Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rabaul,forteresse imprenable

Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Rabaul,forteresse imprenable   Mer 2 Jan - 1:56

Rabaul est une ville de Nouvelle-Bretagne, la plus grande de l'archipel Bismarck, qui fait partie de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.
À l'époque de la Nouvelle-Guinée allemande, les allemands en établirent la capitale dans la ville nouvellement construite de Rabaul, qui signifie mangrove en kuanua (la langue locale) car la ville a été construite sur une ancienne mangrove.
Après la Première Guerre mondiale, la Nouvelle-Guinée orientale fut attribuée à la Grande-Bretagne et Rabaul devint la capitale du Territoire de la Nouvelle-Guinée, rattaché à l'Australie.




Après l'attaque de Pearl Harbor, il était évident que la Nouvelle-Guinée serait bientôt attaquée. En décembre 1941, l'ensemble des femmes et des enfants blancs fut évacué de la ville. En janvier 1942, un premier bombardement par le Japon annonçait l'invasion prochaine.

Mitsubishi G3M



La Nouvelle-Bretagne était protégée par une garnison hétéroclite de 1400 hommes, commandée par le lieutenant-colonel John Scanlan, dont seulement 716 soldats de l'Australian Army, le reste étant composé de NGVR ou d'unités de milice. L'île était dotée d'une batterie de défense côtière et d'une batterie de défense antiaèrienne. La tâche principale de cette garnison était la protection de Vunakana, le principal aérodrome de la Royal Australian Air Force (RAAF) à proximité de Rabaul et un point d'amarrage d'hydravions situé non loin, dans la baie de Simpson.
Ces sites étaient stratégiques car l'île était la base d'où partaient les avions chargés d'observer et de surveiller les mouvements japonais dans la région. Le contingent de la RAAF dispose d'une force de frappe réduite, avec seulement 10 CAC Wirraway disposant d'armement léger et quatre bombardiers légers Lockheed Hudson. Une unité commando de 130 hommes a été détachée de la garnison principale et était chargée de la défense de l'île voisine de Nouvelle-Irlande.


La force d'assaut japonaise partie de Truk le 14 janvier 1942 est constituée de 9 000 soldats de l'Armée impériale japonaise, accompagnés et escortés par deux porte-avions, le Kaga et Akagi ainsi que de sept croiseurs, quatorze destroyers, ainsi que plusieurs sous-marins et cargos de transport.

Les raids aériens nippons sur Rabaul commencèrent dès le 4 janvier 1942. Le 20 janvier, un raid japonais d’envergure estimé à une centaine d'avions frappa la zone, les Australiens envoyèrent huit de leurs avions au cours d'une tentative de réplique dont 6 se virent détruits à l'issue de ces combats sans avoir infligé de dommages aux vagues d'attaques successives japonaises. Un bombardier nippon se vit cependant détruit par le feu intensif de la défense anti-aérienne. Le lendemain, la garnison australienne avertie de l'imminence de l'invasion par un avion de reconnaissance qui a localisé l'important convoi japonais près de Kavieng, s'employa à saboter l'aérodrome après que ses quelques avions encore en état de marche se replièrent vers Lae chargés de blessés.

Attaque aerienne de Rabaul




Le 22 janvier, une force estimée entre 3 000 et 4 000 soldats impériaux débarqua en Nouvelle-Irlande près de la ville de Kavieng sans rencontrer d'opposition, les commandos australiens en poste dans la région ayant vu leurs unités dispersées dans divers postes d'observations. Ces derniers parvinrent malgré tout à se regrouper et engagèrent de vifs combats près de l'aérodrome de l'île dans la journée avant de définitivement se replier dans la jungle.

Le 23 janvier à l'aube, environ 5 000 Japonais débarquèrent sur 3 plages différentes à leur tour en Nouvelle-Bretagne, près de Rabaul. L'infanterie australienne en place réussit à temporairement bloquer l'avance japonaise à l'intérieur des terres mais, en sous-nombre, se vit finalement contournée. Le lieutenant-général Scanlan, après avoir perdu le contrôle de l’aérodrome de Vunakana dans les heures suivantes, ordonna une retraite générale.

Les unités australiennes se divisèrent alors en petits groupes et se réfugièrent dans la jungle. Les Australiens, les semaines suivantes, désormais sans aucun ravitaillement et qui n'étaient ni matériellement ni militairement préparés à mener des actions de guérilla, furent incités par des affiches ou des tracts japonais lâchés par avions à se rendre, alors qu'ils n'étaient à cette époque pas au courant de la brutalité des Japonais à l'égard de leurs prisonniers de guerre. Plus de 1 000 furent ainsi capturés ou se constituèrent prisonniers. Des initiatives individuelles de civils Australiens parvinrent cependant à en évacuer environ 450 par la mer entre mai et mars 1942.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Mer 2 Jan - 2:15

À la suite de la prise du port de Rabaul, les Japonais le transformèrent en une imposante base militaire pour soutenir leurs futures opérations durant la campagne de Nouvelle-Guinée.
Environ 160 prisonniers Australiens furent massacrés sur l'île le 4 février 1942 à coups de fusil ou de baïonnettes. Une importante partie du restant des prisonniers de la bataille de Rabaul moururent lorsqu'un sous-marin américain, l'USS Sturgeon coula au large de Luçon le 1er juillet 1942 le Montevideo Maru, navire de transport nippon dans lequel beaucoup d'entre eux se trouvaient. Parmi l'équipage de 80 japonais et les 1000 soldats et civils pour la plupart Australiens qui se trouvaient à bord, seul un seul marin nippon survécut à ce naufrage.

Les Japonais développèrent à Rabaul une base importante qui devint en outre le quartier général de la 17e armée. Des kilomètres de tunnels furent creusés pour protéger les installations et, en 1943, il y avait environ 110 000 soldats japonais à Rabaul.

5 aerodromes japonais sur l ile




Le 18 avril 1943, l'avion de l'amiral Isoroku Yamamoto, de la marine impériale japonaise et architecte de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, fut abattu par des chasseurs américains après avoir décollé de Rabaul. Son itinéraire était connu parce que les Américains avaient, à ce moment-là, déchiffré les codes japonais.


Le bombardement de Rabaul  désigne une attaque lancée par les Alliés contre une flottille de croiseurs présents à la base japonaise de Rabaul en novembre 1943.
En réponse à l'invasion alliée de Bougainville, les Japonais ont déplacé une forte concentration de croiseurs depuis les îles Truk, leur base navale majeure des îles Caroline, vers Rabaul, en préparation d'un engagement nocturne contre la ligne de ravitaillement ennemie.

De nouveaux porte-avions rapides ont rallié la flotte américaine du Pacifique à partir de la mi-1943, l'USS Essex en mai, les USS Independence et Yorktown en juillet.

En juillet, l'amiral King a ordonné à l'amiral Nimitz de commencer à préparer une offensive dans le Pacifique central. En effet, le Chef des Opérations navales considérait qu'une offensive menée par la Flotte du Pacifique et les Marines permettrait une avance plus rapide que l'attaque de Rabaul. Mais cela impliquait de se limiter à une neutralisation de Rabaul et non à son occupation, ce qui permettait de transférer du Pacifique Sud-Ouest au Pacifique central une ou deux divisions de marines. Les discussions d'état-major se sont déroulées de mai à août 1943, et finalement, à la première conférence de Québec, l'amiral King a réussi à faire prévaloir son point de vue auprès du général Marshall et de l'amiral Leahy, malgré l'opposition du général Mac Arthur.

À l'automne, à la fin de la campagne de Nouvelle-Guinée, dans le secteur du Pacifique Sud-Ouest, l'aviation australienne et la Ve Air Force (l'aviation du général MacArthur) ont entrepris de bombarder Rabaul, alors que dans le secteur du Pacifique Sud, aux ordres de l'amiral Halsey, la campagne des îles Salomon allait s'achever, avec l'attaque de l'île de Bougainville. Aussi l'amiral Koga a-t-il décidé de lancer une opération de renforcement de Rabaul (opération Ro) et dans ce but, les groupes aériens des porte-avions de la 3e Flotte à Truk ont été débarqués et envoyés à Rabaul, pour renforcer la 11e Flotte Aérienne, dans les derniers jours d'octobre 1943.

Au même moment, une TF 38, aux ordres du contre-amiral Sherman, constituée autour des USS Saratoga et Princeton assurait la couverture éloignée du débarquement sur Bougainville à proximité du cap Torokina, le 1er novembre.

Croiseur Haguro sous les bombes des B-25 Mitchell






Dès la nuit suivante, à la bataille de la baie de l'Impératrice Augusta, les croiseurs de la TF 39 du contre-amiral Merrill, chargés de la couverture rapprochée, repoussent une contre-attaque japonaise de deux croiseurs lourds, deux croiseurs légers basés à Rabaul, aux ordres du contre-amiral Ōmori, et de destroyers de la 3e escadrille du contre-amiral Ijuin dont le croiseur-amiral Sendai a été coulé. Sept croiseurs lourds basés à Truk ont aussitôt été envoyés à Rabaul, par l'amiral Koga.

Le croiseur lourd japonais Chikuma est manqué de peu par les bombes de l'aviation américaine embarquée, le 5 novembre 1943, à Rabaul




La TF 38, qui bombardait les aérodromes de l'aviation navale japonaise basée à terre sur les îles Shortland et Buka reçut l'ordre d'attaquer Rabaul, où les croiseurs refaisaient leurs pleins. Malgré les redoutables défenses antiaériennes de cette base, le Maya a été avarié, et les croiseurs Atago, Takao et Mogami endommagés, le 5 novembre.

Deux Task Groups de la Task Force 50 étaient en route vers les îles Gilbert et avaient atteint Espiritu Santo, dans les Nouvelles Hébrides. Le TG 50.3 (avec les USS Essex, Bunker Hill et Independence) reçut mission d'aller prêter main-forte à la TF 38, devenue le TG 50.4, pour bombarder Rabaul. Mais déjà, la Marine impériale japonaise avait replié ses grandes unités sur Truk, dans les îles Carolines, et ni Rabaul, ni Kavieng n'eurent ensuite de valeur opérationnelle en tant que bases navales.


Dernière édition par naga le Mer 2 Jan - 2:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Mer 2 Jan - 2:25

Attaques des positions AA japonaises







Dès la fin 1943, en raison des intenses raids aériens alliés, la puissance de la base japonaise de Rabaul était déjà considérablement réduite.
En décembre 1943, les Américains débarquèrent dans l'ouest de la Nouvelle-Bretagne sur Cape Gloucester et à Arawe et réduisirent encore plus le potentiel militaire de la garnison en place qui se vit progressivement isolée et cantonnée dans la péninsule de Gazelle et autour de la ville même de Rabaul.
Les Américains furent remplacés par les Australiens en novembre 1944 qui continuèrent les opérations en organisant divers débarquements sur l'île jusqu'en août 1945 et à la capitulation du Japon. 69 000 soldats japonais se trouvaient alors encore sur l'île.

Conclusion

Rabaul tombe aux mains des Alliés le 6 septembre 1945. 8 000 prisonniers de guerre sont libérés dans les camps japonais de l'île. Au total, les pertes australiennes depuis octobre 1944 sont limitées, puisqu'elles s'élèvent à cinquante-trois morts et cent-quarante blessés. Vingt-uns soldats périssent aussi de maladies. La 1re division américaine a subi des pertes plus lourdes, avec 310 morts et 1 083 blessés. Les pertes alliées lors des combats à Arawe sont de 118 morts, 352 blessés et quatre disparus. Les Japonais ont payé un tribut plus lourd de cette campagne avec une estimation de 30 000 morts dans l'ensemble de l'archipel Bismarck, en grande partie dues à des maladies ou à la faim.

La pertinence de cette campagne a donné lieu à des avis divergents parmi les historiens, notamment en ce qui concerne l'intérêt des débarquements américains à Cape Gloucester et Arawe.
Selon Henry Shaw et Douglas Kane, les auteurs de l'histoire officielle de l’United States Marines Corps, l'opération à Arawe a sans aucun doute rendu le débarquement de Cape Gloucester plus facile.
En revanche, l'historien Samuel Eliot Morison considère que le débarquement d'Arawe est d'une importance réduite, étant donné que jamais cette position n'a été utilisée comme base navale et que les ressources employées auraient pu être utilisées ailleurs. Quant à l'historien de l’US Army, John Miller, il conclut que les opérations à Arawe et Cape Gloucester n'étaient sûrement pas nécessaires pour affaiblir le rôle de Rabaul ou la progression vers les Philippines. En revanche, il ne dénie pas tout intérêt à l'offensive en Nouvelle-Bretagne, étant donné l'ampleur limitée des pertes alliées.

Des soldats australiens posent sur des chars japonais en septembre 1945




Gavin Long, historien australien de la Seconde Guerre mondiale, considère que l'engagement de son pays dans la campagne est marqué par une mauvaise allocation des ressources, notamment sur le plan aérien et maritime. Ainsi, le manque de navires retarde sensiblement le déploiement de la 5e division. Néanmoins, il rappelle que les forces australiennes, relativement inexpérimentées, tiennent tête à des forces japonaises représentant cinq divisions, parvenant même à leur reprendre du terrain.
Lachlan Grant parvient aux mêmes conclusions en insistant sur la faiblesse des pertes, par comparaison avec d'autres théâtres d'opérations, notamment à Aitape-Wewak. Le général John Coates juste que « par bien des aspects, les opérations australiennes en Nouvelle-Bretagne ont tout de la campagne classique de containment », c'est-à-dire que les Australiens parviennent à contenir les Japonais dans un espace réduit. Néanmoins, il déplore le manque de soutien naval et aérien par comparaison avec celui, trop important, déployé lors de la campagne de Bornéo.
Peter Charlton estime aussi que les actions australiennes constituent un succès mais critique le fait de déployer la 5e division contre une force bien plus importante et le manque de soutien sur lequel elle peut compter. Enfin, l'approche défensive du général japonais Imamura explique en partie le succès de l'opération de containment par une force australienne en nette infériorité numérique.
Selon l'historien japonais Kengoro Tanaka, Imamura a reçu l'ordre de préserver ses troupes dans l'attente d'une action coordonnée avec la Marine impériale japonaise. Par conséquent, il a choisi de ne déployer qu'un nombre limité d'hommes en-dehors de la forteresse de Rabaul. Eustace Keogh rejoint ce point de vue, affirmant que toute offensive japonaise aurait manqué d'objectif stratégique sans soutien naval et aérien suffisant et, surtout, disponible.


source
Wikipedia.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6323
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Mer 2 Jan - 10:49

Excellent sujet, on va enfin comprendre pourquoi Pappy Boyington et ses potes des "Têtes brûlées" ont autant focalisé sur Rabaul ... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Jeu 3 Jan - 1:37

Vestiges







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Jeu 3 Jan - 1:39







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Ven 4 Jan - 1:37

Le Cargo Komari Maru coule dans le port de Simpson au quai No 3 suite a l explosion d un bombe lors d un raid
aerien allie en Avril 1942.






Apres guerre
La coque est rempli de terre et de sable pour en faire une extension de quai

1985









2015,bouffe par la corrosion,le quai est abandonne







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6323
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Ven 4 Jan - 11:45

Ah oui, il reste encore des vestiges !? ... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Sam 5 Jan - 2:48




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6323
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Sam 5 Jan - 14:19

Incroyable ! ... Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Dim 6 Jan - 2:09

Il faut dire que Rabaul est devenu une ville portuaire bien paisible depuis fin 1945...17.044 habitants en 1990.

1943




1985,quel contraste!




1994 eruption volcanique qui a detruit l aeroport de la ville








29 aout 2014



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6323
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Dim 6 Jan - 11:25

Oui, une région à risque et donc peu urbanisée, ce qui explique la préservation de ces vestiges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Lun 7 Jan - 1:56

Grue plateforme britannique capture par les japonais a Singapour puis tracte vers Rabaul.
En 1943,la grue a ete bombardee par les allies et celle ci s est echouee a Karavia Bay.


1945




1985




2003




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6323
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Mar 8 Jan - 11:00

Histoire difficile à imaginer quand on passe devant... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Mer 9 Jan - 2:10

Tunnel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6323
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Mer 9 Jan - 10:49

Bateau Jap ?
Fallait attendre la marée haute pour le mettre à l'eau ?... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 7173
Age : 53
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Ven 11 Jan - 2:19

1937,les canons australiens de defense





1943,l impressionante flotte aerienne de Zeros !







251e Kokutai -Bombardier K-21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6323
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   Dim 13 Jan - 18:47

Du monde sur cette dernière photo. Shocked
On comprend qu'il a fallu du temps pour en venir à bout... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rabaul,forteresse imprenable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rabaul,forteresse imprenable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La joie imprenable
» Orb's a la Forteresse de LouisBourg
» GHI : Suède,forteresse de Varberg
» FIGUERAS
» Les joies de la toponymie celtique : Châlons-en-Champagne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Pacifique-
Sauter vers: