Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hiwis über alles (2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5165
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Hiwis über alles (2012)   Mer 19 Sep - 2:47



... si le négationnisme des néo-nazis a toujours consisté à réfuter l'existence des chambres à gaz, ou à minimiser leur importance, le négationnisme russe, lui, a constamment réfuté l'existence des "Hilfswilliger" (ou "Hiwis"), c-à-d des auxiliaires russes ayant servi, volontairement ou non, dans l'armée allemande.

Parmi tous les étrangers combattant sur le Front de l'Est sous l'uniforme allemand, les Hiwis représentaient non seulement le plus gros des effectifs, mais aussi le plus extraordinaire, puisque luttant directement contre leurs propres compatriotes qui, cela va sans dire, leur vouaient une haine aussi implacable que meurtrière.








Rien qu'à Stalingrad, en 1942, plus de 50 000 russes allaient ainsi servir, en uniforme allemand, dans les unités de première ligne (1). A la capitulation de la VIème armée, on verrait même d'authentiques soldats allemands tenter l'impossible pour dissimuler à leurs gardiens russes la présence parmi eux de ces "traîtres à la Mère Patrie" qui, dans l'immense majorité des cas, étaient presque aussitôt exécutés sur place.

Certains de ces Hiwis étaient des anticommunistes convaincus. D'autres, des nationalistes ukrainiens, cosaques, baltes, caucasiens, ou des membres des diverses minorités ethniques fort mal traitées par Moscou, et qui espéraient ainsi prendre leur revanche.

Mais l'on trouvait aussi des prisonniers de guerre (2) "retournés", comme Andrey Andreyevich Vlassov , et quantités de déserteurs de l'armée rouge, qui n'ignoraient rien du sort qui les attendait s'ils venaient à retomber entre les mains de leurs anciens chefs.

Tous ceux-là, des centaines de milliers de personnes en fait, étaient véritablement pris entre deux feux, coincés entre la certitude d'être fusillés par les Allemands s'ils tentaient de fuir les rangs de l'armée allemande, et celle d'être fusillés par les Russes s'ils étaient capturés par les Russes ou tentaient de réintégrer leurs rangs...

(1) dans certaines unités, ils représentaient jusqu'à 25% des effectifs
(2) on estime entre 4 et 6 millions le nombre de soldats russes faits prisonniers durant la guerre, et à environ un million celui des Hiwis ayant servi, volontairement ou non, dans l'armée allemande

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5165
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Hiwis über alles (2012)   Mer 19 Sep - 2:51



… alors, dès le début de l’automne 1941, les commandants d’unités vont, de leur propre initiative, commencer à recruter des volontaires soviétiques.

Au fil des semaines, de nombreux supplétifs vont ainsi être recrutés à partir des déserteurs et des prisonniers de guerre de l’Armée rouge. On les baptisera du nom de Hilfswilligen, ou "Hiwis", ce qui se traduirait par "auxiliaires volontaires" si le qualificatif de "volontaires" n’était pas fréquemment abusif.







Avant leur capture par l’armée allemande, ces hommes étaient certes fort maltraités et fréquemment envoyés à la boucherie par leurs propres officiers.
Bon nombre d’entre eux faisaient également partie de minorités ethniques ou religieuses que l’URSS méprisait ou réprimait de diverses manières.

Rien d’étonnant dès lors à ce qu’ils se soient vite montrés fort réceptifs aux arguments d’une armée allemande dont l’objectif déclaré était précisément d’abattre l’URSS et le communisme.

Reste qu’au vu de leurs effroyables conditions de détention, la tentation était naturellement grande de vouloir y échapper par tous les moyens possible : s’engager aux côtés des Allemands, c’était sans doute combattre le communisme, les commissaires politiques, la dictature, la répression religieuse ou encore le centralisme moscovite, mais c’était aussi, et surtout, manger à sa faim et échapper à des camps d’internement qui n'étaient en vérité que d’immenses mouroirs.

Mais quelle que soit sa part de volontariat réel, l’expérience Hiwi, menée sans l’assentiment d’Hitler et du Haut-Commandement, cette expérience va en tout cas s’avérer un grand succès, qui va bientôt pousser la Wehrmacht à l’organiser à grande échelle... et à la formaliser avec toute la rigueur et le sérieux germaniques : au printemps 1942, les Hiwis engagés sur le Front de l’Est sont environ 200 000, et bénéficient d’un uniforme allemand, mais aussi de rations alimentaires et même d’une solde quasiment équivalentes à celles des soldats allemands.







A la fin de 1942, ils seront près d'un million. Plusieurs dizaines de milliers d’entre eux vont d'ailleurs combattre et mourir à Stalingrad, en compagnie de ces mêmes soldats allemands car, entretemps, le rôle et les missions des Hiwis ont également été considérablement étendus.

Ils ne sont plus seulement manutentionnaires, magasiniers, chauffeurs ou terrassiers, ils ne sont plus seulement des Hiwis, c.-à-d. auxiliaires. : certains d’entre eux - les plus compétents ou les plus motivés - sont devenus des Osttruppen, ou "troupes de l’Est", c-à-d combattants armés et désormais constitués en véritables formations militaires à qui l’on demande maintenant de garder bâtiments et voies ferrées mais surtout, de lutter contre les saboteurs et les partisans communistes, de plus en plus nombreux à l’arrière du Front…


diderville.blogspot.com


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4788
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Hiwis über alles (2012)   Mer 19 Sep - 10:51

Citation :
armi tous les étrangers combattant sur le Front de l'Est sous l'uniforme allemand, les Hiwis représentaient non seulement le plus gros des effectifs, mais aussi le plus extraordinaire, puisque luttant directement contre leurs propres compatriotes qui, cela va sans dire, leur vouaient une haine aussi implacable que meurtrière.
La plupart des Hiwis n'étaient pas combattants, parce que non fiables, mais surtout affectés aux tâches subalternes (logistique).
Ceux qui ont réellement combattu aux côtés des allemands étaient proportionnellement rarement russes (Vlassov), biélorusses ou ukrainiens, mais issus des républiques musulmanes ou du Caucase, exceptés les baltes et ukrainiens de l'ouest, les "Banders" comme disent les russes aujourd'hui ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hiwis über alles (2012)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hiwis über alles (2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CLES 2 et C2I2E - report session 2012
» Apocalypse pour 2012????
» nouvelle venue...pour le CRPE 2011-2012...enfin j'espère
» Calcul du jour de Pâques en 2012
» CRPE 2012...C'est ici que ça se prépare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: