une réunion le 12décembre 1940, Rheinmetall-Borsig reçu le contrat pour construire un chariot de transport démontable sur la Culemeyer-Strassenfahrzeugen (charge super-lourde, multi-axe, remorque à châssis bas). Parce que le châssis ne doit pas dépassé les limites de charge des ponts, il a été décidé que le châssis dépouillé traverserait les ponts avec sa propre puissance. Pour cela, des rampes en coupe ont dû être créer pour permettre au châssis de se diriger en marche et arrêt la Culemeyer-Strassenfahrzeug. D’autres composants ont été chargés sur ces remorques basse lourde par une grue spéciale capable de soulever 30 tonnes.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Jeu 5 Avr - 15:29



Les épreuves ont avéré que la conduite des 124 tonnes du Gerät 040 à travers le terrain avec un sol normal n’a présenté aucune difficulté particulière. Si des mauvaises sections de terrain ou des fossés devaient être rencontrés, il fallait les remplir de planches, de graviers, de sable, ou de matériel semblable pour soutenir la charge. Des tronçons d’arbres devaient être évités ou enlevés. Il n’était permis en aucun cas de manœuvrer le véhicule en terrain pauvre (du au risque de décheniller).
Après que le Gerät ait été maintenue dans une position précédemment revendiquée et la précision de tir variable dans cette position, il pourrait être abaissé en utilisant la puissance du moteur. Le moteur était coupé et la plate-forme s’ abaissait. Si un grand changement de traverse devait être fait, le moteur était mis en marche pour soulever le châssis, orienté dans la direction désirée, puis encore abaissée. Le manuel d’opérateur pour le Gerät Nr. I de 1941 prévenait que le mécanisme de levage et d’abaissement n’avait toujours pas été installé et que le châssis devait être levé et abaissé manuellement par l’ équipage.






Ce monstre de 132 tonnes, chargé et nécessitant 107 hommes pour sa mise en opération dont 4 pour le déplacer, allait être capable de démolir 2.5 mètres d'épaisseur de ciment et 45 cm de blindage d'acier.

Equipage pour le tir: 18 hommes


Chargement d un obus de 2.2 T





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Jeu 5 Avr - 15:34


4. Dispositif d’arme du Gerät 040

Le mortier de 60cm a un tube long de 5068 mm, était juste deux fois plus long que l’obus le plus gros. En tirant à un angle compris entre 55 et 70 degrés, le mortier devait être rabaissé à un angle de 0 degrés pour pouvoir être rechargé. La traverse de l’ affût du mortier était limitée à 4 degrés pour les ajustements de visé fin ; de plus grands changements exigeaient de déplacer le véhicule automoteur entier.
Le tir du mortier de 60 cm exigeait un équipage de 19 hommes, le Geschützführer (chef de pièce) et 18 Kanoniere (canonniers) en supplément du pilote et du pilote assistant. La cadence de tir maximale était un coup toutes les 10 minutes.
Le premier obus désigné pour être tiré par le Gerät 040 était le schwere Betongranate 2.511 m de long et d’un poids de 2170 kg, était rempli avec 280 kg d’explosifs. Tiré à une charge 4, le schwere Betongranate allait à 220 m/s en pivotant sur la gauche à la sortie du tube. La portée des cibles qui pouvaient être engagées variait de 2480 mètres à un maximum de 4320 mètres en fonction de la charge et de l’angle de tir. La table de tir (H.Dv.g. 119/684 daté de mars 1941) ) montrait que ces obus étaient plus précis à des longues portées plutôt qu’à des portées plus courtes.

En 1942 un second obus plus léger a été produit augmentant la portée du mortier. Ce leichte Betongranate 040, pesant 1700 kg, était rempli avec 220kg d’explosif. Il était tiré avec une charge de 5 à 9 (vitesse maximale en sorti de tube de 283 m/s) pour atteindre des cibles à une portée variant étroitement de 4260 mètres à un maximum de 6640 mètres. A ces portées plus longues le leichte Betonhranate 040 était moins précis que l’obus plus lourd.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Jeu 5 Avr - 15:41




Développement, production et dispositifs du Gerät 041

A la demande de Hitler, en février 1941 le Waffemant a donné l’ ordre d’augmenté la portée du Gerät 040 (Karl) en diminuant le calibre de 60 à 54 cm. Rheinmetall-Borsig a accepté le contrat pour concevoir le nouveau mortier avec une portée allant jusqu’à 10,000 mètres. Ce même calibre de mortier, désigné Gerät 041, a été monté sur le même affût que le mortier de 60 cm sur le châssis de Gerät 040.
Le Gerät Nr. VII a été programmé pour être complété en mai 1942 en tant que Versuchs-Gerät 041 pour les tests du mortier de 54 cm. Le statut du développement, rapporté le 1 juillet 1942, était que la conception était finie et que l’arme était enfin prête pour tests. En supplément du tube du canon pour le Versuchs-Gerät, un ordre a été donné de produire six 54 cm Rohr 041 (5 tube de 54 cm) pour être monté sur les six Gerät 040 (Karl) déjà disponible.
Hitler demanda un rapport sur le statut du programme de livraison pour le nouveau Karl-Gerät et fut informé le 6 mars que le premier 54 cm Rohr 041 pour le Karl-Gerät devrait être livré le 31 mai, le second le 30 juin et le troisième le 15 août 1943. Cependant, les premiers tests ne furent pas un succès, qui en résultat une extension des délais du programme. Le 8 mai 1944, la décision a été faite d’annuler le projet de développement et la production du nouveau tubes de 54 cm., et retarder la production des munition du Karl-Gerät. Mais le projet fut sauvé à la dernière minute. Entre le 22 et 25 mai 1944, Hitler fut informé que les premiers tests de tir positifs avec le Gerät 041 et a attendu la réouverture de livraison des trois premiers le 15 juin, 7 juillet et 24 juillet 1944.







Comme démontré par des photographies publiées le 18 août 1944 et un rapport détaillé le 29 septembre 1944, les Gerät Nr. I, IV, et V ont été convertis pour monter le 54cm Rohr 041. Le châssis automoteur et la majeure partie du canon est restée sans changement. Avec un 54 cm Rohr monté, le Gerät 041 pesait 2350 kg de plus et était 220 mm plus long que le même châssis automoteur utilisé avec le 60 cm Rohr. L’ élévation resta inchangée de 0 à 70 degrés, mais l’arc auquel le mortier tirait était légèrement plus restreint de 58 à 70 degrés.
La longueur hors-tout du 54 cm Rohr 041 avec la culasse était de 7108 mm et la longueur alésée était de 6240 mm (comparé aux 5068 et 4200 mm du 60 cm Rohr 040 court). Pesant seulement 1250 kg, quand il était tiré avec une charge 6 le leichte Betongranate 041 sortait du tube en tournant sur lui même sur la gauche à une vitesse de 378 m/s et pouvait pénétrer 3 à 3.5 mètres de béton armé. La portée des cibles variait avec l’angle et la charge : Charge 1 aussi courte que 4840 mètres et la charge 6 aussi long que 10060 mètres.
La précision du leichte Betongranate 041 était à peu près la même qu’avec le leichte Betongranate 040.

Comme indiqué dans le manuel d’utilisation daté du 16 février 1945, l’équipage avait été réduit de 18 à 15 Kanoniere, qui était encore prévu de réaliser une cadence de tir de 1 coups toutes les 10 minutes.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Jeu 5 Avr - 15:54

Il y a eu 7 Karl Gerat:


Karl-Gerat 040 -Nr. I ---- Nom :Rex

Karl-Gerat 040 -Nr. II --- Nom :Eva

Karl-Gerat 040 -Nr. III --- Nom:Odin

Karl-Gerat 040 -Nr. IV --- Nom:Thor

Karl-Gerat 040 -Nr. V --- Nom:Loki

Karl-Gerat 040 -Nr. VI --- Nom:Ziu

Karl gerat 041 -(Pas de No)--- Nom: Fenrir (modele d essai a Hillersleben)



Les Karl Gerat Rex,Thor et Loki ont eu leurs futs de canon 60.0cm demontes pour etre remplaces par un calibre de 54.0 cm a partir de 1941.


Thor en 60.0 cm






Loki en 54.0cm







Dernière édition par naga le Dim 8 Avr - 3:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Ven 6 Avr - 4:13

Rapport sur le plan d’emploi du Karl-Geschütze contre Brest-Litowsk

« Points de déchargement possible, routes d’approche, positions de tir, et points d’observation ont été signalé le 1er mai.

Plan d’emploi : une batterie de deux canons

Localisation : Terespol

Déchargement : décharge des deux canons et d’une grue à Terespol à la gare ferroviaire et assembler le canon directement sur les rails. L’assemblage doit être protégé de la vue d’une tour d’ observation sur le flanc est de la rivière Bug par une barricade précédemment érigée. Ceci est nécessaire parce que ériger la grue et assembler le canon ne peuvent pas être faits en une simple nuit.
Tous les autres éléments étaient déchargés à la gare ferroviaire de Biala-Podlaska (40 kilomètres à l’ouest de Terespol) où étaient des terrains spacieux et des pentes latérales disponibles.
Trajet pour la mise en position de tir : à couvert
Position de tir : les deux canons ont besoin d’avoir une position de tir préparée par les forces de la 4.Armee.

Cibles et observations :

1. La Citadelle de Brest : seulement une vieille forteresse en brique en travaux, couverte de terre, et envahi par l’herbe a été reconnu. Une cible qui n’avait pas besoin d’être engagée par l’ artillerie super-lourde. Les plans sont de prendre la Citadelle après seulement un très courte préparation d’ artillerie. Le cas le plus favorable serait de tirer quatre coups (2 par chacun des canons). A travers leur effet morale, ces 4 coups peuvent rendre l’attaque beaucoup plus facile. La portée maximale de ces canons (4300 mètres) est suffisante pour atteindre la plupart des point de la Citadelle. L’ observation est extrêmement pauvre. La citadelle est légèrement plus haute que notre terrain, à l’exception de l’extrémité ouest, des puits protégés par des postes d’observation au sol protégés par des rangées épaisses et des blocs d’arbres.

2. Le Fort au nord : Une préparation d’artillerie complète est planifiée pour cette cible. En même temps, il y a un manque total de points d’observation. Cependant, cette cible peut probablement être observé de la Citadelle après qu’elle soit occupée.






Arrivée de la batterie : Grue et canons dans Terespol, le reste de la batterie dans Biala-Podlaska à X-48 heures.
Très bientôt après la 2.Batterie a commencée à tirer sur la Citadelle de Brest-Litowsk le 22 juin, le mot a été envoyé à Berlin que les obus devenaient collant sur l’alésage. Des détails ont été appris durant les recherche suivies qui ont rapidement été enregistrés le 26 juin 1941 dans la Note sur la visite du 2./833 (Karl) avec l’ Oberst Gallwitz du Heeres Waffenamt pour Déterminer la Cause du Blocage du canon :
‘Eu début du 24 juin, l’ Oberst Gallwitz arriva a Stoart pour le Heeresgruppe pour l’ordre de route à la position de tir des deux Geschütze Karl près de Terespol pour déterminer la cause de ces difficultés. L’ Arrivée de la 2./833 a été retardé de plusieurs heures parce que la route de Terespol était bloqué sur 10 kilomètres aux environs de Biala-Podlaska. Trois colonnes étaient empêtrées les unes sur les autres dans Biala-Poflaska ainsi la progression n’a pu être faite. En détournant à travers Janow-Podlaska, la position de tir aussi bien que le poste de commandement pour l’ Arko 27 et la 45.Inf.Div. ont été ralliés en 1500 et 1600 heures. Une fois à ces endroits, il a été surprenant d’apprendre que les prévisions tenu vu que chacun des Karl-Geschütze qui ont seulement été capable de tirer deux ou trois coups étaient totalement fausses. En réalité toutes les munitions avaient été tirées, l’ i.e., 31 des 36 coups.

le 22 juin, le canon positionné sur la droite (Nr.IV) a tiré trois coups. Les difficultés se sont produites avec le quatrième coups de sorte qu’il n’est pu être tiré. Les mêmes difficultés ont été rencontrées avec le coup suivant qui a été chargé. Les études ont révélées que les bandes de conduite en cuivre n’ont pas été suffisamment usinées vers le bas, étaient trop épaisses, ou avaient été mal usinées du bon côté.
Après avoir été déchargé avec succès l’après-midi du 22 juin, le Nr.IV a tiré sept coups le 23 juin. Quoique les obus coincés avait été extraient avec des treuils, montés sur les Zugkraftwagen, le Nr.III ne pouvait pas tirer le 23 juin parce que le dispositif de tir électrique est tombé en panne. Durant la matinée du 24 juin, le Nr.IV a tiré sept coups et le Nr.III a tiré six coups pour faire en sorte que les 31 coups soient tirés. Sur ces cinq coups partis trois ne sont pas utilisable, et deux le sont.



karl Gerat "Thor" en batterie dans les environs de Terespol






Des rapports fait par le chef de la batterie, l’ Hauptmann Meessmann, l’effet des projectiles était exceptionnel. L’ Oberst Gallwitz resta pour la soirée à Terespol basé sur l’annonce de la capitulation de la Citadelle dans 1800 heures dans l’ espérance qu’on leur permettrait de voir l’ obus frappé le matin suivant. Actuellement, durant la nuit du 24/25 juin, le bruit de combat a été remplacé à l’intérieur de la Citadelle. De ce qu’on pourrait en déduire ces éléments des occupants Russes ont toujours donné et avaient défendu l’endroit. Le bruit des combats immobiles pouvaient être entendu jusqu’à 0900 dans la matinée. Donc, après être entré en contact avec la 45.Inf.Div., l’ Arko 27 ne pouvait pas donner la permission de visiter la Citadelle afin de déterminer l’ effet causé par les coups des obus.
Avec l’ exception des difficultés mineures (déchargement de la structure et de la grue pour soulever le châssis), le Gerät Karl a bon espoir. En supplément, la distribution des coups était dans une exceptionnelle restriction.


Plus tard, le 1 juillet 1941, un compte de première main a été enregistré comme le Rapport Partiel de l’emploi du 2./833 suivant :
‘La 2.Batterie/schwere Artillerie-Abteilung 833 était assignée à l’ Arko 27 par le haut Artillerie-Kommandeur 302. Elle avait été assignée à la mission de combat suivante :
1. Mission principale : De X à X + 30, chaque canon tirera sept coups sur la Citadelle de Brest dans le secteur de la 45.Inf.Div. Le plan de tir devait être coordonné avec l’ avancement de l’ infanterie.
2. Puis, un canon pivoterait pour engager le Fort Graf Berg au nord de la Citadelle dans le secteur de la 31.Inf.Div. Un A.V.Kdo. devait être envoyé vers l’avant avec l’infanterie de la 31.Inf.Div.
3. après l’achèvement de la mission principale, les autres canons devraient changés leur position de tir à environ 5 kilomètres au sud du secteur de la 34.Inf.Div. et leur support à l’attaque de l’ infanterie sur le Fort Mitki.







Dernière édition par naga le Ven 6 Avr - 4:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Ven 6 Avr - 4:20

Suite...

Dans toute l’action, par le maintien direct du contact avec l’ infanterie, une zone de sécurité avec les impacts des obus a été mise en place à 500 mètres devant les troupes.

Préparation du tir de la Batterie

Le premier train (grue, munitions, Panzerschlepper) arriva au lieu d’ assemblage durant la soirée du 18 juin, déchargé durant la nuit, et la grue érigée. Le 19 juin, un rail c’ est cassé et une locomotive a déraillé. Des réparations pour renvoyer le bout droit au service et le nombre double d’ attaches sur une section de 300 mètres ont été faites dans la soirée. Dans l’intérim le premier canon est arrivé et fut assemblé durant la nuit du 19/20 juin. Durant cette activité, la grue devint inutilisable (les freins n’ont plus fonctionné, une chaîne a cassé, et une chaîne à vitesse d’entraînement a rompu). Durant le matin du 20 juin, , un officier de l’ Abteilung arriva par avion fourni par la 4.Armee de la compagnie fabrication pour la grue, Ardelt à Eberswalde, et retourna dans la soirée avec un spécialiste et les pièces de remplacement nécessaires. L’utilisation de plusieurs solutions exigée, le second canon fut déchargé durant la nuit du 20/21 juin.

Durant la nuit suivante du 21/22 juin, les canons furent conduit à leurs positions de tir et étaient prêt à tirer dans les temps.



Activité de tir

Sur les trois missions de combat, seulement la première était largement complète. C’était dû au obus se coinçant de sorte que la culasse ne se referme pas complètement tout en chargeant le quatrième obus dans un canon et le cinquième dans l’autre. L’enlèvement des douilles n’était pas possible en employant le déchargeur de manière normale. Cela a environ pris une heure pour tirer les obus avec un Zugkraftwagen. Alors pendant le cessez-le-feu nécessaire, tous les obus encore disponible (la batterie avec 36 coups à l’ origine) furent chargés. Trois obus qui n’était pas chargeable ont été mis de côté. L’arrière de la bande de conduite était trop long et sur au moins un coup de le biseau de biais a coupé sur la bande de conduite. Sur les 26 obus utilisables restants, 24 furent tirés dans Citadelle les 23 et 24 juin. L’ observateur devait seulement détecter la déviation des obus sur les côtés et non leur portée.


Porte de Terespol endommagee





Effets des projectiles
Après que la Citadelle fut prise, jusque les trous d’obus on pu être nettement identifié indépendamment des bombes de Stuka, on pouvait voir qu’en général les obus avaient été bien placés. Les caractéristiques des cibles (bunkers fortifiés) n’étaient pas présentes ou non identifiées et donc non atteinte. Mais au moins deux obus avaient frappés de large sections des structures très fortement établies. Les cratères dans la cour de la Citadelle faisait 15 mètres de diamètres sur 5 mètres de profondeur dans la terre dure. Apparemment 2 obus ont raté et ont fait un trou à l’extérieur.
Les obus tirés par la batterie certainement avaient une force physique et un effet démoralisateur. Dans la rétrospection, cette action semble avoir été complètement valable.
Dans un rapport plus tardif daté du 1 octobre 1941, Rheinmetall-Borsig rapporta : ‘Tous les tests de tir ont apporté des résultats prouvant qu’en terme de conception du canon, ces spécifications établies par le Waffemant avaient été réunies. Ce fut également confirmé durant leurs emploi à l’ Est durant le mois de juin 1941. Après renvoi au front, l’ Oberstleutnant Schmidt, le commandant de l’ Abteilung 833, a fait le rapport suivant au sujet de l’utilisation des quatre Gerät 040 : « L’ Emploi à l’ Est a révélé que en regard au principe de conception et balistiques, le Gerät 040 est en règle. Il fut montré que la valeur des tables de tir est correcte et que l’ effet des explosions était bon. Sans compter leurs effets sur les bunkers, les obus ont exercé un énorme impact démoralisateur sur les opposants de sorte que les troupes ont recommandé qu’un obus hautement explosif soit développé. Après engagement des cibles désignées, des cratères de 15 mètres de diamètre sur 5 de profondeur ont été trouvés. La force de l’explosion créa de la fumée et des nuages de poussières de 300 mètres de large et 170 mètres de haut. Aussi, les coups sur les bâtiments avaient montré que les murs en brique massive de 2 mètres d’ épaisseure (contre lesquels les obus de21cm ont eu peu d’ effet) c’est cassé à part et est tombé dedans. L’opinion des troupes est que l’ emploi du Gerät 040 était valable. »
Ces canons super-lourd ont été en action sur la ligne de front seulement deux ou trois jours quand ils furent ordonnés d’ être renvoyé à leur base. Le 24juin 1941, l’ Heeresgruppe Mitte rapporta que le 2./833 avec leurs Gerät Karl avaient été libérés et envoyé de nouveau sur le terrain d’entraînement des troupes dans Bergen. Le 6 août 1941, la schwere Artillerie-Abteilung 933 fut convertie en unité de mortier lourd tracté, équipée avec huit 21 cm Mörser 18. ils étaient prêt à combattre le 10 août pour un retour à l’engagement sur le Front de l’ Est.



Degats dans le fort de Brest-Litovsk







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Sam 7 Avr - 3:40


Sébastopol

Le 18 février 1942, le schwere Artillerie-Abteilung 833 a été commandé pour fournir le personnel requis pour créer une « Karl-Batterie » avec trois canons en accord avec le K.St.N.502. les ordres furent coupés le 4 mars 1942 de transporter cette Batterie Karl Gerät de Bergen à la 11.Armee sous le Heeresgruppe Süd. Encore, la préparation des positions de tir appropriés a été lancée très tôt. Le 11 avril 1942, la 11.Armee informa s.Artl0Abt.833 sur les plans suivants :
a. secteur d’ assemblage loin à l’ arrière
b. se mettre en position de tir durant la nuit
c. creusé position de tir
d. assurés que les positions sont camouflées







Le rapport du s.Artl.Abt.833 envoyé à l’ Harko 306 le 3 avril avec les détails sur le programme et l’ emploi prévu des Karl-Geräte, il est notifié que la proposition du secteur d’ assemblage n’est situé qu’à 4 kilomètres à l’arrière. Le rapport des raisons de ce choix aussi bien que les préparations et les méthodes et les méthodes qui seront mises en applications pour être conformes au point c et d ci-dessus.
Les difficultés rencontrées pour le creusement du trou pour la position de tir des trois Karl-Geräte étaient enregistrées le 18 avril 1942 dans un rapport du Pionier Führer en opérations : « Accordé par le Major v.Rüdt du schw.Art.Abt.833, les emplacements de canon pour les Karl-Gerät ont maintenant été creusé en ordre pour que l’ adversaire utilisent des photos aériennes fausses. Les trois positions ont été surveillées au sud de Mamaschal ; 400 mètres à l’est du Pt.151, 2.5 km à l’est du Pt.151, et 1. km au sud du Pt.156. La taille de chaque position fait 15 mètres de long, 10 mètres de large, et 3 mètres de profondeur. Le S.Art.Abt.833 n’avait pas la main d’œuvre nécessaire pour creuser ses positions, bien qu’ils pouvaient creusés leurs propres protections et tranchés de communications.
Le creusement de ces trois positions de canons requéraient le déplacement d’ environ 1500 cm3 de terre, transférés par environ 7000 heures de travail de la part des hommes. Due au terrain, seulement 80 à 100 hommes pouvaient être employés et le travail doit être fait la nuit parce que les positions sont seulement à 1/1.5 kilomètres derrière la ligne de front. On estime que le travail prendra 90 jours complets. En raccourcissant la longueur des décalages et en employant deux fois plus d’hommes, il est possible de diminuer le temps à 60 jours.
L’ équipement nécessaire pour accomplir le travail incluait 150 pioches lourdes, 150 pelles ou bêches, 3 compresseurs lourds avec les marteau piqueurs, environ 700kg d’ explosifs, et environ 1000 détonateurs, 500 mètres de fusibles synchronisés et 25 brouettes. Le travail peut être fourni par 120 hommes de la 4./GefengeneKompanie Pionere 22 actuellement utilisé en améliorant des routes et creusant des fossés de communications dans le secteur de la Arantschi.
Il est possible d’ accélérer le travail et utiliser un petit paquet d’hommes si la drague actionnée actuellement étant employée pour un projet de construction au Bachtschisaraj devaient être assignés à ce but. De cette façon, le travail a pu être réalisé en à peu près 14 jours, fournissant la drague en cours qui n’a pas été arrêtée par l’action ennemie.
Le 20 mai 1942, le rapport de la 11.Armee montra que les trois Karl-Gerät, fournis avec 72 schwere et 50 leichte Betongranaten, étaient disponible sur le front. Le 25 mai 1942, le LIV.Korps rapporta que les cibles sélectionnées pour l’ engagement par l’ artillerie lourde incluait des tir de 60 cm Karl Gerät sur la Maxim Gorki et le Bastion. Les trois Karl-Gerät tirèrent 18 schwere Betongranaten du 2 au 6 juin, 54 le 7 juin, et 50 leichte Betongranaten du 8 au 13 juin. L’ Arko 306 rapporta de l’ OKH « le Karl avec munitions » le 13 juin 1942.
Les détails de cette action ont été décrit à la suite Rapport Préliminaire sur les Effets des Armes Allemandes sur la Position Maxim Gorki par le Arko 306 daté le 22 juin 1942 :
« Les prisonniers ont déclaré que presque rien n’a été ressenti à l’intérieur des ouvrages quand ils ont été pris pour cible par l’ artillerie et bombardés par les Stukas ; même les bombes les plus lourdes ont seulement causés de légères secousses. Contrairement à ceci, quand ils furent pris pour cible par les obus des Karl, ont été facilement reconnus par les occupants en tant que munitions spéciales lourdes, les effets avaient débilité et extraordinairement démoralisants. Quand le blindage de tourelle nord-est a été frappé par un coup extérieur direct, le système électrique entier a été coupé. Cependant le système électrique pouvait être réparé et opérationnel jusqu’à ce que les allemands aient donné l’assaut sur l’ouvrage.



Vue aerienne des 2 tourelles detruites





L’ examen du sol indique que les obus du Karl avaient marqué des coups directs sévères sur des blockhaus, brisant de larges morceaux de béton armé mais sans menacer sérieusement les constructions. Un tube de canon sur la tourelle sud-ouest a été frappé lors de l’action par un coup provenant d’un mortier de 21cm. L’autre canon a continué le tir jusqu’à la fin, mais ses mouvements étaient limité et la précision altérée.
L’ effet que le Karl et les autres obus de calibre super lourd avaient sur le « Bastion » étaient destructeur. Les sous-terrains, partiellement couvert par des tranches de combat qui en de nombreuses positions étaient protégés par des étages concrets épais élevés ont été totalement détruits. Une section de 30 mètres de large d’une pente particulièrement raide a été brisée et causa complètement un glissement de terrain.
Des pertes sérieuses ne se sont pas produites chez les occupants à l’intérieur des ouvrages dus au tirs d’ artillerie et bombardement. Seulement le chef de pièce, 2 canonniers, et un chargeur furent légèrement blessés in la tourelle sud-ouest.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Sam 7 Avr - 3:46






Après le ricochet, un obus de Karl sans valeur a atterri à plusieurs centaines de mètres sous terre au sud-est de « Maxim Gorki », dans plusieurs jours il sera récupéré par des spécialistes et envoyé à Moscou.
Cet ouvrage de défense incluait le « Bastion » et un système de défense fermé était occupé par environ 300 hommes. 53 hommes occupaient chaque tourelle. Le commandant, le Major Alexander, parti, son remplaçant a été tué dans le « Bastion » ; le plus haut Kommisar est également parti. Selon le rapport des prisonniers, 60 personnes se trouvaient toujours dans les ouvrages le 10 juin, incluant six femmes (apparemment des femmes de ménage), ont été empêchés d’ atteindre la sortie en brûlant de pétrole et l’ essence. Les prisonniers n’ont pas eu l’ impression que l’équipage servant ces ouvrages défensifs étaient composé de personnel particulièrement choisi, ni à leur avis il n’y avait pas un nombre particulièrement élevé de communistes.


Obus d un Karl Gerat non explose




La Karl-Batterie du schw.Abt.833 a été transféré dans le secteur de la 132.Ind.Div. le 13 juin 1942. Une nouvelle arrivée de munitions (29 schwere et 50 leichte Betongranate) devaient être transporté rapidement à l’unité. 50 leichte Betongranaten furent tirés le 30 juin et 25 schwere Betongranaten le 1 juillet qui est la date à laquelle les Allemands ont prétendu avoir occupé tout Sébastopol. Les trois Karl-Gerät n’ont plus été rapporté comme étant assigné à la 11.Armee le 10 juillet 1942. Le 19 juillet, le schwere Artillerie-Abteilung 833 a reçu pour ordre de transporter ses Karl-Geräte à Hillersleben pour restauration.




Forterresse endommage par l artillerie lourde














Dernière édition par naga le Sam 7 Avr - 3:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Sam 7 Avr - 3:50

Vue aerienne de la forteresse Maxim Gorki
(les canons de 305mm sont a droite)







Un obus d un Karl gerat non explose au premier plan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Dim 8 Avr - 1:59

Nord de Leningrad

Le 7 juillet 1942, le schwere Artillerie-Abteilung 833 a reçu pour ordre de créer une nouvelle batterie avec un ou deux Karl-Gerät. Celle-ci a été créée en tant que Batterie 628 (Karl) avec deux canons le 15 août 1942 en accord avec le K.St.N.502 daté du 24 mars 1941. Suffisamment de personnel pour équiper une Karl-Batterie avec trois canons était fourni par le schwere Artillerie-Abteilung 833. A l’ origine la batterie devait être équipé avec deux Karl-Geräten, quatre Munitions-Schlepper, et deux set complets de Culemeyer-Fahrzeugen.
La révision des trois Karl-Geräte, incluant l’ association de véhicules spéciaux qui étaient retourné du front, avait été précédemment approuvé le 24 juillet 1942.

Le 22 juillet, l’ OKH a publié des ordres pour envoyé la schwere Batterie 628 au Heeresgruppe Nord pour participer aux opérations de capture de Leningrad. Les plans du support d’ artillerie durant l’ Opération « George » daté du 22 août 1942 incluait la Batterie 628 avec trois Karl-Gerät. Une position de tir pour un Karl a été surveillée. Le Heeresgruppe Nord rapporta l’ arrivée de la Batterie 628 les 1 et 2 septembre. Mais, ils ne sont pas entrés en action parce que l’attaque sur Leningrad n’a pas été appelé après que les Russes brisèrent à travers le front de l’est.

Le 18 octobre 1942, l’ OKH ordonna la 11.Armee le transport de la Batterie 628 dès que possible à Leipzig. Le jour suivant la 11.Armee demanda de prendre la Karl-Batterie pour l’ utiliser dans une nouvelle offensive. Les préparations pour l’ Opération « George » étaient renouvelés le 19 octobre, mais le 21 octobre les ordres ont été publiés pour retarder la mise en place de l’ artillerie lourde. Tardivement en octobre « George » était remis à plus tard et une nouvelle opération, « Feuerzauber », planifiée dans laquelle deux Karl-Geräte tireraient 150 obus chacun (299 obus étaient disponibles le 24 octobre et 10 novembre).

La Batterie 628 a été équipée avec deux Karl-Geräte plus un en réserve. Peut-être un quatrième serait envoyé (ou un typo fait dans un rapport) comme indiqué dans la question de l’ OKH General der Artillerie le 24 novembre quant à pourquoi quatre Karl-Gerät étaient en main avec l’ Heeresgruppe Nord quand seulement trois avaient été envoyés.

Due au début aux offensives massive Russes, de large opérations de capture de Leningrad furent annulés pour l’ hiver. Aucune évidence n’a été trouvée dans les enregistrements originaux que la Batterie 628 n’a jamais prise de position de tir pour tirer un simple obus sur la fortification défensive près de Leningrad.
Le 4 décembre1942, le Heeresgruppe Nord fut ordonné de transférer la schwere Batterie 628 de retour à Leipzig, en Allemagne.

Retour au Front de l’ Est en 1943

Le 4 mai 1943 les ordres ont été donnés pour créer une schwere Artillerie-Abteilung (Karl) en utilisant les véhicules appartenant à la schwere Batterie 628. Un cinquième Karl Gerät 040 devait être attaché en réserve. Les Stab, Stabsbatterie 1. et 2.Batterie du schwere Artillerie-Abteilung 628 (Karl) furent crées le 15 mai 1943 en accord avec le K.St.N.424, 580, et 502. Tandis que la seconde batterie était nouvelle, la première batterie fut crée par la dénomination schwere Batterie 628 (Karl) comme la 1.Batterie de la nouvelle Abteilung.

Comme rapporté le 13 juillet 1943, la 18.Armee du Heeresgruppe Nord prévue d’ utiliser un Karl-Gerät en appui d’ une autre tentative de capturer la position Oranienbaumer au sud de Leningrad. Le 8 août 1943, le schwere Artillerie-Abteilung 628 (Karl) fut ordonné de renvoyer les Karl-Gerät à leurs base. Juste comme la schwere Artillerie-Abteilung avant elle, la seconde unité de Karl a été convertie dans une Mörser-Abteilung mobile avec des mortiers de 21cm. Le 29 août 1943, l’ unité fut renommée s.Art.Abt.628 et reçu pour ordre d’ être réorganisé en deux batteries chacune avec quatre 21 cm Mörser 18 le 10 septembre 1943. A cette même date un Kommando für Karl-Gerät fut créé pour s’ occuper des armes à leur retour à la base. Le 2 juin 1944, cette unité fut renommée Kommando für Sonder-Gerät des schwere Artillerie-Abteilung (mot) 628.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Dim 8 Avr - 2:13


Ecrasement des révoltes dans Varsovie et Budapest

Après que les Karl-Gerät aient été inactifs pendant plus d’une année, le 13 août 1944 le Chef General-stab des Heeres ordonna soudainement qu’une batterie soit créer immédiatement (avec un Karl-Gerät (54 cm)), tous les véhicules de support actuellement disponibles, et 250 obus) et envoya la 9.Armee pour l’ employée à Varsovie. Le jour suivant une partie du Kommando für Sonder Gerät 628 fut utilisé pour créer la Heeres Artillerie Batterie (bo) 638. Cependant, il n’a pas été équipé depuis avec des munitions de 54 cm et une table de tir qui n’étaient pas disponibles. Au lieu de cela, un Gerät 040 normal a été chargé pour le transport ferroviaire et envoyé avec le H.Art.Bttr.(bo) 638 hors de Jüterbog le 16 août 1944. Un Gerät 040 (Karl) 60 Mörser auf Sf., deux 18 to Zugkraftwagen, et quatre camions de 4.5 tonnes avec des munitions ont été rapporté après être arrivé à Varsovie Est à la station ferroviaire à 0700 le 17 août 1941. Le train de munitions pour le Gerät 040 (Karl) arriva le matin suivant ) 0825.


Bombardement de Varsovie 1944








Le 24 août 1944, l’ OKH General der Artillerie nota que le Karl-Gerät avait été très efficace dans Varsovie et le Chef Generalstab des Heeres ordonna qu’un second Karl-Gerät soit envoyé aussi rapidement que possible à Paris. Deux jours plus tard une seconde batterie, le Heeres Artillerie-Batterie (bo) 428, soit créé d’une partie du Kommando f. Sondergerät 628. Au lieu d’être envoyé à Paris, le 6 septembre cette batterie a également été commandé pour être transporté immédiatement au Heeresgruppe Mitte pour être employé à Varsovie. La H.Art.Bttr.428 arriva dans Varsovie Est et fut déchargé à 1257 le 7 septembre 1944.
Le 9 septembre, l’ OKH General der Artillerie rapport que un troisième Karl-Gerät 040 pouvait être prêt sous peu. Le jour suivant il avait reçu pour ordre d’ être envoyé au Heeresgruppe Mitte dans Varsovie et fut incorporé au sein du Heeres Artillerie-Batterie 428.
Ayant besoin de réparations, le Karl-Gerät Nr.VI du H.Art.Battr.638 fut chargé pour un transport ferroviaire à Blondie près de Varsovie et renvoyé à Jüterbog, parti au matin du 22 septembre. Un quatrième Karl-Gerät, prévu d’être envoyé à l’ est à l’ H.Art.Battr.638, fut rapporté par l’ OKH General der Artillerie comme opérationnel le 25 septembre 1944. le 28 septembre, la H.Art.Battr.638 fut ordonné d’ être transféré à Budapest et sans n’ importe quels Karl-Gerät fut chargé en trains pour la journée à Budapest. Le Karl-Gerät Nr.V, étant transporté à la batterie, devait être conduit à Budapest. Le H.Art.Battr.428 fut également envoyé de Varsovie à Budapest, parti par rail le 10/11 octobre 1944.
Le 19 octobre, les deux H.Art.Battr.428 et 638 ont été retirés de Budapest et furent ordonné de repartir dans le secteur de Varsovie, arrivant dans Litzmannstadt le 28 octobre. Comme ordonné le 6 novembre, après avoir donné un Gerät 040 à la Karl-Battr.428, la Karl-Battr.638 fut renvoyé à Jüterbog pour réarmement avec un Gerät 041 et laissé à Litzmannstadt le 10 novembre. Comme ordonné le 13 novembre, la Karl-Battr.428 quitta Litzmannstadt par rail le 15 novembre pour retourner à Jüterbog.



Tir d un Karl sur un immeuble de Varsovie








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Dim 8 Avr - 2:56

Status Global des Karl-Gerät

Le 29 September 1944, une réunion fut tenu par l’ OKH General der Artillerie pour discuter du status global des Karl-Gerät, son équipement de support, et munitions, comme suit :

1. Sept Karl-Geräte sont disponible

Gerät Nr. I – Situation pour les deux 040 et 041. Actuellement équipé comme 040 avec la Batterie 428.
Gerät Nr. II – seulement situé comme 040. Actuellement en cours de révision à Jüterbog. L’ installation du moteur sera achevée dans environ 14 jours.
Gerät Nr. III – Environ 14 jours avant le tube du canon a éclaté pendant les tests de tir. Seulement environ 50% est réutilisable. Hitler avait décidé que ce Gerät devait être restauré en condition de fonctionnement. Cependant, le programme pour le reconstruire n’ est pas connu.
Gerät Nr. IV – Situation des deux 040 et 041. Actuellement équipé comme 040 avec la Batterie 428.
Gerät Nr. V – Situation en tant que 040 et 041. Equipé comme un 040, il sera envoyé à la Batterie 638 dans Budapest.
Gerät Nr. VI – Situation seulement en tant que 040. Est revenu de son utilisation à Varsovie. Les réparations seront achevés dans environ 20 jours.
Gerät Nr. VII – Versuchsgerät 041. Actuellement avec le Waffenamt pour test de tir et obtention des données de la table de tir. N’ est pas actuellement opérationnel parce que des composants importants (moteur) sont révisés et il ne sera pas opérationnel avant avril 1945.

2. Fut de canon
Six canons 041 sont commandés. Trois ont été complétés et sont stockés à Jüterbog. Une décision sur les trois autres canons est requise parce que la livraison prendra au moins 14 mois.

3. Grue 35 Tonnes
Les Karl-Gerät peuvent seulement être employés quand chaque batterie à une grue de 35 tonnes.

4. Culemeyer-Fahrzeugen(remorque)

Chaque batterie a besoin d’un set complet de ces remorques de transports à chargement lourd. Les deux sets en service sont en service pour les 040. Trois remorques à 16 roues sont destiné pour 040 qui sont disponibles. D’ autres remorques à 24 roues doivent être acquis pour utiliser n’ importe quels Karl-Geräte.

5. Munitions-Schlepper(Pz IV)
13 au total, dont 6 avec la Batterie 428 et 638, 2 avec le Waffenamt pour les 040, 2 convertis pour les 041, et 2 disponible.

6. Munitions

a. Munition 040 – 264 obus sont immédiatement disponibles, dont 150 sont prévu d’ être répartis à la Batterie 638. 96 autres obus seront complétés dans les jours à venir. 241 coups sont dans l’ Unterlüss pour changer leur charge explosive. Environ 10 sont assemblés au quotidien. Une parti des cartouches peuvent être retravaillés. L’ essai de poudre de produira le 5 octobre de sorte que le reste des munitions puisse être retravaillé.
b. Munition 041 – 50 Betongranaten ont été livrés à Hillersleben pour être tirés pour les données de la table de tir au début octobre. 25 Betongranaten devront toujours être livrés pour la fin septembre, 25 autres pour la fin octobre, puis 50 par mois sont prévus. 50 Sprenggranaten vont être assemblées pour acquérir les données de la table de tir en novembre. Au début de 1945, un total de 60 coups de Spreng – et Betongranaten doivent être produites mensuellement.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Lun 9 Avr - 2:28


Operation « Wacht am Rhein »

Retournant à Jüterbog, la Karl-Batterie 428 a été commandé pour tourné dans le Gerät Nr. I et Nr. V, rapidement remonter avec les Gerät Nr. II et Nr. VI (tout deux équipés avec des 60 cm Rohre 040), et assigné au soutien d’ artillerie de l’ Ob.West pour l’ offensive secrète « Wacht am Rhein ». Le 20 novembre, la batterie a été ordonné d’ être organisé en accord avec le K.St.N.489 daté du 1 Dec44. Les véhicules assignés à la Batterie 428 incluait 2 motos lourdes avec side-cars, une voiture légère, un camion de 3 tonnes, quatre camions de 4.5 tonnes, 3 camions tout-terrain de 4. tonnes, et 3 Zugkraftwagen de 18 tonnes. La réparation fut complète le 7 décembre, et la Batterie 428 fut ordonnée le 10 décembre de se déplacer au secteur de mise en action à Blankenheim pour l’ offensive future (plus tard connu comme la Bataille des Ardennes).

Dans l’intérim du 9 novembre, la Karl-Batterie 638 a été assigné à l’ artillerie de l’ Ob.West pour soutenir l’ offensive secrète. Le Karl-Gerät Nr.IV équipé avec le 54 cm Rohr 041 était issue de la Batterie 638, qui était devenu la première unité à prendre un mortier à tube long de 54cm en action. Le rapport de statut du 7 décembre indiqua qu’il devait être prêt pour l’action avec 60 obus pour le 17 décembre. Le 16 décembre, la Karl-Batterie 638 a reçu pour ordre de quitter Jüterbog immédiatement pour transport au secteur de mise en œuvre à Grevenbroich pour l’ offensive de l’ Ob.West.
Equipés avec tout l’ équipement nécessaire, comme les chariots ferroviaire, les Culemeyer-Fahrzeugen, la 35-ton Kran, etc. les Gerät Nr. II (040) et Gerät Nr.VI (040) roulèrent jusqu’au front le 14 décembre suivis par le Gerät Nr. IV (041) le 20 décembre 1944. La Karl-Batterie 428 arriva dans Grevenbroich le 26 décembre et atteint le secteur de l’ Ob.West le 29 décembre 1944.

Le 6 janvier, le Karl-Gerät Nr. II (040) était de retour à Jüteborg, avait été endommagé sur la route du front par l’ action ennemie (touché par une bombe). Endommagé par beaucoup de coup au but, le Karl-Gerät Nr.IV (041) retourna à Jüterbog le 30 janvier. Il fut déchargé le 30 janvier et conduit avec difficulté de la station de fret au hall de réparation. Le Karl-Gerät Nr.VI (040) était immobilisé au front le 19 janvier 1945.




Défense de la Patrie

En attendant le Karl-Gerät Nr. V, qui était retourné à Jüterbog le 24 novembre, était converti en Gerät 041. le moteur diesel MB 507 Nr. 190009 était reconstruit avec de nouveaux pistons surdimensionnés, quatre nouvelles douilles de cylindres, et de nouvelles valves de guidage. En supplément, un pignon libre de roue endommagé a été changé pour un nouveau pris sur le Gerät Nr. VII. Le rapport de test de conduite du 15 janvier déclare : Au début du test de conduite, l’odomètre indiquait 0 kilomètres. Le véhicule fit 2 allez-retour sur sol gelé dans des conditions difficile. Puis une colline avec 11% de pente fut gravis deux fois et le mécanisme de levage et de descente opéra. Après le voyage de retour, la transmission de direction fut testée avec beaucoup de virages brusque sur la chaussée à l’ avant du Ballonhalle. Les freins de direction sont restés sec et l’ épreuve de conduite entière s’ est déroule sans aucun problèmes. A la fin de cette course l’ odomètre indiquait 14 kilomètres. Ce Gerät est de nouveau opérationnel.

Pour examiner les Eisstollen (tasseaux de glace), deux patins de chenilles expérimentaux avec 4 chevrons haut de 30mm ajoutés sur la face furent ajoutés sur les chenilles. Parce qu’un chevron a cassé au joint de soudure après un voyage court. Une chalumeau à l’ arc fut employé pour raccourcir le chevron sur les autres patins de chenilles à 15 mm. Après le test de conduite, il fut observé que deux chevrons additionnels de 30 mm avaient cassé, mais les chevrons de 15 mm étaient en bon état. Donc, les Eisstollen de 15 mm devraient être assemblés sur chaque patins de chenille.

Comme rapporté le 3 février, après son renvoi en état endommagé, le Karl-Gerät Nr. II fut révisé et reconstruit en utilisant différentes pièces prises sur le Karl-Gerät Nr. I. Parce qu’il a été reconstruit, un court test de conduite a dû être fait. Le tracé de conduite consistait en un sol difficile gelé, recouvert par 10 cm de neige, et une colline avec 11° de pente. Avec son canon monté, le châssis automoteur complet eu un test de conduite sur 3 kilomètres. Aucun problèmes ne fut rencontré, la boîte de direction était restée sèche. A la fin du test de conduite, les Eisstollen encastrés aux maillons de chenilles furent immédiatement retirés. Ce travail devait être accompli pour le 1février, lorsque ce Gerät serait entièrement opérationnel.

Après avoir été transféré de nouveau à Jüterbog, la Karl-Batterie 638 fut ordonné le 12 février d’ être reconstituée, rééquipée en accord avec le K.St.N. 489 daté du 1Dec44 (mais sans aucun Zugkraftwagen), et être prête à entrer en action pour le 1 mars 1945. le 7 mars, la Karl-Batterie 638 fut ordonner de bouger immédiatement au Heeresgruppe Weichsel dans Warbig. Cet ordre fut rapidement annulé le 9 mars avec les instruction de bouger immédiat par le Blitz-Pfeiltransport (train léger express) de l’ Ob.West. pour un emploi dans le secteur de Remagen. Comme rapporté dans le rapport de combat de l’ OKW du 20 mars 1945 sur l’activité de la tête de pont de Remagen : « Le Karl-Gerät a tiré 14 coups ».
Le 11 mars 1945, la Karl-Batterie 428 fut ordonnée de retournée à l’ Ob.West et le Karl-Gerät de cette batterie, localisé à Jüterbog, devait être envoyé à l’ Ob.West pour être employé dans le secteur de la 1.Armee.
Un rapport datant du 22 mars 1945 provenant du Kommando für Sonder-Gerät à Jüterbog indiqua : L’ état actuel des Gerät 040/041 est : « le Gerät Nr. V (041) est tombé au front le 10 mars. Le Gerät Nr. II (040) a été envoyé au loin du front le 11 mars. Le Gerät Nr. VI (040) est retourné à Jüterbog avec un moteur endommagé. Le Gerät Nr. I toujours à Jüterbog, doit être rendu transportable comme un Gerät 040. Le Gerät Nr. IV, toujours à Jüterbog, doit être achevé comme un Gerät 041 et utilisé comme remplaçant. »

Comme précédemment rapporté le 19 janvier, en raison d’un manque de composants pour le Gerät Nr. VII (041) et les dommages massifs du Gerät Nr. III (040), ils n’allaient pas être rendu opérationnel n’ importe quand dans un futur proche. Plus de 50% du Gerät Nr. III était détruit quand le mortier de 60 cm éclata à part. virtuellement chaque partie excepté la culasse du canon avait besoin d’être remplacés par de nouvelles pièces. Egalement une nouvelle armature de châssis avait besoin d’ être reconstruite en utilisant des pièces récupérées sur les épaves. Comme relaté le 23 janvier, les plans pour achever ce travail n’avaient pas été fait parce qu’ un service d’ assemblage n’avait pas été sélectionné.
Autrefois durant la période entre les environs du 21 mars et 11 avril 1945, les deux Gerät Nr. II (040) et Gerät Nr. V (041) furent endommagés tandis qu’ ils étaient toujours monté sur leurs transporteurs par rail et capturé par les forces Américaines.

Le dernier rapport trouvé dans les enregistrements originaux révélèrent que le 11 avril 1945, la Karl-Batterie 428 fur ordonné d’ être rapidement reconstituée et rééquipée en accord avec le K.St.N.489 daté du 1Dec44. La Karl-Batterie 638 fut ordonné de congédié le 11 avril et le personnel rendu disponible pour reconstituer la Karl-Batterie 428. Il est peu probable que cette unité fut de retour à l’ action excepté pour la défense locale. Jüterbog, localisé à environ 50 kilomètres au sud de Berlin, aurait été débordé par les Russes au alentour du 20 avril 1945.


Source:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Lun 9 Avr - 2:33


Varsovie Aout 1944


Le Karl Ziu en action









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Lun 9 Avr - 10:08

Il reste un de ces monstres au musée de Kubinka...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Mar 10 Avr - 10:26


Le Karl Gerat 040 "Adam" le seul survivant au musee de kubinka.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Mer 11 Avr - 3:14

Karl gerat verification et inspection du moteur





Fut du canon 54.0 cm sur remorque de transport






Un technicien fait l inspection du canon 54.0 cm en 1944

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   Mer 11 Avr - 10:17

Sur la dernière photo, on voit bien ce qu'est un canon rayé, pour faire tourner l'obus sur lui-même de manière à lui donner d'avantage de vitesse ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Karl Morser 60.0 cm et 54.0 cm Gerat (2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Karl Marx et Satan
» Ecrire à Karl Lagerfeld contre la fourrure
» Karl Lagerfeld : qu'il est, qu'il est bête!
» Ali Mac Graw interpelle Karl Lagerfeld sur la fourrure
» Pédophilie : Doc Karl Zéro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Autres-
Sauter vers: