Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sturzkampf-Geschwader 1 puis Schlacht-Geschwader 1 - 12/2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Sturzkampf-Geschwader 1 puis Schlacht-Geschwader 1 - 12/2013   Sam 21 Déc - 18:11

Sturzkampf-Geschwader 1 puis Schlacht-Geschwader 1


Kommodore


Oberst  Eberhard Baier
Obslt. Walter Hagen
Obslt. Gustav Pressler

La I./Sturzkampf-Geschwader 160 est formée le 1 novembre 1938 à Insterburg en Prusse Orientale. Le 1 mais 1939, elle change de dénomination et devient la I./St.G.1 Ce groupe est le premier noyau de l'escadre de Stukas mais son itinéraire sera complexe. En fait, à la déclaration de guerre, ce groupe reste autonome et passe sous le commandement du St.G.3 et le 13 janvier 1942, il prend une nouvelle désignation, II./St.G.3

1939

Elle est engagée dans la campagne de Pologne, elle attaque les navires de la marine de guerre polonaise dans les ports de Gdynia et de Putziger Wieck, des batteries d'artillerie, des voies ferrées près de Varsovie, la gare de Bialystok et les routes menant à Praga et à Varsovie. Le 29 septembre, le groupe est transféré à Barth, sur son aérodrome de l'avant guerre.
A l'origine du IIe groupe se trouve une unité créée le 1 avril 1937, qui sera désignée comme III./165  le 1 octobre après avoir été transférée à Wertheim. Nouvelle désignation le 1 mai 1939 : III./St.G.51. A la déclaration de la guerre, ce groupe est basé à l'Ouest sur l'aérodrome de Mannheim, où il est la seule unité de Stukas dans ce secteur. Il est transféré en Pologne le 8 septembre 1939. Là, il est placé sous le commandement du St.G.77, il sera engagé alors contre les concentrations de troupes polonaise près d'Ilza et Sochaczew ainsi que dans les boucles de la Vistule, contre les ponts et les voies ferrées dans les secteurs de Varsovie, Brest-Litowsk et Modlin.
A l'origine du IIIe groupe, on trouve la 4./Träger-Sturzkampf-Staffel 186 constituée le 1 octobre 1938 pour le porte-avions « Graf Zeppelin ». Le personnel provient de la Kriegsmarine et sera muté à la Luftwaffe. Ce groupe sera engagé en Pologne, principalement au-dessus de côtes. IL attaque ainsi la flotte polonaise dans les ports de Hela et de Heisternes et coulera le poseur de mine « Gryf » et le destroyer « Wicher ». Il attaque aussi des objectifs terrestres.

1940

L'EM de l'escadre est constitué le 18 novembre 1939. Lors de la campagne de France, son Kommodore, l'Oberst Maier passe sous le commandement du Nahkampfführer 1 intégré dans au VIII.Flieger-Korps, il sera engagé contre des objectifs maritimes dans la Manche et des objectifs terrestres dans le su de l'Angleterre. Il sera ensuite rattaché à la Luftflotte 3 et sera engagé contre des objectifs maritimes dans l'estuaire de la Tamise.
La IV.(St)/LG1 participe à la campagne de France.  A partir de l'automne, elle est rattaché au V.FLieger-Korps et est engagée contre des objectifs maritimes dans la manche et des objectifs terrestres dans le sud de l'Angleterre.
La III./St.G.51 participe aussi à la bataille de France puis à celle d'Angleterre au sein du VIII.Flieger-Korps puis du II.Flieger-Korps. Le 9 juillet 1940, le groupe devient la II./St.G.1 et est intégrée dans le St.G.1, il est engagé lui aussi contre des objectifs dans la Manche et dans le sud de l'Angleterre.
Le 8 novembre 1939, la I.(St)/186(T) quitte Kiel-Holtenau pour Wertheim. Le 11 avril 1940, elle est à Hennweiler. Lors de la campagne de France, elle est intégrée au St.G.1 sous le commandement du VIII.Flieger-Korps. Elle attaque les défenses frontalières belges dans les Ardennes, puis les défenses françaises avant de foncer sur Dunkerque où elle est engagée avant d'aider à la percée sur la Somme et l'Oise jusqu'à la Loire, la Normandie et la Bretagne. A partir du 30 juin 1940, le groupe est placé sous le commandement du VIII.Flieger-Korps au sein du St.G.1 dont elle fait maintenant partie, elle devient officiellement la III./St.1 le 9 juillet 1940. Le troisième groupe de la 1ere escadre de Stukas A la mis-septembre, elle est transférée à Saint-Pol près de Saint-Omer. Avec une forte protection de chasseurs, elle va mener une campagne fructueuse contre les convois dans la Manche et l'estuaire de la Tamise. Ces attaques sont menées à la limite d'autonomie sont les dernières attaques de jour d'unités de Stukas sur Angleterre. Elles seront suspendues à la mi-novembre. Il n'y aura plus que quelques attaques de nuit menées depuis Ostende, et par mauvais temps, contre des objectifs maritimes dans la Tamise.


1941

En février 1941, l' EM de l'escadre est transféré en Sicile à Trapani et est placé sous le commandement du X.Flieger-Korps. Il est engagé contre les navires britanniques croisant en Méditerranée et contre Malte. A partir du mois de mars 1941, il prend part à la campagne des Balkans et à l'invasion de la Crète sous le commandement du VIII.Flieger-Korps. Après une courte remise sur pied à partir du 22 juin 1941, il est engagé dans l'opération « Barbarossa » et reste sous le commandement du VIII.Flieger-Korps. Ce sont alors la double bataille d'encerclement de Bialystok et de Minsk, la poursuite des troupes soviétiques jusqu'à la Bérésina et au Dniepr, la percée sur ce fleuve, puis jusqu'à Witebsk et Polotsk, la bataille d'encerclement de Smolensk. A partir du mois d'août, l'EM passe sous le commandement du II.Flieger-Korps, ce sont la double bataille de Briansk et Wiasma, la poussée sur Orel et Toula, les combats contre la ligne de défense placée devant Moscou. Au début du mois de décembre, l'unité est transférée en Allemagne pour remise en état.
Au début de 1941, la II./St.G.1 est envoyée en Sicile dans le cadre de l'escadre. Elle est engagée contre Malte, puis dans les Balkans. Après une courte remise sur pied, elle est engagée en Russie, dans les batailles de Konotop, Gomel, Kiev, Briansk, Wiazma jusqu'à Rschew et Kalinine puis contre la ligne défensive devant Moscou. Les éléments opérationnels du groupe vont passer l'hiver en Russie à Seschschinskaia pour appuyer les dures batailles défensives durant l'hiver.
Même parcours pour la III./St.G.1, transfert à Trapani à la mi-février 1941 avec engagement contre les britanniques en Méditerranée et contre Malte, deux escadrilles sont à Derna sous le commandement du Fliegerführer Afrika. Elle seront engagées en soutiens contre des objectifs maritime et contre Tobrouk. La 9e escadrille est restée en Sicile, avec pour objectif le bombardement nocturne contre le port de La Valette à Malte. Le groupe est transféré en Grèce en mai 1941 (sauf la 9e escadrille), il sera engagé en Crète (« Merkur »). En juin, le groupe est transféré en Allemagne à Cottbus pour remise sur pied. Le 22 juin, au sein de l'escadre il sera engagé en Russie, il attaquera avec succès des rassemblements de troupes des gares, des ponts, des carrefours importants, des nids de résistance. Son parcours est identique à celui de l'EM de l'escadre. Le 6 décembre le groupe est à Schweinfurt pour remise sur pied.


1942

A la mi-février 1942, l'EM repart avec son IIIe groupe dans le secteur Nord du front de l'Est, sous le commandement de la Luftflotte 1 pour appuyer l'armée de terre dans ses mouvements offensifs et sur ses positions. Le IIIe groupe rejoint Gostkino et Gorodjez, pour cela.
Le IIe groupe a été remis sur pied à Schwäbisch Hall au début de l'année 1942 pour rejoindre le secteur centre du front de l'Est à la mi-février 1942. Là, il est placé sous le commandement du VIII.Flieger-Korps. Dans la seconde partie du mois de mai, il mène 540 missions couronnées de succès avec ses Ju87 sans avoir subi aucune perte. Il est alors dans la partie Sud du front de l'Est avec la Luftflotte 4 et sera engagée contre la poche de Charkow. En août, elle est engagée à Taganrog, elle soutient la progression vers Stalingrad et les durs combats de la 6.Armee dans la grande ville des bords de la Volga. Elle se trouve alors encerclée dans la poche à Karpowka-West. Lors du transfert à Obliwskaja, une grande partie du personnel au sol reste bloqué dans la poche et partage les combats terrestres et le sort de la 6.Armee. Au début du mois de décembre il cède tous ses appareils opérationnels au St.G2 « Immelmann » et rejoint par voie terrestre Rostow pour y être remis sur pied.

1943


L'EM de l'escadre est engagé dans le secteur Nord du front de l'Est jusqu'à la mi-mars. Le 1 avril il est transféré au nord d'Orel pour combattre les rassemblements de troupes dans le secteur de Koursk. Au début du mois de juillet, l'escadre est engagée avec tous ses groupes (3) pour l'opération « Zitadelle ». Mais, l'offensive est suspendue le 13 juillet et l'escadre doit aider à surmonter la crise grave sur le front.  Elle restera sur le front en soutien jusqu'à la fin de la guerre. Le 18 octobre 1943, elle prend la dénomination de : « Schlacht-Geschwader » (SG1)
Retrouvons le Ier groupe, la IV.(St.)/LG1 a suivi un parcours autonome jusqu'en 1943. En janvier 1941, il avait été transféré en Norvège, dans le secteur de la Luftflotte 5, et avait été engagé contre des objectifs maritimes sous le commandement du Fliegerführer Nord. Au début de Barbarossa, le groupe est engagé à partir du nord de la Norvège et de la Finlande. Le 23 juin 1941, il est basé à Kirkenes et est la seule unité de Stukas dans tout le secteur du nord de la Norvège et de la Finlande. Le groupe attaque avec succès l'aviation soviétique sur son terrain de Warlanowo puis soutient le XIX.Gebirgs-Korps dans sa percée des lignes soviétiques. Il appuie ensuite le XXXVI.A.K. sur Salla, dont les fortifications sont prises grâce à l'appui de ces Stukas. Le soleil de minuit est éprouvant pour les équipages qui sont engagés de longues heures. A partir du mois de septembre, le mauvais temps réduit les activités, le groupe va mener des attaques contre la base de la marine soviétique de Poliarnoia et contre les installations portuaires de Mourmansk, un destroyer est coulé dans le port. Le groupe est rassemblé en octobre 1941, et est engagé sur le front de la Kandalakscha.
Le 27 janvier 1942 le groupe devient la I./St.G.5 et est engagé cette année là sous le commandement de la Luftflotte 5. Ce groupe reste engagé sur le front de l'Est jusqu'en juin 1943. Le 17 juin, il est enfin désigné I./St.G.1 et sera incorporé au St.G1 à partir du mois de juillet. Il sera engagé dans le secteur Centre et participe à « Zitadelle » dans le secteur de Koursk et aux durs combats défensifs autour d'Orel, le 18 octobre, il prend une nouvelle dénomination : I./SG1.
A la fin du mois de janvier 1943, la II./St.G.1 est transférée à Nikolaiew pour être rééquipée avec de nouveaux appareils, le 20 février, il sont envoyés sur Dniepropetrowsk pour soutenir la contre-offensive face à l'attaque soviétique. Du 20-24 mars, la situation est rétablie dans le secteur de Samara et d'Orel. Il est ensuite engagé dans le secteur Centre. Lors d'une attaque sur la gare de Koursk, le groupe perd 9 appareils sur 36 Ju87 engagés. Au début du mois de juillet, le groupe soutien la pince sud lors de « Zitadelle ». Au mois d'août il est engagé dans le secteur Centre. 12 équipages expérimentés sont alors formés aux engagements de nuit, se qu'ils feront depuis Orscha.
Le 18 octobre, le groupe devient la II./SG.1.
A partir d'avril 1943, la III./St.G.1 est engagée avec la I./St.G.1 sous le commandement de la I.Flieger-Division dans le secteur Centre pur gêner les mouvements de troupes soviétique dans le secteur de Koursk, attaquer la gare de cette ville et le pont ferroviaire sur le Tim. En juillet, elle appuie la pince sud lors de l'offensive sur Koursk avec cinq ou six opérations par jour. Elle fait face ensuite à la contre-offensive soviétique surtout contre les éléments blindés. Elle attaque les colonnes de chars et soutient la 4.Panzer-Armee au nord de Kiev de même que la 1.Panzer-Armee.
Le 18 octobre, le groupe change de dénomination et devient la III./SG.1, en novembre, il cède ses derniers appareils et sera rééquipé avec des Ju87D5


1944-1945

En mars 1944, l'EM de l'escadre est rééquipé avec des Fw190, il est à nouveau engagé sur le front de l'Est à partir du mois d'avril, mais les difficultés d'approvisionnement en carburant ne vont pas lui permettre d'apporter le soutien souhaité à la Heer. L'escadre est dissoute à Flensburg en mai 1945.
Le Ier groupe soutien l'armée de terre dans le secteur centre du front de l'Est. Au mois de novembre il est rééquipé avec des Fw190, il sera à nouveau engagé sur le front de l'Est. Il sera dissous en mai 1945 à Flensburg.
Au début 1944, le IIe groupe est toujours équipé avec des Ju87, et engagé dans le secteur Centre. En février, il est envoyé dans le secteur Nord (Wesenberg) au sein du SG.1. A Pâques il est en Laponie, en mars-avril à Reval, d'avril à juin il est rééquipé avec des Fw190. En juillet il appuie toujours l'armée dans ses combats défensifs. En 1945, il participe à la bataille de Berlin mais doit réduire ses engagements par manque de carburant, il est dissous en mai à Flensburg.
Au début du mois de janvier 1944, le IIIe groupe est au sein du SG.1, il est engagé dans les combats défensifs autour de Witebsk et sur la Rollbahn (route principale menant à Smolensk). En mars-avril, il est rééquipé avec des Fw190 à Wilna.. Au début de mai 1944, il est engagé dans le secteur Centre.
En 1945, il soutient toujours les combats défensifs dans le secteur Centre et participe à la bataille de Berlin, il est également dissous au mois de mai à Flensburg.


La 10.Panzerjäger-Staffel.St.1

Le 17 juin 1943, est créée une escadrille de Ju87 armés de canons antichars au sein du St.G.1, elle prend sa dénomination le 18 octobre 1944. Le 7 janvier 1945, elle est intégrée à la toute nouvelle I.(Pz)/SG9. Elle est engagée contre les chars. Elle sera basée à Orcha, Biala-Poldlaska, Boiari, Dubowo, Hüttenfelde, Schippenbeil et Gutenfeld.

Fin


Sources : Heimdal 1998 + Google Images.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sturzkampf-Geschwader 1 puis Schlacht-Geschwader 1 - 12/2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» trileptal
» 2013: le 05/12 à 22h30 - Ovni triangulaire volant - Pont de cheruy - Isère (dép.38)
» Prime 500€ pour 3 HSA : reconduite en 2012/2013, puis en 2013-2014... et en 2014-2015 ?
» CAPLP lettres-histoire 2013 externe
» DUT puis fac éco, possible?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Avions-
Sauter vers: