Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Charlemagne ou 33°SS grenadier division

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Mar 7 Nov - 20:23



Voici la division SS composé en majorité de français, tous volontaires, cette division a combattu uniquement sur le Front de l'Est, voici un petit historique.
Le 7 juillet 1941 est créée la Légion des Volontaires Français (L.V.F) association loi 1901. Le 18 juillet 1941, au vélodrome d'hiver a lieu la première manifestation de masse. Au début de décembre 41, sous les ordres du Colonel LABONNE le Régiment 638 de la Wehrmacht reçoit son baptême du feu à 50 kilomètres de la Place rouge de Moscou.
Après l'hiver 42 le rgt est transféré à l'arrière et combat notamment contre les partisans.

En marge de cette formation, de nombreux français dont les jeunes du maréchal partent pour le N.S.K.K, ces unités se transformant peu à peu en unités combattantes. Ces hommes quittent petit à petit le N.S.K.K (surnommé Coin Coin !) pour s'engager dans la Waffen SS (Le 28/1/45 on leur apprends que la 33° Div.Gren. va être formée, plus de 90 pour cent du personnel part immédiatement s'engager dans cette unité). Le 22 juillet 43 c'est officialisé, les français peuvent s'engager directement dans la Waffen S.S et sont formés à l'école de Sennheim en Alsace, 200 miliciens durant l'été 43 s'engagent, au printemps 44 formation de la Brigade Franckreich n°7. Le 1° Bton avec environ 1000 hommes à 3 Cies plus une section Pak 7,5 cm arrivent les premiers en Pologne en août 44 et combat avec la "Horst Wessel" en Poméranie.

Après les durs combats dans les Carpathes il reste environ 2/10° de l'effectif. Le 2° Bton est formé à Scharnegast (Région de Dantzig), le 3° Bton est formé à Sennteim. La Brigade devient Division SS Charlemagne, en juin 44 la L.V.F et ses 3 Btons (ce qu'il en reste) défend l'autostrade Moscou Varsovie à Borisov, durs combats, de son côté la L.V.F explose en petits groupes qui retraitent en combattant vers Greifenberg. Le 20/7/44, attentat contre Hitler, Himmler veut récupérer tous les volontaires étrangers dans la Waffen S.S.
Le 10/9/44 annonce par l'Oberfuhrer Edgard PUAUD de l'incorporation de la L.V.F au sein de la Brigade Franckreich. A cette occasion de nombreux soldats désertent et partent combattre seuls dans d'autres unités notamment la "Das Reich", la "Totenkopf" et la Brigade d'assaut Wallonie, pour certains c'est le camp de concentration Puis direction le corridor de Dantzig à 2 Btons à 4 Cies. Des marins français de la Kriegsmarine rejoignent la S.S ainsi que mille miliciens. Tous les hommes se rejoignent au camp de Wildflecten et forment désormais les Bton 57 et 58 de la Waffen S.S, ce qui se fait avec beaucoup de difficultées ("Vieux" de la LVF - jeunes Waffen SS - miliciens - matelots et hommes du N.S.K.K).

L'OberFuhrer E.PUAUD cède sa place au Brigadefuhrer et général Major des waffen SS Gustav KRUKENBERG, ses adjoints au Rgt 57 l'Haupsturmfuhrer DE BOURMONT Victor et au RGT 58 le SturmbannFuhrer Emile RAYBAUD.

Le 17/2/45 embarquement de l'élément précurseur de la 33° Division SS Charlemagne avec seulement sa compagnie de Pak (12 canons en tout) direction la Poméranie, arrivée le 22/2/45 à Hammerstein entre Stettin et Dantzig. Dès les premiers engagements, les 1° et 2° Bton du rgt 57 sont durement touchés. le Rgt 58 est lui aussi accroché. La division a été envoyée "au casse pipe" avec très peu de moyens lourds et aucun char. Puis retraite vers Neustettin le 26/2/45. Le 1/3/45 la division est réorganisée avec 2 Rgts et dirigée immédiatement à Korlin et est en place le 3/3/45 avec 4000 hommes, ils sont encerclés. A Redlin le Bton Ferret avec KRUKENBERG perce vers Belgard.
Le Rgt de PUAUD part ensuite avec du retard et se retrouve isolé au bord de la rivière pensante et est complètement détruit.
Un Bton reste dans Korlin, il perce à travers les russes mais disparait petit à petit en retraitant. (Bton de Bassompierre). Le Bton de Fenet perce en direction de Swinmund le 12/3/45, des rescapés rejoignent Kolberg où ils seront évacués par la Kriegsmarine. D'autres se retranchent dans la poche de Dantzig et seront évacués vers le Danemark le 1/4/45, ils combattent avec la 4° SS Div Polizei et prends le nom de détachement "Martin" sur 500 hommes restent 100 hommes.

Le Bton Fenet et le Kdeur Krukenberg rejoignent Swinmund le 13/3/45.

On retrouve la 33° Charlemagne à Carpin, on reforme 2 Btons avec les restes des combats précédents environ 700 hommes, le Rgt 57 est commandé par l'Hauptsturmfuhrer Fenet et le 58 par l'Ostuf Geromini.

Début avril 45, le Kdeur rafraichit l'unité, proposition est faite à ceux que ne veulent plus combattre de partir dans une unité de terrassement. 400 décident de quitter la Waffen SS, 700 restent, le Bton de terrassiers sera dispersé après son départ le 27/4/45, vers la fin de la guerre, les hommes mettent des affaires civiles et se font passer pour des S.T.O (Service obligatoire) ou des anciens K.G (prisonniers de guerre).
Le Bton 57 est commandé par Fenet, le Rgt 58 par L'Hauptstuf Jauss (sera relevé de son commandement peu de temps après). Durant la 2° quinzaine d'avril 45 la Division reçoit de nombreux fusils d'assaut (Sturmgewehr 44).

Le 23 avril ordre est donné de se rendre sur Berlin, 4 Cies, un Kampfschule (groupe des écoles), l'état major du Bton 57 et l'état major de la division, soit environ 350 hommes. Le 25, ils sont dans Berlin. Le 26 mise en place avec l'aide de chars du Rgt Hermann Von Salza de la Div SS Nordland. L'unité combat de façon morcelée notamment par section, et perd ses hommes petit à petit dans d'impitoyables combats de rues. Le 28/4/45 Eugène VAULOT après avoir détruit au Panzerfaust 8 chars russes est le premier français a être décoré de la RitterKreuz (il est tué quelques jours plus tard). Le 2 mai tout est fini, seule une trentaine d'hommes captifs sortent de Berlin. 62 chars russes ont été détruits en combats rapprochés par les français dans Berlin.

Particularité de l'uniforme : un écusson bleu blanc rouge sur la manche gauche de leur vareuse au niveau du haut de l'avant bras.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
Benoit Douville
Bergefreiter
Bergefreiter


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 13 Jan - 4:27

...


Dernière édition par le Lun 26 Fév - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 13 Jan - 12:21

Merci une nouvelle anecdote montrant l'élitisme de cette unité et de ces volontaires, "impossible n'est pas français" cette phrase peut etre répétée tout le long de la campagne de la LVF,de la Frankreich puis de la Charlemagne @+
Otto
🐯

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
gilles64
Feldwebel
Feldwebel
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Bayonne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 10 Fév - 20:30

Moi je voudrais juste rajouter que le terme de tous volontaires est un peu fort pour la division Charlemagne.
Si cela est vrai pour les troupes issus de la brigade Frankreich et de la LVF, le terme s'applique un peu moins pour tous les combattants qui ont été mutés de l'organisation todt, ou de la Kriegsmarine.
La création d'une division nécessite 14.000 pour une divission de grenadier, beaucoup plus que les effectifs français de la SS en 1944. Donc, on fait le tour de toute l'allemagne et on enrole les français ou plus simple on les mute à la SS, sans pour autant qu'ils soient volontaires.
Il n'y a qu'à voir l'histoire de la milice, dont les membres qui avait pris le chemein de l'exil se sont retrouvés d'office dans la Charlemagne, alors qu'il ne l'avait nullement souhaité.
Cet amalgame n'a d'ailleurs pas été sans poser de soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.waffen-ss-combattants.fr
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Dim 11 Fév - 0:50

Désolé si j'ai pu faire cette amalgame ce n'était pas mon intention mais merci pour la précision @+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
charlemagne47
Oberfeldwebel
Oberfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 29
Localisation : île de la Réunion
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 9 Juin - 17:14

une petite erreur dans l'iconographie: la 2° image de Carius représente non pas des SS-Charlemagne mais des légionaires de la LVF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 9 Juin - 17:22

Oui tu as très bien fait de le préciser, je l'ai mit car la LVF est à l'origine de la Charlemagne, tu as bien fait de me le faire remarquer car j'aurais du le préciser @+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
charlemagne47
Oberfeldwebel
Oberfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 29
Localisation : île de la Réunion
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 9 Juin - 17:28

d'ailleur au passage, je ne suis pas sur que la première photo soit aussi de la Charlemagne. En effet, je crois que c'est une photo qui date de l'époque où les W-SS français formait encore la Sturmbrigade 8, mais je ne suis pas sur du tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 9 Juin - 17:32

Difficile à dire, je ne suis pas sure mais je pense qu'elle représente bien des hommes de la Charlemagne, en effet si on regarde bien on peut voir un aigle sur le bras gauche de l'homme au premier plan, aigle typique des Waffen SS. Mais peut etre que mes yeux me trompe. @+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
charlemagne47
Oberfeldwebel
Oberfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 29
Localisation : île de la Réunion
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 9 Juin - 17:38

arf.. j'ai oublié de préciser, la Sturmbrigade 8 est aussi connu sous le nom de Sturmbrigade SS "Frankreich" et fait donc parti de la Waffen-SS... c'est en fait l'unité qui est à l'origine de la 33.Waffen Grenadier Division der SS "Charlemagne" (et non pas la LVF)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 9 Juin - 17:43

Oui tu as raison, autant pour moi , la LVF a rejoint la Brigade pour former la Charlemagne. @+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
rougeau
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 590
Age : 57
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 9 Juin - 19:13

la premiére photo est théoriquement une image de la Sturmbrigade, l'écusson de nationalitée est portée au bas de la manche. Il est porté réglementairement sous l'aigle de bras dans la Charlemagne, mais ce n'est pas toujours le cas,car certains anciens de la Sturmbrigade continue a le porté au bas de manche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 9 Juin - 21:33

Merci pour les précisions Rougeau Very Happy donc il est encore difficile de tirer des conclusions sur cette photo. @+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
charlemagne47
Oberfeldwebel
Oberfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 29
Localisation : île de la Réunion
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 9 Juin - 21:38

Ben moi je sais que cette photo fait parti de l'iconographie d'un livre de Mabire sur la Sturmbrigade "Frankreich", alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carius
Admin-GeneralFeldmarshall
Admin-GeneralFeldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1229
Localisation : London
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Sam 9 Juin - 21:41

Il est plus probable que c'est une photo de soldats de la Frankreich mais il reste un doute Wink @+
Otto

_________________
~We will never forget~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.forumpro.fr
Zabrali
Obershutze
Obershutze
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Mar 22 Avr - 21:57

Je pense qu'il n'y a aucun doute cette photo fait partie d'un reportage de la PK de la Sturmbrigade prise lors des combats de 1944 voir 39/45 magazine n° 87 Galicie 1944 L'assaut des ss français par Bruno de Morville.
zabrali
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tigerest
Unteroffizer
Unteroffizer


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Mer 22 Oct - 1:56

Voicie le blason de la "division charlemagne".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Laurent
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 432
Age : 64
Localisation : Francais de Bangkok
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Mer 22 Oct - 4:50

Bonjour,
Une petite precision : La Sturmbrigade ne fut pas appelee officiellement "Frankreich" pendant la guerre, mais apres. Jean Mabire est le 1er a avoir popularise ce "Franckreich", mais ce nom fut utilise avant dans les Memoires d'un veteran, desole je ne sais plus lequel...

Pour en savoir plus :
http://www.histoquiz-contemporain.com/Histoquiz/Lesdossiers/menus/menuvolontaires/menu.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoquiz-contemporain.com/accueil.htm
tigerest
Unteroffizer
Unteroffizer


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Jeu 23 Oct - 1:44

En tout cas la division charlemagne a montré son courage et sa valeur au combat que se soit en pomeranie ou à berlin. D'ailleur il y a 3 français qui ont reçu la ritterkreuz.

Unterscharführer Vaulot.

Oberscharführer Apollot. (sans confirmation)

Hauptsturmführer Fenet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4788
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Jeu 23 Oct - 9:34

Et une dizaine fusillés par d'autres français...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Laurent
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 432
Age : 64
Localisation : Francais de Bangkok
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Jeu 23 Oct - 9:42

vania a écrit:
Et une dizaine fusillés par d'autres français...
Onze ou douze, a Bad Reichenhall

Le 29 avril 1945, après que les survivants de la 38ème SS Panzergrenadierdivision Nibelungen eurent tentés de bloquer le passage des ponts sur l'Amper et Isar aux forces armées américaine, près de Moosburg, une partie du bataillon de la division Charlemagne affecté à cette division fut dispersé et beaucoup se rendirent aux troupes américaines. Avec d'autres prisonniers allemands, 12 français sont prisonniers dans une caserne de Bad Reichenhall. Le 6 mai 1945, la 2ème Division blindée de Leclerc occupe la ville. Les W-SS français ont alors essayé de s’échapper par crainte des représailles, sachant parfaitement que leurs compatriotes allaient les considérer comme des traîtres. Ils sont finalement capturés dans une forêt voisine, encerclés par deux compagnies françaises, et seront fusillés.

Les polémiques sont encore vives de nos jours quant aux responsables de cette exécution.

Le père Gaume un ancien missionnaire au Dahomey fut témoin de l'exécution. Il fournit le temoignage suivant à la famille de l’une des victimes.

"Après que parvint de l'état-major de la division l'ordre de fusilier les prisonniers, le père Fouquet, aumônier de la division, me confia la mission de les assister dans leurs derniers moments.

Le jeune lieutenant qui commandait le peloton d'exécution n'appartenait pas à mon unité et je ne le connaissais pas. Très affecté par l'ordre reçu, il se demanda s'il ne devait refuser tourmenté par sa conscience, il voulait faire son possible pour rendre aux hommes leur dernière heure moins pénible et partagea avec eux la communion avant l'exécution. Le peloton d'exécution fut constitué par une autre unité et les douze hommes furent conduits à Karlstein. L'un des prisonniers refusa l'assistance de l'église, trois autres déclarèrent n'avoir pas de dernier message à transmettre à leur famille. Parmi les autres il y en eut au moins un qui demanda à sa famille de pardonner au peloton d’exécution.

L'exécution se fit en trois étapes de quatre hommes à chaque fois. Tous refusèrent de se laisser bander les yeux et moururent en criant vive la France, parmi les derniers se trouvaient le lieutenant Briffaut et le grenadier W-SS Pavras. Selon les ordres reçus, je laissais les cadavres sur le sol et me tournais vers des soldats américains allongés à proximité et leur ordonnais d'enterrer les morts, ce qu'ils firent quelques jours plus tard ".

Le témoignage suivant fut fait par le père Fouquet, l'ancien aumônier de la deuxième DB.

"L'ordre de l'exécution fut donné à l'état-major de la division par un officier dont j'ignore le nom suite à un coup de téléphone avec le général Leclerc. Les membres de la " Charlemagne" ayant eu une attitude particulièrement arrogante envers un officier qui leur avait reproché d'avoir mis l'uniforme des "boches", ils lui répondirent que celui-ci se sentait lui aussi bien dans l'uniforme des américains !.

Selon le complément d'enquête se trouvaient parmi les douze prisonniers certains qui venaient de l'hôpital, une photo permet d'identifier la fiche d'évacuation qui selon l'usage dans la Wehrmacht était fixée à la boutonnière. Ils s'étaient rendus sans combattre aux américains qui les enfermèrent avec d'autres prisonniers allemands dans la caserne des chasseurs alpins de Bad Reichenall.

Ayant appris que leurs gardiens devaient être remplacés par des troupes françaises, ils décidèrent de s'évader, ils réussirent en traversant la clôture de la caserne et à se réfugier dans un bois à proximité mais leur évasion fut découverte et ils furent peu après encerclés par deux compagnies de la 2ème DB et ramenés sous bonne escorte l'après-midi.

Le 8 mai ils furent transportés par camion à Karlstein, c'est-à-dire sur la route qui mène à Kugelbach.

Quand ils surent qu'on s'apprêtait à leur tirer dans le dos, ils protestèrent énergiquement. Ils eurent le droit de se mettre debout et face au peloton d'exécution.

Les cadavres restèrent effectivement sur place et ne furent enterrés que trois jours plus tard par des soldats américains. Un prêtre militaire américain était présent à cette occasion et bénit les morts. Aussitôt on planta sur les tombes des croix de bois avec les noms des fusillés. Ces noms disparurent par la suite".

Des habitants d'une ferme se trouvant à proximité se souviennent encore bien des années plus tard de l'événement sans pouvoir citer de fait précis. Quand ils remarquèrent les préparatifs, ils se sont cachés par peur d'éventuelles représailles.

Entre-temps, le six décembre 1948, sur la demande de la famille d'une des victimes, une nouvelle enquête fut lancée. Mais elle n'apporta pas de nouvelle lumière sur l'arrestation et l'interrogatoire des tués ni sur les circonstances de leur mort.

Finalement on procéda le 2 juin 1949 à l'exhumation des cadavres dans la clairière de Karlstein. Onze furent inhumés dans le cimetière communal de St Zeno à Bad Reichenall et bénits par un prêtre catholique. La sépulture commune se trouve aujourd'hui encore là-bas dans le groupe 11, rangée 3 N° 81 et 82.

Le lieutenant Briffaut était en uniforme de la Heer, ce qui a emmène certains a affirmer qu’il était de la LVF, pas de la Charlemagne. Qu’est-ce qu’un Waffen-SS ? Celui qui a prêté serment ou celui qui est affecté sur papier sans savoir participé à la prestation... Il faut être réservé sur le cas Briffaut. Il a certainement fait des allers et venues dans les hôpitaux. Ce qui est certain, c’est qu’il est en tenue de la Heer. Il est avec ses camarades. Il faut savoir que les hommes de la LVF sont arrivés à Wildflecken dans des tenues variées, mais essentiellement de la Heer. La perception d’effets W-SS, ne s'est pas faite le lundi de la semaine suivant leur arrivée. Le lieutenant Briffaut qui était affecté au régiment 58 de la Charlemagne, aurait pu être hospitalisé au moment de l’équipement (A-t-il eu un commandement effectif ?). Il en est de même pour le tatouage du groupe sanguin, tous n’ont pas été tatoués pour diverses raisons. Par ailleurs, surtout en repli, les hospitalisés ne dorment pas avec leur uniforme et en cas de précipitation, les militaires peuvent s’équiper avec ce qu’il trouve de plus rapprochant.

L'exécution eut lieu le 8 mai 1945 vers 17 heures, donc quelques heures avant l’entrée en vigueur du cessez le feu général.

Un récent ouvrage de J.C. Notin (Leclerc, éditions Félin) relance la polémique en émettant l’hypothèse que Leclerc, suite à la très célèbre réplique lancée par un W-SS a qui il demandait s’il n’avait pas honte de porter un uniforme allemand "et vous ! Vous portez bien un uniforme américain ", aurait simplement demandé à ses officiers "débarrassez-moi d’eux", voulant dire par là évacuez les vers l’arrière, et que son ordre aurait été mal interprété par un officier encore sous le choc d’être passé à Dachau peu de jours avant. Cette tentative de blanchiement de Leclerc est sympathique mais semble peu probable : Un acte grave comme l’exécution de 12 prisonniers de guerre, sans jugement, ne peut être l’initiative d’un subalterne d’autant plus que la guerre était finie et que cet officier ne se trouvait donc pas dans une situation d’urgence sous le feu de l’ennemi. La 2ème DB était une unité régulière de l’Armée Française, structurée et disciplinée et, pour exécuter un tel ordre, il fallait qu’il vienne du QG.
Une autre polémique concerne la présence d’un 13ème W-SS, fils d’un officier supérieur de la 1ère Armée, qui aurait été épargné et renvoyé à son père.

L’affaire est toujours en cours, l’hypothèse n’est pas avérée. Il y a bien un fils d’officier supérieur parmi ces prisonniers, mais ce garçon n’a pu être reconnu par la famille, parmi ceux visibles. Au résultat : Sur les photos de 1945, il y a 12 soldats. Il y a exécution. 11 corps sont exhumés en 49. Cela semble très mathématique. L’article de journal sur le 2 juin 49 omet-il un corps ? Y avait-il 13 hommes avant la série de photos ? Encore un mystère qui reste à résoudre.

Les noms connus à ce jour :
Oberscharführer Serge Krotoff, né le 11.10.1911 à Madagascar
Uscha Jean Jules Eugene Robert, né le 01.02.1915
Lieutenant Paul Briffaut, né le 08.08.1918 à Hanoi (Indochine)
W-SS-grenadier Robert Daffas
W-SS-grenadier Raymond Pavras

http://www.histoquiz-contemporain.com/Histoquiz/Lesdossiers/LaFrance19391945/lvf/charlemagne.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoquiz-contemporain.com/accueil.htm
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4788
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Jeu 23 Oct - 9:49

Merci pour la narration de cette triste histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Laurent
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 432
Age : 64
Localisation : Francais de Bangkok
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Jeu 23 Oct - 9:56

Bonjour,
Merci Vania, mais partager ce que l'on sait est bien le but d'un forum, non ?
Very Happy


tigerest a écrit:
D'ailleur il y a 3 français qui ont reçu la ritterkreuz.

Unterscharführer Vaulot.

Oberscharführer Apollot. (sans confirmation)

Hauptsturmführer Fenet.

Fenet non plus n'est pas confirme, mais dans le desordre qui regnait a Berlin en mai 1945, ce n'est pas surprenant. Dans les 2 cas, il n'y a pas de documents officiels mais plusieurs temoins des ordres verbaux donnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoquiz-contemporain.com/accueil.htm
Daniel Laurent
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 432
Age : 64
Localisation : Francais de Bangkok
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Jeu 23 Oct - 10:00

tigerest a écrit:
En tout cas la division charlemagne a montré son courage et sa valeur au combat que se soit en pomeranie ou à berlin
Je ne nierais pas le courage, mais la valeur au combat est a mettre en doute. En Pomeranie, la division maigrelette, seulement 7000 a 7500 hommes, sans equipement lourd, a ete decimee en quelques jours.

Et a Berlin, c'est une poignee d'hommes qui se battent, entre 200 et 300 selon les sources, pas la division.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoquiz-contemporain.com/accueil.htm
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4788
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   Jeu 23 Oct - 10:02

Certes c'est le but d'un forum !
j'avais déjà lu l'histoire des fusillés quelquepart, mais sans l'article sous le coude, impossible de développer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Charlemagne ou 33°SS grenadier division   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Charlemagne ou 33°SS grenadier division
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Unité allemande : 9. Panzer-Division août 1944
» Les cours. Division B.
» SALLES (de) (Charles) Général de division Gendre Mal Valée
» GRANDJEAN (Charles) Baron d'Empire Général de division
» CUSTINE (Adam-Philippe) Général de division de la République

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: