Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Ven 18 Aoû - 1:44

Bonjours!
alors slurp, slurp!!!!!!!!!!!
Ben quoi, je n'ai pas le droit de bavé? Laughing Embarassed bounce
Juste en raison, que la ZbV. 800, tout le monde connait son histoire, et que elle a été sous Canaris et son Abwehr.

Mais si je vous aurais énumérer ZbV. 288 alors là, quelque uns aurais commencer à crier stop... et m'aurais posé la question :
Quel relation avec la ZbV.800?

Bien alors commençons par le commencement, du moins j'estime, que c'est toujours plus plaisant, de connaitre le début, que d'avoir un texte, qui énumère l'opération, et patati et patata.
Ainsi, la ZbV."288." cette unité, appartenait néanmoins à son unité mère, la grande "ZbV". 800 ».
Du moins, elles a été créer à partir de la grande unité.
Donc c'était des unités d'espionnage, ceci est clair.
Et les activités d'espionnage étaient sous le commandement de l'amiral W.Canaris.

Donc, dans tous les autres livres, à propos du «Brandenburg rgt». Il N'existait rien d'autre qu'une description succincte sur ses unités, et bien sûr, il existait encore moins d'informations sur les opérations mentionnées, et cela est clair, en raison cela prend du temps pour les recherches Et pour lire les différents documents archivés.

Donc, j'ai la chance d'avoir trouvé le livre de Julius Mader "Hitler spionagegeneräle sagen aus (Les Généraux des espions témoigne)" de l'année 1970.

Et ici, ce livre est plus une aide, aux autres livres pour combler l'écart.

Donc, ici avant d'écrire à propos d'une opération, nous étudierons les opérations du service secret de l'Abwehrdienst.
Parce qu'il est clair, avant que les unités militaires, dans un autre pays ont été envoyer, il faut déjà savoir une quantité d'informations.
Alors revenons à l'année 1940 et voyons ce que le service de l'Abwehr, a effectuer en Afrique, pour plus tard, pour protégé les hommes et l'unité ZbV.

Et le titre du sujet, et bien sûr l'Abwehr, et je l'ai nullement nommé la ZbV.288 en afrique du nord, en raison, que bien avant que la ZbV.288. a été créer, l'Abwehr effectuait déjà des missions en afrique du nord.
La ZbV. 288. a uniquement été créer en 1942, ainsi apparaitrons, les dénominations pour les unités en mission, autant ZbV.
800 et par la suite ZbV. 288, et d'autre portant la dénomination de "Xème Luftkorps" (unité de dix hommes avec Nikolaus Ritter et László Almásy) Nikolaus Ritter = Abwehr Luft et Almasy ben vous allez le lire.

Donc ceci est une aide, a toute les personnes, qui n'on pas trouvé d'information sur la ZbV. 288 dans les livres du style de F.
Kurowski.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Ven 18 Aoû - 2:22

J.Madder_1970 a écrit:
Chronologie des opérations de sabotage et des actes des services secret de l'Abwehr "Provenant du journal des hostilités"

Au début de l'année 1940
La Sonder Brigade der Abwehr (Brigade Spéciale) disposant de (scientifiques, géographes, géomètres, géologues, minéralistes, météorologues, évaluateurs) commence à recueillir des Information de renseignement depuis le milieu de la Libye, en Afrique du Nord et Centrale, pour la future action "Dora".

Août 1940:
L'Abwehrstelle de Münster, (Qui était aptes à gérer et analysé les informations militaires et techniques du renseignement aérien). Ont commencé à analyser toutes les cartes géographiques du Maroc, Libye, Algerie, Tunisie et de l'Égypte.
Pour l'opération, Dora, des Cartographes et géographes allemands, ainsi que d'anciens officiers de L'armée coloniale Française, qui ont bénévolement fourni cette aide. Et toutes ces personnes se sont rassemblées dans un château isolé en Rhénanie. Ou les attendaient un travail vraiment colossale, où ils ont renfloué les données manquantes sur la grande histoire économique et militaire, toute ces informations ont été utile pour commencer une intervention militaire allemande en Afrique.

Et toute cette tonne d'informations analysées ont été plus tard envoyées  au responsable du renseignement de l'afrika korps allemand pour mener des activités subversives contre les forces alliées et leurs services de renseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Ven 18 Aoû - 2:27

Et ici un lien, pour trouvé un document pdf en langue allemande, qui documente la trouvaille, du Site "Dora" en Libye, ou l'unité ZbV.288 a été.
http://www.uni-koeln.de/hbi/Texte/Dora_Kurier.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Ven 18 Aoû - 11:26

Bien alors à présent, à l'aide d'une nouvelle source, nous allons contrôler les missions que la ZbV. 800 ont effectuer en Afrique.

J'avais il y a quelques années, trouvé une source, énumérant, une mission en Erythrée, puis la source je l'avais perdu, et apparemment, je l'ai retrouvé.
Et ici, en Erythree (Massaoua), les combats ont débuté en Avril 1941.
Mais, mais mais, comme l'Abwehr, était prévoyante, déjà auparavant, elle avait envoyé une unité des "Brandenburger" en Erythree.
Donc ceci et avant, que Rommel débarque en Afrique du Nord.

Et Ici cette source, me donne beaucoup de détails.
La raison, le Titre du livre = "Les Saboteurs la légende de la Loubjanka", bien ici je pense, que beaucoup d'entre vous, connaisse la "Lubjanka" c'était
Un immeuble ayant notamment abrité le quartier-général du FSB,NKVD,KGB et fait office de prison.

Et ici c'est drôle, que sous ce livre ont trouve des informations sur les missions de l'Abwehr.
Mais il ne faut non plus être étonné, en raison, que c'est archives ont uniquement vue la lumière, que à partir de l'année 1991.

Et cette source, si je ne me trompe pas, devait aussi être une de mes sources, pour le Groupe "Ebbinghaus, et les autres", puisque ils relate beaucoup toutes les missions des Saboteurs de l'Abwehr.
Et "Ebbinghaus" c'était un des groupes Ancêtre de la future ZbV. 800.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Ven 18 Aoû - 19:34

Iossif.B.Linder; Sergei A. Churkin; Nikolaï N. Abin \"Les Saboteurs la légende de la Lubjanka" a écrit:
Chapitre 3. Leçon et prix à payer du Traité de Versailles. "Les amis d'aujourd'hui seront les ennemis de demain".

Dans ce chapitre, nous n'énumérerons pas les raisons et le comment les nationales-socialistes sont arrivés au pouvoir en Allemagne en 1933. Ces événements sont largement énumérer dans une variété d'œuvres de magazine et des livres. Notre récit porte sur les structures des unités militaires spéciales de l'Allemagne pendant la période 1918-1941, sur leur développement, leur structure et leurs méthodes de travail.
Mais avant de commencer, je m'arrêterai un peu. Au début des années 1930. Dans la ville libre de Danzig, une réunion secrète a eu lieu entre le président du Sénat de Danzig, H. Rauschning, le chef de la Gestapo de Danzig, A. Forster et A. Hitler. Ce dernier, selon les souvenirs de Rauschning, a déclaré ce qui suit à propos de la future guerre:
"Nous avons besoin d'une nouvelle façon de mener ... complètement nouveau. La stratégie doit être telle qu'elle permettra de vaincre l'ennemi par ses propres mains ... Et pour cela, il faut des personnes fiables qui, sans porter d'uniformes militaires, pourront pénétrer partout et au bon moment pour prendre toutes les Points clés dans les capitales ennemies, dans tous les corps, où nous serons prêts à entrer avec des armes à la main. <...>
Quand je conduirai la guerre ... Je m'assurerai que mes troupes apparaissent un jour en plein jour dans les rues de Prague ou de Varsovie, de Paris ou de Londres. Ils seront tchèque, polonais, français ou anglais. Et personne ne les arrêtera. Ils entreront dans les bâtiments de l'état-major général, des ministères et du parlement. En quelques minutes, la France, la Pologne, l'Autriche ou la Tchécoslovaquie soient privés de leurs dirigeants. Tous les dirigeants politiques seront rendus inoffensifs. La confusion sera sans précédent. <...>
J'ai des gens qui formeront de nouveaux gouvernements qui me plaisent. Nous pourrons faire la paix sans même commencer une guerre. Je vous garantis ... L'incroyable réussit toujours plus facilement. La plus inhabituel est la plus fiable. Je connais les gens. C'est drôle lorsque les gens pensent qu'il n'y a pas de bénévoles. Nous aurons assez d'entre eux - silencieux, têtu, prêt à tout. <...>
Nous les transférerons à travers la frontière en temps de paix ... Des touristes, des vendeurs, des experts techniques et quelques autres personnes encore! Nous ne serons pas dissuadés par aucune ligne de défense. Notre stratégie sera de détruire l'ennemi de l'intérieur ... "
C'est exactement ce que disait le "démoniaque Adolf", et de nombreux événements de la Seconde Guerre mondiale (et même avant, aussi) ont confirmé tout ce qui précède.

…………………

Le 15 octobre 1939 W. Canaris autorise la formation dans la structure subalterner à l'Abwehr II la création d'unité militaire spéciale à partir de groupes de combat dispersés. Cette unité spéciale subversive devrait être dotée d'Allemands et de Volksdeutsche (*), qui ont déjà disposé d'une expérience de combat en République tchèque et en Pologne. Le 25 octobre à Brandebourg, Hippel commence la formation d'une subdivision, dénommée «Lehr Bau Kompanie Z.b.V. 800». Elle comprend initialement quatre officiers (Hippel, Grabert, Johannes, Hertzner) et une centaine des meilleurs combattants des unités dissoutes "Ebbinghaus". Le lieu de déploiement permanent de la compagnie est l'ancienne caserne Reichswehr à Brandebourg. Par la suite, cette unité sera plus connue sous le nom "Brandebourg-800".
Étant donné que la compagnie était formée exclusivement par des volontaires, qui devaient effectuer des tâches spéciales, ils avaient des exigences particulières. Ils devaient avoir une excellente forme physique et une formation militaire décente, un niveau intellectuel supérieur à la moyenne, connaître les langues étrangères, les coutumes et les coutumes des pays dans lesquels ils devaient agir, être inventif et capable de s'adapter à toutes les conditions. La présence de compétences d'acteur a été particulièrement bienvenue. Hippel a déclaré:
"Vous ne serez pas des soldats réguliers. Je n'ai pas besoin de soldats. Le Fuhrer a assez de soldats. Vous deviendrez une unité spéciale de l'Abwehr, avec ses mains, les doigts. Je ne me préoccupe pas si votre apparence n'est pas impeccable, mais malheur à à la personne qui ne sait pas porter l'uniforme de quelqu'un d'autre ... "
Mais le simple fait de changer d'uniforme de l'adversaire n'était pas suffisant, les saboteurs devaient se regarder et se comporter comme de vrais Belges, Français ou Russe. De telles qualités ont d'abord été rencontrées parmi les Allemands ethniques qui sont récemment retournés en Allemagne en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud.

Bien alors je vous ais une fois mis, le résumé sur l'unité Z.b.V. 800. Mais maintenant, pour qu'il n'y ait pas trop d'écart, revenons à l'année 1939.
C'était l'année, ou Almasy a été recruté par l'Abwehr.


Almasy memoir \"Unbekannte Sahara" a écrit:
l'enrôlement d'Almasy dans l'Abwehr, était arrivé après sa publication en allemand de l'année 1939 de ses mémoires, Le Sahara inconnu: avec avion et voiture dans le désert libyen. En étant impressionné de ce livre, le major Franz Seubert, chef du département Afrique du Nord, a demandé au major Nikolaus Ritter de vérifier cet auteur lors de son prochain voyage à Budapest. Ritter, était un vétéran de l'Abwehr âgée de 42 ans, a marqué un grand coup pendant ses 10 ans aux États-Unis quand un de ses espions a copié les plans du viseur de bombardement Norden et maintenant il dirigea toutes les opérations d'espionnage contre la Grande-Bretagne et les États-Unis.


Dernière édition par leclerc1944 le Ven 18 Aoû - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Ven 18 Aoû - 19:44

et pour mon asterix (*) Les Volkdeutsche, était les allemands expatrié, qui résidait dans d'autre pays, mais qui avait leurs coeurs, qui était rester en Allemagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Dim 20 Aoû - 11:18

Auparavant vous avez pu lire, sur "le château en Rhénanie, ou a travers l'Abwehr de münster, avait récolté et analysé des cartes". ont est bien d'accord?
Ainsi ici j'avais trouvé l'Opération "Theodora" en "Aout 1940", et comme la date coïncide avec les travaux:


Citation :
Opération Theodora

Il s'agissait d'une opération allemande du service de renseignement de l'Abwehr pour trouver des informations cartographiques sur l'Afrique du Nord alors que les Allemands commencèrent à penser qu'ils pourraient considérer que une aide a travers une force terrestres et aériennes pour aider les Italiens contre les Britanniques dans le désert occidental (août 1940).

Lancé par une équipe basée à Münster, le programme a évalué le matériel géographique et cartographique capturé lors de la défaite de la France en mai et juin 1940, ainsi que l'interrogatoire d'officiers français capturés ayant une expérience en Afrique du Nord.

Ainsi ceci est une fois éclaircie!.
et ont a réussi à mettre un nom sur une première opération, qui était liée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Dim 20 Aoû - 14:51

En ce qui concerne la mission en Erithree, effectuer par un détachement du régiment Brandenburg-800 en Janvier 1941, ici il n'existe pas d'autre information, que celle ci provenant de Julius Mader et de F. Kurowsky.

Citation :
Détachement spécial «Brandebourg-800», menant les combats en Érythrée, sous la pression des forces supérieures des britanniques ils ont effectuer une retraites  en Abyssinie Italienne.

et chez Iossif dans son livre, et énummérer encore celà.
iossif B.Linder\"Les Saboteurs la légende de la Lubjanka a écrit:
Au cours de l'assaut sur Massawa (Érythrée), les forces spéciales Brandenburg-800 ont inondé et saborder un cargo de fret italien contenant du matériel militaire et des munitions dans le port sur la mer Rouge.

Ainsi maintenant pour connaitre ce mystérieux navire marchant sous pavillon Italien, qui a transporter du matériel et des armes militaire.
J'ai déjà une fois rechercher sous cette liste:

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_shipwrecks_in_April_1941#8_April
Mais là déjà pour Massawa ont peut exclure les MAS patrouilleurs Italiens de la liste, en raison, que cela n'était pas des navires de transports, mais des patrouilleurs, et eux ont été saborder par leurs propres membre d'équipage.

Ainsi si ont soustrait les 4 navires patrouilleurs, il reste tout de même 25 possibilité, pour tous ce qui ont été coulé en Avril 1941.
Et là, comme les navires Allemands de transport eux se sont saborder le 4 avril, peut être, aussi à cette date, les forces Brandenburg-800, ont saborder le dit navire de transport Italien, qui détenait du matériel et des armes. Mais cela reste encore suivant les recherche, qui non pas été effectuer, en raison, que ici, je n'ai aucun moyen, pour accéder au données Italienne, pour connaitre les cargaisons que les navires ont transporter en dernier lieu, avant de se saborder.
Et chez les Anglais, chez eux, sur aucun des navires, qui a été renfloué, a été énumérer, qu'ils ont retrouvé des armes etc..., mais bon, les Anglais ont n'on plus renflouer tous les navires qui se son saborder à Massawa.

Et deuxième hypothèse, oui en raison, que cela reste des hypothèses.
Sur le forum Italien de la 2ème Guerre mondiale, je leurs avais déjà une fois posé la question, mais cela remonte a quelques années, ou j'étais tombé sur l'information, et eux m'avais répondu, que tout les navires italiens ont été coulé par les membres d'équipage.

Ainsi, comme il s'agissait des membres de l'Abwehr, ont peut bien sûr passer à l'hypothèse, que sur ce navire italien, quelques uns des membres d'équipages, ont fait partie du rgt. Brandenburg-800, et qui avaient pour mission de saborder le navire,
pour qu'il ne tombe pas entre les mains des Anglais.
Ainsi cela reste en officiel, un sabordage effectuer par les membres d'équipage italiens, mais en réalité, c'était les membres du Rgt. Brandenburg -800 qui ont saborder le navire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Jeu 24 Aoû - 19:42

Operation "Pascha" ou Plan "El-Masri", c'est suivant les sources, qui en Parlent. Ici c'était une mission de l'Abwehr. Où ont retrouvera des noms telle que le Major Nikolaus Ritter, le Capitaine comte Almasy et de nouveau personnage faisant partie du réseau d'espion de l'Abwehr.

Bien alors passons de suite, à une première source.

La vie de laslo almasy a écrit:
en février 1941 "Teddy" (surnom donné à Almasy par ses copains). Cela ressemblait à ce qu'il était l'unique personne disponible pour les Allemands qui possédaient des connaissances et une expérience approfondies de L'Afrique du Nord et de cette façon il est devenu l'expert du désert pour le général Erwin Rommel. Les Allemands lui ont attribué le rang de capitaine dans la Luftwaffe. Au printemps 1941, il a servi à Derna au Commandement Africain de l'Abwehr, du service de renseignement militaire allemand. Deux missions importantes en Afrique du Nord ont été préparées ici.

Pour la première mission, deux avions He-111 ont été utilisés pour voler et atterrir derrière les lignes anglaises pour ramasser El Maszri Pacha, l'ancien chef de l'état major général Egyptien et qui était en même temps hostile envers les britanniques, qui a été la raison de son limogeage. Ou le plan était de l'emmener au quartier général allemand. Les pilotes étaient Almásy et le Major Ritter et l'heure du rendez-vous a été agrée à travers les communications radio secrètes.
Les deux He-111 était arrivé à l'heure convenue. Cependant, la mission avait échoué alors que l'avion militaire égyptien qui avait transporté el-pacha vers le point de rencontre a fait un atterrissage forcé après avoir observé des chasseurs Britanniques dans la région, et le rendez-vous n'a pas eu lieu. La présence des chasseurs n'étaient pas accidentels alors que les Britanniques avaient infiltré le côté égyptien de l'opération.

Bien ici la source a bien eu du vent qu'il a effectué la mission, mais cela n'est pas approfondi.

Le patient Anglais réel, se trouvant en arrière plan du film de Ralph Fiennes a écrit:
Quand Almasy a mentionné sa connaissance avec le général égyptien Aziz el Masri, un nationaliste arabe que les Britanniques avaient écarté en tant que chef d'état-major de l'armée, Ritter a conçu «l'idée fantastique, folles mais possible», comme il l'a écrit dans ses mémoires d'après-guerre, il défia en général l'Allemagne d'organiser une révolte de l'armée contre les Britanniques. Almasy, a noté à sa grande surprise, "c'était absolument sûr de pouvoir le faire, bien que son désir de retourner en Egypte ait pu favoriser sa conviction". En janvier 1941, après qu'Adolf Hitler a décidé d'aider son mentor italien Benito Mussolini pour pouvoir retirer ses noisettes impériale du feu sur le théâtre nord-africain, la «fantastique idée» de Ritter s'est changée en  "Plan El Masri". Alors que le maréchal Erwin Rommel a organisé l'Afrika Korps, le chef de l'Abwehr, l'amiral Wilhelm Canaris, a remis entre les mains de Ritter une assignation de terrain qu'il eu depuis longtemps souhaitée: former un Sonderkommando avec Almasy «ne travaillant pas pour Rommel mais avec lui» pour entreprendre des missions spectaculaires, en particulier pour faire évader El Masri du Caire et pour le garder entre les mains allemandes, pour infiltrer les agents de l'Abwehr en Egypte, et pour «aider le IC "l'officier des renseignements militaire" de l'Afrika Korps à travers Almasy et dans les conditions du désert et de l'Egypte».

Une autre source énumère le nom du sonderkommando "Ritter".

Alors la première source, elle n'avait rient énumérer sur Tunis, ou Almasy se trouvait en poste sous le sonderkommando "Ritter" avant d'arrivé à Derna.
Ben oui, ici, dès le moment, ou des personnes, souhaite écrire sur leurs anciens copains etc..., qui était un Espion, alors là, comme beaucoup de sources, font l'erreur, de ne pas approfondir leurs recherche, donc ils effectue uniquement une recherche primaire, ou superficiel,ainsi ont trouve parfois que une petite partie de la vérité qui est enfoui.

Ah , moi je peut tout de suite vous énnumérer un nom, qui sortira par la suite.
Père Demitriou, qui lui était un Agent de l'Abwehr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Jeu 24 Aoû - 23:54

Operation Pascha a écrit:
Rommel était un maître de la tactique de la tromperie et des mouvements inattendu ou il risquait le tout pour le tout. Mais il avait besoin du service secret allemand de l'Abwehr pour lui fournir des rapports sur les mouvements britanniques au Caire, tout comme les Britanniques connaissaient les mouvements allemands et italiens en raison de la fuite à Rome et probablement à Berlin.

La conspiration Egyptienne
A Budapest durant le printemps 1940, le capitaine de l'aviation Hongroise, le Comte László von Almásy, qui avait quelques années auparavant, travaillé pour l'institut Cartographique du Caire, et en plus il était un explorateur détenant une connaissance du désert Africain, a été recruté par l'Abwehr, ou il a reçus son ancien grade de l'armée de l'air Hongroise, de Capitaine mais cette fois ci dans la Luftwaffe.

Almásy connaissait le désert égyptien comme la paume de sa main et il était accoutumé à la société égyptienne. À cette époque là, le chef d'état-major égyptien, le général El Masri Pascha, était un ennemi déclaré des Anglais ou celui-ci a été retiré de son poste en 1940. El Masri a conspiré avec un groupe d'officiers égyptiens dont le chef était Gamal Abdel Nasser, qui plus tard, est devenu le président Égyptien. Tous voulaient la défaite des Britanniques et la victoire des Allemands, qui étaient convaincus, supposerait l'indépendance totale de l'Égypte.

Dans ces circonstances, Rommel a conçu un plan audacieux qui a été accepté par l'amiral Canaris. Almásy a proposé de faire gagner à la cause allemande le général El Masri Pascha et qui, d'une certaine manière, visait à gagner aussi les sympathies de l'état-major général égyptien. Le chef de l'Abwehr, Canaris, a autorisé le plan d'Almásy et a instruit l'officier de son service le major Nikolaus Adolf Fritz Ritter de commencer ses préparatifs pour son achèvement.

La Complicité d'un prêtre
Le Major Ritter a intégré dans le X Fliegerkorps un groupe de 10 hommes qui, avec Almásy, exerceraient les fonctions d'interprètes, de pilotes, de codeurs, de décodeurs et d'opérateurs émetteurs. Aux préparatifs de l'opération, avec la complicité d'un prêtre autrichien qui a travailler pour le service secret de son pays à partir de l'église de Santa Teresa du district Shoubrah au Caire, un opérateur de l'Abwehr allemand a transporter un émetteur et a été installé sous l'autel. L'appareil a été transporté dans la valise diplomatique du représentant de l'ambassade hongroise de Budapest au Caire. Le diplomate l'a donné au chapelain autrichien qui était au service de la Hongrie et qui avait un petit mépris masqué pour les Anglais. Avec cet émetteur, ils transmettaient des rapports aux Allemands pendant ses offices religieux, en raison que c'était le seul moment où le diplomate pouvait aller à l'église sans susciter de soupçons. Les rapports étaient généralement météorologiques et ceux d'ordre militaire que le général El Masri Pascha leurs a envoyé.

A travers ce poste, l'état major de l'Abwehr de Derna a reçu des informations importantes et des données météorologiques précieuses qui ont aidé les opérations de la Luftwaffe, informations que le général El Masri Pascha a passées discrètement par le diplomate hongrois.
Le commandant Ritter a proposé à l'Abwehr d'envoyer Masri à Berlin, proposition acceptée par Canaris. Masri était ravi quand les Allemands l'ont invité à visiter le Reich et qui lui ont même proposé de voyager dans un sous-marin, cette idée a été rejetée par Canaris. Il a été convenu qu'un avion le ramènerait dans le désert, près du Caire, le 7 juin 1941. Le rendez-vous a échoué parce que le général a eu un accident. Au lieu d'utiliser une voiture pour se rendre à son lieu de la rencontre dans le désert, El Masri Pascha, qui n'a pas évité les risques et qui a été fasciné par les aventures, a préféré aller au rendez-vous en avion.
Le jour convenu, le commandant Ritter et le capitaine von Almásy avaient volé sur les lieux de la rencontre dans le désert avec deux He 111 qu'ils avaient réussi à mobiliser dans leur unité, malgré les objections de leurs chefs qui a demandé des assurances pour les bombardiers qui faisait partie des opérations d'appui des forces de l'Afrikakorps. L'avion d'Almásy est arrivé au lieu de rendez vous convenu, mais n'a pas trouvé de trace de El Masri. Plusieurs tentatives de recherche dans les environs ont donné le même résultat. En conséquence, les deux avions sont retournés immédiatement à leur base, craignant qu'il n'y ait eu une trahison. Le lendemain, le poste de l'église de Santa Teresa a communiqué que Pascha avait peut-être été arrêtée et qu'il était possible que l'ennemi connaissait la position de l'émetteur, par ce qu'ils avaient décidé de cesser les émissions en ce moment.

Bien ici, ont avance déjà plus, mais ce n'est pas encore assez à mon gout.
Donc ce prêtre qui est parlé ici, c'était le père Demitriou. Une autre source énumère dans son livre. Mais ou un nouveau nom apparaitra, et qui lui uniquement et entrer en mission en 1942.
Donc parfois, on cherche, encore et encore, et juste à travers un nouveau nom, pour une toute autre mission, beng, et celle ci parle d'une mission, ou elle même n'a pas participé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 355
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   Sam 26 Aoû - 1:04

Bien, alors passons de suite à une nouvelle source.

Citation :
1.- Operation Pascha:

En 1940, un projet audacieux était prévu. À cette époque, un hongrois, le capitaine Laslo Comte de Almasy, était recruté par l'Abwehr et nommé capitaine de la Luftwaffe. Ce hongrois, comme vous pouvez le lire dans d'autre publication, était un expert sur les problèmes du désert et avait travaillé pendant de nombreuses années comme Géomètre expert pour l'Institut cartographique du Gouvernement égyptien, il a survolé tout le Sahara et a gagné beaucoup d'amis.


La première proposition de Laslo de Almasy a été, en janvier 1940, de conquérir pour le côté allemand le général égyptien El Masri Pascha, relégué à l'inactivité par les Anglais. Masri était un ennemi des anglais. Il a sympathisé avec des fonctionnaires comme Abdel Nasser (capitaine en ce temps là) et Anwar Sadat (en ce temps là Lieutenant) qui eux ont  espéré, comme tant d'autres, une victoire allemande sur l'Angleterre, car avec elle, il envisageait une Egypte Libre. Cet homme pourrait être un facteur important du côté allemand.

A l'état major de l'amiral Canaris à Berlin, ils n'étaient pas très surpris lorsque l'officier supérieur et l'officier d'information de la Luftwaffe, Nikolaus Ritter, a présenté la proposition d'amener le général El Masri en Allemagne et même de l'enlever si nécessaire. Canaris a estimé que, même si l'idée était folle, il fallait l'essayer.

Ritter a monté un commandement pour mission spécial dans le X Flieger Korps. Il a pris contact avec l'envoyé hongrois au Caire, qui était alors à Budapest pour présenter un rapport. Le diplomate n'a pas été informé de toute la portée de la mission. On lui a seulement dit qu'il voulait entrer en contact avec El Masri et qu'il avait l'intention de posséder une station radio secrète pour les les informations importantes de la météorologiques. L'ambassadeur a été d'accord.

Major Ritter a formé un commandement de dix hommes pour l'opération, tous ses hommes provenaient de l'Abwehr, ainsi que Almasy: télégraphes, spécialistes des messages codés, interprètes, pilotes.

L'ambassadeur hongrois est revenu au Caire avec un équipement radio parmi ses bagages diplomatiques.L'équipement n'a pas été installé dans l'ambassade, par précaution diplomatique, mais a été remis à un prêtre de nationalité autrichienne de l'église de Santa Teresa, qui était au service de la Hongrie, et qui était un amateur enthousiaste de l'information secrète.

De cette façon, l'Abwehr pourrait avoir un contact fluide et pouvait établir adéquatement le plan pour que El Masri soient transporter en Allemagne.

En principe, El Masri a proposé qu'un sous-marin le récupère dans la mer de Berollos, dans le delta du Nil, mais cela a été considéré comme impossible à réaliser. Ensuite, il a été convenu qu'il allait être ramassé par un avion allemand quelque part dans le désert voisin du Caire. Après la capture de Crète, Ritter a finalement reçu deux "He-111", pour mener à bien "l'opération Pascha". Almasy, qui connaissait le désert comme la paume de sa main, choisit une place à côté de la route de l'oasis Djebel rouge pour recueillir El Masri.

L'idée était pour que El Masri arrive à cet endroit en voiture, après un voyage de deux heures, une heure avant le coucher du soleil et de signalé l'atterrissage. L'un des "He-111" de Ritter atterrirait alors que l'autre resterait dans l'air, pour surveiller les environs.

Dans la première tentative, les avions étaient sur le point de décoller, lorsqu'un message est arrivé de Santa Teresa, via Derna, indiquant que El Masri avait eu un accident d'automobile et qu'il ne pouvait pas atteindre le lieu de rendez-vous à temps.

Il a été décidé d'effectuer une deuxième tentative, le 7 juin 1941. Les avions allemands, pilotés par le capitaine Haller, avec Ritter à bord, et le second piloté par Almasy, qui devait ramasser el Masri, est arrivé à l'endroit convenu. Ils ont cerclé pendant environ quinze minutes le lieu, mais El Masri ne s'est jamais présenté, alors on pensait que le plan avait été découvert.

Ce qui s'est réellement passé, c'est que El Masri a décidé d'aller rencontrer les Allemands, avec un avion militaire égyptien, qu'il a crashé. Pendant ce temps, les Anglais avaient remarqué l'évasion du général, mais le général fit une évasion cinématographique, et les Britanniques ne pouvaient le capturer que trois mois plus tard, l'internant en Palestine.

Oui effectivement je me rappel de ce dernier évènement, que j'avais lu il y'a quelques années, lors de mes recherches précédente.
El Masri,avait un double, qui lui a été arrêter et uniquement lorsque les anglais ont souhaiter l'interroger, ils se sont aperçu, que ce n'était pas le réel General El Masri, mais un double.  mais j'ai encore d'autre source.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'Abwehr et ses opérations en Afrique du Nord"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La situation politique en Afrique du Nord au coeur des préoccupations de la CERNA
» Besoin de manuels de Droit pour enseignant en Afrique du Nord
» L'homme de l'afrique du nord: l'homme de Mechta el-Arbi
» A t-on déjà fait des observations d'ovnis en Afrique?
» (1962) au mois d'Août vers 22h-Le triangle volant- Afrique du Nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Afrique du Nord-
Sauter vers: