Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Jeu 13 Oct - 3:59

bien les lieux via les coordonnées GPS:
Rogachevo = 56.424027, 37.171309
Borshevo = 56.492417, 36.8623
Reshetnikovo = 56.442509, 36.559344
Klin = 56.327714, 36.732302
Kotlyakovo =56.27601, 35.822059
Et pour terminer avec la 30ème Armée la petite ville de Lotoshino = 56.224117, 35.641719

Et rien que ici, entre Rogachevo jusqu'à Lotoshino, cela fait à vol d'oiseau 96km de distance, en matière de contre attaque, ben ont vas voir par la suite, de combien km de brèche par jours, ils réussiront à effectuer.

Donc passont à présent pour le secteur de la 20ème Armée, en coopération avec la 16ème Armée et la 1ère Armée de Choc.
Krasnaya Polyana = 56.024101, 37.427645 (ont pourrait cela dénommé quartier de Lobnya).
Belij Rast = 56.123908, 37.403882
Solnechnogorsk =56.176499, 36.987906
Volokolamsk = 56.02886, 35.956595
Kryukovo= 55.986131, 35.889792
Istra =55.913305, 36.859881

Bolokhovo = 54.077494, 37.829053 (ici ont se trouve au Sud de Tula, donc contre le groupe de panzer de Guderian, plus rien a voir avec le flanc Nord, mais je le laisse tout de même.)
Shekino = 54.000439, 37.520382 (donc un peu a l'ouest de Bolokhovo).
La region de Mordvesa c'est cette zone = 55.313779, 37.001242
Venev = 54.350709, 38.259444 (donc de nouveau Tula contre Guderian)
Stalinogorsk = 54.008667, 38.290463 (a été renommé après 1968 en Novomoskovsk, donc 15 ans après la mort de Staline, peut être que dans ses années là, ils ont commencé a renommé les localités, qui faisait rappeler des mauvais souvenir???.)
Dedilovo = 53.975488, 37.93993 (donc un peut à l'ouest de Stalinogorsk).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Jeu 13 Oct - 10:05

Citation :
Stalinogorsk = 54.008667, 38.290463 (a été renommé après 1968 en Novomoskovsk, donc 15 ans après la mort de Staline, peut être que dans ses années là, ils ont commencé a renommé les localités, qui faisait rappeler des mauvais souvenir???.)
C'est clair, et dans ce sens il y a un paquet de villes qui ont changé de nom.
La plus connue est bien sûr Stalingrad/Volgograd
Ca serait intéressant de savoir combien ont été rebaptisées de cette manière, et sur quelle période ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Jeu 13 Oct - 19:39

vania a écrit:
Citation :
Stalinogorsk = 54.008667, 38.290463 (a été renommé après 1968 en Novomoskovsk, donc 15 ans après la mort de Staline, peut être que dans ses années là, ils ont commencé a renommé les localités, qui faisait rappeler des mauvais souvenir???.)
C'est clair, et dans ce sens il y a un paquet de villes qui ont changé de nom.
La plus connue est bien sûr Stalingrad/Volgograd
Ca serait intéressant de savoir combien ont été rebaptisées de cette manière, et sur quelle période ...

moi j'ai juste retrouver encore 1 unique nom de village qui se nomme Stalino (se trouve au nord Est de Moscou) et tous les autres anciens ville et village, ont été renommé.
et ici il y'a eu un paquet, du fait que dans les années 20 c'était le combattant, et par la suite c'est devenu le grand patron de l'urss, et pour Stalinogorsk, celle ci avant d'être renommé d'après le nom de Stalin en 1933, elle fus dénommé Bobriki!

et avec les anciens territoire de L'ukraine et de la Biélorussie, et les autres encore, qu'ils ont redonné leurs liberté, ainsi ici aussi les anciens noms ont disparu!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Ven 14 Oct - 10:04

Citation :
et avec les anciens territoire de L'ukraine et de la Biélorussie, et les autres encore, qu'ils ont redonné leurs liberté, ainsi ici aussi les anciens noms ont disparu!!!
Depuis 1991 tu veux dire ? assez peu semble t-il.
C'est surtout après le règne de Staline que ça a changé.
Vorochilovgrad par exemple s'appelle maintenant Lougansk (Ukraine), Donetz (ukraine également) aussi a changé d'appellation, Bref quand les noms de ville étaient trop "typés" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Ven 21 Oct - 15:31

Bon continuons avec Zhukov.
Maréchal de l'Union Soviétique G.K. Zhukov. La première défaite stratégique de la Wehrmacht a écrit:
….
Ainsi, contre les factions nord et sud des forces de l'ennemie ont été introduits trois armées supplémentaires.

L'objectif immédiat était de mené la contre-offensive, et vaincre à la même occasion les forces de l'ennemie, et ce en menant un sur les flancs d du Front. Des conseils supplémentaires dans le cadre de la contre-offensive, ont été transmit pour mener à bien les actions des troupes, et en fonction de la situation qui prévalait dans le but de causer le plus de pertes à l'ennemi, et de le rejeter aussi loin que possible de Moscou, pour éliminer la dite menace immédiate.

Pour armer les troupes du front, tout les objectif nécessaires avait été pré requis. Malgré le transfert dans notre Front, des 1er armée de Choc, 10ème et 20eme Armée, le front de l'ouest avait la supériorité numérique contre l'ennemi (sauf dans l'aviation), dans des blindés et l'artillerie ont disposait aussi de la supériorité avec l'ennemi. Ce fait a été la principale caractéristique de la contre-offensive de nos troupes, proche de Moscou. La première étape, de la contre-offensive des Armées. Avait pour objectif, que les forces du centre du Front, de forger des actifs des forces d'opérations qui s'opposait à l'ennemi et de les préparer à la transition vers l'offensive.

Tard dans la soirée du 4 Décembre, le commandant suprême m'avais appeler, en me demandant:

- Que vous faut t'il de plus, que ce que je vous ais déjà envoyer?
- Je lui ais répondu "j'ai besoin d'obtenir un soutien aérien et le commandement des défenses aérienne de réserve de la région, et en outre, au moins deux cents chars avec leurs équipages. Le Front détenait une faible quantité de chars et que je ne pouvait pas développer sans eux rapidement la contre-attaque.
- Les chars je te les ais tous donnés, et je ne peut pas t'en fournir – a répondu Staline et pour les avions, je vais négocier cela avec l'état-major général. Je vais appeler l'état major général. Mais il faut gardez à l'esprit que le 5 Décembre le Front de Kalinine déclenche son offensive. et le que pour le 6 Décembre les forces de l'aile droite du Sud-Ouest devait passé à l'Offensive - dans le Yelets.

En ces jours, il y avait un froid terrible. La neige profonde rendait très difficile la concentration, et le regroupement des troupes qui se tenait en dehors des zones de départ pour la contre-attaque. Nos troupes était prêtes à surmonter toutes ces difficultés, et dans la matinée du 6 Décembre, ils étaient prêts à commencer l'offensive.

Au 6 Décembre, le front de l'Ouest, après avoir concentrer les assauts aériens et un tir de barrage de l'artillerie, a lancé sa contre offensive dans les secteurs du Nord et du Sud de Moscou. Dans les régions de Kalinin ainsi que les attaques dans les régions voisine du Front de Yelets, ou commencèrent les premières attaques. L'initiatives était passé entre les mains des troupes soviétiques.
Bon ici comme je vient tout juste de m'apercevoir que, les autres paragraphes, eux de suite, vont parler de suite après la période du 6 Décembre, donc je m'arrète ici, avant de reprendre le prochain témoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Ven 21 Oct - 17:44

Bon continuons avec notre nouveau témoin.
Et ici dans cette partie, ici dans un premier temps, a été utiliser 2 abréviations, qui apparaîtrons plusieurs fois. Les autres abréviations, je les insérerais au fur et a mesure qu'elle apparaîtrons.
MZO = Zone de Défense de Moscou
MVO = Région Militaire de Moscou

Lieutenant Général K.F. Telegin (Zone de défense de Moscou) a écrit:

….

A la date du 2 Décembre le commandement du MZO a approuvé le déploiement de leurs troupes de combat, et qu'il a soumis au commandement de l'état major suprême. A cette époque là, dans le MZO se trouvèrent 10 divisions d'infanterie, 17 brigades d'infanterie, 10 bataillons de lance-roquettes, 20 régiments d'artillerie et de nombreuses autres unités spéciales. Ce fut une force formidable, et ils constituèrent le deuxième échelon de défense militaire. Sur cette base, ont été formés et ont été expédier au Front 20ème, 24ème et 60ème Armée. Et ce pour préparez une puissante contre-offensive pour dissiper le mythe de l'invincibilité de l'armée nazie.

A partir du Novembre 27, les formations et les unités appartenant au commissariat de la Défense, une après l'autre ont été envoyer au Front. Et même encore avant, les réserves qui furent transmit au MZO et que l'état major suprême disposait de forces puissantes, et qui furent constituer dans les unités MVO et MZO.

Les troupes de Défense de la Zone de Moscou, a été le deuxième échelon du niveau de la défense de Moscou, et a pris part à sa défense dans les jours de grand stress et de danger, sur le territoire du MZO, était alors la base pour la préparation d'une puissante contre-offensive, ayant le but de dissiper le mythe de l'invincibilité de l'armée nazie.

Moins d'un mois avant (du 15 Novembre au 15 Décembre) le MZO a expédier au Front 353 échelons, provenant des réserves de la Stavka, et qui ont combattu ce mois-ci sur ses fronts a des combats sanguinaire, le nombre de troupes équipées et envoyer au Front se chiffrais à 200 mille personnes. Ces réserves reconstituèrent les Fronts de l'Ouest, Kalinine et le front du Sud Ouest. Le Conseil de Guerre du MZO a dû prendre ces réserve puissantes, en leurs offrant un équipement complet, armes, nourriture, et les transporter jusqu'au lignes de bataille et de les préparer à effectuer leurs missions de combat. Pour un petit état major que constituait le MZO ce fut une tâche très difficile, mais ils ont fait face à cela avec succès. Le désintéressement total du Stavka et des officiers politique du département du MVO, pour notre travail, mais qui leurs était très apprécié par le Parti et du gouvernement, et qui dotèrent la majorité de leurs officiers et de leurs généraux des ordres et des médailles.
En clair, le MZO, était le département, qui effectuait la gestion, ainsi que le dispatching des diverses unités que le Stavka leurs subordonna. Puis par la suite, le département les envoyais au Front.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Ven 21 Oct - 20:04

Lieutenant Général K.F. Telegin (Zone de défense de Moscou) a écrit:

Dans les pages héroïque pendant la défense de Moscou, ici sont rentrer dans l'histoire, les pilotes et les membres des équipages de la force Aérienne MVO, ainsi que la zone de défense et les unités de défense Anti aérienne à Moscou. Ainsi, du 5 Octobre au 10 Décembre, les avions de la force aérienne, ont participer à 2662 missions de combat, ils ont largué sur la ligne de front de l'ennemie 4826 Bombes, pesant un totale de 207 000 tonnes, 6070 roquette et 63 672 coups de canon avions, et en tirant 1 464 635 cartouches. Ils participèrent au combat de Yukhnovsk, Serpukhov, Tula, Volokolamsk, Mozhaisk et dans la région de Klin. La force Aérienne MVO a abattu 128 avions, détruit ou endommagé 376 chars, 13 tankette, 20 véhicules blindés, 1853 voitures, 982 véhicules de transport, tué 12 000 soldats et officier, plus de 88 motocyclettes, 66 canons et 116 canons anti aériens. Détruit l'effectif de six état majors, 26 citernes a essences, détruit 6 ponts et passages. Les premiers pilotes de la Force Aérienne MVO, ont combattu à Yuknovsk, ou ils effectuèrent des actions, et ce en attaquant activement les dépôts de munitions, d'essence et de courrier, détruisant le grand dépôt de carburant de Glagolnya – Zhukovka, détruisant les ponts sur l'Ugre et sur le Yukhnov, ainsi aussi le passage se trouvant dans la région de Govorkova, ce qui as causé le retard au mouvement des troupes de renfort de l'ennemie, et a réduit le nombre qui as été envoyé. Avec l'attaque des bases aériennes de Glagolnya et de Medyn, ils ont détruit ou mis hors d'état de combattre, 42 chasseurs de l'ennemie. Rien que en huit jours (du 5 au 13 Octobre) en direction de Yuknov, la force Aérienne MVO avait effectuer 508 sorties, larguant 1243 bombes de différent calibres, tirant 2000 projectiles avec un chargement de 208 munitions, détruisant (et endommageant) 120 chars, 600 véhicules, trois dépôts contenant de l'essence et des munitions, et bien d'autre équipement servant à l'ennemie. Dans la direction de Klin – Solnechnogorsk, la force aérienne MVO avait effectuer 861 sortie, en effectuant des sorties intensive pour attaquer la 2ème Panzer Division de l'Ennemie dans la région de Belyj-Rast, ou un convoie constituer de plusieurs chars, et motorisé était entrain de faire mouvement de Klin vers Solnechnogorsk, et de Solnechnogorsk vers Starodalnee et vers Klushino. La colonne a souffert de terrible perte, et ce avant même qu'elle eu réussis a rejoindre le front de Starodalnee, ou ils furent assigné.
donc ici ont voit clairement, comment les groupe de panzer ont souffert de lourde pertes, ici l'aviation russe, c'était acharné sur les colonnes de blindés, et ce en sacrifiant leurs pilotes, pour réduire le nombre de blindés.

Autre chose, ici moi, c'est la première fois, que j'entend parler de la VVS MVO. Donc pour les forces de défenses, mes sources, ils ont toujours utiliser l'abréviation VVS PVO, et ici, pour la région de Moscou, c'était le 6ème IAK PVO donc 6ème Corps de chasse; et l'abréviation PVO = Défense Aérienne et Antiaérienne, et puis, oui si ont veut dans ce sens la, la PVO était ni plus ni moins que subordonné à la MVO, puisque ici, la MVO elle gérait le 6ème IAK PVO (Moscou), 7ème IAK PVO (Lenningrad), 8ème IAK PVO (Bakinsk = Front du Sud en dessous de Rostov sur le Don), 9ème IAK PVO et le 10ème IAK PVO. Et ici ce n'était que des corps de chasse, donc il ne contenait aucun Bombardier, mais ici oui, les autres corps, tel les bombardiers et ceux des assauts, oui, ici les districts militaires eux en disposais. Donc je suppose que c'est la raison pour la quel il as utiliser la dénomination de VVS MVO.

Et ici il y'a double d'unité, chez les IAK, donc il existait le 6ème IAK et le 6ème IAK PVO.
comme chez les autres unités PVO que je vous ais listé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Sam 22 Oct - 0:11

Donc ici vient à présent le dernier paragraphe, parce que ici, lui, il ne parle pas trop des actions du mois de décembre, mais plutôt, de la généralité des actions, donc de juin à décembre 41, et tout ce qui se rapporte aux unités PVO, MZO, et MVO.
Mais ici, au moins ont détient une vision avec les chiffres de la défense aérienne, et des pertes que eux ils ont infligé a l'ennemi, et qui se dirigeait tout droit sur Moscou.
Lieutenant Général K.F. Telegin (Zone de défense de Moscou) a écrit:

Le grand mérite dans la défense de Moscou, revient à l'aviation, tout spécialement au 6ème Corps d'Aviation et au 1er Corps d'artillerie de défense anti-aérienne de Moscou. En plus de la défense de la capitale par les airs, ils ont couvert le déploiement, la mobilisation et la concentration de la réserve des forces stratégiques, et autant que les construction des positions défensives, et ils furent directement impliqués dans les offensives pour repousser l'attaque ennemie de Moscou, et ainsi que dans la défaite de ses hordes. Pendant les jours d'Octobre et du mois de Novembre, l'artillerie et les mitrailleurs de l'Ouest et du Nord-Ouest de Moscou ont brillamment repousser l'attaque des chars. Un niveau de courage et d'héroïsme exceptionnel, ont pratiquer les pilotes du 6e corps de défense aérien, et ce en se battant contre l'ennemie dans les air et sur le sol. Le pays tout entier connaissait le nom des Héros de l'Union soviétique, Talalikhin, Katrich , Ridnogo, Kamenschikov. Les élèves pilotes Komsomol lénin, qui avaient fait parti de la PVO, et qui faisait parti du corps de la force principale. Les pilotes Komsomol ou ils ont abattu 435 avion ennemis au dans la région de Moscou. 15 d'entre eux, ont tenté de se jeter sur l'ennemis en plein vol, 11 membres du Komsomol réussirent.
Ici pour la fin, j'avais une fois lu un récit, ou ils parlaient, de quelques pilotes courageux, qui lorsque ils furent au courant, que soit ils était a cours d'essence, ou de munition, ou tous simplement qu'ils furent trop blessé pour rentrer, quelques uns de ses pilotes, ont fait le kamikaze, et ce pour sauver soit un de leurs coéquipier ou tout simplement pour être sûr, que au moins un bombardier ennemie n'arriveras pas à larguer les bombes sur la cible.

Et aujourd'hui l'école Komsomol Lenin, en 1959, a été renommé en tant que Ecole supérieur des pilotes de l'armée de l'air Tchernigov.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Sam 22 Oct - 7:17

Et ont continue avec le prochain….
Colonel Général L.M. Sandalov (Pendant les opérations de défense et d'offensive) a écrit:

……
A partir du 30 Novembre, la 20ème Armée a commencer à opérer dans le Front de l'Ouest. Mais notre armée n'as pas été capable de pleinement se développer, en étant uniquement couvert des groupes F.D. Zakharov et F.P. Remizov.

Cherchant par tous les moyens de percer vers Moscou, le commandement du groupe d'Armées "Centre" a jeter dans la bataille leurs dernières réserves. Dans la matinée du 1er Décembre le 3ème Groupe de Panzer de l'ennemi a porté un sévère coup aux unités subdivisionnaire appauvri de Zakharov, en les écrasants et se précipita le long de l'autoroute de Rogachevo vers Moscou. À la hauteur du flanc entre la 1ère Armée de Choc et la 20ème armée, la situation était grave. Les Unités de Panzer de l'ennemi venait de prendre Belyj Rast, Ozeretskim, Krasnaya Polyana, ou ils sont sortis près de la gare de Lobnya et au Nord vers l'ancienne voie de chemin de fer de Savelovsky. Il faut avouer que l'apparition inattendue des unités de panzer de l'adversaire devant les secteurs ou devait se déployer la 20ème Armée, a amené la brigade de marine particulièrement dans la confusion.

Cependant la rencontre avec nos troupes était inattendue pour l'adversaire. Selon les déclarations des prisonniers ont révélé, que le commandement allemand comptait prendre le passage du canal de Moscou -Volga du côté de Khlebnikov sans difficultés. En réalité les unités avancées de l'ennemi se sont heurtées à un nouveau Front solidifié de nos troupes, et qui ont contré les hitlériens par un puissant feu d'artillerie, et dans la région de Lobni — une contre-attaque par les blindées. La progression des troupes nazies été stopper, néanmoins l'adversaire avait réussit ici à s'approcher de Moscou a une distance de moins de 25 kilomètres. Et ce jours là, pour moi ce fus désagréable de devoir écouter pendant toute la journée des reproches provenant de l'État-major général et de l'état-major du Front.

Aux abords du Nord-Ouest vers la capitale, la situation était critique, et le commandement du front de l'Ouest a organisé brillamment la stratégie des coups de l'ennemi, et ce en conduisant simultanément la préparation a nos troupes pour mener la contre-offensive. Il avait était ordonné aux 1ère Armée de choc et à la 20ème Armée, le 2 décembre de mener les contre-attaques et détruire les troupes avancé de l'adversaire. Et pour garantir le raccordement avec les Armées du front de l'Ouest, le chef de l'artillerie le Major Général de l'artillerie I. P. Kamera a créé un front antichar, permettant d'allouer la quantité nécessaire d'artillerie. Les unités du flanc droit de la 20ème Armée ont été renforcé par deux brigade blindées. Le commandant de la Brigade maritime a été assigné a l'inspection de l'expériences des volontaires du colonel I. M. Chistyakov.

Que dire de plus.
Ah si, ici pour les volontaires du colonel Chistyakov, ici je pense que il s'agit d'une unité de milice de Moscou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Dim 23 Oct - 5:33

donc ici je vous donne donc rapidement les localité version GPS.
Belyj Rast = 56.129391,37.410320
Ozerechkoe = 56.073643, 37.391679
Krasnaya Polyana = 56.022198, 37.424402 (aujourd'hui c'est une Micro région)
Lobnya = 56.012116, 37.471410
Et pour le dernier du premier paragraphe (Savelovsky) ici il parle de la gare situer au Nord de Moscou, donc en fait, ici c'est le long de la voie de chemin de fer au Sud de Lobnya. (pas d'emplacement précis, cela peut être a 1 km au Sud de Lobnya, que 5-10km.

Deuxième paragraphe.
Passage de Khlebnikov (canal de Moscou) = 55.965991, 37.505887 (ici c'est l'ancien passage ferroviaire qui mène de Moscou à Lobnya, et ainsi, sur ce passage ferroviaire les Allemands souhaitèrent prendre la maîtrise, pour prendre Moscou du Nord.
Et ici, il y'a 70 ans, je ne pense pas que Khlebnikov, était aussi grand, parce que ici, aujourd'hui, il existe plusieurs village autour de Khlebnikov, donc ici les russes, les nommes en tant que Micro Région. Chez nous ont pourrais nommé cela en tant que quartier, mais ici, les quartiers, eux appartiendrais à une ville, tandis que les micros région, eux appartiennent a eux même.
Et comme ici, cela a été spécifier de ce nom de passage, ainsi, dans la localisation précédente, de la voie de chemin de fer de Savelovsky, ici ont sait aussi, que il n'ont pas réussis à s'enfoncer plus que avant le passage de Khlebnikov, donc l'emplacement a été réduit, jusqu'au Sud de Lobnya.

Et la région de Lobni, c'est la région de Lobnya.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Dim 23 Oct - 9:29

Colonel Général L.M. Sandalov (Pendant les opérations de défense et d'offensive) a écrit:

Dans la nuit du 1-2 décembre, le commandement de l'armée avec les chefs des armées et une grande partie des collaborateurs de l'état-major ainsi que la section politique de l'armée sont aller à l'avant du Front des troupes pour organiser la contre-attaque. Le poste de commandant fus installer proche de la 331ème division de fusilier (dans le village de Lobnya) a été déployé l'armée NP(1).

Malheureusement, il fallait engager des forces considérables pour participer à la contre-attaque, et qui allaient devoir contrer la 2ème Panzer et la 106ème Division d'infanterie, et il n'était pas possible de prendre la région de Krasnaya Polyana. Au matin du 2 décembre pendant l'attaque de Krasnaya Polyana, en passant Khlebnikov, le régiment a rencontrer la division du général Korolya, contenant un bataillon de chars qui venait de la région de Melkisarovo - la 28ème Brigade de Fusilier du colonel A. I.Gritsenko aussi avec un bataillon de chars. Et un nouvelle arrivant, l'énergique chef de l'artillerie de l'armée le colonel P.S. Semenov, qui a organisé habilement le soutien des troupes pendant leurs avancer avec le feu du régiment d'artillerie de l'armée, les trains blindés, deux bataillons des mortier de la garde "RS" (2) et quelques batteries de la zone de défense de Moscou. Et pendant l'attaque, ils ont repoussé l'adversaire en arrière, avec le support de l'aviation du Front.

Pendant toute la journée, notre attention, était rivé sur Krasnaya Polyana. Mais dans la soirée, l'ennemie a quitté ses positions, en raison de la pression qui fus exercer le long de l'autoroute de Leningrad, et de ce du flanc droit des unités subdivisionnaire de la 16ème Armée qui effectuèrent leurs pressions sur Kryukovo. Pour la défense de l'autoroute de Leningrad, pour la 20ème Armée, j'ai fait avancer le régiment de l'Armée provenant de la division Prokofiev. Le plan initial, qui était de faire avancer le régiment vers l'état major de l'armée a Khimki dans la région de Khlebnikov, a été annuler.

Les troupes de la contre attaque de la 1ère Armée de choc et de la 20ème armée, ont continuer en leurs actions jusqu'au 5 décembre, tout en continuant à accroître leurs forces. Mais en raison du fait, que pendant le moment ou les deux armées, n'était pas entièrement concentrer, le gain territorial de nos troupes était faible, mais ce qui compte ici, c'est que les divisions de l'ennemie, ont subit de tant de dommage, qu'ils furent forcé d'aller en tactique de défense.

Pendant les sévères batailles dans le secteur Nord Ouest de la périphérie de Moscou, les vaillants troupes de l'armée rouge, ont défendu notre capitale de la mère patrie, et créer les conditions favorable pour mener une contre offensive, pour vaincre l'ennemi.

Le 4 décembre, la 20ème Armée était entièrement concentrer, et préparer pour l'attaque. La directive provenant du commandant du Front, ordonna a la 1ère Armée de choc d'attaquer en direction de Klin, et la 20ème Armée en Direction de Solnechnogorsk, et l'ordre prescrivit encore de démarrer l'offensive le 6 décembre.

La nuit avant l'attaque, l'armée NP avait fait installer son état major a Lobnya. A la lecture du rapport des troupes, ou s'était rassemblé les membres et les chef de l'état major.

- Tout le monde devait être conscient, que demain débute notre 1ère opération d'offensive, et elle débute de Moscou! – Kulikov nerveusement demanda – avons nous rien oublier pour réussir l'attaque?

Une nouvelle fois, ont as contrôler l'état de préparation des troupes, leurs réserves de munition ainsi que le matériel du Génie. Et je doit admettre, pendant cette nuit, tout le monde était tendu. Après tout, jusque là nous avions uniquement a nous défendre, et a nous battre en retraite, ou dans les meilleurs cas, ont avait réussis a faire une petite contre attaque. D'autant plus, pendant ses derniers jours, il y'avais des rumeurs persistante qui circulait, de l'arrivé de troupe de renfort pour l'ennemi, pour renouer leurs attaques sur Moscou, et leurs stock de canons de Krasnaya Polyana, vraiment de gros calibre, eux tirait vers Moscou. Les rapports militaires de l'époque disait que Krasnaya Polyana – était le centre de la région de Moscou – et qui fus largement connu à travers le monde. Et ce énumérer par les affirmations vantards du commandement Allemand, et qui se trouvait le plus proche de Moscou, ostensiblement occupée dans leurs points de vue, ou ils leurs purent voire clairement la capital soviétique avec des jumelles.
bon je m'arrête juste avant le jours ou débute l'attaque, comme cela vous ne vous mélangerez pas les pinceaux, avec les positions des Allemands, avant et après l'attaque, lors de la retraite.

donc juste le temps de faire la mise a jours, des localités avec les coordonnées GPS.
et pour les abréviations je les métrais avec la mise à jours des localités GPS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Dim 23 Oct - 11:02

Citation :
Ah si, ici pour les volontaires du colonel Chistyakov, ici je pense que il s'agit d'une unité de milice de Moscou.
As-tu des infos sur le rôle et l'efficacité des unités de milice ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Dim 23 Oct - 18:25

Alors ici, rapidement un petit survol, sur les informations au sujet de la milice.

Donc au début de la grande guerre patriotique, le 2juillet 1941, a Moscou le CK VKP (PCUS = Comité Centrale ou Parti communiste de l'Union Soviétique), avait décréter la création et l'entraînement de la Milice, et dans la même journée, le conseil Militaire du district de Moscou, a adopté une résolution pour mobiliser les volontaires de la région de Moscou, et suivant le décret, ils ont convenu de mobiliser 200 000 hommes, dont 70 000 directement de la région de Moscou, ou ils avaient prévu d'équiper 25 divisions de Milices.
Et ici, pour la mobilisation et la formation, ce fus sur la base territorial, donc chaque district administratif de la région de Moscou, créait sa propre Division allant jusqu'à la création de Groupe dans certaine région.
Mobilisation des personnes entre 17 et 55 ans.
Donc ici les 12 premières divisions de milice du peuple, l'abréviation de ses unités = "DNO" (le NO = Milice populaire).
Donc sur ces 12 première divisions créer en juillet 1941, 9 d'entre elle furent détruite sur la terre de Smolensk donc bataille de Smolensk, et qui était.
1ère,2ème,5ème,6ème,7ème,8ème,9ème,13ème et la 17ème DNO
Une d'entre elle, qui avait souffert de lourde perte dans la bataille de Smolensk, la 18ème DNO, elle continuas encore a se battre pour la défense de Moscou.
Et les deux dernières, la 4ème et la 21ème DNO, elles participèrent autant dans les combats de la périphérie de Smolensk, Kalinin, Moscou et sur les terre de Kaluga.

Mais ici, il est normale, que ont ne trouve pas vraiment d'information les énumérant proprement avec leurs nomination Division Milice du Peuple (DNO), du fait que en juillet 1941, ou ils furent former, et au mois de septembre, ou ils furent intégré sur les champs de bataille, ici au mois de Septembre, pour ces 12 Divisions, elles furent renommé en Division de Fusilier, mais comportant d'autre numéros.
du moins quelques unes d'entre elle ont reçus des tout autres numéros.

Mais si tu veut en savoir plus, je te laisse lire, les pages qui traites sur les divisions milice du peuple, et de leurs batailles, ou ils listes les divisions ou ils ont été créer, et après ou ils furent renommé en division de fusilier, et ou ils combattirent etc… (pour la période 1941).
http://smol1941.narod.ru/divnaropolh.htm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Dim 23 Oct - 19:00

Merci pour ces infos, et le lien qui va avec ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Lun 24 Oct - 3:58

(1) ici avec cette abréviation NP, ici je ne trouve vraiment pas la définition, mais je vais encore demander du coté des russes, que peut être eux, comprendront mieux, le sens d'interprétation de cette abréviation utiliser dans ce livre.

(2) Ici l'abréviation "RS" = Le R = Fusé et le S = Projectile, donc ici, comme ont le sait, du moins ce qui le savent, les russes chez eux, pour les lance roquette BM. Eux ils utilisent la dénomination de "Reaktivnomu Snarjadu" et ici le mot russe Snarjadu = Projectile, donc fusé projectile.

Et ici comme ont peut lire l'information, ici les bataillons de BM, eux furent des unités de mortier de la garde. Et uniquement les mortier de la garde, ont eu au début de la guerre le matériel râre. (Moi personnellement, je ne suis jamais encore tombé sur un texte d'un livre, ou les bataillon de mortier qui disposaient du matériel lance roquette, ne furent pas des unités de mortier de la garde).
Si maintenant, pour chez les aviateurs, ce fus pareil avec leurs montages de lance roquette RS-82 et RS-132, ici je n'ai aucune idée, mais chez les mortiers, c'est une fois le cas. Et eux ils ont du en plus suivre une formation spéciale, pour pouvoir se servir de l'engin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Lun 24 Oct - 11:44

Citation :
ou les bataillon de mortier qui disposaient du matériel lance roquette, ne furent pas des unités de mortier de la garde).
Oui, c'est le terme généralement utilisé pour appeler toutes les unités de lance-roquette.
Matos dernier cri, servi par des équipages d'expérience et attribué exclusivement aux unités d'élite.
Par exemple, Ieremenko dans ses mémoires le cite constamment de cette façon; je comprenais d'ailleurs pas au début (mortier de la garde =lance roquette ? scratch ) ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Lun 24 Oct - 12:20

(1), donc pour l'abréviation "NP", cela vient tout juste de tomber de chez les russes!
cela = poste d'observation.
Nabljudatel'nyj Punkt en russe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Lun 24 Oct - 12:42

vania a écrit:
Citation :
ou les bataillon de mortier qui disposaient du matériel lance roquette, ne furent pas des unités de mortier de la garde).
Oui, c'est le terme généralement utilisé pour appeler toutes les unités de lance-roquette.
Matos dernier cri, servi par des équipages d'expérience et attribué exclusivement aux unités d'élite.
Par exemple, Ieremenko dans ses mémoires le cite constamment de cette façon; je comprenais d'ailleurs pas au début (mortier de la garde =lance roquette ? scratch ) ...

Je suppose que tu connait les Mortiers 50,80 et 120mm, non?
donc comme il existait des unités de mitrailleuse lourde, ici il existait des unités de mortier.

Et ainsi Mortier de la garde = l'unité de mortier + la distinction de garde.
identiquement comme les unités de fusilier de la garde.
comme les unités de blindés de la garde etc....

donc dès que il y'a description d'unité de mortier de la garde, en terme de matériel utiliser, = Katyusha "BM-13", "BM-31", "BM 8-48".

Donc correct avec la désignation unités d'élite.

et donc les russes, eux le désigne toujours, ou aproximativement dans ce sens.
двух гвардейских минометных дивизионов «РС»
donc traduit = Deux bataillons mortier de la garde "RS".
Et ici ont retrouve bien l'info "RS" qui définie les katyushas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Lun 24 Oct - 13:19

Citation :
The apparent success at the front and allowed the production of the Supreme Command in August 1941 to decide on the formation of eight rocket artillery regiments, which have yet to participate in their battles assigned the name "Guards Mortar Regiment Artillery Reserve VGK." This emphasizes the special importance attached to the new form of arms and soldiers to rocket launchers. The regiment consisted of three battalions, the battailion consisted of - three batteries of four "BM-8" or "BM-13" each.

donc ici cela ne peut être plus clair, en terme d'information.
donc une totalité de 24 BM pour les deux bataillons.

Et ici il parle tout juste de la bataille de Moscou.

Citation :
By the fall of 1941, more than half of the rocket launchers - 33 bataillons - were in the armed forces of the Western Front, taking part in the historic Battle of Moscow. So, November 13, 1941 bataillon "Katyusha", under the command of Hero of the Soviet Union, Captain Kirsanov paid fire attack on enemy troops near the village of Skirmanovo. The result of stroke - 17 tanks destroyed, 20 mortars, several guns and several hundred Nazis.
mais il est clair, que les 33 bataillons eux se trouvait dans tous le Front de Zhukov, tandis que les 2 bataillons étais juste ici, lors de la rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Lun 24 Oct - 18:34

et ici il y'avait juste un lieu!
Melkisarovo =55.949596, 37.408138
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4784
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Mar 25 Oct - 11:33

Citation :
Je suppose que tu connait les Mortiers 50,80 et 120mm, non?
donc comme il existait des unités de mitrailleuse lourde, ici il existait des unités de mortier.

Et ainsi Mortier de la garde = l'unité de mortier + la distinction de garde.
identiquement comme les unités de fusilier de la garde.
comme les unités de blindés de la garde etc....

C'est clair, mais au départ on peut croire que "mortier de la Garde", ce sont des unités de mortier (120 ou 160, les calibres en dessous étant en dotation dans les compagnies) d'un niveau d'entrainement et d'expérience au dessus de la moyenne, comme pour les division d'infanterie ou les brigades et corps blindés dits "de la Garde".
Penser que mortier de la garde=lance roquette / katioucha ne vient pas forcément à l'esprit, c'est donc utile de le préciser dans les bouquins ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Mer 26 Oct - 22:57

Et Kulikov, qui est énumérer dans ce passage, était le commissaire Divisionnaire dans la 20ème Armée, donc membre du conseil militaire de la 20ème Armée (Novembre 1941- Décembre 1942), et Léonid Michaelovich Sandalov, il était arrivé au poste de commandant adjoint de la 20ème Armée avec le grade de Colonel (29 novembre 1941), donc en ce temps là, il était normalement habilité lorsque le commandant de la 20ème Armée, le Lieutenant Général A.A. Vlasov était malade ou n'était pas disponible, pour le remplacer, mais dans la réalité, aucun ordre signé de sa main, ne fus contre signé par le Général Vlassilov.
Donc ici c'était juste pour clarifier la situation, qui se rapporte, au rang des noms des officiers qui sont énumérer dans le texte.
Colonel Général L.M. Sandalov (Pendant les opérations de défense et d'offensive) a écrit:

Au matin du 6 Décembre, le thermomètre afficha 20° en dessous de zéro. Vêtu d'un costume de fourrure contre le vent glacial, moi, avec Kulikov ont a marché ensemble le long du chemin nous menant au NP divisionnaire du général Gorol, qui nous accueillais sous un toit dans une grange dans la périphérie du village. Après une courte préparation de tir d'artillerie, l'armée a lancé son offensive. La direction principal de l'attaque a été livré vers les défenses de l'ennemi qui s'était retranché à Krasnaya Polyana. Dans la bataille acharnée qui a duré toute la journée, une partie de la 331ème Division de Korol et la 28ème brigade du Colonel Gritsenko, soutenu par l'artillerie de l'armée et de l'aviation tactiques, ont créer leurs brèche à l'Est et au Sud-Est de la périphérie de Krasnaya Polyana. Dans le même temps, deux brigade situer sur le flanc droit de l'armée, ont surmonter la résistance, et ont effectuer une pénétration journalière de deux a trois kilomètres. Le succès était de petite taille, mais toujours étant, un succès. Mais ce succès minimal, était du au manque d'expérience dans l'offensive des batailles et des manques d'expérience au combats d'offensive des commandants et de leurs troupes. Oui, et pour le support de l'artillerie aux troupes, ici en tant que soutien d'artillerie, il était insuffisant.
Ici pour l'histoire du thermomètre, ici tout le momde sait, que si ont effectue les notations de la température, sous un endroit couvert, ou le vent ne souffle pas etc... il y'a différence en matière d'indication de température. Mais si ont entrepose le thermomètre dans un endroit, ou le vent et les autres aléas du climat peuvent influancé, ici c'est sûr, de -20° avec un grand coup de vent, ici cela grimpe de suite a -35°.

Donc ici, c'est leurs premier jours d'offensive, et deux - trois kilomètre de percé, ma fois, c'est l'équivalent de la profondeur de percé, que la 29ème Armée (front de Kalinin) avait réussis a faire pendant la journée du 5 décembre, mais ici, le manque d'artillerie, malgré que le front disposait 50% de l'effectif des bataillons de katyusha, ici ont remarque bien, que plus la largeur du front a percé, et importante, moins de possibilité sont offerte pour soutenir l'infanterie avec l'artillerie, et ici comme ce fus déjà énumérer, l'aviation du front était inférieur en nombre par rapport au allemands, donc pas la peine se poser la question sur ses raisons, elle a fais de son mieux avec son effectif.

Et ici ont est arriver à la date du 6 décembre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Jeu 27 Oct - 2:23

Ici comme pour le moment ont a entendu les récits, pour les opérations dans le Secteur Nord de Moscou, ici, ont vas donc dans la direction Nord Ouest, Istra-Volokolamsk.
Et le prochain récit, c'est celui du Général d'Armée A.P. Beloborodov, qui nous le raconteras.

Général d'Armée A.P.Beloborodov (Dans la direction du Secteur de l'Istra). a écrit:

Le 30 novembre la division a été fixée sur la frontière de Nadovrazhe, Selivanikha, Trukholovka, Zhevnevo. Jusqu'à la droite du tournant de la délimitation du secteur avec Barancevo - Bakeevo, secteur qui fus défendu par la 18ème Division de fusilier et la 146ème Bridage blindée. Le secteur de gauche, de Krasnovidovo - Kozmino, fus défendu par la 108ème division de fusilier. Ou ils ont repousser chaque nouvelle tentative pour percer le front — dans les combats aux abords des secteurs voisins en direction de Moscou.

Je me rappelle jour après jour, et je ne peux pas énumérer sans retenir mon admiration sur les soldats de la division. Avec quel courage et quel résistance acharné ils combattirent sur les champs de la banlieue de Moscou! Aucune personne n'as quitter ses positions sans avoir eu l'ordre. Ou ils ont combattu jusqu'à leurs dernière ressource, tout en regardant face a eux, la mort qui les attendaient, tout en pensant au héros avant eux qui défendirent cette terre. Et même cela lorsque le feu et l'acier contrôlait les qualités remarquables du combattant soviétique, élevé par le Parti communiste, et tout le système de notre vie soviétique.

L'ennemi subissait des pertes immenses près de Moscou, ceci les soldats ennemis nazi l'admettait eux même. Ici sur cette reconnaissances de l'ennemi, peut-être, que les lettres personnelles sont beaucoup plus éloquente.

"Jusqu'à Moscou il ne restait très peu de distance. Mais tout de même, il me semble, — de ce que le caporal Otto Zalfinger avait écrit dans la lettre qu'il avait adresser a ses parents en Allemagne, — que nous en sommes infiniment éloignés. Cela fait déjà plus d'un mois que nous, nous tenons sur les mêmes positions. Et combien de fois nos soldats ont rampé sur le sol! Pour recueillir les cadavres de tous les Allemands tués dans cette guerre, et les mettre côte à côte, cette amassement de cadavre suffira peut-être pour construire un chemin jusqu'au Berlin. Nous marchons par-dessus les cadavres Allemands et nous laissons derrière nous dans les tas de neige nos blessés".

Cependant avant de renouveler leurs attaque sur Moscou, le commandement hitlérien s'est adressé aux troupes, en énumérant dans son discours :

"Soldats! Devant vous se trouve Moscou! Vous avez traversé les rues des meilleures villes. Il ne vous reste juste encore Moscou. Obligez le à s'incliner, montrez lui la force de votre arme, entrer dans leur secteur. Et si Moscou est pris la guerre seras terminer. Et a Moscou vous aurez enfin du repos. En avant!"

En effet, beaucoup de capitales européennes ont été conquise par les fascistes. Mais nous étions assurés que l'on ne peut pas obliger Moscou a s'incliner. Non sans raison, en ces jours-là il y avait une chanson qui fus si populaire:

Et l'ennemi ne réussiras jamais oh non jamais,
A faire incliner le grand patron,
Ma chère capitale,
Ma mine d'or Moscou!

Les hitlériens ne réussissent pas à défiler sur la Place rouge, par contre des milliers envahisseurs ont été tuer sur les champs près de Moscou. C'est un bon avertissement a celui qui vit avec les plans revanchards.

Donc ici, pour le moment, je ne sais pas bien, si c'est la 5ème ou la 16ème Armée, logiquement je dirais, que ici c'est le secteur de la 5ème, du fait que il reste un vide entre la 20ème armée et cette zone.
Et demain ou plus tard, je met a jours avec les coordonné GPS pour les villages.

Et ici, ce sont les secteur de la droite et de la gauche juste avant la ville d'Istra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Ven 28 Oct - 16:13

Nadovrazhe (actuellement Nedovrazhino) =55.917157, 37.117168
mais google earth, lui me trouve bien l'ancien nom du village, Nadovrazhino, mais a cette emplacement = 55.914707, 37.116771 ce qui fait, que ici, il y'a une autre solution:
ici comme le village a été détruit, après la guerre, un nouveau village a été recontruit, juste un peut a l'avant de l'ancien, et que celui ci, se dénomme maintenant Nedovrazhino.

Selivanikha = 55.898962, 37.066486
Trukholovka (actuellement Snegiri) = 55.884967, 37.04397
Zhevnevo = 55.855625, 37.004488
Barancevo = 55.957544, 37.128482
Bakeevo = 55.949285, 37.093205

Krasnovidovo = 55.846841, 36.947434
Kozmino (actuellement Kezmino) = 55.795331, 36.905634

donc c'était les coordonné des lieux énumérer par le Général Beloborodov

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   Ven 28 Oct - 22:34

ok, la suite
Général d'Armée A.P.Beloborodov (Dans la direction du Secteur de l'Istra). a écrit:

Moscou était si proche, mais nos soldats on sans cesse résister et l'on défendu obstinément. Pendant les lourds combats en Istrie, dans la vie de la 78ème Division de fusilier un événement joyeux arriva: Le 26 Novembre 1941 un Ordre du commissaire du peuple pour la défense entra à la Division, pour preuve de courage dans les batailles contre les envahisseurs nazis, et pour la fermeté, le courage, et l'héroïsme, la division a été converti en tant que 9ème Division Fusilier de la garde. Cette nouvelles passionnantes a causé que la division s'efforças encore plus difficile à combattre pour son pays, pour Moscou. A la suite de cette nouvelle sont entrer a la division de nombreux télégrammes de félicitations. Qui provenaient des commandants, des officiers politiques, qui ont effectuer un gros travail, se rapportant avec l'attribution du titre de gardes de notre division. Et tout le monde était au courant, que ce titre honorifique détenait aussi de très haute responsabilité. Ces hautes responsabilité était de mener une garde de défense, ou l'ennemi n'arriveras pas a traverser les lignes, et lors des attaques, a n'importe qu'elle ou cela se produit, l'ennemi ne résisteras pas aux attaques.

Au jours de la réception du titre de Division a bannière de la Garde, tout les combattants de la division, ont jurer de triomphalement se battre pour la bannière de la garde, et ce a travers toutes les batailles contre l'ennemi, jusqu'a la victoire complète. Et dans leurs engagements, ils ont encore jurer de pratiquer de lourd combats.

À la fin du mois de Novembre, l'ennemi a continué à essayer de percer les défenses de la 9ème Division de fusilier de la garde, dans un dernier effort pour briser le long de l'autoroute Volokolamsk à Moscou. Il jeta dans son offensive vers nos positions en outre, de la 5ème Panzer Division. A présent contre la 9ème Division fusilier de la garde, fus ajouter trois autres divisions agissent contre la notre (5ème et la 10ème Panzer, la Division SS motorisée "das Reich" et la 252ème Division d'infanterie). Mais en ce temps là, la division a reçu les renforts pour compléter la division en hommes et en artillerie, ce qui a contribué à renforcer le niveau de défense. Et ici ni les trois divisions subsidiaire des forces allemandes, ainsi que leurs frappes massive aériennes ou leurs attaques de chars, appuyés par l'artillerie, ont été incapables de briser nos défenses. Cette étape importante dans le secteur de la division, était le dernier acte qui a été effectuer par son adversaire, et ou l'adversaire a finalement arrêté, et par la suite s'est retirer vers l'ouest. Et la Garde elle même n'a pas diminué.

Pendant ses jours de combat difficile, les commandants des opérations son venu a l'avant du Front a la Division, Zhukov et le commandant de la 16ème Armée Rokossovsky.

Je me rappel de la visite impromptu des officiers supérieurs. Je venais tout juste quelques jours plutôt de recevoir l'affectation au titre de la division de la garde. Et après deux nuits blanches, j'était arriver a mes limites de sommeil, ou je me suis couché pour me reposer un peu. Nous étions tout juste revenu du régiment, et je me suis carrément effondré sur le sol. A ce jour là le QG de la Division se trouvait dans le village de Zhelyabino. Soudain, je sentit quelqu'un me botter les fesses. En ouvrant mes yeux. Je vois l'adjudant:
- Levez vous me dit t'il, est venez, le commandant du Front et de l'Armée sont arrivé.
En, entrant dans le local de l'état major, ou en premier je me suis présenter, Georgy Konstantinov m'a arrêter en simplement me disant:
- Alors comment allez vous?
Ce fus la première fois, que je voyait Georgy Konstantinov. Et il m'a fait une bonne impression. Ce fus vraiment un bon militaire. J'ai pesé mes mots, il a examiner. Et lors que je luis ais fait mon rapport de situation, il écoutait attentivement. Mon rapport duras 20 minutes. Le commandant du front ne m'as jamais interrompu. Et quand je me tais, et que il me pose sans cesses des questions. Une après l'autre. Je commence a sentir qu'il veut connaître la situation à fond et me contrôler.
- Je vois que vous connaissez bien la situation – me dit t'il en approbation.
Et je lui fait un résumé des pertes au cours des deux derniers jours. Georgy Konstantinov, attristé, se tourne vers le Général Rokossovsky, et lui fait remarqué:
- Partout c'est schéma identique. De nombreuses victimes, en particulier à partir des attaques d'avions ennemis, avec cela il est temps de finir! Puis il ses tourné vers moi, et me demande :

— Et au sujets des Blindé de la division? Ici vous venez de rapportez une nouvelle division blindée chez les Allemands, et qui elle s'est concentrée sur votre secteur. Es ce que vous, vous êtes assurés de cela ? Es ce que vos éclaireurs ne se sont pas embrouillé? Je sais qu'elle arrive contre les troupes de la 5ème Armée. Quel sont les preuves que vous pouvez me certifier, et ce qu'il existe des déclarations des prisonniers?

Je réponds à Georgy Konstantinov que nous avons pris des documents sur les tués sur notre secteur, et qui ont été tué de ces divisions. En outre j'ai moi même superviser l'observation de la concentration près de 100 chars de la division hitlérienne contre le village de Nefedevo. Quant aux résultat de nos éclaireurs, chaque jour ont en pratique, mais il n'y a pas encore des résultats. Voici et ce pour aujourd'hui le rapport du groupe d'éclaireur de cette nuit. Ils sont partis dans la nuit, et comme il y'a eu une tempête de neige, ils ne sont pas encore revenu.

"Sont t'il déjà revenu a présent? — J'ai pensé. — et arriveront t'ils avec aucune nouvelle intéressante?".

Et soudain je vois. La Toile de tente qui couvrait l'entrée s'ouvrir, et en entrant, je vis le visage tout souriant de l'éclaireur de l'état major Tychinina.

"J'ai sûrement de la chance", — j'ai pensé et, en m'adressant au commandant du front, je lui ai demandé la permission de sortir pour que le commandant Tytchinina puisse me faire le rapport.

Donc ici, comme il y'a uniquement un nom de village, je l'intègre de suite:
Donc Nefedevo =55.893226,37.149729
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La contre attaque du Front de l'Ouest (5 Décembre 1941)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Livre le régime contre attaque du Dr Boris Hansel ?
» CSE : Le SNES contre-attaque le camp "réformiste"
» La secte anglicane et les sionistes accusent l'Église Catholique !
» Contre-attaque du Dr Fricker
» Contre-attaque allemande à SCHALBACH en Lorraine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Batailles-
Sauter vers: