Le Forum du Front de l'Est
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

 

 Pilleurs d epaves dans le pacifique

Aller en bas 
3 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeLun 24 Juil - 13:39

Profanation de tombes de guerre britanniques: des pirates chinois pillent 10 épaves transportant les restes des héros britanniques de la Seconde Guerre mondiale.

2018
Dix navires britanniques coulés pendant la Seconde Guerre mondiale et désignés comme tombes de guerre ont été pillés pour la ferraille par des pirates chinois,
a révélé une enquête du Mail on Sunday.
Les navires qui constituent le dernier lieu de repos de plus de 1 000 marins ont été brisés en morceaux et pillés par des sauveteurs avides.
Hier soir, le secrétaire à la Défense, Gavin Williamson, a exigé une enquête immédiate.
« Le gouvernement britannique condamne absolument la perturbation non autorisée de toute épave contenant des restes humains, et l’a toujours fait », a-t-il déclaré.
« Un naufrage militaire ne doit pas être dérangé et ceux qui ont perdu la vie à bord doivent être autorisés à reposer en paix. »

Les experts avaient précédemment déclaré que six navires britanniques avaient été pillés.
Maintenant, ils ont révélé que quatre autres ont été ciblés, et le chiffre est susceptible d’augmenter.

Les dix situés au large des côtes malaisiennes et indonésiennes ont été coulés à la fin de 1941 et 1942.
Il s’agit notamment du HMS Prince of Wales et du HMS Repulse, dont les coques ont servi de tombes pendant des décennies aux 835 hommes qui ont coulé
avec les deux navires.
Mais les bandes de charognards impitoyables ont maintenant pillé environ la moitié de leurs structures de 750 pieds de long, avec les restes des héros tombés dragués
avec le métal.


HMS Prince of Wales

Pilleurs d epaves dans le pacifique Hms_pr10


HMS Repulse

Pilleurs d epaves dans le pacifique Hmsrep10


Pire encore est le sort du croiseur lourd HMS Exeter, qui a affronté le condamné Graf Spee lors de la bataille de River Plate.
Il a coulé au large de l’Indonésie en 1942 avec la perte de 54 marins, mais il ne reste pratiquement aucune trace de lui sur le fond marin.


Pilleurs d epaves dans le pacifique Hms_ex10


Des centaines d’autres restes de marins sont ensevelis dans les épaves de sept autres navires britanniques perdus dans la région qui ont été violés par les pirates.

Prometteur d’action, M. Williamson a déclaré:
« Je suis très préoccupé d’entendre des allégations d’incidents d’épaves de la Royal Navy pillées en Extrême-Orient.
« Nous travaillerons en étroite collaboration avec les gouvernements indonésien et malaisien pour enquêter sur ces allégations. »


Dernière édition par naga le Mar 25 Juil - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeLun 24 Juil - 13:41

Le HMS Prince of Wales:
Le cuirassé a perdu plus de la moitié de sa coque à cause des pirates - principalement au cours des deux dernières années.
Il a été coulé par les Japonais le 10 décembre 1941, aux côtés du HMS Repulse.
La perte des deux navires de guerre a été décrite comme le Pearl Harbour britannique.
Quelque 327 hommes du Prince of Wales sont morts, y compris l’amiral Tom Phillips, la plus haute figure militaire britannique à être tuée
dans la bataille de la Seconde Guerre mondiale.

Les autres navires

Pilleurs d epaves dans le pacifique Zzzz5702


Son appel a été soutenu par l’un des rares survivants restants du HMS Repulse.
Maurice Pink, un ancien musicien de la Royal Marine âgé de 96 ans, a qualifié la profanation de « diabolique ».
Et l’historien naval et contre-amiral à la retraite Chris Parry a déclaré:
« Nous devons être fermes avec les Chinois et envisager également de lier la protection de ces sites à l’aide étrangère aux pays dont c’est le littoral. »

Le saccage systématique est une violation flagrante de la Convention internationale des Nations Unies sur le sauvetage qui interdit le pillage des navires de guerre coulés.
C’est également contraire aux lois britanniques, indonésiennes et malaisiennes. Les gens peuvent plonger près des épaves mais ne pas les toucher.

Le ministère de la Défense a déclaré qu’il travaillait avec le gouvernement indonésien pour créer des « zones de protection spéciales »
autour du site où les HMS Encounter, Electra et Exeter ont coulé.
Mais c’est une course contre la montre. L’enquête de ce journal a révélé que quatre épaves – celles du SS Loch Ranza, du HMS Tien Kwang, du HMS Kuala et du HMS Banka
– ont récemment été ciblées par des charognards, après avoir été ignorées.
Près de 550 marins et civils sont morts avec les quatre navires.

Notre enquête a révélé comment les barges de récupération transportent le métal pillé vers des parcs à ferraille en Indonésie où il est coupé en plus petits morceaux.
La ferraille est ensuite expédiée en Chine où elle entre sur le marché mondial de l’acier, créant la perspective que le métal apparaisse
sous forme de boîtes de conserve de nourriture sur les étagères des magasins britanniques.

Les experts disent que les navires de la Seconde Guerre mondiale sont particulièrement précieux car ils ont été construits et coulés avant l’ère des explosions nucléaires.
En conséquence, ils ont absorbé peu de « rayonnement de fond » de l’atmosphère, ce qui les rend adaptés aux équipements médicaux.

Des barges appartenant à des Chinois équipées de grues ont mené les opérations illégales.
Un géant du transport maritime appartenant à des Chinois, Fujian Jiada, a été lié au sauvetage des épaves britanniques, mais a nié ce week-end toute implication.


ARRESTATIONS: Ces équipages étaient soupçonnés d’avoir pillé les HMS Prince of Wales et Repulse

Pilleurs d epaves dans le pacifique Pilleu10

Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeLun 24 Juil - 13:50

L’Indonésie estime qu’il y a 479 navires coulés au large de ses côtes.
Fujian Jiada a fourni cinq des huit barges de sauvetage qui ont été trouvées actives dans la mer de Java ces dernières années.
Les navires ont navigué sous pavillon chinois et aussi sous ceux du Cambodge et de la Mongolie.
L’un d’eux est le Hai Wei Gong 889, un navire-grue qui a navigué avec un nom différent et sous pavillons chinois et cambodgiens.


Pilleurs d epaves dans le pacifique Zzzz5703


Des experts australiens et indonésiens ont accusé le Hai Wei Gong d’avoir pillé le HMS Banka en 2014 et le navire a été saisi par la marine malaisienne
pour avoir pillé des épaves néerlandaises et japonaises au large de leurs côtes la même année.
Les enquêteurs malaisiens ont également accusé son équipage d’avoir pillé les HMS Prince of Wales et Repulse, qui se trouvaient à proximité.

HMS Banka

Pilleurs d epaves dans le pacifique Hms_ba10


Fujian Jiada a nié hier soir tout rôle dans le sauvetage illégal, rejetant les allégations dans les médias internationaux comme de « faux ragots malveillants ».
Un porte-parole a déclaré: « Nous ne sommes qu’une société d’agent à l’exportation. Dans ce cas, nos affaires concernant les navires [barges] ont été terminées
alors que [sic] les navires quittaient la Chine. »
Des barges appartenant à d’autres entreprises chinoises ont également été impliquées, mais toutes les entreprises de sauvetage ne sont pas chinoises.

Il y a trois ans, la marine malaisienne a capturé une barge avec 12 membres d’équipage vietnamiens pillant le Prince of Wales et le Repulse.

Des objets précieux provenant de navires de guerre britanniques ont été trouvés jusqu’en Australie.
En 2014, les autorités australiennes ont saisi un téléphone Morse volé à Repulse, qui était sur le point d’être vendu aux enchères.
Le téléphone a ensuite été remis au haut-commissariat britannique.

Le Dr Fock, qui a dirigé une équipe qui a enregistré les épaves d’épaves néerlandaises, britanniques et australiennes en 2016, a déclaré que le pillage
à « l’échelle industrielle » n’était devenu apparent que récemment.
Il a déclaré: « Imaginez si une entreprise chinoise entrait en France et commençait à creuser un cimetière de morts de la guerre.
Il y aurait de la colère et de l’indignation. Mais c’est ce qui se passe maintenant, mais personne ne dit rien à ce sujet. »

Interrogé sur les travaux visant à créer des « zones de protection spéciales », le colonel des Royal Marines Jaimie Roylance – basé à l’ambassade britannique à Jakarta –
a déclaré: « Nous espérons établir des zones appropriées d’ici la fin de cette année ».


source
dailymail.co.uk
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 24370
Age : 71
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeLun 24 Juil - 13:51

S'ils pillent c'est qu'il y a des acheteurs. Twisted Evil Il y a des demandes et les pilleurs "travaillent". C'est comme les autoradios il y a 20 ou 30 ans voire plus. Rolling Eyes
Les mecs attachés avec ce truc en plastique (je sais plus le nom) ça fait mal. De plus la position n'est pas confortable, tant pis pour eux. Un bon séjour tous frais payés ne leur fera pas de mal. clown
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeLun 24 Juil - 14:29

En faisant des recherches plus approfondies,on remarque que les britanniques se reveillent un peu tard,en pensant que leurs epaves
seraient epargnees par les pilleurs chinois.

On s apercoit qu en 2014,les autorites malaisiennes avaient prevenues du pillage d epaves de navires japonais coules pres des cotes de Penang
3 epaves de navires ont été victimes du navire-grue chinois « HAI WEI GONG 889 »:

IJN Kuma
IJN Haguro
IJN Chosa Maru

2014-une photo de la barge avec des debris du croiseur leger Kuma découverte le 12 mars 2004 par Kevin Denlay
Explorateur d’épaves et plongeur sous-marin .

Pilleurs d epaves dans le pacifique Pilleu11


Le Kuma

Pilleurs d epaves dans le pacifique Pillru10



Kevin Denlay
Explorateur d’épaves et plongeur sous-marin
Kevin Denlay a rapporté : « Nous avons maintenant trouvé les quatre épaves qui ont été portées disparues de la bataille de la mer de Java.
L’autre navire a également perdu ce jour-là, le HMS Jupiter, est une position de site d’épave précédemment connue et cartographiée par l’Amirauté;
mais très démantelé, la plupart du temps récupéré et très proche de la côte de Java.
La position des quatre autres, Hr. Mme De Ruyter, Hr. Mme Java et Hr. Mme Kortenaer et HMS Electra, n’était pas connue avant nos découvertes.

Découvertes d’épaves
Ce qui suit est une liste des découvertes d’épaves auxquelles Kevin a été directement impliqué dans les eaux asiatiques et a effectué les toutes premières plongées
pendant son séjour à bord du navire de plongée MV Empress, dans l’ordre où elles ont été découvertes et ont plongé pour la première fois.
Kevin est l’une des trois seules personnes qui ont participé à la découverte de toutes les épaves suivantes
[les deux autres étant Vidar Skoglie, alors propriétaire / skipper de l’Empress, et son ami proche, le capitaine Phil Yeutter (USN Ret.)].

Malheureusement, en 2017, presque toutes ces épaves ont été partiellement ou complètement récupérées par des sauveteurs illégaux.


Le croiseur léger néerlandais Hr. Ms. Java a coulé dans la mer de Java
vers minuit le 27 février 1942 par une torpille du HIJMS Nachi; découvert le 1er décembre 2002.

Le croiseur léger néerlandais Hr. Ms. De Ruyter
a coulé dans la mer de Java vers minuit le 27 février 1942 par une torpille du HIJMS Haguro; découvert le 1er décembre 2002.

HIJMS Itsukushima
Poseur de mines japonais coulé dans la mer de Java le 17 octobre 1944 par une torpille du sous-marin néerlandais Hr. Ms. Zwaardvisch; découvert le 15 décembre 2002.

Le croiseur lourd japonais HIJMS Haguro
coulé dans le détroit de Malacca aux premières heures du 26 mai 1944 par des destroyers de la 26e flottille de destroyers britannique; découvert le 4 mars 2003.

Le destroyer britannique HMS Electra
coulé dans la mer de Java par les tirs des destroyers de la marine japonaise dans l’après-midi du 27 février 1942; découvert le 19 août 2003.

Le croiseur léger japonais HIJMS Kuma
coulé dans le détroit de Malacca le 11 janvier 1944 par le sous-marin HMS Tally-Ho; découvert le 12 mars 2004.

Le destroyer néerlandais Hr. Ms. Kortenaer
a coulé dans la mer de Java dans l’après-midi du 27 février 1942 par une torpille du HIJMS Haguro; découvert le 12 août 2004.

USS Perch SS-176 Sous-marin américain sabordé dans la mer de Java le 3 mars 1942; découvert le 23 novembre 2006
.

Le croiseur lourd britannique HMS Exeter
coulé dans la mer de Java en fin de matinée du 1er mars 1942 par des tirs de canons et deux torpilles provenant d’Inazuma; découvert le 21 février 2007.

Le destroyer britannique HMS Encounter
coulé dans la mer de Java en fin de matinée du 1er mars 1942 par des coups de feu; découvert le 21 février 2007.


source
pacificwrecks.com


Selon IHS Maritime 360, le « HAI WEI GONG 889 », bien qu’habité par des ressortissants chinois, est exploité par une société malaisienne, Rei Management Sdn. Bhd.
Ils semblent également avoir un autre navire-grue, l’INAI MERAH SUPER (anciennement ZHONG RUN 26 jusqu’en septembre 2013)
qui est détenu à Kuala Terengganu, en Malaisie, depuis le 14 mai.

Bref,les autorités malaisiennes savaient très bien que ces barges-grues pillaient les sites, et maintenant qu’ils ont été arrêtés, ils s’en tireront probablement
avec une tape sur les doigts.....et c est tout!

Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme



Nombre de messages : 26356
Date d'inscription : 30/07/2008

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMar 25 Juil - 10:14

Stupéfiant. Shocked
Vu les dates, c'est une (répugnante et révoltante) pratique assez récente... Evil or Very Mad Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMar 25 Juil - 13:33

2023
Mise à jour sur le sauvetage du HMS Prince of Wales:
Sentinel-2 EO @10m résolution a capturé le Chuan Hong 68 travaillant sur l’épave de début avril à mai 2023.
En déchirant la tombe de 327 marins de la Royal Navy,les chinois ont libéré une nappe de pétrole de plus de 2,5 km de long.
Nous pensons être les premiers à le signaler....

Pilleurs d epaves dans le pacifique Fwwhsz10


Un article de Today I Found Out fait aussi état de ce marché peu connu, en soulignant que les anciens navires de guerres contenaient des quantités importantes de bronze,
de laiton, de cuivre et autres métaux précieux pouvant atteindre des prix pharamineux.

À titre d'exemple, l'article explique que dans les années 1970, l'acier de la coque du SMS Kronprinz Wilhelm —possédant des propriétés avantageuses—
a été utilisé pour la construction de la structure d'un hôpital écossais.


source
geo.fr


Il est tres difficile de suivre ces barges-grues et de les interceper,ca demande une vigilance constante,des satellites ou bien des navires garde-cote qui sont
peu nombreux et ont autre chose a faire qu a surveiller des epaves qui sont bien souvent dans les eaux internationnales.

Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMar 25 Juil - 13:50

Épaves de la mer de Java de la 2e Guerre mondiale: l’un des hommes qui les a trouvés réfléchit à leur perte et aux pillages.

Selon The Guardian, les épaves de trois navires de guerre britanniques et d’un sous-marin américain coulés lors de l’un des engagements navals alliés les plus désastreux
de la Seconde Guerre mondiale ont été presque totalement détruites pour leur ferraille.

Le croiseur lourd HMS Exeter de 175 mètres, le destroyer HMS Encounter et le sous-marin américain USS Perch de 91 mètres ont été retirés du fond marin,
tandis qu’une grande partie du destroyer HMS Electra a également été pillée.
Les navires néerlandais HNLMS De Ruyter, HNLMS Java et HNLMS Kortenaer ont également été totalement retirés, à la grande horreur des anciens combattants survivants
et des familles de ceux qui ne sont plus parmi nous.

La bataille de la mer de Java (27 février 1942) et les petits affrontements navals qui l’ont suivie ont représenté le dernier coup de dés
pour les Indes orientales néerlandaises. Le commandement combiné américano-britannique-néerlandais-australien a subi une défaite écrasante avec cinq navires perdus
et 2 300 âmes avec eux, tandis que les Japonais se sont emparés de Java – qui fait maintenant partie de l’Indonésie – et avec lui le pétrole nécessaire
pour poursuivre leur expansion vicieuse en Chine, en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique Sud.

L’ironie tragique est que ces épaves ne nous avaient été rendues que récemment.
Pendant plus d’un demi-siècle, de nombreux navires perdus dans la mer de Java sont restés perdus, jusqu’à ce que le plongeur Kevin Denlay
et l’équipe à bord du M/V Empress localisent finalement le lieu de repos du HNLMS De Ruyter et du HNLMS Java en 2002,
du HMS Electra en 2003, du HNLMS Kortenaer en 2004, de l’USS Perch en 2006, et HMS Exeter et HMS Encounter en 2007
(vous pouvez en savoir plus sur pacificwrecks.com).
Nous avons parlé à Denlay pour obtenir son point de vue unique sur ce que nous avons perdu.


Phil Yeutter, Alice Skoglie, le propriétaire / skipper du MV Empress Vidar Skoglie et Kevin Denlay après leur découverte et leur première plongée sur le HMS Exeter.

Pilleurs d epaves dans le pacifique Phil-y10


1-Lorsque vous et vos collègues avez trouvé les épaves, comment leur état se compare-t-il à celui d’autres sites que vous avez vus?

Je me rends compte qu’il peut sembler étrange de qualifier l’épave d’un navire de guerre coulé au combat de « vierge », mais c’est comme ça.
C’est invisible et intact par les mains humaines depuis le jour où ils sont tombés.
À l’exception de certains drapés en partie par des filets de chalutier accrochés et abandonnés, et d’une quantité étonnamment faible de décomposition des années passées
sur le fond marin, ils sont restés là sans être dérangés, presque comme s’ils avaient coulé.
Les destroyers plus petits construits plus légers ont montré des dégâts considérables au combat bien sûr, car le Kortenaer a été brisé en deux
et se trouvait en deux sections séparées, avec la section avant complètement à l’envers.

Cependant, les plus grands croiseurs plus robustes, à l’exception des zones endommagées par les torpilles qui les ont coulés, étaient remarquablement intacts;
Le HMS Exeter un peu moins car il était engagé dans le combat depuis un certain temps avant de prendre les deux torpilles qui lui ont donné son coup de grâce.
Et ils n’avaient qu’une légère patine de croissance corallienne couvrant leurs traits, donc comparés à de nombreuses épaves que j’ai plongées, ils étaient « vierges ».
Je dois dis-le’était un réel privilège au fil des ans (de 2002 à 2007) d’avoir été impliqué dans la découverte et les premières plongées sur tant d’épaves vierges
(c’est-à-dire non plongées / intactes) dans la mer de Java et au large de la Malaisie à bord du navire de plongée MV Empress.



2-Sur les sept navires, y en a-t-il un qui vous a vraiment marqué?

Eh bien, c’était Hr. Mme Java qui était ma préférée pour plonger (jusqu’à ce que nous découvrions le HMS Exeter).
Je ne peux pas vraiment dire pourquoi, il y avait juste quelque chose à propos de cette épave qui était vraiment captivant pour moi.
Mais la plongée qui figure le plus clairement dans ma mémoire est le jour où je suis descendu pour la première plongée sur une épave inconnue
et de la morosité est sorti un support de canon à double canon de 4 pouces!
Après cinq ans de recherche, j’ai immédiatement su que nous avions enfin trouvé le HMS Exeter.
Après tout, il n’y avait plus d’autre navire de guerre à découvrir dans la mer de Java avec un tel support de canon, car nous avions déjà découvert tous les autres prétendants
au cours des cinq années précédentes!


Une tourelle à double canon de 4 pouces sur le HMS Exeter, la première chose qui est venue à la vue de Denlay
alors qu’il descendait pour sa première plongée sur l’épave lorsqu’elle a été découverte en 2007.

Pilleurs d epaves dans le pacifique Zzzz5707



Cependant, je ne peux vraiment pas mettre en mots le sentiment d’exaltation que j’ai ressenti car il y a quelque chose de vraiment spécial à faire la première plongée
sur une épave inconnue auparavant. Comme le dit le proverbe, « seul un plongeur connaît le sentiment » de découvrir une épave vierge.

Donc, mon souvenir impérissable est d’avoir littéralement voyagé dans le passé et « marché sur les ponts » de ces célèbres navires de guerre coulés
dans le feu de la bataille il y a tant d’années. Ils n’étaient rien de moins que des sites impressionnants et une véritable « capsule temporelle » dans le passé.
Mais maintenant, ils sont partis pour toujours!


Dernière édition par naga le Mar 25 Juil - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 24370
Age : 71
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMar 25 Juil - 13:51

Pilleiurs d epaves Embarassed Embarassed Embarassed scratch scratch scratch
Mon très cher confrère puis-je vous faire remaquer que vous avez fait une faute impardonnable :
Ce n'est pas Pilleiurs d epaves mais "pilleurs" d'épaves. geek
Vous nous copierez donc 100 fois la vraie phrase. Vous avez 10 minutes. clown
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMar 25 Juil - 13:55

carbone14 a écrit:
Pilleiurs d epaves Embarassed Embarassed Embarassed scratch scratch scratch
Mon très cher confrère puis-je vous faire remaquer que vous avez fait une faute impardonnable :
Ce n'est pas Pilleiurs d epaves mais "pilleurs" d'épaves. geek
Vous nous copierez donc 100 fois la vraie phrase. Vous avez 10 minutes. clown


J ai ecrit trop vite,c est corrige!
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 24370
Age : 71
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMar 25 Juil - 13:56

naga a écrit:
carbone14 a écrit:
Pilleiurs d epaves Embarassed Embarassed Embarassed scratch scratch scratch
Mon très cher confrère puis-je vous faire remaquer que vous avez fait une faute impardonnable :
Ce n'est pas Pilleiurs d epaves mais "pilleurs" d'épaves. geek
Vous nous copierez donc 100 fois la vraie phrase. Vous avez 10 minutes. clown


J ai ecrit trop vite,c est corrige!
Faut jamais dire ça, moi je dis toujours que c'est le clavier qui s'est trompé. lol!
Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMar 25 Juil - 14:06

3-La découverte des épaves a clairement amené beaucoup de gens, les survivants et leur famille, une résolution après tant d’années.
Avez-vous entendu quelqu’un personnellement?

Oui, j’ai entendu parler d’un bon nombre d’anciens combattants survivants eux-mêmes au fil des ans (et / ou des membres de leur famille si l’ancien combattant
était déjà décédé). Et vous savez, chacun d’entre eux était heureux que nous ayons retrouvé leur ancien navire. Tout le monde! Je me suis donc senti humble d’avoir contribué
à apporter un peu de clôture à tant de gens. Cependant, l’un des moments forts de ma carrière de plongeur a été de rencontrer personnellement
quatre membres de l’équipage du HMS Exeter qui ont survécu à son naufrage – puis ont passé le reste de la guerre dans des camps brutaux de prisonniers de guerre japonais –
et de retourner dans la mer de Java avec eux en 2008 à bord du HMS Kent pour un service commémoratif sur leur ancien navire.
Parlez d’une promenade dans le passé!


Un pavillon de la Royal Navy, offert par l’équipage du destroyer britannique D89 et attaché par la suite aux tubes lance-torpilles bâbord du HMS Exeter
lors d’une visite de retour en 2008, survole l’épave pour la dernière fois.

Pilleurs d epaves dans le pacifique E-211


4-À votre avis, comment des épaves comme celle-ci peuvent-elles être protégées des charognards?
Et devraient-ils être protégés ou sommes-nous trop sentimentaux à propos de ces choses?

Pour répondre à votre première question, si vous posez des questions sur les épaves dans les eaux asiatiques, ils ne le peuvent pas.
Économisez le stationnement d’une canonnière sur chaque épave est hors de prix. Et bien sûr, ce n’est pas pratique.
Même le HMAS Perth et l’USS Houston, effectivement à distance de nage du rivage dans une zone densément peuplée, ont tous deux été systématiquement dépouillés
au fil des ans.
Après tout, il doit y avoir une volonté collective (gouvernementale) dans le monde entier pour vraiment les protéger en premier lieu, et si la vérité est connue,
il n’y en a tout simplement pas. Et s’il y a de l’argent à gagner, la tentation sera toujours là.
Pourquoi, même le gouvernement britannique lui-même n’a pas semblé trop perturbé par la non-perturbation d’une « tombe de guerre »
lorsqu’il a approuvé la récupération de l’or à bord du HMS Edinburgh [au large des côtes norvégiennes] il y a de nombreuses années, lui-même une tombe de guerre.
Oui, il y avait une énorme quantité d’or là-bas, et je ne dis pas qu’il n’aurait pas dû être sauvé, mais cela sent toujours l’adage
« ne faites pas ce que je fais, faites ce que je dis », que vous ne pouvez pas vous attendre à ce que tout le monde suive lorsque vous donnez vous-même le mauvais exemple.

En ce qui concerne votre deuxième question, je suis plutôt ambivalent quant à la question de la protection.
Je ne pense certainement pas qu’ils devraient être récupérés commercialement, car comme beaucoup d’autres (survivants, leurs familles et les familles de ceux
qui ont disparu, etc.) ont un lien direct avec les navires.
Néanmoins, j’ai préconisé pendant de nombreuses années que des artefacts spécifiques auraient dû être autorisés à être récupérés et remis aux autorités
pour être exposés au musée afin que les générations futures aient réellement quelque chose de tangible à voir / toucher pour leur rappeler ces navires perdus
et les hommes courageux qui se sont battus contre eux.
Maintenant, toute chance que cela se produise a disparu pour toujours et je suis très triste à ce sujet.

D’un autre côté, pour beaucoup de gens, ces épaves ne sont que des morceaux de métal en décomposition rouillé sur le fond marin que la mer récupérera
un jour complètement de toute façon. Il leur semble donc insensé de laisser les épaves pourrir alors qu’un dollar peut être gagné en les récupérant.
En outre, beaucoup de gens n’ont tout simplement aucune idée qu’un naufrage est une « tombe de guerre ».

Quoi qu’il en soit, c’est un point discutable maintenant pour presque toutes les épaves de navires de guerre de la Seconde Guerre mondiale dans les eaux asiatiques,
car le cheval a bel et bien sauté. C’est-à-dire que littéralement toutes les épaves de navires de guerre de la Seconde Guerre mondiale
que j’ai été impliqué dans la découverte là-bas (près d’une douzaine), ou que j’ai simplement plongé là-bas, ont maintenant été complètement récupérées
(comme entièrement disparues), ou ont été très lourdement récupérées à un degré ou à un autre.
Ce n’est rien de moins que la fin d’une époque pour la plongée historique sur épave dans les eaux asiatiques!


source
historyanswers.co.uk
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 24370
Age : 71
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMar 25 Juil - 14:14

Les laisser pourrir oui et non :
En Slovaquie il y avait un lieu de bataille de chars et des idiots se sont servis sur des Tigre et Panzer des pièces diverses pour les revendre. Ces chars ont été remis en état et repeints, depuis plus personne n'y touche. Je pense que l'amende est largement disproportionnée aussi, ça limite. C'est considéré comme "voler l'Etat". C'est cher. Twisted Evil
Alors pour des navires je sais pas mais dans un certains sens c'est une sépulture. Si c'était chercher des objets et les donner aux musées je comprendrais mais c'est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme



Nombre de messages : 26356
Date d'inscription : 30/07/2008

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMer 26 Juil - 9:34

Citation :
D’un autre côté, pour beaucoup de gens, ces épaves ne sont que des morceaux de métal en décomposition rouillé sur le fond marin que la mer récupérera un jour complètement de toute façon. Il leur semble donc insensé de laisser les épaves pourrir alors qu’un dollar peut être gagné en les récupérant.
En outre, beaucoup de gens n’ont tout simplement aucune idée qu’un naufrage est une « tombe de guerre ».
Je crois que tout est résumé sur ces quelques lignes... scratch
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMar 9 Juil - 15:07

Ca continue en 2024 !
Encore le Malaisie... Rolling Eyes Rolling Eyes


L’épave d’un sous-marin néerlandais coulé en 1941 au large de la Malaisie a été pillée...

Dans un communiqué diffusé le 4 juillet, le ministère néerlandais de la Défense a fait le point sur des recherches archéologiques concernant deux sous-marins
de la Marine royale des Pays-Bas [Koninklijke Marine] qui furent coulés au large de la Malaisie durant la Seconde Guerre Mondiale.

Ainsi, admis au service en 1939, HNLMS O 20, l’un des premiers sous-marins à être doté d’un schnorchel, fut très vite affecté aux Indes orientales néerlandaises.
Après l’attaque japonaise contre la base navale américaine de Pearl Harbor, il reçut l’ordre de patrouiller en mer de Chine méridionale, avec son « jumeau », le HNMS O 19.
Le 19 décembre, repéré par trois « destroyers » de la marine impériale japonaise, il s’embourba dans la vase après avoir évité plusieurs grenades sous-marines.

Ayant finalement réussi à refaire surface, le HNLMS O 20 commença à prendre l’eau au niveau de son arbre d’hélice.
De nouveau pris en chasse, gravement endommagé, son commandant donna l’ordre de le saborder.
Le « destroyer » Uranami récupéra par la suite les 32 survivants de l’équipage.

Ce n’est qu’en 2002 que l’épave du HNLMS O 20 a été découverte par une équipe de plongeurs, à 35 nautiques au nord-est de Kota Baru [Malaisie],
à environ 44 mètres de profondeur.
Étant donné l’intérêt que suscite chez les « ferrailleurs » les restes de navires coulés lors de la Seconde Guerre Mondiale, la mission néerlandaise visait à vérifier
si elle s’y trouvait toujours.
Ce qui n’était pas acquis d’avance puisque, en 2019, les épaves de deux autres sous-marins de la Koninklijke Marine n’avaient pas pu être retrouvées.

Or, d’après le communiqué du ministère néerlandais de la Défense, l’épave du HNLMS O 20, qui est aussi probablement la dernière demeure de sept sous-mariniers
portés disparus à l’époque, a été retrouvé intacte.
« Compte tenu des déceptions précédentes de 2019 […], il y avait peu d’espoir pour l’O 20. Nous avons été très heureux et surpris de découvrir
que ce sous-marin est toujours là ! », a résumé Martijn Manders, archéologue naval et chef de l’expédition lancée par l’Agence du patrimoine culturel des Pays-Bas.


En revanche, il en est allé différemment pour le second sous-marin recherché, à savoir le HNLMS K XVI.


Pilleurs d epaves dans le pacifique Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz



Déployé dans les Indes néerlandaises en 1935, soit un an après son admission au service actif, ce navire de 1000 tonnes environ s’était illustré en coulant
le « destroyer » japonais Sagiri, à environ 35 nautiques au large de Kuching [Malaisie], le 24 décembre 1941.
Après avoir échoué à en faire autant avec le Murakumo, il fut pris en chasse par le sous-marin nippon I-166, lequel ne lui laissa aucune chance.
Il sombra dans les profondeurs de l’océan avec ses 36 hommes d’équipage.

L’épave du K XVI fut découverte en octobre 2011 par des plongeurs amateurs australiens et singapouriens.
Mais sa position aurait dû rester confidentielle… car elle a depuis été pillée.
« Malheureusement, le K XVI n’a pas été trouvé à l’endroit où il a coulé.
Les plongeurs n’ont trouvé que quelques restes. Il y avait aussi d’autres objets indiquant qu’il y a eu des activités de récupération.

Ce sous-marin a donc été récupéré illégalement. La tombe des membres d’équipage tués a été profanée », a dénoncé le ministère néerlandais de la Défense.
« L’acier des sous-marins coulés est précieux car il est d’une qualité exceptionnelle pour avoir été produit avant les premières explosions nucléaires dans l’atmosphère »,
a-t-il expliqué.

La Chine est régulièrement accusée de se livrer au pillage des épaves de bateaux coulés lors de la Seconde Guerre Mondiale.
Le navire de sauvetage Chuan Hong 68, exploité par Fujian Ya Rui Marine, est connu pour ce mener ce type d’activité.
L’an passé, il a été accusé d’avoir « enlevé » les épaves du cuirassé HMS Prince of Wales et du croiseur HMS Repulse, coulés au large de la Malaisie.

Jusqu’à présent, même s’il a été arraisonné à plusieurs reprises, le Chuan Hong 68 a toujours réussi à esquiver les poursuites.
Du moins était-ce vrai encore récemment… En effet, le 2 juillet, les autorités malaisiennes ont indiqué qu’elles l’avaient immobilisé après avoir constaté, lors d’un contrôle,
des « irrégularités dans les documents du bateau et les certificats de dédouanement ».

En attendant, le ministère néerlandais de la Défense a annoncé que des consultations auront bientôt lieu avec le gouvernement malaisien
afin de trouver un moyen pour préserver l’épave du sous-marin O 20 de toute tentative de récupération illégale.


source
opex360.com
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMer 10 Juil - 15:14

Je tombe des nues en apprenant ca... Shocked Shocked scratch
On comprend mieux pourquoi ces epaves de navires coules valent de l OR !!!


Le terme « low-background steel » (littéralement « acier à faible (bruit de) fond ») désigne les aciers produits avant la détonation des premières armes nucléaires
dans les années 1940 et 1950.
À la suite de l'essai Trinity et du bombardement de Hiroshima et de Nagasaki en 1945, puis des essais nucléaires qui ont suivi, les niveaux de rayonnement ambiant
ont augmenté à travers le monde.
De ce fait, l'acier produit depuis est contaminé par des radioisotopes car de l'air atmosphérique contaminé est employé dans sa production,
contrairement à l'acier produit avant ces évènements.
Cet acier non-contaminé sert aux appareils de détection des radionucléides les plus sensibles.

Ce type d'acier provient principalement des épaves des navires coulés avant l'essai Trinity, la plus célèbre étant la flotte de navires allemands sabordés à Scapa Flow
après la fin de la Première Guerre mondiale.


Contamination radioisotopique

De 1856 au milieu du xxe siècle, l'acier était produit industriellement par le procédé Bessemer, où l'air est inséré dans un convertisseur pour transformer la fonte brute
en acier. Vers le milieu du xxe siècle, beaucoup d'aciéries étaient passées au procédé LD, qui utilise de l'oxygène pur au lieu de l'air.
Cependant, comme les deux procédés utilisent des gaz atmosphériques, ils sont susceptibles d'être contaminés par des particules en suspension dans l'air.
L'air actuel transporte des radioisotopes, comme le cobalt 60, qui se déposent dans l'acier, lui donnant une faible signature radioactive.

Les niveaux de rayonnement de fond mondial d'origine anthropique ont atteint un pic de 0,11 mSv/an au-dessus des niveaux naturels en 1963,
l'année où le traité d'interdiction partielle des essais nucléaires a été promulgué.
Depuis lors, le rayonnement de fond anthropique a diminué de manière exponentielle pour atteindre 0,005 mSv/an au-dessus des niveaux naturels,
et continue de décroître désormais lentement car la principale source est à présent le carbone 14, un isotope à vie longue.
Cette baisse de niveau radioactif dans l'air depuis la signature du traité, associée à la demi-vie du cobalt 60 de 5,3 ans, permet à nouveau d'utiliser l'acier
nouvellement produit pour des applications de précision, signant progressivement la fin de l'utilisation des low-background steel issus
de la période pré-nucléaire.


Applications

Parmi les dispositifs qui nécessitent de l'acier à faible fond, on peut citer :

les compteurs Geiger ;
des appareils médicaux, en particulier les anthropogammamètres complets ;
des équipements scientifiques, notamment en photonique ;
des capteurs pour satellites.

Comme ces appareils détectent les rayonnements émis par les matières radioactives, ils nécessitent un environnement à rayonnement extrêmement faible
pour une sensibilité optimale.
Les anthropogammamètres à faible fond sont fabriqués avec ces aciers et pourvus d'un blindage extrêmement lourd contre les radiations.
Ils sont utilisés pour détecter les plus infimes émissions nucléaires.


source
en.wikipedia.org
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 24370
Age : 71
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMer 10 Juil - 16:00

Faut connaitre tout ça, s'y intéresser pour trafiquer, c'est pas tout le monde. Un jour des pilleurs mettront leur pattes là où faut surtout pas, ils ne feront ça qu'une fois.  Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme



Nombre de messages : 26356
Date d'inscription : 30/07/2008

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeMer 10 Juil - 17:52

Citation :
L’an passé, il a été accusé d’avoir « enlevé » les épaves du cuirassé HMS Prince of Wales et du croiseur HMS Repulse, coulés au large de la Malaisie.
Rien que ça !... scratch
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeJeu 11 Juil - 14:02

Chuan Hong 68 a été immatriculé pour la première fois à Fuzhou en Chine, en avril 2014.

Nom du navire: CHUAN HONG 68
Type de navire: Dragueur
État de fonctionnement: Actif
Pavillion: Chine
Jauge brute: 8352 tonnes
Poids mort :3211 tonnes
Longueur: 121 mètres
Largeur: 31 m
Année de construction:2014
Port d’attache:FUZHOU (chine)
Description:CHUAN HONG 68 est une drague construite en 2014. Naviguant actuellement sous pavillon chinois. Sa jauge brute est de 8352 tonnes.


Pilleurs d epaves dans le pacifique Zzchuang-hong-68-webpee


les transmissions indiquent qu’il a fonctionné dans les eaux côtières chinoises jusqu’en septembre 2016.
Le navire a gagné en notoriété pour la première fois en janvier 2017 lorsqu’il a récupéré trois épaves japonaises dans les eaux malaisiennes
(le destroyer IJN Sagari,le transports de troupes Hiyoshi Maru et le croiseur Katori Maru).
Ce travail semble avoir été effectué pour le compte de Sabah Université avec des permis délivrés par les autorités portuaires locales,
mais sans l’autorisation des Agences nationales du patrimoine ou maritimes.

Un navire moderne avec une grue monstrueuse qui peut remonter une centaine de tonne de debris et une autre plus petite.


Pilleurs d epaves dans le pacifique Zzchuang-hong-68


Pilleurs d epaves dans le pacifique Zzzzzzzzzzzzzzzz


Les données AIS suggèrent qu’il opérait au large de Bornéo depuis plusieurs mois en 2017, et il est possible qu’il ait ciblé d’autres épaves hollandaises
et britanniques  dans la mer de Java pendant cette période.
Il a été lié à la destruction et au vol du croiseur HNLMS De Ruyter, le croiseur HNLMS Java et le destroyer HNLMS Kortenaer.

Le 20 avril, il a été arraisonné par la police indonésienne au-dessus de l’épave du pétrolier néerlandais Seven Skies (perdu en 1969).
Certains membres de l’équipage ont été arrêtés mais les autres se sont échappés avec le navire dans les eaux malaisiennes où il a de nouveau été détenu.
Notre analyse le montre,il est resté en Malaisie du 4 mai au 12 juillet 2017, y compris deux semaines passées  dans le chantier MMHE West Yard en juin
pour des reparations.
Les transmissions indiquent qu’il a quitté le détroit de Singapour le 12 juillet 2017 pour le golfe persique pour la construction
d un port iranien.

Le 1er décembre 2021, la barge de sauvetage a quitté les eaux iraniennes et debuté un voyage d’un mois sans escale vers la Malaisie,
entrant dans le détroit de Malacca au 1er Janvier de l’année 2022.

Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme



Nombre de messages : 26356
Date d'inscription : 30/07/2008

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeVen 12 Juil - 9:41

Si on a un sens de l'Histoire peu développé, il est évidemment tentant d'aller récupérer toute cette bonne ferraille... Rolling Eyes scratch
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeSam 13 Juil - 1:44

Note:
Les transmissions AIS sont une sorte de transpondeur comme pour les avions qui permet de localiser les navires
n importe ou sur la planete.

Rapport de The Maritime Observatory:

Le Chuan Hong 68 a opéré dans les eaux malaisiennes tout au long de l’année 2022.
Notre analyse indique que le navire a ouvertement effectué des travaux de sauvetage légitimes sur deux épaves commerciales
(MV Amanda et MV Maritime Fidelity).
Cependant, l’opérateur semble avoir utilisé ces contrats comme couverture pour cibler les épaves historiques voisinesy compris IJN Haguro et RFA Surf Pilot.
Le navire a opéré dans de nombreux endroits où se trouvent les sites de la Seconde Guerre mondiale, y compris le détroit de Malacca et la mer de Java.


IJN Haguro et SS Sun Vista

Entre le 2 mai et le 18 août 2022, le Chuan Hong 68 s’est déplacé dans le détroit de Malacca, opérant à partir du port de Lumut .
Du 2 au 18 mai, le navire apparaît d’avoir opéré à trois endroits près de l’île Pankor.
Nous n’avons pas été en mesure d’identifier des épaves connues à ces endroits.
La transmission AIS ininterrompue suggère que l’équipage n’a pas tenté de dissimuler leur emplacement.
Il semble avoir été désarmé au Lumut Yacht Club du 18 mai au 29 juin et a ensuite utilisé le site pour décharger quatre lots d’épaves récupérées
sur SS Sun Vista et IJN Haguro dans le détroit de Malacca entre le 6 juillet et le 18 août.
Nous n’avons pas été en mesure de trouver des preuves que le sauvetage du Sun Vista a été autorisé, bien qu’il existe des éléments de preuve
que les autorités malaisiennes avaient déjà envisagé d’autoriser l’enlèvement des épaves pour des raisons de sécurité de la navigation.

Le Chuan Hon, 68  a passé 24 jours sur place répartis sur trois visites.
Le temps passe aux environs de l’épave sont intermittents, ce qui suggère qu’il y a eu des tentatives de dissimuler l’activité du navire.



Pilleurs d epaves dans le pacifique Zzchuang-hong-68




Il existe également des preuves que l’équipage a utilisé des transmissions AIS sur ce site pour dissimuler l’activité au-dessus de l’épave du croiseur lourd japonais IJN Haguro.
À deux reprises, les transmissions AIS se sont arrêtées au-dessus du site de Sun Vistta pour redémarrer plusieurs jours plus tard au même emplacement.
Pendant ces lacunes, nous avons pu identifier que le navire était en fait au-dessus du Haguro, à 32 km au nord-ouest.
Il semble avoir passé 8 jours au-dessus du croiseur Japonais entre le 8-9 juillet et le 2-7 août 2022.

Éteindre l’AIS ressemble à une tentative d’échapper à la surveillance des mouvements du navire pendant que la cargaison de ferraille provenant
de travaux de sauvetage légitimes et non autorisés soit dissimulé sa véritable origine lors des contrôles.
Nous soulignons également la décision de l’équipage de décharger le matériel de cette opération (contenant l’épave du MV Maritime Fidelity et RFA Surf Pilot)
sur la côte est à Lumut (Malaisie), le même chantier qui a reçu le matériel du SS Sun Vista et du Haguro, comme preuve qu’ils devaient retourner à un chantier
en qui ils avaient confiance plutôt que de décharger dans un chantier beaucoup plus proche à Singapour ou à Johor, ce qui aurait permis d’économiser
environ 500 km de coûts de carburant supplémentaires.


Dernière édition par naga le Sam 13 Juil - 2:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeSam 13 Juil - 2:02

IJN Hatsutaka

Enfin, du 24 novembre au 13 décembre, le navire s’est déplacé vers le nord dans les eaux autour de Kota Tinggi, de l’île de Tenggol et de l’île de Tioman.
Nous n’en avons identifié qu’une seule cible ferme pendant ce temps, le mouilleur de mines japonais IJN Hatsutaka.
La Transmissions AIS place le Chuan Hong 68 sur cette épave entre le 8 et le 10 décembre 2022.
En revenant à Kampung Belungkor, le navire a passé huit jours au-dessus du cuirasse HMS Repulse .

Notre analyse indique que le Chuan Hong 68 a passé 8 jours sur le Repulse début décembre 2022 avant de passer à une campagne soutenue de sauvetage
sur le cuirasse HMS Prince of Wales entre fin décembre et mi-mai 2023.
Le navire a visité le Prince of Wales six fois, passant jusqu’à deux semaines sur place à utiliser ses doubles grues pour arracher les matériaux de l’épave.
Nous estimons qu’il a passé environ 84 jours au total à travailler sur lépave, assez de temps pour faire d’énormes dégâts, et libérer une vaste nappe de pétrole
jusqu’à o 10km de long .
L’impact environnemental complet est encore inconnu.

Nous l’avons également détecté un déchargement de sa cargaison de ferraille dans un chantier naval à Kampung Belungkor, près de Singapour,
où des tas d’obus et de balles non explosés ont été retrouvés plus tard .
Le navire semblait transmettre ouvertement sur l’AIS dans le port et dans les voies de navigation, mais ont régulièrement arrêté la transmission lors des déplacements vers
et depuis les sites. Cette tactique semble comme une tentative d’empêcher la surveillance des mouvements du navire, en particulier sur des sites offshore
comme ceux des Prince of Wales et Repulse qui sont hors de vue de la terre.


La barge a vide sa cargaison a terre( chantier naval à Kampung Belungkor).

Pilleurs d epaves dans le pacifique Zz-chuang-prince-of-wales


Les debris de l epave du cuirasse HMS Prince of Wales qui ont ete arraches du fond de l ocean (le terme n est pas trop fort)
au risque de faire exploser les obus qui etaient encore dans l epave... affraid  affraid


Pilleurs d epaves dans le pacifique Prince-of-wales


Pilleurs d epaves dans le pacifique Prince-of-wales-jfif5


Obus de canons AA de 40 mm et douille de 133mm

Pilleurs d epaves dans le pacifique Prince-of-wales-jfif88



Pilleurs d epaves dans le pacifique Prince-of-wales-jfif4



Faire cela est illégal en vertu du droit maritime malaisien depuis 2021 (article 491B de l Ordonnance de 1952 sur la marine marchande), et fait révélateur,
l’équipage est actuellement détenu en cas de violation présumée de cette loi. Cela ressemble également à des contrôles officiels sur les mouvements du navire
et la vérification de la cargaison de ferraille transportée à Kampung Belungkor ont été complètement inadéquat.
Le navire a dû faire 4 à 5 voyages dans le port à travers une voie de navigation, s’arrêtant probablement pour prendre un pilote à chaque fois,
tout en portant ouvertement l épave du Prince of Wales sur le pont, c’est donc une énorme occasion manquée là-bas aucune inspection n’a été faite plus tôt.
(Au crédit des autorités malaisiennes, ils ont agi pour mettre fin à l’opération lorsque les premiers rapports publics sont apparus fin mai.


HMS Prince of Wales

Coule le 10 decembre 1941 par une attaque audacieuse de 36 bombardiers Mitsubishi G4M "Betty" et de 9  Mitsubishi G3M.

Pilleurs d epaves dans le pacifique Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


L epave du Prince of Wales reposait a seulement 68 m de profondeur et dans une position presque à l’envers.
Des bouées étaient attachées aux arbres d’hélice, et des drapeaux de la Royal Navy sont attachés aux lignes et sont régulièrement changés par les plongeurs.
Ca n a pas enpeche des ferrailleurs de plonger dessus des 2014 avant sa quasi destruction en 2023 par le Chuang Hong 68.


Pilleurs d epaves dans le pacifique Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Revenir en haut Aller en bas
carbone14
Feldmarshall
Feldmarshall
carbone14


Nombre de messages : 24370
Age : 71
Localisation : Magyarország
Date d'inscription : 04/03/2016

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeSam 13 Juil - 10:11

L'ancre est plus que superbe, elle ferait une déco chez qui peut l'acheter, magnifique.  Very Happy
Par contre les obus sont extrêmement instable dan  cet état. Le simple fait de les manipuler peur les faire exploser. Le coup de chance serait que la poudre est totalement humide et inefficace mais faut jamais croire en tout.  pale
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeSam 13 Juil - 13:23

Le chantier naval à Kampung Belungkor

Ce site est devenu le principal site de réception du matériel récupéré sur les epaves de navires de guerre
Entre le 23 et le 26 décembre 2022, l épave de l’IJN Hatsutaka et l epave du HMS Repulse ont été déchargés ici.
Entre le 14 janvier et le 6 mai 2023, cinq lots de morceaux de l epave du HMS Prince of Wales ont été déchargés ici.
La ferraille collectée a été déchargée sur les cales de marée à Kampung Belungkor en utilisant les grues de bord du Chuan Hong 68 ,
un processus qui prenait généralement environ trois jours.

Avec des excavatrices mécaniques et du personnel équipé de torches d’acétylène,les debris semblent avoir ete decoupé en petits morceaux qui ont été chargés
dans  des camions en attente d’être transportés vers une fonderie encore non identifiée .

Le chantier de Kampung Belungkor a été perquisitionné pour la première fois par la police royale malaisienne le 21 mai 2023.
Des débris ont été saisis, y compris de grandes quantités de munitions de fabrication britannique.

Les analystes de l’Observatoire ont pu établir un lien positif avec les deux ancres trouvées sur le site et le HMS Prince of Wales.


source
thisismast.org


Le HMS Repusle avait coule sur le cote babord.

Pilleurs d epaves dans le pacifique Zz-repulse


Dernière édition par naga le Sam 13 Juil - 13:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 35485
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitimeSam 13 Juil - 13:35

2018 en Indonesie

Des ferrailleurs indonésiens racontent avoir trouvé et jeté des parties de corps après que des navires de la Seconde Guerre mondiale ont été arrachés du fond de la mer.

Ils connaissaient les os : les os des bras et des jambes, le crâne occasionnel, quelques dents encore saillantes.

Alors que les soudeurs coupaient l’acier mutilé des vieux navires qui avaient été amenés vers eux, ils sont tombés sur des restes humains mélangés à des balles rouillées
par la mer, quelques pistolets, fusils, casques et bottes de la taille d’un gros livre.

Muhammad Usman était l’un de ceux qui travaillaient au chantier de soudeurs du port de Brondong, dans l’est de Java, lorsqu’il a dit avoir senti quelque chose.
Il éteignit la flamme de sa torche pour regarder de plus près et là, obscurci par un morceau de métal tordu et laqué dans la boue,
se trouvait un os de jambe humaine carbonisé.
« Je pouvais sentir quelque chose de différent, très inhabituel », se souvient Usman, les yeux écarquillés, « Je l’ai ramassé et wow, je pouvais voir que c’était définitivement
un os, alors je l’ai donné au patron. »

La source des os n’est pas vraiment un mystère pour les soudeurs de Brondong.

Pendant plus de six décennies, les épaves des navires de guerre alliés, coulés lors d’une bataille écrasante contre les Japonais en 1942,
sont restées intactes sur le fond marin à quelques kilomètres du lieu de travail d’Usman.
Des navires de guerre néerlandais, britanniques, australiens et américains ont tous été coulés lors d’une campagne navale qui a conduit à la prise de contrôle
par les Japonais des Indes orientales néerlandaises.

Mais ces dernières années, dans ce qui a été appelé le plus grand vol de tombes au monde, des dizaines de navires de guerre coulés dans les eaux de l’Asie du Sud-Est
ont été pillés en masse.
Les données et les analyses recueillies par les historiens navals et les plongeurs sur épaves qui ont étudié les sites ont révélé qu’au moins 40 navires de l’époque
de la Seconde Guerre mondiale ont complètement ou partiellement disparu – avec eux les restes de 4 500 personnes.

Le vol audacieux a été identifié en partie par une expédition financée par les Pays-Bas en 2016 pour marquer le 75e anniversaire de la bataille de la mer de Java.
Des plongeurs envoyés pour apposer des plaques commémoratives ont découvert que deux navires de guerre néerlandais – HNLMS De Ruyter et HNLMS Java –
avaient complètement disparu, tandis que de grandes parties d’un troisième navire, HNLMS Kortenaer, avaient disparu.

Entre autres découvertes, l’équipe de l’expédition a découvert que trois navires de guerre britanniques, dont deux destroyers de classe E,
le HMS Electra et le HMS Encounter, et le croiseur lourd HMS Exeter, avaient également été entièrement ou partiellement releves.
Beaucoup de vieux navires de guerre mesuraient au moins 100 mètres de long, et certains etaient jusqu’à 70 mètres de profondeur.

Pendant des années, les sauveteurs ont plongé pour piller les vieilles épaves, prenant les morceaux les plus précieux, mais au cours des trois dernières années,
un saccage plus systématique et technologiquement sophistiqué a été en cours.
Opérant mécaniquement et entièrement depuis la surface, des barges de fret équipées de grues arborant des griffes métalliques géantes
qui peuvent plonger à 200 mètres de profondeur, engloutissent un vieux navire et remontent plusieurs centaines de tonnes en une seule fois.

En plus du laiton, du cuivre et du bronze, l’une des raisons pour lesquelles le sauvetage a été effectué en gros est que les navires sont une source d’acier à faible bruit
de fond – produit avant l’explosion de la première bombe atomique en 1945.
L’acier pratiquement sans rayonnement et à faible bruit de fond est utilisé dans les instruments médicaux et scientifiques sensibles.
Ces vieux navires de guerre coulés font partie des rares sources restantes.


Selon le point de vue que l’on y voit, la découverte des navires de guerre disparus inspire soit un profond sentiment d’indignation, soit une maladresse politique,
soit une indifférence postcoloniale.

C’est ce dernier qui caractérise le sentiment prédominant à Brondong, où la profanation de ce qui est considéré comme des tombes de guerre soulève à peine un sourcil.
« Je n’ai fait que découper les bateaux. C’était mon objectif, sur le travail, pas sur la question de savoir s’il y avait un problème avec les os",
explique Souudin, 47 ans, lorsqu’il a été rencontré par le Guardian dans un petit kiosque que sa femme tient au port.

Souudin, qui, comme beaucoup d’Indonésiens, utilise un seul nom, a été soudeur et sous-traitant ici de 2014 à 2016.

Chaque jour, dit-il, environ 50 ouvriers coupaient l’acier des vieux navires en blocs d’un mètre et demi, avant qu’il ne soit vendu à 200 000 roupies la tonne
et chargé à l’arrière d’un camion.
« Nous avons souvent trouvé les os », poursuit Souudin, en prenant une gorgée de café local granuleux et en tirant sur sa cigarette.
« Nous travaillions ici tout le temps, donc nous ne faisions pas attention à eux, qu’il y ait des os ou non, cela ne faisait aucune différence pour nous. »

Sur une demi-douzaine de soudeurs, tous sauf un ont déclaré avoir parfois ou souvent trouvé des os dans les vieux navires.
Qu’il y ait des os ou non, cela ne faisait aucune différence pour nous

Les soudeurs ne s’animent que lorsqu’ils mentionnent la taille des os – beaucoup plus gros, disent-ils, que les os indonésiens.
La plupart du temps, ils parlent d’eux de manière factuelle, notant que les instructions étaient de donner les os au patron,
après quoi la plupart ne savent pas ce qui s’est passé.

L’agent de sécurité portuaire Munahat, cependant, dit qu’il a une piste.
« Le Chinois a dit à Agus de le faire », se souvient Munahat, faisant référence au patron de l’entreprise et à un soudeur nommé Agus. "Nous avons demandé :
'Qu’est-ce que c’est, Gus ?' C’étaient des os, a-t-il dit, et ils allaient les enterrer...
J’ai entendu dire qu’il avait reçu environ 100 000 roupies (5,25 £) pour le faire."






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Pilleurs d epaves dans le pacifique Empty
MessageSujet: Re: Pilleurs d epaves dans le pacifique   Pilleurs d epaves dans le pacifique Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Pilleurs d epaves dans le pacifique
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Artillerie cotiere lourde US dans le pacifique
» recherche doc sur les b 25 pendant guerre du pacifique
» Pacifique,preparation a la WW3
» Band Of Brothers au Pacifique
» Erosion des cotes du Pacifique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Pacifique-
Sauter vers: