Le Forum du Front de l'Est
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -20%
PC portable Gamer 15.6″ 144 Hz – Medion ...
Voir le deal
799.99 €

 

 Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 31479
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Empty
MessageSujet: Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson   Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Icon_minitimeVen 09 Fév 2024, 11:09

Sacre bombe a la face des democrates...

La table ne fait pas 100m de long comme pour Macron... lol!

Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz




Article pro-atlantiste:

Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson : ce qu’il faut retenir

Pendant deux heures, face à un Tucker Carlson attentif, le président russe a pu dérouler un discours légitimant l’agression de l’Ukraine.
Il a martelé qu’une défaite en Ukraine était « impossible ».

Pendant les deux heures de l'interview réalisée le 6 février au Kremlin et diffusée jeudi 8 février, face à un Tucker Carlson conciliant, Vladimir Poutine a tenu le discours
d'une Russie poussée à la guerre face à la menace de l'Otan et d'une Ukraine nazifiée, contrôlée en sous-main par la CIA.
Cet entretien avec le journaliste conservateur américain est le premier avec un journaliste occidental depuis le début de l'invasion russe en Ukraine.

Pour le président russe, au pouvoir depuis 2000 et qui doit participer à une élection au résultat sans surprise en mars, la défaite de la Russie est « impossible par définition ».
Le conflit se réglera, assure-t-il, par un accord.

L'Ukraine, un « état artificiel »
On a connu intervieweur plus pugnace. Au lieu de cela, Tucker Carlson, ex-animateur star de Fox News et proche de Donald Trump, n'a posé que quelques questions,
relançant parfois un Vladimir Poutine enclin à de longues explications.
À commencer par vingt-cinq minutes sur l'histoire russe, le temps de rappeler, selon lui, les liens qui unissent la Russie et l'Ukraine.
Cette dernière est un « État artificiel », avec des territoires pris sur la Pologne, la Roumanie et la Hongrie.

Le maître du Kremlin a pu redire que l'Ukraine devait rester un pays neutre entre la Russie et l'Otan, qui a connu « cinq moments d'expansion »
alors que promesse avait été faite qu'elle n'irait pas plus loin en Europe de l'Est.
Deux affirmations démystifiées à de nombreuses reprises par les historiens et les spécialistes.

La révolution de Maïdan en 2014 ?
Un coup d'État lancé par la CIA. Une vision de l'histoire régulièrement avancée par le président russe, qui voit désormais en l'Ukraine
« un satellite des États-Unis » n'ayant pas respecté les accords de Minsk.
« Est-ce que vous avez atteint tous vos objectifs en Ukraine ? » demande Tucker Carlson. « Non », car il reste la « dénazification » à achever, répond le président russe,
qui n'oublie pas de rappeler qu'en septembre 2023, le Parlement canadien avait applaudi un ancien combattant ukrainien membre de la division SS Galicie,
en présence de Volodymyr Zelensky. Une erreur du président du Parlement, qui avait par la suite démissionné.

Une défaite russe « impossible par définition »
Tout en rappelant que la Russie était ouverte au dialogue, Vladimir Poutine a assuré qu'une défaite de la Russie était « impossible par définition ».
S'il ne s'est pas appesanti sur les opérations militaires, il a, en revanche, vanté les résultats économiques du pays, malgré les sanctions.
« Vous avez des problèmes avec l'immigration à vos frontières, avec la dette, vous n'avez pas de meilleures choses à faire que de vous battre en Ukraine ? »
a interrogé Vladimir Poutine, bien conscient que le soutien américain est le plus important pour Kiev.
L'élection présidentielle américaine en fin d'année pourrait mettre à mal cette aide si Donald Trump venait à être élu.

Face aux autres pays, la Russie n'a aucune velléité d'agression, assure Vladimir Poutine, se posant en dirigeant fiable et, encore une fois, ouvert au dialogue.
« Nous n'avons pas d'intérêts en Pologne, en Lettonie ou ailleurs », a-t-il clamé alors que ces pays alertent sur la menace d'une invasion russe d'ici quelques années.
Le président russe a terminé avec une anecdote prétendument tirée du front. « Des soldats ukrainiens ont été encerclés. On leur a proposé de se rendre,
mais ils ont répondu en russe que les soldats russes ne se rendent pas », affirme-t-il.
Une manière de nier une dernière fois l'existence même de l'Ukraine en parlant du conflit comme d'une « guerre civile ».


source
lepoint.fr


Dernière édition par naga le Ven 09 Fév 2024, 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 31479
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Empty
MessageSujet: Re: Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson   Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Icon_minitimeVen 09 Fév 2024, 11:29

Pour les membres du forum,on apprendra rien de l interview de Poutine car on sait deja tout par nos compte-rendus et articles de presse.
Pour les autres qui n ecoutent que de la propagande atlantiste toute la journee,c est le choc....
On parle deja de 45M de vues moins de 24h !!!


Bon travail pour la reactivite pour la traduction francaise...

https://twitter.com/colonelbigboss/status/1755768431746392425?s=46&t=cVib9Gjp655wsT8pnDl35g&fbclid=IwAR1TfhtM7X3he6QJcneJS8G3bBESJt-OlDY8DatrC0C2m3pVYP8LSItWW3o
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 31479
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Empty
MessageSujet: Re: Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson   Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Icon_minitimeVen 09 Fév 2024, 13:24

Encore du pro-biden ...

Carlson a filmé une vidéo pour promouvoir l’interview sur le toit de l’hôtel Ritz Carlton près de la Place Rouge, un endroit qui, selon la journaliste russe Yevgenia Albats,
en dit long sur l’estime que le Kremlin avait pour Carlson.
« Son toit est contrôlé par l’un des successeurs du KGB, le Service fédéral de sécurité », a-t-elle posté sur X, anciennement connu sous le nom de Twitter.
« Aucun d’entre nous, ni aucun autre journaliste étranger, à l’exception d’Oliver Stone, n’a eu ce luxe de faire des reportages sur les toits. »

Peu de gens ont fait plus que Carlson pour élever le dirigeant russe au rang de figure d’admiration dans les cercles républicains, tout comme il a propulsé Viktor Orban,
le dirigeant autocratique de la Hongrie, par ailleurs relativement obscur, au statut de star.

Dans cette vidéo promotionnelle, Carlson avait déclaré qu’il voulait interviewer Poutine sur la guerre en Ukraine pour connaître la vérité
– et parce que d’autres journalistes américains étaient trop biaisés contre la Russie pour vouloir le faire.

C’était clairement faux ; Des journalistes de CNN et de la BBC et des dirigeants de NPR et de Fox ont été parmi ceux qui ont déclaré que leurs réseaux seraient impatients
d’interviewer Poutine sans conditions. Même le Kremlin a contredit les affirmations de Carlson, affirmant qu’il avait reçu et rejeté des demandes de médias américains
« exceptionnellement partiaux ».

S’agissait-il donc d’une interview percutante pour demander des comptes à un dirigeant en temps de guerre ?


Un nouveau récit de l’histoire
Poutine a dominé la conversation – qui a dépassé les deux heures – avec de longs apartés discursifs s’appuyant sur des points de discussion propagandistes
pour faire valoir que le droit de la Russie sur l’est de l’Ukraine s’étend sur des siècles. (Les dirigeants ukrainiens et de nombreux historiens contestent sa façon de rendre compte
de l’histoire de la région.)

Le dirigeant russe a blâmé les Ukrainiens pour l’invasion de 2022. Carlson n’a pas remis en question le cadrage de Poutine.
Il n’a pas non plus utilisé le mot « invasion » pour décrire le déploiement de troupes et de missiles russes en Ukraine qui a déclenché la guerre.
« Nous protégeons notre peuple, nous-mêmes, notre patrie et notre avenir », a déclaré Poutine à Carlson, selon l’interprète de l’échange.

Poutine semblait avoir fait des recherches sur l’opposition dignes de l’agent du KGB qu’il était autrefois. Il a piqué Carlson à plusieurs reprises sur le fait qu’il avait étudié l’histoire
et qu’il avait postulé (sans succès) pour un poste à la Central Intelligence Agency.

À la fin de l’interview, Carlson a pressé Poutine de libérer Evan Gershkovich, un journaliste du Wall Street Journal emprisonné par les autorités russes
il y a près d’un an pour espionnage – des accusations que le journal rejette fermement. Il a suggéré que Poutine ne devrait pas considérer Gershkovich
comme un pion à échanger, par exemple, pour la libération d’un espion russe.
« Le gars n’est évidemment pas un espion, c’est un enfant », a déclaré Carlson à propos de Gershkovich.
« Et peut-être qu’il enfreignait votre loi d’une manière ou d’une autre, mais ce n’est pas un super espion et tout le monde le sait.
Et il est pris en otage en échange, ce qui est vrai. Avec tout le respect que je vous dois, c’est vrai. Et tout le monde sait que c’est vrai.

Carlson n’a pas évoqué le sort d’Alsu Kurmasheva, qui a la double nationalité américano-russe et qui est journaliste pour le réseau financé
par les États-Unis Radio Free Europe/Radio Liberty. Elle a été arrêtée et inculpée l’année dernière pour avoir omis de s’enregistrer en tant qu’agent étranger.
Et Carlson n’a notamment pas fait pression sur Poutine au sujet des mandats d’arrêt émis par la Cour pénale internationale contre lui
et son commissaire à la protection de l’enfance pour des accusations de crimes de guerre.
« Je viens de La Jolla, en Californie. Je ne suis pas en faveur de Poutine. S’il vous plaît », a déclaré Carlson.
Il a ensuite déclaré que les « menteurs professionnels à Washington » veulent convaincre le public que Poutine est un Adolf Hitler des temps modernes,
et a qualifié les responsables du département d’État d’idiots de penser que la Russie a des ambitions expansionnistes en Pologne ou dans d’autres pays.
« Nous sommes dirigés par des cinglés – le président et ce crétin empoisonné, (la secrétaire d’État adjointe des États-Unis Victoria) Tori Nuland », a déclaré Carlson.

Carlson a passé des années à attaquer ceux qui ont fait valoir que le régime russe cherchait à semer la discorde lors des élections de 2016 par la désinformation en ligne,
que la campagne de l’ancien président Donald Trump avait profité du chaos et que certains des principaux alliés de Trump avaient des liens avec les Russes.
Le conseiller à la sécurité nationale de Trump, Michael Flynn, a démissionné après qu’il a été révélé qu’il avait menti sur des discussions politiques spécifiques
avec l’ambassadeur russe aux États-Unis avant son entrée en fonction.

Pour une ancienne star de la télévision câblée qui cherche à s’insinuer une fois de plus dans la conversation nationale, Carlson a été contrecarré jeudi par deux présidents actuels
et un ancien. La nouvelle du président Biden, accusé de trous de mémoire par un procureur spécial, a éclipsé la diffusion de la vidéo de Carlson.
Les affirmations historiques tendancieuses du président russe ont pris le pas sur l’interview. Et, bien sûr, il y a eu Trump, dont la capacité à figurer sur le bulletin de vote
du Colorado a dominé un débat historique devant la Cour suprême plus tôt dans la journée.

Il est difficile d’évaluer l’ampleur de l’audience de Carlson. (Les statistiques sur les vues sur X ne sont pas fiables.)
Mais on est loin de la grande scène qu’il avait à Fox News, où il a été vu par plus de trois millions de personnes pendant de nombreuses nuits.


source
npr.org


Ca rame chez les democrates,les vues vont exploser,twitter prevoit plus de 100M de vues avec le WE...a suivre
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme



Nombre de messages : 23526
Date d'inscription : 30/07/2008

Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Empty
MessageSujet: Re: Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson   Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Icon_minitimeSam 10 Fév 2024, 09:14

Citation :
Deux affirmations démystifiées à de nombreuses reprises par les historiens et les spécialistes.
Mais confirmées par des politiques de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga


Nombre de messages : 31479
Age : 58
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Empty
MessageSujet: Re: Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson   Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Icon_minitimeLun 12 Fév 2024, 01:52

L’équation est simple : sur Fox, l’ex-chaîne de Tucker, la chose aurait fait 5 ou 6 millions d’audience.
Sur X, c’est 170 millions de vues, avec l’aimable autorisation et facilitation d’Elon Musk.

Et là, d’un coup, toute la barre de censure construite par les médias officiels a été franchie allègrement.
Cet échange a donc frappé deux fois, une fois idéologiquement, une fois économiquement, les donneurs de leçons alignés sur l’oligarchie.
Ensuite, ils peuvent aboyer, pleurer, la caravane est passée, les gens se sont fait leur propre opinion, sans passer par les habituels commissaires politiques,
qui sont soit des connards, soit malhonnêtes. Et parfois des connards malhonnêtes.

Le plaisir des spectateurs sur X, cette version médiatique du populisme – pas de filtre entre le haut et le bas – est inversement proportionnel à la rage des censeurs
qui écartent du matin au soir toute voix discordante. Ils ont été violemment punis, ils sont désormais minoritaires, ils sont défaits.

La rage de l’oligarchie euro-américaine ne s’arrête pas là : le journal 20 Minutes nous apprend qu’« on » s’interroge :
« Tucker Carlson pourrait-il être visé par des sanctions dans l’UE » !
Un député européen, Guy Verhofstadt, le Belge ultralibéral pro-immigration de masse, veut en effet infliger au journaliste américain non aligné une interdiction de voyager
dans l’UE ! Jusqu’où iront ces connards ? Y a-t-il une limite ?
Tucker serait puni en tant que propagandiste du régime russe (on a failli écrire soviétique)...

Bref, l’UE s’enfonce dans sa propre merde, et ce ne serait pas grave si en tant que Français, nous n’étions pas aussi des Européens !
Quelle humiliation d’être dirigés par des connards pareils... La vraie souffrance est là.


Voici la conclusion de 20 Minutes :
Depuis l’invasion de l’Ukraine en 2014, les 27 ont pris des mesures contre des dirigeants russes, des oligarques ou encore des commandants de Wagner.
Des responsables des massacres de Boutcha et de Marioupol, des déportations d’enfants ukrainiens ou encore de frappes de missiles contre des civils figurent aussi dans cette liste.

Une belle enfilade de fake news, à l’image des 40 bébés décapités ou des 67 spermes.
L’expression « frappes de missiles contre des civils » est évidemment une fake news.
Les Russes ne l’ont jamais fait, et quand c’est arrivé, après enquête, il s’est avéré qu’il s’agissait de batteries anti-missiles défectueuses côté ukrainien.

On a connu Le Monde moins sur la brèche pour les 200 morts civils par jour (24 000 morts divisés par 120 jours depuis le 7 Octobre) à Gaza...
Où ils ne sont pris en compte que par tranches de 10 000.
Un 2P2M qui ne surprendra personne.(2 Poids 2 Mesures )


Source : E&R
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme



Nombre de messages : 23526
Date d'inscription : 30/07/2008

Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Empty
MessageSujet: Re: Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson   Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Icon_minitimeLun 12 Fév 2024, 08:48

Suite à ça il faudrait une réaction de l'opinion publique... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Empty
MessageSujet: Re: Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson   Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Vladimir Poutine par Tucker Carlson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tentative d'assassinat sur Vladimir Poutine ?
» Le Destroyer USS Tucker (DD-374)
» Vladimir Markov ,pilote de chasse (2013)
» Poutine finance le FN
» L interview d Antony Sutton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Multimedia :: Films et documentaires-
Sauter vers: