Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Panzer IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Le Panzer IV   Dim 13 Mai - 21:19


Général:
Le Panzer IV fut le seul char allemand à combattre en première ligne du premier au dernier jour de la guerre. C'est le Sherman ou le T 34 de la Panzerwaffe. Le projet démarre en 1934, comme un char moyen de soutien de l'infanterie, grâce à son canon court de 75mm, laissant à son contemporain, le Panzer III, le soin de la lutte antichar. Il fallu attendre 1939 pour qu'apparaissent enfin la première variante opérationnelle, le Panzer IV D. Jusqu'en 1942, le Panzer IV est une machine coûteuse et dont la production est modeste, comparée au Panzer III. Tout change avec l'apparition des nouveaux chars russes, mieux blindés. Le Panzer III est trop petit pour porter un canon assez puissant, alors que le Panzer IV F2, troquant son 75mm court pour un long, se révèle apte à reprendre le rôle antichar. Il garda ce rôle jusqu'à la fin de la guerre.
Ce ne fut pas seulement comme char qu'il combattit jusqu'à la fin. Une kyrielle de véhicules aux fonctions les plus diverses en furent dérivés. Les Panzer IV furent livrés aux armées alliées de l'Allemagne (Hongrie, Roumanie, ...) et exporté vers des nations neutres (Turquie, Espagne). Il en restait encore 1700 opérationnels en mars 1945. Le Panthère, apparu en 1943, atteignit des chiffres de production équivalent pendant les deux dernières années du conflit, mais il ne remplaça pas le Panzer IV, moins coûteux à produire. Il ne faut pas oublier que le Panzer IV fut mis au point avant le Panzer III, cet état de fait se reproduira encore avec le Panzer VI Tiger et le Panzer V Panther. Ce char de combat est considéra par beaucoup comme le premier véritable char moderne de l'ère des blindés et possédait de très appréciables capacités de combat et de mobilité. Bien que les Allemands considéraient au début de la guerre le Panzer III comme plus achevé, le Panzer IV avait l'avantage de disposer d'une caisse et d'une circulaire de tourelle plus larges permettant l'utilisation de plus gros calibres. A la moitié du conflit, le Panzer IV avait définitivement pris le dessus devenant ainsi le cheval de bataille des Panzerdivisions et fut le char allemand le plus produit durant la deuxième guerre mondiale. De ce fait un nombre très élevé de conversions fut produit faisant la preuve du nombre de caisses disponibles. Cet excellent tank nettement plus fiable que ses grands frères Panther, Tiger et Königstiger fut l'un des meilleurs chars de la deuxième guère mondiale, point de vue mobilité, fiabilité et puissance de feu et restera très utile aux unités allemandes tout au long de la guerre même si sa suprématie sur les champs de bataille sera rudement remise en cause voir annulée par l'amélioration des modèles adverses comme le Sherman(76) ou encore le T-34/76. Le Panzer IV restera en service dans de nombreuses armées après la guerre, surtout au Moyen-Orient jusqu'en 1967! La fonction primaire du PzKpfw IV était de procurer support rapproché au autres chars de combat des Panzerregiments en détruisant les positions retranchées et les armes anti-chars ennemies susceptibles de retarder ou de stopper l'avance. Dans ce but dans les Pz.Abteilungen, la 4e compagnie (lourde) était composée de Panzer s IV. Cependant dans la pratique chaque compagnie disposait de quelques Panzer IV pour une disponibilité immédiate. Lors des assauts, les Pz.Kpfw 38(t)s et Pz.Kpfw III formaient l'avant-garde alors que les chars légers Pz.Kpfw I et Pz.Kpfw II occupaient les flancs. Les Pz.Kpfw IVs formaient quant à eux l'arrière-garde, choisissant leurs cibles à distance et tiraient leurs coups (canon de 75 mm L/24 à faible vélocité) par dessus les premières lignes. Les tâches de combat secondaires étaient généralement confiées aux régiments d'infanterie motorisée plus connus après 1942 en tant que Panzergrenadiers. Les action des Panzerdivisions, ne nécessitant pas toujours le plein emploi de leurs effectifs de chars, une compagnie lourde complète, était attachée provisoirement à ces régiments d'infanterie motorisée. Celaleur offrait un appui feu particulièrement apprécié. Cependant, la Panzerwaffe était en générale contre cet usage considérant celacomme une dispersion de précieuses ressources dans un rôle pour lesquels la Sturmartillerie avait été spécifiquement conçue. Pendant les campagnes de 1939 et de 1940 les Panzerdivisons incluaient deux régiments blindés de deux bataillons (Panzer Abteilung), chaque bataillon se composait de quatre compagnies. Ça c'est pour la théorie, en pratique, septembre 1939 une Panzerdivision moyenne ne possédait pas plus de 24 Pz.Kpfw IVs, ou deux à trois chars par section. Résultat, le plus souvent, le personnel d'une compagnie par bataillon restait en chômage technique à l'arrière dans les dépôts. En mai 1940 la moyenne grimpa à 36 PzKpfw IVs par division (seulement dans les certaines divisions privilégiées), ou trois pelotons de trois chars par bataillon. D'autres se contentaient toujours de 24 Panzers IV. Après la victoire en France, Hitler décida de doubler le nombre de Panzerdivisions. Ceci fut réalisé en ne pourvoyant plus les Panzerdivisons que d'un seul régiment avec 4 bataillons ou encore deux régiments de deux bataillons. Cependant six régiments seront dotés de trois bataillons. Lors de "Barbarossa" en juin 1941, 17 Panzerdivisions équipées d'un total de 3.200 chars dont 517 Pz.Kpfw IVs étaient disponibles. Chaque Panzerdivision était en moyenne équipée de 30 Panzers IV, ou 3-5 sections par bataillon de chars. Le Panzer IV à cette époque ne représentait qu'un sixième des effectifs de chars. L'apparition du T-34 du KV-1 avec leur blindage épais jeta la stupéfaction et le désarroi au sein des Panzerdivisions. Une réorganisation interne des bataillons de Panzer était urgentes. Les Pz.Kpfw I et II complètement obsolètes disparurent, et les bataillons furent désormais composés des seuls Pz.Kpfw III à canons de 50 mm L/42 ou L/60 et de Pz.Kpfw IV à canon de 75 mm L/24. Cependant, le 75 mm L/24 n'était pas au départ conçu pour le combat char vs char et il commença à être remplacé par les 75 mm L/43 et L/48. Le Pz.Kpfw IV étant devenu un char de bataille à part entière, le concept de compagnie lourde était donc devenu désuet, et les bataillons furent désormais dotés de seulement trois compagnies pareillement équipées. Tout au long de la guerre la production de char demeura lente (en raison de la complexité et du coup élevé des conceptions allemandes), et résultat il n'y eut jamais assez de Pz.Kpfw IV pour que tous les bataillons soient dotés uniquement de ce char. De plus en 1942, Hitler ordonna un accroissement du nombre de Panzerdivisions malgré les pertes lourdes de matériel subies l'année précédente. Sur le front oriental, dans les secteurs nord et central, la situation relativement calme, permis de réduire les régiments à un bataillon simple. Par contre dans la zone sud où les combats étaient plus violents, un régiment comprenait trois bataillons, ce qui ne représentait que seulement 170 chars (320 par régiments en Pologne en 1939). Les compagnies des bataillons furent poussées à quatre, mais dans la majorité des cas le matériel n'était pas disponible ! En effet, après Stalingrad et la retraite du Caucase, une division (secteur sud) comprenait en moyenne seulement 27 chars ! Le 1er mars 1943 Guderian ramené au service actif fut nommé inspecteur général et Albert Speer fut nommé ministre de la production. Le résultat fut que le nombre de Pz.Kpfw IVs produits commença à monter brusquement. Le nouveau char de bataille, le Pz.KpFw V Panther, fit également son apparition en 1943, mais il ne se substituera jamais au Pz.KpFw IV, bien qu'il ait été prévu pour çà. A partir de la mi 1943, l'Allemagne fut sur la défensive, la Panzerwaffe avait perdu l'initiative et était désormais le plus souvent cantonnée dans un rôle de contre-attaque stratégique. Les régiments d'élite ou les plus chanceux auront un bataillon équipé de Panthers et l'autre de Pz.Kpfw IVs, mais ce n'était pas la norme. En effet, à cause de pertes lourdes non compensées par la production, le matériel manquait et de plus en plus souvent les trous étaient comblés par des canons d'assaut ou chasseurs de char, de sorte qu'en 1944 la plupart des régiments ne comptaient qu'un ou deux compagnies ou un bataillon complet de chars de combat. Les canons d'assaut et les chasseurs de chars avec leur champ de tir horizontal limité, n'étaient pas très efficaces comme char de combat, mais pouvaient assurer un appui feu très appréciable (ce qui notons le, étaient le rôle initial du Pz.Kpfw IV). La situation se dégrada de plus en plus au fil des mois, et les régiments de panzer utilisaient tout ce qui leur tombait sous la main et qui était en état de fonctionner. L'organisation stricte des unités laissa place peu à peu à des groupes de combat ou "Kampfgruppen" composés de tout et n'importe quoi pouvant tirer et rouler. En résumé, conçu à l'origine comme char de support, le Panzer IV devient petit à petit le char de combat par excellence des Panzerdivisions et ne sera jamais remplacé dans ce rôle jusqu'à la fin de la guerre. Les ressources industrielles (de plus en plus limitées) allemandes ne le permirent pas. Robuste, mobile et bien armé il fut un excellent char de combat moyen seulement dépassé par les T-34, KV-I, Sherman(76) et autres chars moyens alliés tardifs. Si au départ, l'armée allemande n'avait pas privilégié la production du Panzer III à son dépend puis de Tigers et de Panthers, les Panzerdivisions aurait pu être beaucoup mieux dotés et aptes à réaliser leurs objectifs, mais avec des si on refait le monde. @+
Otto

_________________
~We will never forget~



Dernière édition par le Mar 7 Aoû - 18:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Panzer IV   Dim 13 Mai - 21:19

Le Panzer IV ausf A:
Le Panzerkampfwagen IV Ausf.A (V.Kfz 622) fut le premier modèle de production et possédait déjà à un ou l'autre détail près la forme quasi définitive du Panzer IV. En effet la forme générale, la suspension, la disposition des éléments internes et externes, les trappes d'accès ne changeront guère ou pas durant la production. Le modèle A disposait d'une plaque frontale de caisse dont la partie gauche (celle du pilote) faisait saillie. Détail que l'on retrouvera sur les modèles D et E. La coupole de commandement de plus faisait également saillie à l'arrière de la tourelle. Cette dernière sera relocalisées complètement sur le toit à partir du modèle E. Ce modèle était surtout destiné aux essais de corps et ne possédait qu'un très faible blindage. L'épaisseur en effet ne dépassait pas les 15 mm. La trappe d'accès à la transmission sur le glacis était encastré et vissé alors que les trappes d'accès au frein disposées à chaque extrémité de la largeur étaient montées sur charnières. La plaque frontale de la superstructure (ou caisse supérieur) comprenait une MG34 montée sur rotule et une fenêtre de vision protégée par un clapet blindé monté sur charnières. Au dessus de cette fenêtre étaient percés deux trous permettant l'utilisation d'un épiscope binoculaire rétractable. Deux sabords de vision étaient disposés de chaque côté de la superstructure pour assurer une vision latérale au O.R. (Opérateur Radio) et au pilote. Ces sabords comprenaient une vitre blindée interne et un clapet blindé. Pour accéder au compartiment avant, deux trappes montées sur charnières (2 parties s'ouvrant respectivement vers l'avant et vers l'arrière). Ces trappes d'accès étaient légèrement décalées, celle du O.R. étant plus en retrait vu sa position dans le compartiment avant et le retrait de la partie droite de plaque frontale. Des rails anti-éclats protègent ces trappes d'accès ainsi que la tourelle. La superstructure était assemblée par soudure et boulonnée sur le bossage supérieur de la caisse. Elle débordait largement sur les surplombs des chenilles pour pouvoir accueillir la large circulaire de tourelle.


Le Panzer IV ausf B
Si le Panzerkampfwagen IV Ausf.B et fort similaire à l'Ausf.A, il diffère de celui-ci par sa plaque frontale de superstructure entièrement plate et l'abandon de la mitrailleuse de caisse. Cette dernière étant remplacée par un sabord de vision avec vitre et clapet blindé et un sabord de tir au pistolet. Autre changement, les trappes d'accès du O.R. et du pilote sont d'un seul tenant (toujours sur charnières) et s'ouvrent vers l'avant. Le blindage devient également plus conséquent, il est désormais de 30 mm pour les parties frontales. Sur la tourelle les clapet de visions sur la partie frontale sont remplacés par un clapet blindé moulé et une nouvelle coupole est installée. Cette coupole mieux blindée dispose de couvercles blindés coulissants (5) protégeant les sabords de vision. Des sabords de tir au pistolet sont rajoutés sur les portes latérales et ceux de la partie arrière sont désormais protégés par des clapets circulaires. Une nouvelle transmission est montée sur le Panzer IV Ausf.B, la SSG76 à 6 vitesses.


Le Panzer IV ausf C
Le Panzerkampfwagen IV Ausf.C est quasi identique au Ausf.B. La seule différence visible de l'extérieur est le cylindre blindé protégeant la MG 34 coaxiale et l'extension en forme de "L" attaché à celui-ci pour pousser en douceur (en arrière) l'antenne-radio quand la tourelle pivote sur la droite.


Le Panzer IV ausf D
Le Panzerkampfwagen IV Ausf.D bien que succédant à l'Ausf.C retrouve la plaque frontale de la superstructure de l'Ausf.A et la MG 34 de caisse. Cette dernière était montée sur rotule. Comme sur l'Ausf.A le sabord de tir au pistolet se trouvait au centre sur la partie oblique de la plaque frontale. Le 75 mm KwK L/24 sera doté d'un nouveau masque externe. La MG 34 coaxiale garde son cylindre blindé mais la forme en "L" est remplacée par un cadre métallique monté sous le canon afin de pousser l'antenne-radio lorsque la tourelle pivote à droite. En 40-41, le Panzer IV Ausf.D recevra des plaques de blindage additionnelles de 20 mm d'épaisseur tout simplement boulonnées sur les parois d'origine. Il y avait néanmoins un espace entre la plaque frontale de la superstructure son ajout en raison du viseur du pilote et de la MG 34 de caisse. Les patins de chenilles toujours large de 360 mm avaient cependant des guides plus grands pour les dents des barbotins. Ce détails en rendait l'utilisation impossible pour les modèles antérieurs. Le blindage ne varie guère par rapport au modèle précédant sinon que sur les côtés et à l'arrière il passe à 20 mm.


Le Panzer IV ausf E
Le Panzerkampfwagen IV Ausf.E possède toujours la plaque frontale de la superstructure avec la partie du pilote faisant saillie. Seulement l'Ausf.E est fabriqué avec une plaque frontaleépaisse de 20 mm recouverte d'une plaque additionnelle boulonnée de 30 mm. Le viseur du pilote est d'un nouveau type avec un unique clapet blindé. Grâce à ce viseur l'applique blindée est directement monté sur la partie frontale de la superstructure. Le montage de la MG 34 de caisse est de type Kugelblende 30 (pour blindage de 30 mm) qui nécessita une petite modification en raison des ajouts blindés. Sur le glacis les trappes d'accès au frein à disque sont maintenant complètement encastrées. Un nouveau type de barbotin sera montés à partir du modèle E. Sur la tourelle, de l'Ausf.E, une nouvelle coupole mieux blindée (50-95 mm) est installée et fait important entièrement sur le toit supprimant la saillie à l'arrière de la tourelle. Cette coupole sera utilisée sur tous les modèles qui suivront. La trappe de la coupole est faite de 2 parties montées sur charnières s'ouvrant vers les côtés. Sur le toit on ne trouve plus qu'un capot circulaire pour le ventilateur électrique de la tourelle. Autre fait remarquable, un coffre de rangement sera désormais installé à l'arrière de la tourelle. Quelques Ausf.E disposeront des chenilles larges (400 mm) mises au point pour l'Ausf.F.


Le Panzer IV ausf F1
Avec le Panzerkampfwagen IV Ausf.F on arrive tout doucement à la forme définitive du Panzer IV. Sur ce modèle on reprit la plaque frontale de la superstructure des modèles B/C mais avec une MG 34 montée sur rotule. Le blindage frontal est maintenant constitué de plaques uniques de 50 mm d'épaisseur. Sur les côtés il est de 30 mm et à l'arrière de seulement 20 mm (sauf pour la tourelle). Le montage sur rotule de la MG 34 de caisse est de type Kugelblende 50 (pour blindage de 50 mm). L'Ausf.F garde le même viseur de pilote que l'Ausf.E. Les trappes d'accès aux freins à disques sont désormais munis de prise d'air pour la ventilation dirigées vers l'arrière. Le bouclier du 75 mm KwK L/24 est maintenant épais de 50 mm quoique qu'ayant la même forme. Sur les côtés de la tourelle, l'Ausf.F est équipé de doubles portes montées sur charnières (la section avant est plus large que la section arrière). La partie avant (de la double porte) accueille un sabord de vision munis d'une vitre blindée et d'un clapet blindé alors que la partie arrière accueille un sabord de tir au pistolet protégés par un clapet pivotant. L'ouverture dans la tourelle n'est guère modifiée par ce nouveau système. Tous ces changements augmentèrent sensiblement le poids du char nécessitant la pose de chenilles larges de 400 mm et l'adoption de nouveaux barbotins. De nouvelles poulies de tension de chenilles seront également installées (de type tubulaire à 7 branches). Sur ce modèle un nouveau silencieux pour l'échappement du moteur de plus petit format fut installé.


Le Panzer IV ausf F2
Le Panzerkampfwagen IV Ausf.F2 résulte de la constatation que le 75 mm KwK L/24 était insuffisant pour percer les blindages des chars soviétiques tels que le KV-I ou le T-34/76; constatation faite sur le front en 1941. Un canon possédant une plus grande vitesse initiale susceptible de percer le blindage de ces tanks était devenu nécessaire. En novembre 1941, Hitler ordonna donc l'adoption d'un canon plus long procurant en effet cette grande vitesse initiale, le 75 mm KwK 40 L/43. En mars 1942, le Pz.Kpfw IV Ausf.F sera en effet réarmé avec le L/43 et ces chars seront rebaptisé F2. Le 75 mm KwK 40 L/43 était sur l'Ausf.F2 munis d'un frein de bouche à déflecteur unique.


Le Panzer IV ausf G
Le Panzerkampfwagen IV Ausf.G voit l'apparition du frein de bouche à double déflecteur qui deviendra standard sur les modèles ultérieurs. Sur la tourelle on remarque l'absence des sabords de vision latéraux. Sur les trappes du O.R. et du pilote, les mini trappes de signalisation sont désormais supprimées. Certains Ausf.G seront équipés de jupes blindées (Schürzen) et de coupole avec trappe d'un seul tenant, voir du canon 75 mm KwK 40 L/48 et son tube plus long. De plus certains modèles seront équipés d'appliques blindés épais de 30 mm ajoutés sur les parties frontales de la caisse et de la superstructure.


Le Panzer IV ausf H
Le Panzerkampfwagen IV Ausf.H diffère de l'Ausf.G par la standardisation des appliques blindés (sur le nez et la plaque frontale de la superstructure) de 30 mm et de l'adoption définitive du 75 mm KwK 40 L/48. Les modèles de fin de production seront fabriqués avec un blindage frontal de 80 mm. L'antenne-radio est maintenant relocalisé à l'arrière du côté gauche de la superstructure dans une position fixe. L'Ausf.H est également équipé des jupes blindées épaisses de 5 mm "Schürzen" protégeant les côtés de la caisse (montées sur châssis dentelés) et le pourtour de la tourelle (sauf à l'avant). Sur la coupole on pouvait installer une MG 34 anti-aérienne. L'Ausf.H voit également l'adoption de la pâte anti-magnétique Zimmerit appliquée sur les parois verticales. Le sabord de vision frontal du chargeur est supprimé à l'avant de la tourelle. De nouveaux barbotins plus légers sont également adoptés. Certains modèles seront équipés de rouleaux porteurs tout acier et de nouvelles poulies de tension de chenille (moulées). Le seul point qui permet de reconnaître à coup sure l'Ausf.H de l'Ausf.J est l'absence sur ce dernier du silencieux en forme de boîte du moteur auxiliaire (rotation de la tourelle) présent sur la gauche de la plaque arrière de la caisse.




Le Panzer IV ausf J
Le Panzerkampfwagen IV Ausf.J qui fut mis en service en mars 1944, et représente l'étape finale du développement de Panzer IV. L'Ausf.J avait comparé à Ausf.H une conception simplifiée, en effet les ports de la vision du O.R. et du pilote ont été enlevés comme les ports du tir de pistolet et de vision des trappes de la tourelle. Le moteur de rotation de la tourelle a été également enlevé comme son silencieux sur la plaque arrière de la caisse. L'Ausf.J sera également équipé de nouveaux rouleaux de retour tout acier et de nouvelles poulies de tension moulées. Comme l'Ausf.H, l'Ausf.J a été équipé de Schürzen. Une version dé l'Ausf.J, le Panzerbeobachtungswagen IV Ausf.J (char d'observation) fut équipée d'un poste radio additionnel et d'une deuxième antenne montée sur le côtée droit de la plaque arrière de la superstructure.


_________________
~We will never forget~



Dernière édition par le Mar 7 Aoû - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
kurt panzer meyer
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 25
Localisation : Haguenau,Alsace,France.
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Le Panzer IV   Lun 14 Mai - 19:57

beau post pour un beau char Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-andree.klethi@orange.f
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Panzer IV   Lun 14 Mai - 21:10

Merci c'est vrai qu'il est lui aussi très esthétique comme la plupart des chars allemands @+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
Vassily Vaiswit
Modo-commissaire politique
Modo-commissaire politique
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 26
Localisation : Frameries, Belgique
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: Le Panzer IV   Mar 15 Mai - 21:00

Oui magnifique Post Wink
Mais moi le modèle que j'aime le plus sais le ausf H ou G Very Happy

_________________
~~~~Au pays de l'espoir il n'y a pas d'hiver~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battleww2.forumactif.fr/index.htm
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Panzer IV   Mar 15 Mai - 21:07

Les modèles les plus aboutis Wink @+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
OulaPof
Obershutze
Obershutze
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 50
Localisation : Oise
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Panzer 4 equipage en colonne   Jeu 2 Aoû - 19:06

Panzer 4 equipage en colonne

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Panzer IV   Jeu 2 Aoû - 20:12

Très beau cliché, est ce que tu sais à quelle unité ils appartiennent @+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
Vassily Vaiswit
Modo-commissaire politique
Modo-commissaire politique
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 26
Localisation : Frameries, Belgique
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: Le Panzer IV   Jeu 2 Aoû - 21:44

Magnifique photo Wink
Tu serais pas nous dire ou a était tirer cette photo ?


@+ Erwin...

_________________
~~~~Au pays de l'espoir il n'y a pas d'hiver~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battleww2.forumactif.fr/index.htm
Max Ludwig
Stabsgefreiter
Stabsgefreiter


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Le Panzer IV   Dim 5 Aoû - 3:05

Je conteste le fait de la concentration du potentiel sur le panzer IV aurait aidé l'Allemagne, le ratio perte/efficacité d'un Panzer IV est d'environ 1,5(pour chaque Pz IV perdu y'a 1,4 char ennemis qui a mourut), le Panther est de 3 et le tigre de 4. Le Panther coute 130 000 reichmark le pz IV (les deux sans armement) 96 000. Le Tigre 260 000, le tigre demande le double de matériel du Pz IV pour une efficacité plus de deux fois supérieur malgrés ses séries de défauts, le Panther coute et demande 1,3 fois plus cher environ et a une efficacité supérieur du double. (dans le quota loss/efficacité on compte les pertes mécaniques, mine et autre connerie, le quota se base sur toute la durée de la guerre)

Il faut savoir ça, et surtout que la guerre a évoluer, le Pz III 50 mm kwk/60 était très efficace contre les chars anglais en afrique du nord et était très apprécié, en russie a part en "attaque"(portée efficace de 600-800 mètre contre t-34) il était dépassé, pareil pour le Pz t38 tchèque. Le Panzer IV une fois sont blindage renforcé(70mm a l'avant) il était largement capable d'affronter le t-34 et équivalent, cependant les russes ont améliorer leurs t-34 en allongeant le canon puis en passant au 85mm, et la le panzer IV quicker d'un seul coup. La le Panther est apparut de justesse en relais et a rétablis la balance.
Le Tigre est un "squatteur" piloté par les meilleurs équipages pour accroitre leurs efficacité(d'ou les bons résultats aussi). Les pannes mécanique firent plus de dégats que le combat (sur 1300 exemplaire construit, 500 détruit au combat 600 perdu a cause de panne mécaniques)

Enfin bref, le Panther était le relais normal et moderne au vieux Pz IV et le Tigre un char lourd pour les meilleurs équipages. Ce dernier était construit de manière trop limité pour que cela ais gênée la construction de pièces détachées et le premier avait pour but de remplacer les PZ IV ce qu'il firent presque a moitié, rappelons qu'il y eut 8000 Pz IV et presque 5000 Panther construit durant la guerre.


Tout ça pour dire que je ne supporte plus la théorie de la production unique qui aurait permis aux allemands de gagner qui est complètement erroné, la plupart des problèmes sur les chars "non fiables" venait des moteurs et les Pz IV par exemple était d'une fiabilité exemplaire demandant peu de pièce de rechange, mélanger les deux ne posait pas de soucis de production, il n'y eut quasiment pas de pénurie de pièces de rechanges sauf a partir de 44-45, mais c'est une autre affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OulaPof
Obershutze
Obershutze
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 50
Localisation : Oise
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Photos Panzer   Mar 7 Aoû - 12:12

Les Clichés viennent d'un album photos d'un officier Panzer.
Je ne ne sais pas l'unité ??



Panzer 3.










Tigre Panzer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Panzer IV   Mar 7 Aoû - 13:31

Ok merci Oulapof, si tu as plus d'info n'hésites pas à nous le dire @+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
Vassily Vaiswit
Modo-commissaire politique
Modo-commissaire politique
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 26
Localisation : Frameries, Belgique
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: Le Panzer IV   Mar 7 Aoû - 14:12

Vraiment très Jolie c'est photos Wink
J'aime beaucoup la 4éme.
Comme la dis Otto, si tu as des info n'hésite pas Wink

@+ Erwin...

_________________
~~~~Au pays de l'espoir il n'y a pas d'hiver~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battleww2.forumactif.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Panzer IV   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Panzer IV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Systême d'identification tactique des panzer
» Le panzer
» panzer profil
» 5.(Verstärkte) Polizei-Panzer-Kompanie
» Présentation Nicolas Panzer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Blindés-
Sauter vers: